Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Qui a dit que chez lectra on s’amusait pas

J ai invité un ami pour un repas et le présenter à mon mari . Mais surprise il vient accompagné de sa belle et tendre moitié. Vont-ils se laisser tenter par la luxure? Se perdre dans mes filets? Goûter à la folie du plan 4.

Proposée le 14/12/2018 par Lectra

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Jeu érotique
Personnages: 2CPL
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

Ce soir, j’ai décidé d’inviter un ami de longue date à la maison pour un repas sympa autour d’un bon verre .
Mon mari ne le connaît pas encore, il entend souvent parlé de lui, il sait que c’est un très bon ami, il est grand temps que je le lui présente.
Il est 19h. Il sonne à la porte. Je suis toute nerveuse, j’espère que le feeling entre les hommes passera bien. J’ouvre la porte, oh! à ma grande surprise il est accompagné par sa copine.

-Je suis venu avec Sandra ma copine, j’espère que ça ne vous dérange pas. Je n’avais pas envie de porter la chandelle toute la soirée.

Ils entrent, je les accompagne jusqu’au salon pour servir l’apéro.
Ils s’installent et je file à la cuisine chercher les flûtes à champagne. Je passe derrière mon mari effleure son fessier du bout des doigts et je lui souffle à l’oreille.
-Alors? Je t’ai vu baver devant la miss....brune, pas tres grande, décolleté plongeon ....on pourrait leur faire le grand jeu?
-Lectra? T’es cinglée c’est ton ami !
-Oui il est mignon et je connais ses folies et ses goûts.
-On essayera quelques provocations , on sentira tout de suite s’ils sont chauds.
Je retourne avec mes flûtes vers mes invités qu’on avait abandonnés bien trop longtemps.
Je prends le champagne je verse les coupes, un peu d’alcool pour égailler, pour distraire, pour casser les barrières. Je me glisse derrière mon ami et je lui chuchote à l’oreille.
-Tu aimerais visiter la maison après le repas ? Il me regarde avec ses yeux plein de malice et on fera peut-être descendre les autres pour le dessert ?
Tu sais ?
La salle des secrets? Celle où je cache mes petits jouets...

Le repas continu, le vin coule à flot, les têtes tournent , les sujets divaguent, ...les envies titillent
Je m’allonge sur le canapé.

-Vous saviez que le champagne est le seul alcool qui ne tâche pas ? Et surtout qui ne colle pas sur la peau ?

Je vous montre .

Je prends une flûte, je laisse couler goutte après goutte le liquide froid dans mon décolleté. Mon mari qui me rejoint descend les bretelles de ma robe et laisse apparaître ma poitrine. Il dépose un baiser sur mes mamelons et récolte le doux nectar sur mon corps .

-Allez venez essayer ?

Étonnement c’est elle qui s’avance se déshabille, prend la bouteille et la vide sur son corps.

-venez tous me lécher, exécution.

Cette fille qui paraissait toute timide se transforme en domina, du haut de ses talons aiguilles et nue comme une nymphe, brillante de champagne. Mon mari lance un regard à mon ami pour demander permission, un oui de la tête et lance le début d’une nuit orgasmique.
Il s’approche de cette nymphe et la goûte, la découvre, son ventre, ses reins, sa poitrine. Mon ami beau brun, un regard noisette, connaisseur de ce qu’apprécie sa moitié va directement sur sa petite fleur ,il aspire, la fait gonfler de plaisir. Elle toujours debout me fixe, me défie. Je me lève, je m’approche de sa bouche. Je tends mes lèvres, commence un baiser sensuelle digne de deux déesses. Je la prends par la main et l’invite à découvrir notre salle de jeux.

-Tu vas t’éclater dans cette pièce.
Soit dominante ....

