Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Une belle nuit de plaisir (1)

Chloé attends patiemment que son Maitre la contacte. Mais l'attente se fait longue et le désir se mêle à l'inquiétude devant ce silence. Et si... Mais l'attente est toujours récompensée. Et de quelle manière!! (Suite de "La rencontre"-"Les Grandes premières" et "L'éducation d'une soumise")

Proposée le 3/02/2018 par Maitreetsoumise

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Femme soumise
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Roman

Après cette délicieuse fellation il la prit dans ses bras et ils devisèrent quelques minutes. Puis il la renvoya chez elle. Sans lui dire quand il se reverrait.

Cela faisait maintenant 2 jours. Et elle n'avait aucune nouvelle de sa part. Elle ne savait pas si elle devait le contacter ou non. Ou plutôt si. Elle savait qu'elle ne devait pas prendre l'initiative. Ça elle en était sure. Mais ce silence, cette attente mettait à rude épreuve sa résistance. Elle avait envie de l'appeler. Voir même d'aller directement chez lui pour s'offrir à Lui.

Le soir venait de tomber. Elle n'avait toujours pas de nouvelles. Elle commençait à penser qu'elle l'avait déçu, que c'était fini, qu'elle n'aurait plus jamais de nouvelles. Et elle se sentait malheureuse. Elle se rendit dans la salle de bain pour prendre sa douche.

L'eau chaude l'apaisait. Elle sentait l'eau ruisseler sur son corps, caresser ses seins, sa croupe, titiller le creux de ses reins. Si elle n'était pas si triste elle se serait masturbée bien qu'elle sache qu'elle n'avait jamais réussi à jouir seule. Elle était toute à ses réflexions quand son téléphone bippa.

Impatiemment, elle coupa l'eau, se sécha les mains et attrapa son téléphone. Un message venait d'arriver. C'était Lui. C'était enfin Lui. Elle déverrouilla son écran avec nervosité pour découvrir ce message. Il était court et direct.
« Bonsoir. Tu es chez toi ? »
Elle ne prit pas le temps de réfléchir avant de répondre.
« Oui Monsieur ».
Sa réponse ne mit que quelques secondes à arriver.
« J'arrive. Je serai là dans 10 minutes. Sois en tenue adéquate »

En tenue adéquate ? Que voulait il dire ? Elle avait évidemment une idée de ce qu'il sous entendait. Mais de quoi avait il envie précisément. Et elle n'avait que 10 minutes ! Elle termina sa douche (heureuse de ne pas avoir lavé ses longs cheveux) et se sécha en réfléchissant à sa tenue. Puis une idée lui vint. Plus qu'une idée, une évidence. Elle sortit de la salle de bain et se rendit dans sa chambre. Elle fouilla dans son armoire et trouva ce qu'elle cherchait.

Elle n'avait jamais mis ça depuis qu'elle l'avait acheté. Mais c'était la meilleure occasion de le faire. Voir la seule. Elle sortit donc un ensemble soutien gorge et string en satin de couleur mauve. Elle le passa en quelques instants. Puis elle sortit le porte jarretelles qui allait avec, dans la même couleur et le même tissus, et les bas.

Elle enfila les bas puis elle tenta d'accrocher le porte jarretelles après l'avoir enfilé. Elle découvrit à ce moment là que c'était plus compliqué que ce qu'elle pensait. Mais elle y parvint. Elle se trouvait parfaite et elle aperçu à ce moment les escarpins. La cerise sur le gâteau se dit elle. Elle les mit et se regarda dans le miroir.

Il lui manquait encore quelque chose et elle trouva tout de suite quoi. Elle sortit son rouge à lèvre et l'appliqua. Il était bien rouge. Il mettait particulièrement sa bouche en valeur. Tout comme le soutien gorge le faisait de ses seins, le string de son cul et le porte jarretelles de ses jambes. Même elle, elle se trouvait sexy comme ça. La sonnette vint interrompre ses réflexions.

Elle alla ouvrir. Le regard qu'il eut en la voyant dans cette tenue, l'éclair de bestialité qu'elle lut dans ses yeux la fit fondre. Elle avait envie qu'il se jette sur elle et qu'il la baise sans ménagement. Il entra et elle ferma la porte derrière lui.

