Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Sacré tronc ! - Parenthèse érotique sauvage

Le nord de l'Espagne en fin d'été, dans la nature sauvage. Le moment de désir et de plaisir intense qu'ils partagèrent ensemble fut décuplé par la magnificence du lieu. Leur rencontre fut imprévue, excitante, humide et terriblement jouissive.

Proposée le 31/08/2020 par Caramelle

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Couple, passion
Personnages: FH
Lieu: Forêt, campagne, nature
Type: Histoire vraie


Ils se sont rencontrés au dédale d’une rue, perdus en Espagne du Nord profonde en fin d’été. Elle marchait, avec pour objectif d’aller jusqu’à Vigo. Lui faisait une course à vélo, sur plusieurs jours. Il la vit pour la première fois à la terrasse du seul café du village, en train de boire une bière. Il la voulut instantanément. Son t-shirt de sport moulait ses seins, qu’elle avait petits et fermes. Le frottement du tissu avait fait pointer ses tétons et il s’imagina déjà les lécher. Il arriva près d’elle, gara son vélo et s’assit à ses côtés, comme hypnotisé par son corps qu’il commençait à entrevoir plus concrètement. Ses jambes bronzées par le soleil du grand air étaient dévoilées par un short court. Il s’attarda son entrejambe où on pouvait deviner le pourtour de ses lèvres. Il sentit son souffle s’accélérer avec l’excitation qui montait et commanda à boire. Après des minutes qu’il leur paraissait à tous deux interminables, feignant ne pas se regarder, elle lui adressa enfin la parole. Il fut envouté par ses lèvres qui bougeaient en parlant, se frôlaient, se touchaient, étaient léchées puis mordillées. Elle fut charmée par ses mains puissantes et ses avant-bras musclés que sillonnaient ses veines et le trouva extrêmement excitant. Elle s’imaginait déjà faire lentement glisser un de ses doigts le long de sa langue, le mettre entre ses lèvres pour finir par le faire entrer dans sa bouche humide. Elle avait déjà envie de connaître le goût de son sexe et de découvrir sa façon de jouir. Au fur et à mesure de leur conversation, elle sentait son vagin se gonfler d’excitation et sa mouille commencer à humidifier son sexe. Il n’arrivait pas à la quitter des yeux. Il lui semblait lire du désir dans ses yeux mais il voulait voir ses yeux ravagés par l’excitation. Tout son corps bandait et ne demandait qu’à satisfaire l’envie folle qu’il avait d’elle. Sous prétexte de lui faire découvrir une petite cascade vue avant d’arriver dans ce petit village espagnol, il l’emmena loin et surtout, seuls.

Ils marchèrent longtemps dans une grande plaine sauvage, où s’alternaient plantes grasses, petites forêts éparses et gros rochers. Le contact se fit naturellement entre eux, tellement leurs corps demandaient à apprendre à se connaître. Le chemin fut donc ponctué de longs baisers langoureux ainsi que des caresses initiatrices faisant monter l’excitation et l’envie de l’autre. Ils n’arrivèrent même pas à la cascade mais lui ne se rappelait plus vraiment où elle était pour être franc et au final, qu’on se le dise, ce n’était qu’un prétexte. Ils étaient arrivés aux abords d’une petite forêt quand il la plaqua sauvagement contre un arbre, lui enleva son t-shirt et empoigna un de ses seins pendant qu’il lécha lentement le pourtour du téton de l’autre. Il le mordilla gentiment tandis que sa main lui caressait le ventre et descendait lentement vers son sexe. Il se mit à genoux devant elle, lui enleva son short et son string d’un mouvement décidé, et introduit sa langue entre ses grandes lèvres. Elle était déjà trempée et il adorait la goûter. Il la lécha lentement, du bas de son vagin au haut de sa vulve pendant de longues minutes, pour s’attarder ensuite sur son clitoris et le titilla de sa langue. Il sentait les vagues de plaisir la parcourir et avant qu’elle ne jouisse, il se releva et la retourna d’un coup sec. Il plaqua son corps contre elle et elle pouvait le sentir, gonflé et dur contre ses fesses. Les écorces du tronc lui rentraient dans la peau pendant qu’elle sentait son poids appuyé contre son corps, son souffle chaud dans le creux de son cou et sa verge dressée dans l’interstice de ses fesses. Elle haleta de plaisir quand il lui susurra à l’oreille qu’il mourrait d’envie de la pénétrer. Elle se frottait contre lui et humidifiait son pénis qu’elle avait sorti de son pantalon, en caressant son sexe mouillé avec.

