Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Entre ses mains 3

Vais-je rester avec lui. Une nouvelle expérience dans un nouveau lieu m’est proposée. Mais pour ça, je dois laisser la fille que j’étais, pour devenir sa chienne , mais une chienne qui mord. Je veux pousser mes limites ... les dés sont jetés

Proposée le 7/05/2018 par Lectra

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Femme soumise
Personnages: FFH
Lieu: Inclassable
Type: Fantasme

Il m’a bien eu. J’aurais dû me douter, qu’il me manipulait. Mais je dois l’avouer j’ai vraiment pris mon pied en le cravachant, l’avoir en ma possession, voir la soumission dans ses yeux. Mais en réalité, c’est moi la soumise, sa chienne, sa chose.
J’enfile le string bleu et un soutien-gorge assorti. Je passe la robe, qu’il m’a offert. Elle me va à merveille et met mes courbes en valeur, comme si elle avait été cousu sur mesure.
Tout s’embrouille dans ma tête vais-je aller mentir à ma famille, mes amis et revenir vers lui et me soumettre à ses caprices ou je m’enfuis . Malheureusement, il me retrouvera c’est sûr, il ne me laissera pas en paix. Et moi ? Qu’ai-je envie? En deux jours j’ai déjà découvert tellement de chose sur moi, sur le sexe, sur mes retranchements...Mis à part l’endroit, l’esclave que je deviens et perdre toute relation humaine, je découvre ma vrai nature. La fuite reste l’option la plus raisonnable.

Les minutes passent.
Je suis prête. J’attends les cheveux attachés dans un chignon qu’il vienne m’ouvrir les portes.

-Hello beauté! Tu es prête ?
Waouw !tu es magnifique une vrai princesse. Je compte sur toi. J’ai confiance et je t’aime tellement si tu savais.

Il me prend dans ses bras, m’enlace tendrement, m’embrasse à réveiller les papillons au fond de mon ventre.

-Le bar « La corde rouge » tu n’oublieras pas, dans 2h30. Heum ! 1 seconde ton bracelet, où est-il ?

Il me fusille du regard, un faux pas et je resterai enfermée ce soir.

-Désolée, je l’avais oublié, pourtant il est joli, bracelet tressé de cuir avec une, deux strass ou serait-ce des diamants ? Merde ce sont des vrais ...

-C’est mieux !

Il passe une main derrière mes hanches frôlant mon cul, me pousse dehors en me murmurant à l’oreille.

-Tu es libre ma libellule. Fais le bon choix. Je me réjouis de te faire découvrir la suite. Je t’attendrai devant l’entrée à 23h tapante.
Attends ! J’ai un cadeau pour toi. Je veux que tu portes ça au fond de ta petite chatte.

Il me dépose au creux des mains deux boules en métal reliées au centre par une cordelette, ce sont des boules de geishas.

- Je te les enlèverai tout à l’heure avec mes dents, je tirerai la petite ficelle, te délivrant du poids, goûtant l’excitation laissée sur les boules. Je me réjouis tellement, petite soumise. Je bande rien que d’y penser.

Je soulève ma robe, tire mon string de côté et j’enfonce une boule puis la deuxième. Je suis déjà mouillée, simple réaction à ces mots. Me voilà remplie. Ses yeux m’ont transpercé, ils m’ont observé, dévoré lorsque les boules ont écarté mes lèvres pour disparaître au fond de mon vagin. Il s’approche de moi, les yeux de braise tire d’un coup sec sur la ficelle. Oh ! Laissant coulé mon plaisir. Il se positionne derrière moi et me prend en levrette sans retenu.

-Petite chienne comme tu me fais bander. Fichu rdv.! Je te baiserai nuit et jour. Ma bite se sent tellement chez elle, dans ta chatte étroite.
Il me donne deux coups de reins et se retire.

-Garde ça en mémoire. Remets tes boules et file.

