Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Entre ses mains 4

Pour l’ instant, je vis et baise cet homme tendre et maléfique. Jusqu’à ce qu’il me ramène dans la grotte où l’ horloge va rythmer à nouveau ma vie sous les caméras. Pour pouvoir retourner dans ce bar, va falloir être obéissante, être sa chienne.

Proposée le 19/05/2018 par Lectra

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Femme dominée
Personnages: FH
Lieu: Inclassable
Type: Roman

Quelle expérience incroyable. Je lui ai montré et il a compris que je ne serai jamais une chienne obéissante, que je montrerai les crocs....et que j essayerai de prendre le dessus.

On est rentré chez lui. Je suis surprise qu’ il ne m’emmène pas à la grotte.
Un petit appartement avec juste le nécessaire mais un grand lit, où je peux imaginer nos ébats futurs. Mais la déco est incroyable, des peintures de femmes nues, des vulves ... des plaisirs des sévices... , cet homme est un vrai artiste, un passionné du corps féminin, mais un grand malade.

-Je suis crevée. Je vais dormir un peu . Après la nuit dernière, j’ai besoin de reprendre des forces.

Je m’avance vers le lit. Je descends ma robe, je suis musclée mais assez menue, mes fesses sont rebondies. Mes seins sont petits et délicats.
Il les adore, sitôt mon soutien-gorge enlevé, je sens son regard s’embraser le long de mon échine dorsal.
Il s’approche, se met à genou, m’embrasse les chevilles, remonte le long de mes cuisses, dépose des baisers sur le pli de ma fesse, remonte encore, me mordille les fessiers. Les frissons s’emparent de mon corps, mes poils se hérissent... je le veux en moi, je veux qu’il me fasse l’amour.
Il me pousse gentiment sur le lit et continue de me chérir, aucune partie de mon corps est laissée de côté. Sa bouche arrive enfin vers mon cou, je me retourne face à cet homme carré. Mes mains contre son torse dur comme du béton, je me languis de sentir sa queue palpiter au fond de ma chatte.
Il a compris qui j’étais une fille à deux visage, celle qui recherche: l’attention, la tendresse, les câlins mais aussi la puissance bestiale, l’adrénaline, le dépassement de soi.
J’écarte les cuisses, il s’enfonce en moi et il y va lentement me laissant profiter de toute sa longueur. Malgré la fatigue, je jouis rapidement. Dans un puissant râle, il me suit de près. Il s’effondre sur moi et s’endort sans prendre la peine de se retirer. Je sens son membre se ramollir entre mes cuisses. Sa semence restera au fond de moi durant toute l’après-midi. Doux moment de pur tendresse.
Les jours passent et nous n’avons pas parlé de l’incident chez Meg, ni la suite des événements. Nous vivions comme un couple normal. Mais ça va changer.

-Je t’ai assez couvé. J’en ai marre de mater toujours les mêmes films. Ton dressage doit reprendre. Je ne comprends pas pourquoi je te laisse toutes ces faveurs. Ce bracelet à ton poignet me rappelle constamment que tu es ma soumise, dès ce soir, tu retourneras dans la grotte.
En fait t’y retourne de suite.

Pas le temps de réagir, il me tire par le poignet me bande les yeux et me voici dans sa voiture direction ce lieu horrible rythmé par cette horloge.

-Alors mignonne, j’aimerai de nouveaux films à mater. Je veux voir toutes les heures la peau de ton petit cul rougir.
Tu as le choix, soit tu te serviras de l’eau gelée... tu tremperas ton cul assez longtemps pour que ta peau soit écarlate, soit tu décides d’utiliser les accessoires. Tu te souviens de l’armoire. Tu es libre de choisir tes armes. Ton cul doit virer au rouge, c’est tout ce qui compte et si tu es obéissante tu auras droit de me demander un petit quelque chose. Et surtout, si tu veux que ce soit moins douloureux, un conseil touche-toi ....

-Si j’exécute ton souhait, j’aimerai en retour retourner dans ce bar, je veux explorer d’autres pièces. Montre-moi! Dresse-moi!

