Une belle nuit de plaisir (3)

La nuit continue, Chloé n'est pas au bout de ses surprises. Elle va avancer sur le chemin de sa soumission, trouver des réponses et découvrir qu'elle n'est pas seule dans ce monde de sexe hard. (Texte très long)

Proposée le 12/02/2018 par Maitreetsoumise

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Femme soumise
Personnages: Groupes
Lieu: Inclassable
Type: Roman

Il remonta son pantalon en observant son magnifique petit cul. Un petit cul ferme et rond, le cul d'une jeune femme qui s’entretient et qui glisse dans un 36 sans aucune difficulté. Un cul d'enfer à baiser. Surtout quand il appartient à une telle salope. Elle était seulement en phase de découverte, elle n'avait aucune idée de son potentiel en tant que soumise, en tant que chienne. Mais lui il l'avait compris de suite.

Elle était une salope hors norme. De celles à qui on peut faire tout ce que l'on souhaite et qui prends son pied. Elle était le genre de fille qui aime le sexe hard, qui aurait pu être une star du porno par goût du sexe. Elle l'ignorait mais il allait lui révéler sa réalité intérieure, lui dévoiler à elle même ce qu'elle était.

« Tu as vraiment un cul d'enfer ma soumise »
« Merci Monsieur »
« Tu es consciente qu'avec un cul pareil, le plaisir que je prends à le défoncer et celui que tu prends quand je te baise par là, je vais t'enculer très souvent et très fort »
« Oui Monsieur »
« Et tu en penses quoi ? » Il était curieux de voir sa réaction.
« Ça fait un peu mal Monsieur mais j'adore tellement ça que j'ai qu'une envie c'est que vous recommenciez »
« Et tu adores quoi quand je t'encule ? »
« Je me sens vraiment chienne à ce moment là Monsieur, vraiment salope, vraiment votre soumise. Je suis sure qu'aucune de mes copines n'a jamais fait ça et moi non seulement je le fais mais j'aime ça. Ça fait de moi une salope, non Monsieur ? ». Elle lui lança ça avec un sourire d'une telle candeur que si la physiologie masculine le permettait il l'enculerait de nouveau de suite.

Je l'ai sous estimé cette salope, elle est encore plus chienne que je ne le pensais, se dit il.
« Oui, tu es une salope. Mais plus que tout, tu es MA salope, MA soumise. A moi et à personne d'autre. »
« Bien sur Monsieur »
« Remontons en voiture. Je vais t'apprendre ce que tu encours si un jour tu venais à me tromper. »

Il ne dit rien de plus et ils remontèrent tout les deux en voiture. Sa dernière phrase était mystérieuse. Qu'avait il en tête ? Pensait il vraiment qu'elle risquait de le tromper ? Il n'y avait aucun risque que cela arrive se dit elle. Il était tellement.... tellement tout.

Tellement bon amant, tellement tout ce qu'elle cherchait chez un homme. Elle était accroc à ce qu'il lui faisait mais plus que tout elle commençait à être accroc à Lui. Amoureuse ? Peut être pas se dit elle. Pas encore plutôt rectifia t'elle. Car elle avait des sentiments pour Lui elle le savait. Mais il fallait laisser passer la passion et le plaisir pour savoir si c'était de l'amour ou non.

Toute à ses pensées, elle ne remarqua pas qu'ils n'avaient pas pris la direction de la ville en sortant du chemin forestier. Ils avaient pris une autre route qui sortit rapidement de la forêt pour se diriger vers un coin de campagne qu'elle ne connaissait pas. Elle observait l'extérieur bien éclairé par la pleine lune. Elle voyait des fermes isolées et quelques villages. Enfin des bourgades de quelques dizaines de maisons tout au plus.

Il ne disait rien, se contentant de conduire, sachant où il allait. Après plus de dix minutes, il emprunta une petite route qui se dirigeait vers un corps de ferme visiblement. Cette route ne devait servir qu'à aller à cette habitation se dit elle. Elle était trop étroite pour être une route passante et aucune autre habitation n'était visible.