La peur et l’excitation au fond du ventre, je me retrouve devant chez moi .
J’aime pas mentir mais mon destin est scellé. J’obéirai à l’homme que j’aime par peur ou par amour j’en sais rien mais j‘irai le rejoindre. J’annonce à ma famille que je pars en Norvège et pareil au boulot.
Direction ce bar. Je n’y ai jamais mis les pieds, ça m’angoisse. Et ces boules qui me pèsent qui me stimulent depuis 2h, j’ en ai des crampes au bas ventre. J’ai hâte qu’il me les enlève et qu’il me remplisse de sa queue.

Il est là, il m’attend, habillé hyper classe costume, cravate. Je devine ses épaules carrés ... Il est à tombé. On entre.
C’est un bar comme les autres rien d’ inquiétant, je me détends et rêve de sa tête entre mes cuisses.

-Viens, je t’emmène à l’étage.

On traverse le bar, un couloir, les escaliers tout devient de plus en plus sombre, mystérieux. J’entends des gémissements, des coups de fouet, de la musique, des orgasmes...

-Mais où est-ce que tu m’emmènes?

-Tu verras, ce lieu on y viendra souvent chaque salle a sa thématique. C’est là que ton dressage de petite chienne obéissante commence.

On s’arrête devant une porte. J’en tremble. Il passe un collier de cuir rouge autour de mon cou y accroche une laisse. Me voilà animal.

-Ici tu t’appellera « mignonne. » Tu répondras que « oui monsieur »ou « oui madame »
À genou !!! Maintenant

Il frappe à la porte et entre. Il me tire sèchement je m’écrase au sol.

- Salut, Meg. Je t’amène la mignonne. Je te la laisse entre tes mains expertes. Je veux que tu me la rendes chaude, bouillonnante, qu’elle soit sur le point d’exploser.
Je me trouverai juste là derrière cette vitre. Je vous regarderai et la caméra est enclenché bien sûr. Je suis déjà à l’étroit dans mon froc.
Que de mieux qu’une autre fille pour te faire découvrir le plaisir à l’état pur, la sensualité et la vulgarité.

Il tend la laisse à Meg, une belle jeune fille aux longs cheveux châtains, des jambes interminables, vêtue que d’un petit shorty noir en cuir. J’ai l’air d’une bouffonne à côté d’elle. Il se penche, laisse un baiser sur le front et s’en va.

Elle me tire sur le lit accroche la laisse aux barreaux. Elle décroche ma robe la descend. Mes seins sont juste devant son visage. Mon soutien-gorge décroché, elle les admire, prend ma main et la pose délicatement sur ses seins.
Oh! Je n’ai jamais touché autre femme que moi. Ces seins sont fermes et doux. Elle me dirige, les pinces du bout de mes doigts. Puis lâche mes mains et caresse mes bouts de mamelons. Nous sommes l’une en face de l’autre à nous caresser nos poitrines.
Quelle sensation. Sa bouche s’invite contre la mienne, j’entrouvre et sa langue entre pour chercher la mienne. Commence une folle danse. Ses mains courent sur ma peau, elles me caressent sensuellement. Sa bouche me mord le lobe de l’oreille, descend le long de mon cou. Je frissonne. Elle prend ma main, la positionne sur mon clito.

-Touche-toi, je veux voir ton plaisir. Quand tu auras suffisamment de cyprine au bout de tes doigts tu montreras à ton maître et tu porteras à ta bouche. Tu lécheras et prendras plaisir à le faire.

Je m’exécute. Je me masturbe, je touche ma petite fleur en formant des cercles, puis en y allant de plus en plus fort et vite. J’aime les changements de rythme. Je me suis couchée sur le dos. La laisse est tendue me serrant le cou mais permettant une vue superbe sur mon intimité. Meg vient se positionner entre mes cuisses et tire avec ses dents les boules de geishas qui sortent une après l’autre accompagnées de mon liquide qui marque les draps. A ma grande surprise, elle les repousse à l’intérieur.