Une salle, lumière tamisée où se cache les accessoires digne d’un donjon, un lit , des chaînes , des barreaux,...
On se pose tous sur le lit, un peu timides mais très excités. Je me penche et prends le sex de mon mari en bouche, lui n’hésite pas et tire à lui la chatte lustrée de la domina qui elle prend le sex de son chéri et qu’il fini lui la bouche contre ma minette. Se suit un double 69 incroyable. Un carré magique. Des léchouilles, des suceries magistrales, des gémissements, mélange de fluides corporels. Elle s’arrête avant l’orgasme. Quel dommage .
Je suis déjà essoufflée et à deux doigts de jouir. Mon corps est tremblant et tendu d’impatience.
Elle se lève se sert dans le meuble, s’arme de la cravache.
Elle se penche vers moi

-Suce mon mec à 4 pattes et avec délicatesse et envie, je veux voir ses yeux s’exorbiter de plaisir je veux qu’il halète, qu’il supplie .

Elle se couche sur le dos sur moi son homme lui tient les jambes écartée pendant que mon époux va pouvoir s’occuper de nos 4 trous exposés grands ouverts. Il bande comme un taureau . Il se met à genou et lèche la domina, il lubrifie de haut en bas, de bas en haut pendant que ses doigts viennent profaner mes orifices déjà remplis de mouille. Je suce encore et encore je pompe la belle queue pendant que mon mari me fais papillonner. Il a une idée démoniaque en tête, ilse lève et se dirige vers les accessoires. Il prend un vibro à deux têtes reliées par une tige mobile. Il plante sa langue dans l’anus de la domina lubrifiant sa sortie s’amusant à la faire gémir. Il prend une des têtes et la pénètre écartant les parois de son anus puis Il place l’autre tête dans ma chatte. Il enclenche le vibro .... de ses doigts stimulant les clitos simultanément. Mmm !! nos point g sont en alerte, caressés par ces vibrations et nos clitos s’enflamment.
Ma mâchoire me tire de sucer cette queue mais j’aime son petit goût et l’excitation dans ses yeux, de nous voir vibrer par nos orifices . La domina se relève, enlève le vibro de son cul et me l’enfonce sans préparation dans ma rondelle . Mon cri étouffé par ma salive coulante autour du sex dur déclenche une réaction chez mon homme qui vient directement cracher et embrasser mon cul.
Il adore mon fessier bombé surplombant mes jambes fines.
Elle se dirige vers son mâle qui a toujours sa queue dans ma bouche. Elle prend de l’élan et un coup de cravache, à chaque coup sa queue entre de plus en plus profond dans ma bouche, je l’avale loin loin , lui est marqué des rougeurs sur son dos sur ses fessiers.

-J’aime te marquer petit microbe.

Elle fait le tour de la pièce, admire les chaînes, les menottes . Elle examine attentivement le meuble rempli d’accessoires. Elle met en évidence les allumettes et les bougies.

Mon mari se délecte de ma mouille provoquée par les vibros et par l’excitation de cette queue au fond de ma gorge il savoure, il boit puis s’approche de la domina et l’embrasse à pleine bouche partageant mon nectar . Il la couche sur le lit et invite son mec à les rejoindre. Elle repère les attaches de cuirs et ligote son homme sur le lit, pieds et mains en croix. Elle se met à cheval sur lui elle s’empale sur sa queue dure.. elle demande à mon mari d’ aller chercher la cire colorée ..... en échange d’un baiser langoureux .

Je vois mon mari obéir au doigt et à l’œil à cette nymphe. Il aime ça le coquin du haut de son 1,80 m, musclé à souhait. Il se laisse commander.

Je suis toujours à 4 pattes vibrant de tous mes orifices . Mon homme revient avec la cire qu’il offre à la domina et vient vers moi avec une laisse. Il me passe autour du coup me traînant comme un chien à quatre patte faisant le tour de la chambre jusqu’au lit , m’exposant et c’est seulement lorsque je commence à haleter qu’il retire le vibro. Il m’ordonne de m’allonger à côté de mon ami. Je me risque à un jeu de langue avec mon voisin. Nous sommes tous excités et proche du non retour.
Mon époux me chevauche enfonçant sa bite au fond de mon antre je continue d’embrasser à pleine langue encore et encore ce beau brun que j’ai comme ami. La domina referme la boucle en mélangeant sa salive avec celle de mon mari.