Il entra dans la cour en passant sous un porche. Elle vit un peu mieux la maison et constata qu'il s'agissait effectivement d'une vieille ferme. Un siècle ou peut être plus même si elle avait du être retapé souvent. Elle vit même des traces laissant penser qu'il s'agissait d'une ancienne ferme fortifiée ayant plusieurs siècles comme ses études d'histoire lui avaient appris. Mais en l'absence de lumière elle ne put en dire plus.

Puis elle regarda la cour et vit plusieurs voitures stationnées. Elle en compta pas moins de 14. Que faisait ces gens ici ? Qu'avait il en tête ? Elle sentit une vague de stress monter en elle quand il gara sa voiture. Il la regarda et lut l'interrogation dans son regard.
« Rassure toi, ces gens ne sont pas là pour toi »
Elle fut un peu rassuré mais cela ne lui disait pas ce qu'ils faisaient là et ce qu'il allait lui demander. Il lui tendit un masque, style vénitien.

« Tiens mets ça. Ça préservera parfaitement ton anonymat. »
Elle obéit et pour le coup elle sentit le stress s'envoler. Ces gens là n'étaient pas là pour elle et personne ne pourrait la reconnaître. Elle n'avait plus rien à craindre.
« Avant de descendre enlève ta robe. Tu ne gardes que tes sous vêtements et les talons. »
Elle obéit sans rien dire et ils descendirent de la voiture. Il accrocha la laisse au collier et ils se dirigèrent vers l'entrée éclairée du bâtiment principal. Il toqua à la porte et un homme vint leur ouvrir.

« Ah, bonjour Alex. On attendait plus que vous. Entrez ».
L'homme déshabillait Chloé du regard visiblement très heureux de ce qu'il voyait.
« Salut Pierre. Je sais mais on a fait une petite pause sur la route. J'avais envie d'un hors d’œuvre. »
« Je te comprends ! Alors c'est elle ta nouvelle soumise ? Tu les a toujours choisi très jolie mais celle là elle est hors compétition »
« Que veux tu, j'ai toujours eu du goût »
Chloé sentit ses joues rougir sous ce compliment et ne sut pas quoi dire donc elle garda le silence. Ils entrèrent dans la maison.
« Bon, installez vous. Et profitez du spectacle. »

L'homme les devança et ils pénétrèrent dans une sorte de grand salon. Des sièges étaient disposés en cercle. Hormis un fauteuil vide qui les attendait visiblement, tout les autres étaient occupés. Elle compta rapidement 14 hommes. Tous nus. Des hommes dans la trentaine ou la quarantaine, plutôt bien fait se dit elle. Et tous en érection.

En approchant elle comprit pourquoi. Au milieu du cercle se trouvait une jeune femme, nue elle aussi. Blonde aux cheveux longs. 7/8 ans de plus qu'elle apparemment. Jolie avec de beaux seins. Même si elle était moins jolie qu'elle se dit elle objectivement, elle restait très jolie et appétissante pour un homme. Elle remarqua à ce moment là son collier de soumise. Elle appartenait donc à un des hommes présents.

Son Maitre alla s’asseoir sur le fauteuil et l'invita à s'asseoir sur ses genoux. Les hommes présents la regardèrent tous et elle fut heureuse d'avoir son masque. Elle vit dans leurs regards que si ils avaient à choisir entre elle et la blonde, elle gagnerait sûrement la compétition. Elle fut heureuse à ce moment que son Maitre lui ai dit qu'ils n'étaient pas là pour elle.

L'homme qui leur avait ouvert vint se placer debout à côté de la blonde. Il la regarda dans les yeux.
« Maintiens tu ton choix ? »
« Oui Monsieur »
« Bien. Alors je vais monter me coucher. Elle est à vous messieurs »

Sur ces mots il sortit de la pièce et elle l'entendit effectivement monter des escaliers. Les 14 autres hommes attendirent qu'ils furent sorti et ensuite ils se jetèrent sur la blonde comme une meute de loup affamé. Ils ne perdirent pas de temps. Elle eut une bite au fond de la bouche en quelques secondes à peine et dans le même temps elle se faisait ouvrir les cuisses en grand. C'est à ce moment que son Maitre prit la parole et lui expliqua au creux de l'oreille ce qu'ils faisaient là.

