Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Une soirée banale au cinéma

Une nouvelle ville, un cinéma, un inconnu, un contact anodin au premier abord mais aux lourdes conséquences malgré son serment de ne pas s'attacher...

Proposée le 18/05/2022 par hepun

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Couple, passion
Personnages: FH
Lieu: Cinéma
Type: Fantasme


Notre protagoniste se présente comme une jeune femme, blonde, yeux marrons ainsi qu'un corps athlétique, fidèle à ses habitudes puisqu'il était inconcevable pour elle de ne pas pratiquer de sport.

Son prénom ? Quelle importance. A cause de ses satanées études elle se retrouvait dans une nouvelle ville, seule, sans aucune attache à part sa passion pour le cinéma.
Quelle ne fut pas sa surprise quand elle découvrit un établissement avec une offre avantageuse à seulement 10 minutes de son appartement.

D'abord timide, elle n'osa y aller qu'une fois par mois, pour des séances tardives sans affluence massive. Puis elle découvrit une offre réservée aux habitués. Bien qu'un peu cher, le prix était finalement raisonnable si notre personnage se privait de quelques extras.
Pour s'assurer de ne pas déranger elle prit les séances les moins fréquentées; D'abord confortée dans sa solitude pour regarder les films qui lui étaient chers, elle remarqua un autre abonné qui venait seul aux séances comme elle. Discret tout comme elle, il semblait avoir des cheveux mi-longs bruns mais c'était bien le seul détail auquel notre protagoniste pouvait faire attention avant l'extinction des lumières.

Plusieurs semaines passaient, les séances de mêmes, quelques apparitions de ce nouveau personnage la fit quelque fois fantasmer mais elle ne comptait plus le soir qu'elle finissait seule. Constatant cependant un rapprochement de la part de cet inconnu.

Un soir cependant, le hasard fit qu'elle se retrouvait à côté de ce mystérieux spectateur. Curieuse, elle essayait de capter le moindre détail de son visage, mais l'obscurité faisant, elle ne put découvrir ce qu'elle ne savait déjà : un inconnu au parfum d'agrumes faisant ressortir des pulsions lointaines.

Les séances se multiplièrent, notre personnage espérant recroiser ce mystérieux habitué. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il lui adressa la parole en attendant l'ouverture d'une salle ! Timide, elle rougit directement sans savoir quoi répondre, c'est alors qu'il sourit avec assurance, posa sa main sur son épaule en riant. Son rire était pour elle une brise d'été. Elle essayait de marquer les moindres détails de son visage séduisant dans sa mémoire mais la porte s'ouvrit, sans poser de question elle s'engouffra dans la salle jusqu'à sa place sans poser de question. Le hasard fit qu'ils se retrouvèrent côte à côte lors de la séance.

Malheureusement il s'agissait d'un film banal, sans intérêt. Fantasmant des scénarios dans son imagination concernant son voisin, quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle sentit la chaleur d'une main se poser sur sa cuisse.
D'abord surprise et gênée, les scénarios qui se bousculaient dans sa tête devenaient plus réels et firent place à de l'excitation. C'est pour cela qu'elle ne fit rien. Même quand ces doigts téméraires s'aventurèrent de plus en plus haut sur sa cuisse, jusqu'à son entrejambe, défirent un bouton, puis cette fermeture éclair qui ne protégeait de rien une éventualité qui devenait de plus en plus probable.

Quand elle sentit un doigt se faufiler jusqu'à son intimité, elle sut que ces fantasmes n'étaient pas si improbables. Sa respiration devenait de plus en plus lourde, elle sentait sa température augmenter témoignant de son excitation grandissante. Malgré tout elle se laissait faire, ces intrus trouvant leur place petit à petit ne lui procuraient que du plaisir. Sa main libre caressant ses tétons émergents, son autre main étant occupée à explorer le pantalon de son partenaire. D'abord léger, son toucher sentait une résistance de plus en plus marquée, puis elle glissa sa main dans son caleçon, entamant des va-et-vient d'abord timides sur une virilité grandissante. Puis s'harmonisant sur l'étrangère qui explorait son intimité, une cadence se forma sans aucune autre communication.

Sans parler, elle profita d'un moment de pause de la part de l'inconnu pour descendre son jean ainsi que sa culotte. Quelle ne fut pas sa satisfaction quand elle sentit ses mains la déplacer avec assurance de son siège vers le bassin de l'étranger. Sentir son sexe dur doucement frayer sa voie entre ses lèvres humides, ses mouvements de bassin rythmant les siens, sa main gauche caressant ses cheveux, puis sa poitrine, stimulant ses tétons, alors que sa main droite la tenait par la taille pour lui assurer un contrôle qui était déjà sien. Accompagnant ses mouvements avec son bassin, se cambrant pour accentuer le moindre de ses efforts, elle sentit son excitation grandir avec celle de son mystérieux inconnu.

Sentant sa cyprine couler entre ses jambes, elle sut prendre du plaisir en gémissant en cadence avec cet inconnu. Sentir cette verge buter contre le moindre de ses reliefs anatomiques, sentir ces mains rudes et puissantes explorer toutes ses courbes, appuyant sur les sensibles... Quand elle sentit une main stimuler son clitoris ce fut le signal de la fin pour elle, s'abandonnant aux plaisirs de la chair sans faire attention aux autres spectateurs elle gémit alors que son partenaire empêchait le moindre son de sortir de sa bouche.

Elle se sentit accompagnée lorsque d'une poussée douce, il la mit en position à quatre pattes avec toujours une main pour bâillonner le moindre de ses excès de plaisir. Cette même main qui, une fois ce moment passer la tira par les cheveux, doucement d'abord puis d'une bestialité grandissante avec leur rapport. Le hasard fit en effet qu'ils étaient seuls dans leur salle.

D'une pousée d'audace, elle se retourna, engageant son regard dans les pupilles d'un bleu profond de son partenaire. Cette fois ci, ce fut les mouvement de son bassin qui accompagnèrent les gémissements de cet inconnu. Augmentant la cadence en même temps que sa respiration, le sentant presque à sa limite, elle décida de le laisser terminer sur sa poitrine suintante par l'effort, tout en sachant qu'ils ne se reverraient jamais.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)

Histoire-Erotique.org lutte contre le plagiat pour protéger les oeuvres littéraires de nos auteurs.

Cette page est destinée à être consultée en ligne et ne peut pas être imprimée ou copiée.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle. Un nombre important d'auteurs nous ont donné l'exclusivité totale de leurs textes.

Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Souvenir d’une soirée cinéma
Songe Erotique d'une nuit banale
Banale (pas trop !) histoire de plombier.
Le cinéma
Au cinema