-Tu peux mieux faire mignonne.

Elle passe sa langue sur mon clito. Elle le fait danser, tourbillonner, en même temps que ses doigts entrent et jouent avec les boules à l’intérieur de ma chatte. Je me cambre. Sa langue est incroyable elle m’ aspire, me suce, me lèche .... je vais jouir. Sentant mon orgasme arrivé, elle s’arrête, retire les boules et là je dégouline entre mes fesses telle une rivière.

-Ça!!! c’est bien. Touche-toi, récolte montre à ton maître et délecte-toi. Caresse ta bouche. Lèche tes doigts et fais-le avec plaisir. Savoure...

Je fixe la vitre de mon regard de salope et je suce mes doigts un après l’autre.

Ne me laissant à peine le temps de jouer la petite allumeuse avec mon maître, elle tire sur la laisse m’obligeant à me coucher sur le lit. En position 69, voilà son sexe juste au-dessus de ma tête.

-Montre-moi tes talents de suceuse. Goûte-moi.

C’est une première pour moi. Je goûte à son nectar. Sensation nouvelle, je fais tourner ma langue sur sa fente, je tente même d’y entrer. Je m’active sur son clito, mais j’ai dû mal tellement j’ai envie de jouir car elle, elle me bouffe littéralement la chatte.
Elle commence à se tortiller sur mon visage, j’accélère, je vais lui montrer que derrière la mignonne, il y a une vrai diablesse. J’enroule ma langue autour de son clito. J’attrape ses fesses, l’immobilisant pour pas qu’elle s’enfuit. J’aventure mes doigts le long de sa raie trouvant son petit trou que je caresse, que je pénètre. Elle hurle. Elle va jouir sous mes coups de langue. J’ai pris le contrôle sur cette prétentieuse.

La porte s’ouvre d’un coup sec. C’est lui.
Il s’approche du cul de Meg et lui envoie une fessée monumentale, elle s’écroule sur mon visage.

-Salope, je t’avais demandé de la chauffer, de la dresser pas de jouir. Ton cul va ramasser et on va lui montrer.

Il la redresse à 4 pattes, son vagin encore en-dessus de ma bouche.

-Mignonne continu à la lécher. Sans discuter, bouffe cette chatte. Et comme tu as déjà commencé à stimuler son petit trou. Je vais la défoncer et après je m’occuperai de toi.

Je panique, il fait trop peur. Je m’enfuis ou je continue pour le satisfaire, pour sauver ma peau .
Il s’enfonce dans son cul et la pilonne encore et encore en profondeur avec rage. J’aspire son clito, je stimule comme je peux. Je vois son penis lui écarter les chairs à fur à mesure qu’il s enfonce dans son petit cul. Elle gémit, elle crie et elle finit par jouir, elle hurle de plaisir, pendant que mon amour à moi, lui défonce le cul.
Il se retire et son sperme déborde de son anus et coule le long de sa fente pour venir remplir ma bouche.
Meg tremble tellement l’orgasme a été puissant.

-Casse-toi Meg. Tu as eu ce que tu méritais maintenant je vais m’occuper de ma mignonne.

Je suis en larme, je ne veux plus rien avoir affaire avec lui. Il est sadique, sans coeur ...
-Ne t inquiète pas pour Meg. Je sais que c’est ce qu’elle aime. Tu as bien vu comment elle a joui comment c’était puissant.

-Ce n’est pas ça. Sans gêne tu l’as baisé devant moi. Tu m’as dit que tu m’aimais et tu oses encore croire que je vais te suivre ?
Sache que je veux être la seule et unique que tu baiseras, sauf si c’est moi qui le décide.
Sinon je me taille et tu n’entendras plus jamais parler de moi.

