Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Les grandes premières (2)

Encore des découvertes, encore du plaisir... encore du sexe pur et dur. Chloé n'a pas finit d'apprendre et n'a pas finit d'en apprendre plus sur elle. Et lui n'a pas finit de la faire passer de jeune femme sage à salope soumise par le plaisir...

Proposée le 21/01/2018 par Maitreetsoumise

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Première fois
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Roman

Elle avait le goût de son foutre dans la bouche. Tout cela était encore nouveau pour elle. Elle ne pouvait pas nier que cela lui plaisait. Il tira sur la laisse pour la faire se lever. Elle se sentait vraiment soumise, vraiment chienne à être tenue comme ça. Et cela ne faisait que l'exciter encore plus. Elle ne se souvenait pas d'avoir déjà été autant excitée.

Elle le vit ensuite fouiller dans un tiroir et il sortit une paire de menotte en cuir. Sans un mot il passa derrière elle et ramena ses mains dans son dos. Il attacha ses poignets fins dans les menottes. Il ne serra pas trop pour qu'elle n'ait pas mal. Elle se retrouvait menottée dans le dos, à sa merci.

Il repassa devant elle et admira ses seins qui étaient mieux mis en avant avec cette posture. Il les prit à plein mains, les malaxant avec une envie plus qu'évidente.
« Tu as vraiment une sacré paire de seins »
« Merci » dit elle en sentant rougir ses lèvres.

La gifle qui suivit fut peu appuyée. Mais elle la ramena sur terre. Avant qu'elle ait le temps de réagir il lui dit :
« Merci qui ? »
Il lui avait expliqué qu'une fois qu'elle serait sa soumise, quand elle porterait le collier elle devrait le vouvoyer et l'appeler « Monsieur ». Elle avait oublié mais son acte venait de lui rafraîchir la mémoire de la manière la plus efficace qui soit.

« Merci Monsieur »
« Voila qui est mieux » Il ponctua sa phrase d'un léger baiser sur ses lèvres avant de reprendre la parole.
« Alors, ça fait quoi d'avoir une bite dans la bouche pour la première fois ? »
« J'ai aimé ça... Monsieur »
« Et la fin ma chienne ? »
« J'ai été surprise mais c'était agréable Monsieur »
« Tant mieux car crois moi ta bouche va beaucoup servir »
Elle ne trouva rien à répondre à ça et se contenta de sourire, à la fois fière et gênée d'être devenue une suceuse et une salope soumise en si peu de temps.

Il la plaça dos au lit sans un mot et d'un geste sur la poitrine il la poussa et la fit tomber allongée sur le dos sur le lit. Elle n'osait pas bouger, les mains attachées dans le dos. Il la surplombait avec un petit sourire.

« Allez, tu as découvert le plaisir de sucer et d'avaler. Tu vas découvrir autre chose maintenant »
Elle était persuadée qu'il allait lui écarter les cuisses et l'empaler avec sa grosse queue. Et effectivement, un engin de cette taille dans son petit minou serait une découverte pour elle.
Aussi, quand il lui attrapa les jambes pour les ouvrir elle ne put s'empêcher de sourire. La suite par contre la surprit. Il s'agenouilla au pied du lit et il vint placer sa tête entre ses jambes. Il la regarda dans les yeux avec un petit sourire. Puis il approcha sa bouche de sa petite chatte.

On ne l'avait jamais léché mais là encore elle l'avait vu dans des vidéos. Elle appréhendait ce qui allait se passer même si elle était sur que ça allait lui plaire. Il ouvrit la bouche, regarda sa petite chatte aux grandes lèvres si fine qu'il écarta du bout des doigts pour dévoiler son clitoris. Il était tout mignon se dit il. Personne, hormis elle même, n'avait jamais stimulé cet organe. Alors il allait s'en charger.

Le bout de sa langue vint titiller son bouton de plaisir. Il la regarda droit dans les yeux au moment de ce premier contact. Il vit son regard tressaillir. Et elle lâcha un soupir qui ne lui laissa aucun doute. Il aspira son clitoris et joua avec sa langue dessus, le caressant, tournant autour, lui passant de grands coups de langue puis des coups de langue rapide en alternance pendant plusieurs minutes.

Elle gémissait sans retenue, il sentait son ventre se contracter de manière incontrôlé, ses cuisses s'ouvrir et se fermer sous le plaisir qui montait en elle. Il adorait la voir comme ça. Il savait qu'elle n'avait jamais joui et là il comptait bien la faire hurler de plaisir.

Elle n'avait jamais ressenti ça. Elle en était sure maintenant, elle n'avait jamais joui. Même si là elle n'avait toujours pas joui. La chaleur dans son bas ventre devenait insoutenable. Elle sentait le plaisir monter par vague. Il lui mangeait la chatte et elle était au septième ciel. C'était plus que délicieux. Elle ne s'apercevait même pas qu'elle gémissait comme une folle, que ses simples feulements qu'elle essayait de retenir au départ était devenu de vrais cris de plaisirs. Elle s'en moquait qu'on puisse l'entendre à ce stade là.

C'est au même instant qu'il décida de lui porter le coup de grâce. Il glissa deux doigts dans sa fente et très rapidement il trouva la zone si sensible juste après l'entrée. Ce fameux point G. Cette zone si différente quand vous l'aviez sous les doigts que vous ne pouviez pas la louper. A condition de la chercher bien sur.

L'effet de sa langue couplé à ces deux doigts en elle devint juste insupportable pour elle. Elle s'arc-boutait, les mains toujours attachées dans le dos, ses cuisses se fermaient violemment de manière involontaire autour de sa tête. Son ventre se contractait de plus en plus fort. Elle essaya de résister mais elle ne tint que quelques secondes.

Elle eut son tout premier orgasme sous sa langue et sur ses doigts. Elle jouit dans un cri qui pourrait faire croire qu'une folle était là. Son corps se contractait de haut en bas. Il continua, accélérant même ce qui ne fit qu'envoyer une seconde vague de plaisir encore plus puissante dans son ventre. Son orgasme s'amplifia et se prolongea.

Il continua plusieurs secondes avant de ralentir progressivement puis d'arrêter. Son corps se détendit. Il releva la tête et la regarda. Elle avait les yeux fermés, elle essayait de reprendre son souffle et ses esprits. Après un long moment elle finit par le regarder et ne trouva rien d'autre à lui dire que « Merci... Monsieur ».
Il la regarda avec un sourire de fierté.
« Alors, ce premier orgasme ? »
« Juste démentiel, indescriptible... Trop bon ! »
« Et ce n'est que le premier » lui répondit il. Il remonta le long de son corps, lécha rapidement ses seins puis l'embrassa. Elle sentit son sexe bien dur contre son ventre. Elle en déduisit que l'après midi n'était pas finie.... et elle ne demandait pas mieux.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Les grandes premières
Les grandes premières (3)