Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Les folies de lectra : le commencement

Je rêve d'un endroit sur la toile où publier mes petites photos et mes histoires. Je vais faire appel à un webmaster et j'ai de la chance il est particulièrement sexy. Va-t-il me baiser entre deux cliques de souris, une petite mise en bouche peut-être?

Proposée le 20/03/2019 par Lectra

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Jeu érotique
Personnages: FH
Lieu: Bureau, travail
Type: Fantasme

Les folies de lectra : le commencement

Couchée devant mon ordinateur, en string et en sous tif, j’ai chaud tellement je galère.
Mon souhait pour 2019 avoir un site où je publierai mes textes, partagerai mes photos, où je pourrai avoir des discussions chaudes et intenses avec la gente masculine et féminine. Un endroit où Lectra serait reine...
Mais je ne suis vraiment pas douée, l’informatique c’est vraiment du chinois, il va me falloir un peu d’aide.
Je cherche une adresse, je prends le téléphone et compose un numéro...

-Bonjour je cherche un webmaster pour m’aider dans la construction d’un site ...

-Quel genre de site ? me demande-t-il
-Heum un site réserve au plus de 18 ans. Enfin vous voyez.
-Mademoiselle veut se montrer à poil sur la toile ?
-Laissez tomber, je n’ai pas besoin de vos jugements, mais oui je veux montrer au monde qu’on peut avoir plusieurs casquettes épouse, maman et être encore sexy.
-Je vous envoie quelqu’un dès lundi.
-Merci, au revoir.
Dieu sait qui va venir se rincer l’œil sur mes photos...
On est lundi ça sonne à la porte, un gars petite quarantaine, plutôt pas mal. Tant mieux ce matin, je suis d’humeur coquine, j ‘ai enfilé mes jolis bas, une petite jupe noire, un chemisier blanc laissant apparaître mes tétons. J’aime sentir la caresse du fin tissu sur ma poitrine.
Je le fais entrer. Mmmm !!!! en plus il a un cul d’enfer.

-l’ordinateur est là. Lui dis-je en lui montrant la table.

Il s’assois et se met directement au travail. Il ouvre mes dossiers et à fur à mesure qu’il défile mes images, je le vois rougir.

-Heum c’est vous sur les photos, je vous trouve magnifique et très désirable.

-Oui c’est moi, merci pour les compliments, vous êtes plutôt pas mal non plus.

J’effleure sa main et je me rapproche un peu plus. Nos cuisses se touchent, commence à naître une jolie ambiance chargée d’hormone sensuelles.

-Soyons franc, il y’a du boulot sur votre site, mais une chose est sûre ... vous avec un cul de rêve, mademoiselle, me dit-il en me lançant un regard plus qu’aguicheur.
Je sens mon bas ventre papillonné. Ça pue le sexe entre nous, la baise torride d’une pulsion sortie des entrailles. Il me regarde encore une fois intensément le brasier est allumé. Je ne peux me retenir je plaque ma bouche contre la sienne et ma main se colle directement sur son sexe. Son glaive prend une place considérable dans ma main, le durcissement de sa queue me donne très envie d’aller le goûter.
Il me pousse

-Je travaille mademoiselle beau cul. Mets-toi à genou entre mes cuisses et suce ma queue, salope. Et tu arrêteras seulement quand je te le dirai.

Libération de son sexe, je le caresse du bout des doigts, l’amenant vers ma bouche entrouverte. J’y dépose ma salive le lustrant de tout son long, le décalottant par mes vas et vient. Ma langue tirée j’accueille ce bout de gland, doux et dur à la fois. Je sens la force du mâle cherchant à assouvir sa pulsion de baiser ma bouche. Je coince sa queue entre mes doigts, serrant ce dard, le faisant pulser à la limite de la douleur. Son gland passe sur mes lèvres étalant mon rouge sur mes joue, caresse de cette queue sur mon visage. Je le nargue, encore un instant faisant monter le désir de se faire avaler. Enfin j’ouvre grand ma bouche il y pénètre d’un coup de rein. J’entends son râle de soulagement. Commence un jeu de langue des aller et retour, de la salive qui dégouline, dans un rythme incroyablement rapide... ça va trop vite pour lui son excitation est à son plein. Mes photos qui défilent sous ses yeux et cette salope au bout de sa queue qui le suce comme une malade. Soudain il plante ses deux mains sur ma tête me maintenant et s’enfonce au fond de ma gorge pour y déverser sa chaude semence qui coule en bas mon gosier. Il se retire laissant un fil de sexe entre nous, en reprenant possession des mouvements buccaux j’avale avec soin tout son cadeau.