-Obéis ces 5 prochaines heures et je verrai si tu le mérites. Tu m’attendras à genou devant l’horloge, tressée et avec ces vêtements.
Tu prendrais goût à la soumission? Au bar? Ça me plaît.

Je suis à nouveau seule dans cette pièce immonde. Je m’avance vers la grande armoire, je l’ouvre, je sors la tapette à fessée, les bougies, le martinet, un beau vibro que je ne vais pas me gêner pour me faire jouir, je retrouve le seau que j’avais utilisé pour l’arroser.
Le string noir en dentelle enfilé, les brassières, le soutien-gorge assorti, je me prépare pour ma première heure.

Je me positionne devant la caméra. À 4 pattes, ma croupe en évidence, la tapette dans ma main et dans l’autre le vibro, je sens que je vais aimer ça. Pour le moment jeux de mains, jeux de câlins.

Je me caresse délicatement mes lèvres j’enfile un doigts puis deux dans ma bouche que je prends un malin plaisir à sucer. J’adore cette sensation, je ferme les yeux et je me lèche comme si c’était une belle bite. Ma salive le long de mes phalanges, je les passe sur mon visage laissant des traces de mouille, étalant mon maquillage sur mes joues. Mon sexe se lubrifie, je le sens se gorger de cette cyprine crémeuse.
Je passe ma main sur mes seins, jouant avec mes mamelons, les pinçant, tirant légèrement. J’aime voir la réaction de mes seins, les voir pointer fièrement attendant juste d’être sucer, mordiller ...Mes mains dansent sur ma peau déclenchant des frissons. Je suis excitée, une vrai chaudasse. Je descends sur mon mont de Vénus jusqu’à mon clito. À la rencontre du plaisir, je lubrifie mes doigts de salive et je commence à tourner autour de mon bouton. Je gémis, ma respiration s’accélère. Mon cerveau ne réagit plus, je suis qu’un corps à l’affût de l’orgasme.

Ding, dong ...!!!!!

Ohhhh! C’est l’heure de la fessée. Je suis dans un tel état d’excitation que mon corps tremble. Je prends la tapette et je me fesse. Une fois, deux fois, trois fois je tape de plus en plus fort. Je sens les fourmis envahir mes fessiers, une chaleur remonter le long de mes cuisses, la rougeur est installée. Je ne sais pas pour quelle raison mais je continue. Et de l’autre main j’attrape le vibro à deux stimulations point g et clito. Je crache dessus, étalant ma salive et je l’enfonce au fond de ma chatte trempée. Je m’amuse je le sors, je l’entre. Je change les vibrations, qui s’intensifie au creux de mon ventre. Je me fesse à nouveau les cuisses, mon cul. Cette montée d’adrénaline me fait gémir, me fait crier. Je me tords sur les draps me cambre et me cabre telle une chienne. Je me sens possédé par cette jouissance qui va exploser au fond de mon corps. Je change de vibration, je ralentis un peu histoire de faire durer le plaisir. Je le laisse au fond de moi je m’accroupis pour bien le laisser en place bien au fond de ma chatte. Je le chevauche, je bouge mon bassin sur ce sexe en plastique ... je me caresse, je suis comme dans une sorte de transe, je me mords l’épaule laissant une belle marque.

La porte s’ouvre je ne l’ai pas entendu entrer. Mon bel étalon m’espionne, caché derrière le rideau. Sa main sur sa bite il la sent durcir, grandir devant le spectacle de sa chienne en chaleur. Armé de son appareil photo, il me mitraille de flash ...

J’ai trop envie de jouir, ma main caresse mon fessier bouillant et rougi, je me déhanche comme une cinglée. La boule au fond moi de moi explose. Je crie, l’orgasme est violent et incroyablement bon.
Je reprends mon souffle, mes esprits, j’atterris quand je l’aperçois ses yeux sombres, son menton carré, son torse musclé.... il est là, prêt à bondir, prêt à me baiser.