« Elle a trompé son Maitre. Un soir elle est sorti avec des amies et elle a trop bu. Elle s'est retrouvé à se faire prendre par un autre homme sans l'accord de son Maitre. Elle lui a avoué comme toute bonne soumise doit le faire. Tu comprends pourquoi je te parlais de fidélité tout à l'heure ? »
« Oui Monsieur ». Elle répondait et pendant ce temps un homme s'était glissé entre les cuisses de la blonde et la limait virilement. Ses gémissements étaient étouffés par la queue qu'elle avait dans la bouche. Et les autres queues bien raides attendaient leur tour.
« Que nous soyons bien clair ma soumise. D'autres hommes que moi passeront entre tes cuisses. Mais uniquement ceux que j'aurai désigné et seulement en ma présence. »
Cette révélation la troubla un peu mais d'un autre côté elle s'en doutait.

« Bien Monsieur »
« Pour en revenir à ce que tu vois, tromper son Maitre est une faute très grave. Qui peut entraîner la fin brutale de la relation. Son Maitre lui a laissé deux options : soit une rupture pure et simple. Soit se soumettre à ce gangbang avec tout ces hommes pour pouvoir rester à Lui. Tu as du remarquer qu'il n'y avait pas de capote je pense ? »
En fait non, elle n'y avait pas fait attention avant qu'il le dise. Mais elle répondit que oui.

« Les hommes sont là pour la traiter comme une vulgaire pute. Ils vont la baiser, la remplir de sperme et continuer jusqu'à ce qu'ils en aient finis avec elle. C'est une vraie épreuve pour toute femme de servir de défouloir sexuel à autant d'hommes. Surtout quand aucune limite ne leur a été fixé. »
Comme pour appuyer ses propos, elle vit la blonde se faire bouger comme une poupée pour qu'elle vienne chevaucher un autre mâle. Puis en deux temps trois mouvement, une nouvelle bite vint se planter dans sa bouche et un homme s'enfila derrière et glissa sa queue dans son cul. Elle était prise par les trois trous en même temps.

Elle l'entendit pousser un hurlement sous cette prise bestiale mais ce cri fut étouffé par la queue profondément planté dans sa bouche. Ils la limaient en rythme, bien fort. Et le fait de savoir que d'autres queues attendaient leur tour rendait tout encore plus hard.

Elle sentit la main de son Maitre se glisser entre ses cuisses ouvertes et écarter son string pour caresser habilement sa chatte. Elle était trempée mais elle ne savait pas si c'était du au spectacle sous ses yeux ou au souvenir de la sodomie bestiale qu'elle avait subit il y a peu de temps. Il la caressait et la doigtait de manière très habile. Tellement qu'elle sentit son plaisir monter doucement mais sûrement et qu'elle lâcha quelques gémissements impossible à retenir.

La blonde venait de se faire remplir de sperme dans la bouche et dans le cul et deux autres bites avaient pris le relais pour la défoncer. Les deux hommes allèrent s'asseoir et elle comprit qu'ils attendaient juste de rebander pour y retourner.
Elle entendit un changement dans les gémissements étouffés de la blonde. Elle y prenait visiblement du plaisir. Ça se voyait et les mâles autour d'elle le sentirent et redoublèrent de violences pour la baiser.

« Il est important que tu comprennes que tromper son Maitre est une faute grave et que cela mérite une punition exemplaire »
« Oui Monsieur » répondit elle entre deux petits gémissements de plaisir sous ses doigts.
« Mais il faut aussi que tu comprennes que c'est elle qui a choisi ce châtiment. Elle aurait pu décider de ne pas subir ça et de mettre fin à sa soumission tout simplement. Et tu as bien vu qu'elle a maintenu sa décision avant de commencer. Elle aurait dit non, rien ne se serait passé. Elle est tout ce qu'il y a de plus consentante. C'est important que tu le saches. Car te concernant c'est la même chose. Quoi qu'il arrive, cela ne se fera que si tu y consent. Si tu ne dis pas non, je te considérerais comme consentante. Mais si tu dis non, je ne ferai rien contre ton gré. Tu as saisi ? »
« Oui Monsieur. » Elle n'avait jamais vraiment réalisé cet aspect de la soumission librement consentie. Elle le savait d'une certaine manière mais l'entendre, le savoir de manière aussi claire, aussi limpide la rassura et la détendit totalement. Le plaisir monta d'une belle vague en elle. Il le sentit et se mit à la doigter très fort en lui susurrant à l'oreille qu'elle avait le droit de jouir.