-Putain t’es trop bonne. Relève-toi ! Couche-toi sur le ventre sur la table à côté de l’ordinateur. Tes jambes au sol écartées et j’espère que tu n’as pas de culotte sous ta jupe.
Juste une ficelle, qu’il tire et relâche me giflant ma fente et ma raie du cul.
Il retape sur l’ordi me laissant couchée en attente. Je m’impatiente, je veux qu’il me prenne. Il me regarde, passe ses doigts sur mes lèvres, je les lèche en sachant qu’il viendra se perdre dans ma cavité. Mais surprenant, il prend sa queue en main et se l’astique. Il me laisse dans le désir ... il se caresse, se masturbe en me regardant et en écoutant un de mes textes en mode audio.

-Tu es trop bonne salope. Tu m’excites.

-Moi je veux te sentir dans mon cul. Criai-je.

-Chut. Tu attendras j’ai un job à finir et j’écoute ton texte. Dit-il toujours sa main sur sa queue.
Je commence à me tortiller, je place ma main sur mon clito, il n’y a pas de raison que je ne me donne pas le droit de jouir.
Ma petite fleur est toute gonflée, délicate, légèrement humide. Mes doigts la caressent avec douceur, pétale après pétale. Ma respiration s’accélère au rythme de ma voix qui résonne dans l’ordi. Je me perds dans mon plaisir de toucher, de me faire mouiller. Une brûlure m irradie quand la fessée me surprend dans mon jeu de doigt envoûtant. Une deuxième s’abat me laissant pousser un cri pendant que mes doigts continuent à me pousser vers l’orgasme. Sa verge dure vient frapper à mon entrée. Elle me frotte et cogne, se délectant de ma mouille, désirant profaner mes orifices. Bordel, je la veux au fond de moi sa bite qui suinte. Il me perfore d’un coup sec me projetant en avant sur la table. Il me tire par les hanches, m’ajustant pour mieux me défoncer. Ma chair engouffre sa queue, je le serre de mes muscles pelviens essayant de freiner ses coups de reins. Il tape au fond de mes parois me faisant crier à chaque rentre dedans. Mes doigts sur mon clito le maltraitent au même rythme animal que sa queue qui me pénètre.
Il ralentit un peu pour cracher sur ma rondelle, il la caresse, se penche et me lèche l’anus de sa langue pointue. Ma chatte est trempée mon cul se détend, se dilate. Il en profite pour y glisser un doigts puis deux tirant sur mes tissus. Je suis prête à me faire enculer. Il ne se fait pas prier me redresse un peu, place son sexe devant ma sortie et entre cm après cm. Puis fini par un bon coup de rein au fond de mon cul. Il me démonte de ses vas et vient profonds. Je le sens gonfler prêt à gicler sa semence chaude. Je n’ai pas arrêté la danse sur mon clito mes doigts dégoulinent de mouille que je porte à ma bouche. Je lèche intensément et les replonge dans mon intimité. Je me caresse encore et encore je vais jouir autour de sa queue dans mon cul.
La chaleur envahit mon entrejambe. Mon bas ventre et prêt à exploser. Je me cambre et pousse mon cul plus intensément contre son glaive.

-Défonce-moi

A ces mots il se lâche dans mes entrailles me remplissant de son foutre, chaud et lourd, faisant déborder mon anus.
Je ne peux me retenir en l’entendant gémir. Je hurle et joui dans son dernier vas et vient, dans l’écoulement de son sperme.
Il se retire, chancelant mais satisfait, me laissant tremblante sur la table.

-Tu as bien tout filmé, j’espère ?

Ça fera un malheur sur ton site.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Asmodée
J’adore, ma Lectra ????????
Posté le 5/04/2019


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Au commencement 1
Au commencement 2
La naissance de Lectra
Qui a dit que chez lectra on s’amusait pas
Folies en folio (Chapitre 1)