Je m’allonge sur le dos, écarte les cuisses, ma main sur mon clito, le vibro toujours au fond de ma chatte. Il s’avance son pantalon et son caleçon abandonnés à même le sol, sa queue droite comme une barre à mine. Sa belle bite se positionne, il pénètre avec le vibro dans ma chatte qui s’écarte, qui s’étire. Ces deux barres dans ma fente qui entrent et sortent, ça fait mal et en même temps tellement du bien. Sa bouche part à la rencontre de mes seins qui attendaient d’être sucés et mordus. Mon corps se tortille. Je ne répond plus de rien.

-Baise-moi.

Il m’embrasse à pleine bouche, je lui rends son baiser fougueux. Il me baise violemment, ses couilles cognant contre mon cul. Il me tient d’une main les bras au-dessus de ma tête, freinant tous les mouvements de mon corps. Il me possède, je suis à lui. Il me pilonne comme un étalon. Ses doigts dans ma bouche, sa bite dans ma chatte accompagnée des vibrations. Je déconnecte, je m’envole. Je jouis comme une dingue, je hurle dans cette grotte immonde.

Ohhh ! l‘horloge sonne la deuxième heure, sa main s’écrase violemment sur mon cul, un cri de surprise s’échappe de ma bouche. Ma fesse est violacée. L’empreinte de sa main restera marquée pendant des jours.
Il intensifie ses coups de reins. Mes mains libérées,je retire le vibro, j’en peux plus de ces vibrations, je le lance sous l’excitation à travers la pièce.
Il me regarde, me dévisage, il attrape mes chevilles me retourne. Une deuxième fessée s’abat sur ma cuisse, sa bite toujours dans ma fente, elle se sent chez elle.

-C’est comme ça que j’aime tes fesses.

Il me tire par les cheveux , mon dos se cambre encore et encore, je suis presque à l’équerre. Mon clito frotte sur les draps pendant que sa queue continue ses allés et venus. Je ne vais pas jouir une troisième fois et pourtant je sens l’explosion s’approcher. Juste avant que j ‘ explose, il se retire, se branle et éjacule toute sa semence sur mon dos. Une quantité incroyable de foutre chaude se répand aux creux de mes reins.
Je te laisse sur le fil ma mignonne . Comme ça tu auras encore envi de moi dans 1h.

Il se lève enfile son slip et ouvre l’armoire.

-Ne bouge pas !

Il prend un pinceau et de l’encre noir. Il en verse sur mon dos mélangeant le sperme aux gouttes de couleurs. Il promène le pinceau sur mon dos, dessinant des formes, des images , des symboles..
Une brûlure vive s’invite à chaque coup de pinceau .
-Ça brûle un peu mignonne ? C’est normal et sa provoquera une petite enflure. Le venin de serpent est juste prodigieux dans l’art de la torture. Les photos seront encore plus belles. Ton maquillage étalé sur ton visage, ton cul rouge, ton dos embelli par l’encre et mon sperme, tu seras splendide.

Voilà regarde-moi de ton air menaçant, je sais que tu veux me mordre. Mais si tu essayes de me défier ce pinceau finira dans ton cul et là... je pense que la photo sera gâchée...

Il prend son appareil et commence sa séance. Il s’approche prend le pinceau et écris sur mes côtes :
« Belle à être baiser. »
Il finit par quelques clichés, dépose son appareil et sourit fièrement, les yeux démoniaque.
Ça brûle et ça me démange. C’est un vrai sadique.

Il se couche à côté de moi, me laissant avec son foutre et sa peinture , il s’endort, satisfait de ses clichés et de sa baise.

Je me dépêche d’aller à la cascade me laver un peu frustrée, fâchée et je m’allonge à côté de ce bel homme. J’ai envi de me venger, de prendre sa bite dans ma bouche, de le sucer et de le laisser, de prendre ce pinceau et de lui déformer son beau visage.


Mais je rêve de retourner dans ce bar. Je vais attendre 1h, je le réveillerai et on ira. Ça ne sert à rien de le provoquer si je veux arriver à mes fins et revoir mon vrai maître.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

AdamLenton
De plus en plus prenant, toujours aussi excitant. Bravo et merci! Vivement la suite...
Posté le 19/05/2018


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Entre ses mains
Entre ses mains 2
Entre ses mains 3
Entre ses mains 5
Entre ses mains 6