Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Nouvelles sensations (1)

Chloé va découvrir le plaisir d'être exhibée, d'être offerte aux regards (et plus) sans retenue. Elle va également découvrir un endroit où elle n'était jamais allé. Et ce n'est que les prémices de cette nouvelle série de 3 textes liés...

Proposée le 15/02/2018 par Maitreetsoumise

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Femme soumise
Personnages: Groupes
Lieu: Sauna, club, sexe shop
Type: Roman

A l'issue de leur visite campagnarde, il la redéposa chez elle. En lui donnant ses instructions pour le lendemain. Elle devait l'attendre chez elle. Il passerait la chercher à 20 heures. Concernant sa tenue, il avait facilité les choses en lui tendant un petit sac contenant ce qu'elle devait porter. Elle ne devait porter que cela et rien d'autre à part des escarpins. Il avait été très clair sur ce point.

Aussi une fois seule chez elle, elle s'était empressée d'ouvrir ce sac pour voir son contenu. Il n'y avait que deux vêtements à l'intérieur. Elle les sortit et découvrit d'abord une mini jupe noire. Très courte. Bien plus court que ce qu'elle n'avait jamais porté. Et ensuite un haut blanc visiblement très décolleté.

Elle se rendit dans sa salle de bain pour essayer cela devant sa glace. Elle commença par la mini jupe. Elle était très très courte, remarqua t'elle. Bien plus que ce qu'elle pensait. Elle était au ras des fesses. A peine 1 centimètre sous ses petites fesses bombées ! Ça ne pouvait pas être plus court. Elle n'aurait jamais osé acheter ça et si elle savait qu'elle le porterait demain soir, elle ne le ferait que parce qu'il lui avait demandé.

Ensuite elle enfila le haut. Sans soutien gorge comme elle allait devoir le faire demain soir. Elle comprit tout de suite que le haut était dans la même lignée que la mini jupe. Il était vraiment décolleté. Un décolleté en V très large qui bordait à 1 centimètres ses tétons. Et qui descendait plus bas encore. Mais le pire venait du fait qu'il était une taille trop petite et que de ce fait il était ultra moulant.

Presque une seconde peau. Il moulait ses seins à la perfection, à tel point que ses tétons étaient parfaitement visible bien qu'ils ne soient pas, encore,dur. Elle s'admira dans la glace pour voir ce qu'elle donnait comme ça. Déjà, elle se dit qu'à part en bikini, elle n'en montrerait jamais plus tout en étant habillée. Ses jambes étaient dénudées de haut en bas et tout le haut était presque nu tellement elle était serrée dans son décolleté.

Elle réalisa qu'elle était habillée comme une vraie pute. Elle alla enfiler ses escarpins pour voir ce que ça donnait et cela ne fit que confirmer son impression. Elle irait se balader dans cette tenue qu'on lui demanderait ses prix. Et à sa plus grande honte, cette idée l'excita. Elle avait eu l'impression de se faire baiser comme une pute dans la forêt un peu plus tôt, là elle en avait en plus la tenue.

Et cela fit mouiller sa petite chatte. En plus dans cette tenue, sa chatte était presque visible. Elle joua à se tourner et à bouger, à se pencher en avant pour voir ce que cela donnait. La mini jupe remontait immanquablement et dévoilait son cul. Il faudrait qu'elle y fasse attention demain se dit elle. Sur cette idée, la fatigue prit le dessus et elle alla se coucher, la tête pleine d'idées plus sexe les unes que les autres.

Le lendemain à 20 heures, elle l'attendait chez elle, dans la tenue en question. Elle était nerveuse, se demandant ce qui l'attendait. A 20 heures pile elle reçu un SMS.
« Je suis garé plus bas dans la rue. Je t'attends. »

Elle allait devoir sortir dans cette tenue. Ce qu'elle craignait le plus. Elle ne savait pas si elle pourrait le faire. Cette question l'avait obnubilée toute l'après midi. Mais là, maintenant qu'elle savait ce qu'il attendait d'elle, elle sut qu'elle ne reculerait pas. Elle lui répondit un simple « Bien Monsieur » et sortit de chez elle.

Elle priait de ne croiser aucun voisin. Elle sortit de son immeuble et descendit la rue sans oser lever les yeux. Elle croisa simplement un jeune homme, un adolescent plutôt se dit elle. Qui visiblement était très heureux du spectacle. Elle accéléra le pas et monta rapidement dans sa voiture dés qu'elle la vit.