Mmm une salle sentant le sex, le musc l’alcool,le désir .... et la musique des gémissements, les notes du plaisir.
Digne d’une orgie romaine.

Les déhanchements en rythme nous font perdre la tête, perdre pied. Soudain, morsure de la cire chaude sur mes seins, par surprise je mords la lèvre inférieur de mon ami.....
-mmmm... !!! petite sauvage
Décorant par petite goutte mon ventre et ma poitrine mon mari s’extasie devant son chef d’œuvre. La domina prend la bougie et la dépose dans la bouche son homme . Il ne peut plus bouger et plus gémir au risque de se brûler . Elle se donne à cœur joie elle s’empale encore et encore dans un rythme effrayant, à tout moment la cire risque de couler et ça l’excite.

Elle freine son déhanchement se redresse se drige vers mon visage et s’assoie me laissant la lécher comme une chienne. Je goûte à ses lèvres, à son plaisir sa cyprine crémant mon visage. Elle enlève la bougie de la bouche son homme et verse la cire sur son torse, couleurs mélangeant à la sueur au fluide du désir .
Il est déboussolé partagé entre la douleur et l’envi de jouir .
Puis il s’approche de moi pour une petite branlette. Je ne sais plus où donner de la tête de mon corps , mes sens vont exploser. Je le prends bien en mains et j’astique son manche .
Mon mari se retire et invite mon ami à profiter de ma chatte coulante ... il ne se fait pas prier pendant ce temps il se place face à la domina pour une pipe mémorable.
Elle ne se fait pas prier et le suce jouant de sa langue autour de son bout. Elle arrête rapidement cette gourmandise, se lève et place mon homme accroupi sa queue dans ma bouche elle prend son mec l’allonge et se fait bouffer la chatte, préférant une langue d’homme et sentir la barbe naissante lui griffer les lèvres.
Elle gémit et se tortille sur cette belle bouche.
Je change de posture profitant de la queue libre de mon ami. Je m’empale sur ce sexe dur et je prends mon mari en bouche je le sens grossir sur ma langue je sais qu il n’est pas loin d’éjaculer. Sa veine pulse et sa verge devient de plus en plus dure. Des va et vient sur mon ami. J’aime serrer mon périnée autour de son manche.
Me sentir remplie de part et d’autres. Me sentir grande en capacité mais petite dans ma fragilité.
La domina se déhanche sur la bouche de son chéri elle aussi s’approche du non retour, son visage se crispe, elle respire de plus en plus vite. Son gémissement se transforme en un cri, un orgasme à faire exploser les vitres. Ça m’excite de l’entendre hurler je me déhanche de plus en plus vite. L’explosion est proche. Ça monte au fond de moi et je hurle à mon tour. Toutes tremblantes on se couche l’une à côté de l’autre, attendant la semence de nos hommes.
Ils se mettent en face de nous et se branlent ensemble . Dans un râle, ils éjaculent fortement sur nos corps. Cette douce chaleur, je me caresse avec le sperme . Je porte mes doigts aux lèvres de la domina qu’elle suce avec délicatesse. Je la caresse étalant le fluide sur son corps de nymphe.
Mmmmm quelle soirée !
Partageons encore une bonne douche et un verre de champagne .
On attendra pas l’année prochaine pour se revoir.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Crabou
Dommage d'avoir si peu utiliser les accessoires de ce donjon
Posté le 28/12/2018

Alain40
Bientôt le réveillon et le champagne... Vous me faites toujours autant frissonner de désirs...
Posté le 17/12/2018


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
La naissance de Lectra
Les folies de lectra : le commencement
Chez l\'ostéo
Une soirée chez des amis
Une soirée chez des amis 2