-Calme-toi et avoue que tu as aimé?
Tu n’as d’ailleurs pas encore atteins l’orgasme ma mignonne et je ne te laisserai pas dans la frustration.
Écarte tes cuisses, laisse-moi plonger ma langue dans ta chatte, cueillir ta petite fleur.

J’attends que ça. De le voir baiser cette salope ça m’a rendu verte de jalousie et en même temps ça m’a excité au possible.

-Je veux plus que ton simple coup de langue vanille.
Je veux que tu me baises, monsieur... comme une
« mignonne ...»

-Tu ne me donnes pas d’ordre!!!

Il ne l’a pas vu venir. Ma main s’écrase sur sa joue laissant une belle marque rouge. Je l’ai giflé. Je vois ses yeux se remplir de colère. Mais j’ai tellement aimé. Il me fixe de son regard sombre et j’ai compris qu’il a aimé autant que moi.
-Je suis ta chienne, mais je mords. Qui de la chienne ou du maître sera le plus impitoyable.

Il prend la laisse dans ses mains la tire tellement fort que j’ai failli être énuquée. Je suis à terre, à ses pieds. Il pose son pied sur mon dos et appuie fort montrant sa force virile.

-Plus jamais tu ne me provoqueras.

Il relâche la pression. Je me redresse et m’empresse comme la belle chienne que je suis, de prendre en main son glaive énorme. Il palpite, je savais qu’en le provoquant il serait plus dur qu’une barre à mine, plus dur encore que lors de sa baise avec Meg.
Je prends sa queue dans ma bouche suçant, léchant, aspirant son pré-foutre.

Je prends mes mains et me caresse, je me touche comme moi je le veux, pas comme l’autre idiote me l’a montré. J’adore son petit goût. Ma bave dégouline le long de son membre, mouillant ses couilles, coulant sur le sol. Je lèche le sol, je le regarde dans les yeux. Je remonte sur ses couilles que j’aspire une à une.
-Monsieur?
-Tais-toi! Suce-moi!
-Je souhaiterai une gamelle pour récolter ton sperme.
-Quoi?
- Je suis votre chienne il faut la nourrir.
-Penche- toi je vais remplir ton petit cul, plutôt. Tu es désobéissante. Tu es une sale garce .
Il prend ma mouille crémeuse, lubrifiant ma sortie. Il enfonce, écarte mon petit trou, un doigt, puis deux doigt puis 3 doigts. Son énorme phallus me pénètre il va et vient ne laissant aucun répit. La laisse passe autour de mon cou. Il tire fort. J’étouffe, je vois les étoiles ... il relâche je reprends mon air et il recommence. Ses doigts viennent sur mon clito. Il me masturbe... je m’affole entre le manque d’ air, ses doigts m’apportant jouissance et sa grosse bite dans mon cul, l’orgasme va me dévaster.
Il relâche la pression, sur ma gorge ,je respire. Il m’envoie un coup de rein que je bascule en avant . Puis il se retire me tourne.... j’écarte les cuisses ... il me pénètre, mes jambes sur ses épaules, là laisse toujours dans sa main. L’angle est majestueux. Il se noie dans ma chatte. La pénétration est profonde. Son énorme engin frappe contre mon col. Ses couilles rebondissant contre mon cul. Je ne peux plus me retenir, j’explose en arrachant les draps. Lui se retire et fini dans un verre ...
-Tiens ma mignonne ...bois . C’est ce que tu voulais, non ?
Je le regarde dans les yeux, porte le verre à mes lèvres, je prends sa semence dans la bouche. Il m’observe. Je m’approche et je lui crache tout au visage. Sa semence et ma salive coule le long de sa barbe naissante, de son menton carré. Je l’embrasse pour faire redescendre la tension. Il me sourit.

-Ton dressage va être long ma mignonne.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Entre ses mains
Entre ses mains 2
Entre ses mains 4
Entre ses mains 5
Entre ses mains 6