« Bonsoir Chloé »
« Bonsoir Monsieur »
« Ta tenue te plaît ? » Son sourire était purement provocateur.
« Oui Monsieur. » Elle n'osait pas Lui dire à quel point elle se sentait mal à l'aise.
« Parfait alors » Il souriait car il voyait parfaitement son malaise. Il démarra et là encore ils sortirent rapidement de la ville. La nuit était tombée. Ils n'avaient pas pris la même direction que la veille au soir. Ils se dirigeaient vers une autre ville à proximité. Il avait posé la main sur sa cuisse en conduisant et sa mini jupe lui donnant un accès total, il venait souvent lui titiller la chatte du bout des doigts en roulant.

Le trajet dura plus de 30 minutes. Il venait d'entrer dans l'agglomération. Il s'engagea dans une petite rue à sens unique mal éclairée. Elle ne savait absolument pas où ils étaient. Il trouva une place de stationnement et se gara. A ce moment là, elle remarqua la devanture au néon rouge à côté d'eux. Elle regarda plus attentivement et vit qu'il s'agissait d'un sex shop. Qu'avait il en tête ?

Une fois le moteur coupé il sortit son collier et lui passa autour du cou. Elle était en collier, habillée comme une pute de rue, à deux pas d'un sex shop. Qu'est ce qui m'attends se demanda t'elle.

Il sortit de la voiture et vint lui ouvrir sa porte. Et sans un mot il accrocha la laisse au collier. Il tira sur la laisse pour la faire sortir, ce qu'elle fit presque comme un automate. Il n'y avait personne dans la rue heureusement, se dit elle. Puis, sans surprise il se dirigea avec elle vers le sex shop et ils entrèrent dans les lieux.

Les lieux étaient assez peu éclairés et elle mit quelques secondes à s'y habituer. En la tenant en laisse il la promena, faisant le tour de l'établissement. Ils croisèrent quelques hommes seuls qui ne cachèrent pas leur plaisir devant sa tenue et son physique. Elle n'osait pas les regarder dans les yeux. Elle était promenée en laisse, habillée comme une pute pour le plaisir visuel de mâles qui n'en demandaient pas tant.

Ils croisèrent également deux jeunes demoiselles de son âge qui étaient là sûrement pour s'encanailler et qui ne s'attendaient pas à un tel spectacle. Son Maitre tira alors sur sa laisse pour l’entraîner vers un couloir sombre. Elle le suivit docilement sans rien dire et elle entendit que les autres clients en faisaient de même, curieux de connaître la suite.

Ils entrèrent dans une petite pièce sombre, simplement éclairée par une télé diffusant un porno et meublée d'un grand fauteuil en cuir. Elle ne savait pas du tout à quoi servait ce genre d'endroit. Son Maitre la plaça face à la porte et elle remarqua que 5 hommes et les deux jeunes filles les avaient suivis. Il laissa la porte ouverte et vint se placer derrière elle et détacha la laisse. Elle ne pouvait pas le voir mais il fit signe aux spectateurs de rester hors de la pièce.

« Qu'est ce que tu es ? » lui demanda t'il à haute voix.
« Votre... votre soumise » répondit elle timidement.
« Plus fort, nos amis n'ont pas entendus »
« Je suis votre soumise Monsieur »
« Bien. Tu feras donc tout ce que je te demande ? »
« Oui Monsieur » Mon Dieu, que va t'il me demander se dit elle.

A ce moment là, toujours derrière elle, il attrapa le bas de son décolleté et lui enleva, dévoilant ses deux magnifiques seins à l'assemblée. Les mecs ne faisaient même plus semblant et ils avaient tous sorti leur queues pour se branler. Les deux filles restaient gentiment à l'écart mais elles semblaient toute émoustillée.

Il vint se placer à côté d'elle et il sortit sa queue lui aussi.
« Allez à genoux et suce moi »
Elle ne se fit pas prier et s’exécuta avec plaisir car cela lui permettait en plus d'oublier le contexte. Une fois à genoux elle enfila sa verge bien raide dans sa bouche et le dégusta tout en fermant les yeux. Elle le suçait avec délectation. Il avait mis sa main derrière sa tête pour bien qu'elle se sente soumise.

« Hmmm tu es une vraie chienne. »
« Merci Monsieur » répondit elle avant de reprendre son office.
Il la laissa faire pendant plusieurs minutes avant de la relever par les cheveux. Il la fit mettre dos aux spectateurs, toujours très excités. Il remonta sa mini jupe au dessus de ses fesses et lui poussa dans le dos pour la faire se pencher en avant exhibant ainsi magnifiquement sa croupe.