A nouveau, il s’accroupit et embrassa ses mollets. Il monta doucement vers l’arrière des genoux, qu’il mordilla gentiment, lécha généreusement et embrassa fougueusement. La mouille coulait le long de ses cuisses et il parcouru lentement le sillon laissé par sa mouille en remontant vers ses fesses. Il lui mordit une fesse pendant qu’il lui malaxait l’autre. Elle gémit et dit d’une voix haletante : ‘’Claque moi les fesses, fort.’’ Il s’éloigna, considéra avec envie quelques instants son fessier qu’elle avait passablement gros et rebondi et lui asséna une fessée, d’un coup sec. Le claquement résonna dans la plaine s’étalant derrière eux, ricocha contre le tronc des arbres et s’enfonça dans l’horizon. Il prit ensuite ses fesses des deux mains, lui entourant le bassin, écarta gentiment son cul et lui lécha l’anus. Elle gémissait de plaisir, l’écorce des arbres rentrant plus profondément dans la peau de son ventre et de ses seins. Elle avait une main sur son sexe et se caressait en même temps. Elle eut un orgasme magnifique, qui la fit trembler et la submergea intensément. Pendant qu’elle jouissait, il introduit deux doigts dans son vagin et lui doigta fortement le point G, ce qui décupla encore plus son orgasme et la fit gicler. Il frémit d’excitation en l’entendant jouir si fort et sentit des gouttes atterrir sur son visage après avoir violemment ricochés contre le tronc de l’arbre, maintenant trempé et ruisselant.

Après avoir joui, elle se retourna, le prit par la main et l’emmena plus profondément dans la forêt. Elle la poussa contre un énorme rocher à proximité d’un petit ruisseau, se mit à lui embrasser le torse, le ventre et descendait lentement vers son membre dur. Elle commença par lui lécher les boules, en alternant consciencieusement gobages et suçotements. Pendant qu’elle s’occupait de lui, elle le regardait intensément dans les yeux et haletait en y voyant le désir qui le dévorait. Il tremblait de plaisir alors qu’elle ne l’avait même pas encore mis dans la bouche. Après de longues minutes, elle s’approcha de son pénis dressé et lécha lentement le pourtour de son gland. Elle lui cracha dessus, embrassa sa propre salive et le regarda droit dans les yeux, un filet de salive reliant sa verge et de ses lèvres entrouvertes. Elle le prit en bouche et le suça avec avidité et un plaisir évident. Elle adorait le sentir dans sa bouche, faire passer sa langue le long de sa verge et sentir son gland venir appuyer contre le fond de sa gorge. Elle le suçait merveilleusement bien et il appréciait d’autant plus la nature magnifique qui les entourait ; il entendait le léger clapotis apaisant de l’eau du ruisseau, sentait le froid de la pierre et la douceur de la mousse dans lequel il s’enfonçait mollement et contemplait avec désir son dos et de ses fesses à genoux devant lui, en arrière-plan de sa verge. Elle le suça longuement, avec désir et application. Il sentait l’orgasme arriver mais voulait jouir en elle.

Elle devina qu’il était proche de l’éjaculation et malgré son envie folle de l’avaler, elle se releva et l’enfourcha rapidement. Elle avait pris sa verge et titillait l’entrée de son vagin. Elle le faisait petit à petit peu rentrer en elle en gémissait de plaisir et d’excitation. Il sentait sa mouille venir couler le long de sa verge et finir sur ses boules son bas ventre. Il avait d’une main empoigné son sein qu’il massait puissamment pendant que l’autre était sur le creux de son dos et tentait de l’enfoncer profondément et entièrement sur sa verge. Elle prenait un malin plaisir à faire durer cette première pénétration qu’ils désiraient ardemment tous deux. C’était un moment jouissif. Il la remplit enfin entièrement et une fois complétement en elle, il râla de plaisir. Elle ondula sur lui, d’abord lentement puis plus vite. Elle jouit à nouveau, alors qu’elle se caressait avec une de ses mains tandis que l’autre avait attrapé ses boules. Il la retourna brusquement juste après et la prit en levrette, à genoux sur le rocher. Il était envouté par ses fesses, qui bougeaient au rythme de son bassin et faisaient disparaître sa verge qui s’enfonçait en elle. Elle le sentait si profondément en elle et gémissait de plaisir quand elle sentait ses boules venir taper contre sa vulve. Il lui asséna une claque sur les fesses et sous l’effet des vagues de plaisir qu’elle avait provoqué, il sentait son vagin se contracter rapidement aussi bien que son propre orgasme approcher. Elle jouit pour la troisième fois en même temps que sa chaude semence venait inonder son sexe. Ils s’écroulèrent de plaisir, le corps fatigué de ce moment intense tandis qu’un léger sourire flottait doucement sur leurs lèvres, heureux d’avoir eu cette bulle si érotique et excitante dans ce cadre si sauvage et apaisant.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)

Histoire-Erotique.org lutte contre le plagiat pour protéger les oeuvres littéraires de nos auteurs.

Cette page est destinée à être consultée en ligne et ne peut pas être imprimée ou copiée.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle. Un nombre important d'auteurs nous ont donné l'exclusivité totale de leurs textes.

Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
La parenthèse inattendue
Une parenthèse pour un baptême
Au cœur du sacré
Un masage érotique 5 étoiles
Ma première expérience érotique