Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Mélodie, douce Mélodie (suite)

Poursuite de l'initiation au sexe bestial. Voire au sexe tout court. Et de nouvelles découvertes. Puissante et orgasmique. A lire à la suite du premier texte pour comprendre et suivre l'histoire

Proposée le 25/03/2022 par DomiNancy

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Femme soumise
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Roman


Elle le suça avidement. Elle aimait sucer et se vantait d'être une bonne suceuse. Même si elle n'en était pas sure. Elle découvrit pour la première fois le goût du sperme, mélangé à celui de sa propre chatte. Surprenant mais pas désagréable se dit elle.

« Elle suce pas trop mal » se dit il. Il voyait qu'elle aimait ça. Il faudrait encore lui apprendre quelques trucs mais ça il le savait. Et il aimait ça. Il la laissa sucer, restant entre deux eaux dans sa bouche. Pas totalement dur mais loin de débander.

Finalement, une envie le reprit. Il sortit de sa bouche et l'allongea sur le dos. Il se mit à cheval sur elle, posant sa bite entre ses seins. Puis il attrapa ses mains et sortit une paire de menottes en cuir. Il lui montra, voyant si elle allait se dérober. Et elle comprit qu'il s'agissait d'un test. Elle garda le silence et le laissa faire.

Il passa ses deux petits poignets dans le cuir et ferma en serrant juste ce qu'il faut. Puis il attacha les menottes à la tête du lit. Elle avait les deux mains bloquées ainsi. A sa merci. Elle ne put retenir un sourire.

Il le vit et se leva, la laissant seule quelques instants. Puis il revint. Avec un œuf vibrant.
Elle savait ce qu'était cet objet bien qu'elle ne l'ait jamais utilisé. Et elle savait à quoi il devait servir. Il la regarda d'un sourire narquois puis il écarta ses cuisses. Sa chatte dégoulinait de sperme. Un très beau spectacle.

Il prit l’œuf et l'introduit sans aucune difficulté en elle. Il glissa sans problème dans sa fente humide de cyprine et de sperme. Et sans attendre, il le démarra. A la puissance minimale.

Elle sentit la vibration immédiatement. Et le sperme coula en elle. Son ventre fut immédiatement envahit par une vague de chaleur.

Comme une poupée, il la tourna sur le ventre. Elle se laissa faire docilement. Et l'intensité de la vibration augmenta. Et là elle sentit ses deux mains lui écarter les fesses. Et tout de suite, une noisette de lubrifiant recouvrit son œillet. Son doigt vint tout de suite étaler le gel et jouer avec son cul.

« Soyons clair Melodie. J'ai eu ta chatte et ta bouche. Maintenant je veux ton cul. Tu vas profiter du cadeau que je viens d'introduire en toi. Et moi je vais profiter pour préparer ton anus. Sache juste que je vais faire ce qu'il faut pour que tu jouisse. Et que quand tu auras joui, je te sodomiserai. A toi de choisir : jouir et être sodomisée ou ne pas jouir et nous frustrer tous les deux »

Il finit ses mots en montant encore d'un cran la vibration de l'oeuf. Elle échappa immédiatement un soupir de plaisir teinté d'un gémissement. Et finit par lui répondre dans un souffle :
« D'accooord.... »

Le jeu commença alors. Son doigt tournait sur son anus, l'assouplissait, l'ouvrait tout en douceur. Dans le même temps, il jouait avec l'oeuf, le faisant monter, descendre. Il voulait évidemment qu'elle jouisse. Mais pas trop vite. Elle devait se rappeler ce qui était en jeu.

L'oeuf atteint une intensité élevée quand son droit glissa dans son anus qui avait finit par s'ouvrir en douceur. Il la titillait bien, à grand renfort de gel. Ses gémissements de plaisirs étaient intenses. Elle sentait le plaisir monter. En sachant ce que cela signifierai.

Un deuxième doigt vint jouer sur son anus, l'assouplissant et l'élargissant un peu plus encore. Et à cet instant, il mit l'oeuf à puissance maximale. Et sa main libre vint jouer sur son clito.
Ainsi sollicitée, elle mit moins de deux minutes à jouir. Elle hurla littéralement de plaisir. Comme une folle.

Elle ne pouvait pas le voir mais il bandait comme un fou. Il la laissa profiter un long moment de son orgasme puis il baissa l'intensité de l'oeuf. Le maintenant à un niveau intermédiaire. Et il enduit son sexe de lubrifiant.

Elle reprit ses esprits à l'instant où elle sentit son gland contre son anus ouvert. Il ne perdit pas de temps et il poussa de suite. Il l'avait suffisamment bien travaillée pour pouvoir entrer sans trop forcer. Elle était serrée mais assez ouverte.

Elle sentit immédiatement une douleur. Rien d'insurmontable mais assez pour lui faire serrer les dents. Son gland était dans son anus. Et sa queue continua à pousser. Centimètres par centimètre, il dépucelait son anus. Elle avait le souffle court . Ses mains tentaient d'agripper le lit.

Il poussa jusqu'à être en entier en elle. Il était au fond. Elle avait mal. Mais c'était toujours surmontable. Et les vas et vient qui suivirent firent venir quelque chose qu'elle ne pensait pas possible. Une vague de plaisir monta doucement en elle.

La douleur était toujours là, il l'enculait vraiment sans ménagement, mais elle sentait autre chose monter. Venir à la fois de l'oeuf dans sa chatte et de son cerveau. Elle était vraiment chienne et ça lui donnait du plaisir.

Ses cris commencèrent à être teinté de plaisir. Il l'agrippa par les cheveux une nouvelle fois. Il l'enculait. Sauvagement. Bestialement. Il n'y avait ni amour ni tendresse dans ce qu'il faisait. Et elle adorait ça.

Il remarqua ça. Et cela l’excita. Très vite. Il baisait son cul depuis plusieurs minutes quand il sentit le plaisir revenir. Il sortit alors de ses fesses et la retourna sur le dos. Et en quelques instants, il recouvrit son visage d'un flot de sperme blanc, dans un grand cri de plaisir......

(P.S: si ce texte vous plait, je cherche une femme pour une relation épistolaire et inspirer la suite. Je compte faire un roman suivi et long. Alors faites moi signe par message sur le site ou par commentaires si vous souhaitez discuter et faire part de vos avis et envies.)

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)

Histoire-Erotique.org lutte contre le plagiat pour protéger les oeuvres littéraires de nos auteurs.

Cette page est destinée à être consultée en ligne et ne peut pas être imprimée ou copiée.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle. Un nombre important d'auteurs nous ont donné l'exclusivité totale de leurs textes.

Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Soumise rebelle
Je suis mouillée comme jamais a la lecture de ce récit. Je voudrai tellement être cette soumise domptée et me faire punir pour les affronts a mon maitre
Posté le 14/02/2023


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Mélodie, Douce Mélodie, encore
Mélodie, douce Mélodie
Mélodie
Melodie, Louisiane 1997
Mélodie, premières et dernières hésitations