Elle continuait de regarder la blonde qui se faisait labourer par tout les trous. A un moment leurs regards se croisèrent et une certaine communion se firent entre elles. Cette fille qu'elle n'avait jamais vu et dont elle ne savait rien était sa sœur. Ça lui parut évident. Elle lut dans son regard sa soumission, son envie de rattraper sa faute et tout le plaisir qu'elle était en train de prendre. Et la blonde devait lire la même chose dans son regard à l'exception de ce qui se rapportait à sa faute.

Elles se regardaient l'une l'autre dans les yeux quand elles jouirent ensemble. La blonde parce que ses trois orifices se faisaient défoncer et elle parce que son Maitre la doigtait admirablement bien. Bien mieux que ses doigts à elle ne le faisaient. Elle jouit sans se cacher et plusieurs hommes tournèrent la tête pour observer ce spectacle alors que la blonde jouissait elle aussi.

Quand elle reprit ses esprits elle vit deux hommes sortir de la blonde et elle vit du sperme couler de son anus et de sa chatte. Plusieurs mecs avaient déjà giclé en elle et les deux premiers avaient repris leur place autour d'elle, la queue de nouveau bien raide et décidés à la remplir de sperme une nouvelle fois.

Elle tourna la tête vers son Maitre et lui dit merci pour cet orgasme. Il lui sourit et lui dit que c'était à son tour de gicler. Il lui indiqua de s'agenouiller entre ses jambes ouvertes et de le vidanger dans sa bouche. Elle s’exécuta avec un grand plaisir surtout quand elle découvrit sa bite bien raide. Elle le suçait avec délectation pendant qu'il regardait la blonde se faire défoncer comme une pute.

En quelques minutes à peine il se vida dans sa bouche et elle avala tout avec plaisir. Elle tourna la tête et elle vit la blonde toujours en train de se faire baiser. Du sperme sur le visage et coulant de tout ses trous. Elle semblait épuisée. Mais heureuse. Elle adorait ça. Et elle fut troublé à l'idée qu'elle aussi elle pourrait aimer ça. Son Maitre la fit relever et lui annonça qu'il partait. Elle le suivit avec un dernier coup d’œil vers la blonde, un dernier croisement de regard pour lui signifier qu'elles étaient liés l'une à l'autre.

Ils retournèrent à la voiture sans que personne ne fasse attention à eux. Une fois dans l'habitacle, il lui retira son masque et il lui dit de remettre sa robe. Il démarra et ils sortirent du corps de ferme.

« Tu as des questions par rapport à ce qu'il se passe là bas ? »
« Oui Monsieur. Combien de temps cela va t'il durer ? »
« Il n'y a pas de limite. Quand le dernier sera vidé et satisfait d'elle cela prendra fin. Par expériences je te dirai que cela risque de durer jusqu'au lever du soleil. »
« Je peux vous demander autre chose Monsieur ? »
« Oui, vas y tu peux poser toutes tes questions sur ce sujet »
« Vous avez déjà participé à ça ? Je veux dire, comme un des hommes qui la prenaient »
« Oui, deux fois. J'étais sans soumise donc c'était un divertissement plaisant. Mais si cela peut te rassurer quand j'ai une soumise je ne participe pas. »
« Merci Monsieur. Et vous avez déjà fait subir ça à une de vos soumises ? »
« Non. Mais je n'ai jamais été trompé. Et j'espère que cela continuera » dit il en la regardant.
« Je vous le promets Monsieur »
« Ne promets rien sauf si je te le demande ma soumise. »
« Bien Monsieur »

Ils roulèrent ensuite en silence, faisant le chemin en sens inverse et lui laissant le temps de repenser à tout ce qu'elle venait de vivre et d'apprendre sur elle et sur ce qu'il attendait d'elle...


Laisser un commentaire / une note :
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Une belle nuit de plaisir (1)
Une belle nuit de plaisir (2)
Plaisir partagé
Plaisir d'exhibition
Réchappé belle