Elle se tourna face à Lui et il l'admira de la tête au pied. Puis brutalement il la plaqua dos au mur et lui mit une main sur la gorge. Il plongea sa bouche sur la sienne et ils s'embrassèrent passionnément. Sa main sur son cou ne faisait qu'amplifier son envie. Elle se frottait contre Lui comme une chatte en chaleur. Il relâcha son étreinte.

« Tu es parfaite. A genoux maintenant »
« Merci Monsieur » dit elle en obéissant.
Il sortit le collier et lui plaça autour du cou. Il la releva en l'attrapant par les cheveux.
« Ce n'est pas ce que j'avais prévu mais le programme attendra que tu ai satisfait l'envie brutale que tu viens de me donner. »
Une promesse, presque une menace. Mais elle ne demandait pas mieux. Elle se contenta de sourire silencieusement.
« Ta chambre ? »
« Par là, Monsieur »

Toujours en la tirant par les cheveux il l'emmena dans la chambre et la jeta sur le lit. Sans un mot il retira ses chaussures et son pantalon. Elle découvrit qu'il bandait déjà comme un âne. Elle regardait sa queue tendue avec envie. Elle restait là, sur le dos, cuisse ouverte à l'attendre. Elle savait qu'elle allait prendre cher mais elle s'en moquait. Pire que ça, elle ne demandait pas mieux. Qu'il la baise !! C'est ce qu'elle voulait.

Comme si il lisait dans ses pensées, il vint s'agenouiller entre ses jambes et plaça sa queue à l'entrée de sa fente après avoir écarté le string. Elle était déjà trempée et il le sentit. Aussi ne prit il aucun temps mort. Il agrippa ses cuisses et d'un coup de rein il entra en elle.

Le cri qu'elle poussa était un mélange de soulagement et de plaisir. Il s'enfonça en entier en elle de ce seul coup de rein. Ce sexe de très belle taille la prenait comme à l'abordage et elle était tellement trempée, tellement excitée qu'elle l'accueillit sans aucun problème au plus profond de son bas ventre.

Il n'y eu aucun temps mort. Il la baisa directement à grands coups de reins. Elle avait un véritable fauve entre les cuisses et elle adorait le voir comme ça. Et surtout savoir que c'était elle qui le mettait comme ça. Elle était tellement brûlante qu'elle n'eut plus aucune retenue. Elle le regarda droit dans les yeux et lui dit :
« Vas y baise moi, j'aime ça ! »
Il la gifla et elle vit que l'éclair de bestialité était devenu une lueur permanente dans son regard.
« Je sais que tu aimes ça petite salope. Je te baise et tu adores ça »

L'entendre lui dire ça déclencha un interrupteur en elle. Celui de son plaisir. Elle sentit l'orgasme monter en elle comme un tsunami. Elle n'avait aucune chance de l'arrêter. Il le vit.
« Vas y tu peux jouir MA chienne »
« Merc.....iiii.... aaaarrrgggggghhhhhhhh Moooonnssiieeeeeeuuurrr.... Aaaaaaaaaahhhhhhhhhh... »
Elle jouissait, un gros orgasme violent s'emparait de son corps. Elle n'avait plus aucun contrôle sur elle même, elle était juste bonne à jouir là. Sentir sa queue coulisser en elle, ses mains qui écartaient ses cuisses, savoir qu'elle était à Lui. Tout ça la faisait jouir. Comme une chienne.

La voir prendre son pied avec une telle violence, voir qu'elle adorait se faire baiser sans aucune retenue fit monter son plaisir à Lui. Il ne fit rien pour le retenir et il se vida dans sa chatte dans un grand cri. Il remplit sa chatte de foutre et la sensation de ce liquide chaud qui coulait en elle prolongea son orgasme.

Ils profitèrent chacun du plaisir que lui avait procuré le corps de l'autre avant de s'allonger, épuisé, l'un à côté de l'autre.
L'étreinte n'avait duré que quelques minutes, il n'était même pas chez elle depuis 10 minutes. Mais la bestialité, la sauvagerie de cette partie de baise en avait fait une expérience sexuelle exceptionnelle. Et son programme à Lui n'avait même pas commencé....


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Une belle nuit de plaisir (3)
Une belle nuit de plaisir (2)
Réchappé belle
Qu\'est-ce que tu es belle quand tu jouis
La belle au jardin dormant