« Allez montre à nos amis à quel point tu es bonne »
Sans un mot, elle attrapa ses fesses à pleines mains et les écarta, dévoilant ainsi sa petite chatte lisse et son anus serré. Il les laissa profiter de la vue. Elle entendit quelques sifflets et des réflexions graveleuses sur son anatomie. Puis il la fit mettre de profil par rapport à la porte et lui fit prendre appui avec ses mains contre une cloison. Il se glissa derrière elle et l'attrapa par les hanches.

« Tu en as envie ma salope ? »
« Oui Monsieur »
« Alors demande »
« Baisez moi Monsieur, je vous en supplie baisez moi. Je suis votre pute, votre chienne, je ne mérite que ça »
Elle commençait à être tellement excitée que les mots sortirent tout seul. Il n'en demandait pas tant et immédiatement il plongea sa bite dans sa chatte trempée. Elle lâcha un gémissement de plaisir sous cette prise bestiale. Il la baisa directement à grands coups de reins, faisant ballotter ses seins à chaque chocs. Elle ne fit rien pour cacher le fait qu'elle aimait ça. Il la baisait comme une pute et elle adorait ça. Je suis une vraie chienne se dit elle.

Elle tourna la tête pour voir les spectateurs. Les mecs se branlaient toujours et ils semblaient adorer le spectacle. Mais en prime, une de des deux filles s'étaient agenouillés devant l'un deux et le suçait. L'autre restait à l'écart mais avec une main dans son jean qu'elle avait ouvert.

Elle était autant spectatrice d'actrice. Et tellement excitée qu'elle n'avait plus aucun stress. Elle adorait ce que son Maitre lui faisait et par jeu elle faisait tout pour lui montrer et leur prouver. Elle gémissait sans retenue, elle répondait dés qu'il la traitait de salope, de chienne.

Il lui claquait le cul pendant cette levrette debout diabolique. Et le fait de l'entendre gémir ne faisait qu’accroître son excitation à lui aussi. La vue de l'autre salope en train de sucer un spectateur était tout simplement diabolique. Mais c'est l'autre qui lui faisait le plus envie. Il allait gicler, il le sentait. Il ne put se retenir et se vida dans la chatte de Chloé qui hurla de plaisir au moment où son foutre chaud l'envahit.

Il finit de se vider et sortit sa queue de sa chatte. Il regarda l'autre fille et lui fit signe d'avancer. Timidement elle le fit. Sans un mot il l'attrapa par les cheveux et la fit s'agenouiller devant lui. Aussi timide qu'elle soit elle avait des envies et elle ne se fit pas prier pour enfiler cette queue dans sa bouche et la sucer en la nettoyant.
Chloé qui avait tout vu était à la fois déçue et excitée par le fait de voir qu'elle était aussi salope qu'elle. C'est à cet instant que son Maitre lui parla.

« Allez à genoux ma soumise »
Elle vint se placer à genoux face à Lui avec un sourire. Mais il la corrigea.
« Pas face à moi. Elle s'occupe déjà de me nettoyer. Face à eux. Et allez y messieurs. Videz vous sur son visage. Mais sans la toucher »
Chloé était surprise et déçue mais elle obéit et vint se mettre à genoux devant les spectateurs. Ils vinrent l'entourer, sans la toucher, et se branlèrent au dessus de son visage. Tous, y compris celui qui se faisait sucer. Et en quelques instants à peine elle prit plusieurs giclées de sperme chaud en pleine face.

Des mâles en rut lui offraient sa première douche de sperme. Et plusieurs d'entre eux avaient de bonnes éjaculations abondantes. Elle en avait vraiment du front au menton. Elle sentait que ça coulait sur son menton et sur ses seins. Elle était recouverte de foutre et elle adorait ça ! Sa main droite vint se planter entre ses cuisses et elle se masturba en jouant avec son foutre à Lui qui coulait de sa chatte.

Les mecs partirent sans même un merci et elle se retrouvait à genoux, avec son Maitre derrière elle en train de se faire nettoyer la bite à pleine bouche par une autre fille et avec sa copine qui regardait le spectacle visiblement décontenancée. Et elle se masturbait, le visage et les seins pleins de foutre d'inconnus et celui de son Maitre coulant de sa fente....


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Manta
Très très bien
Posté le 2/06/2018


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Nouvelles sensations (2)
Nouvelles sensations (3)