Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Beau papa 25: Dernière leçon pour Lucie

Jean veut donner l'ultime leçon à Lucie après cette année de débauche. Il demande l'aide de Claude, ce jeune poney qu'elle connait déjà, et de Patrick, un étalon confirmé qui va lui faire connaître l'apothéose.

Proposée le 21/11/2021 par mlkjhg39

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: extra-conjugal
Personnages: Groupes
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme


Beau-papa

Préface : Si vous suivez mes histoires, vous avez suivi l’évolution sexuelle de Lucie révélée par son beau-père Jean. Sinon recommencez l’histoire à son début. Le « dressage » de sa bru doit finir en apothéose. Il convie pour le bouquet final Claude que connait déjà Lucie, et Patrick dont la réputation n’est plus à faire.

Le beau-père, la bru, le jeune poney et l’étalon. 1

Vous connaissez mon prénom : je suis Jean, le beau-père de Lucie. Cela fait maintenant un an jour pour jour que je l’ai révélée aux plaisirs du sexe, ce que n’a jamais réussi à faire mon crétin de fils.
Je décide donc de lui faire un cadeau, lui offrir deux belles bites en plus de la mienne, celle de Claude qu’elle connait déjà et celle d’un un autre homme pour la posséder à plusieurs, la remplir par tous ses trous et la faire hurler de plaisir sous des coups de boutoirs qui pilonneront en même temps sa bouche, son petit cul ainsi que sa chatte. Je veux lui permettre d’accéder de nouveau aux plaisirs multiples et cette fois de les partager avec elle, qu’elle revive cette expérience avec moi. Mais avant, je lui demande son avis :
-Lucie, Et si en plus de moi, tu avais deux queues pour te baiser en même temps ? Tu imagines ?
Une petite flamme s’allume dans ses yeux rieurs au souvenir de quelques débauches. Pour toute réponse elle me suggère d’un air de petite fille pas sage :
-Je m’en occuperais en même temps pour bien me remplir c’est ça que tu veux? Avant de me sauter dans les bras et de me décrocher une pelle, insinuant sa langue dans ma bouche à faire bander un étalon.
- Hum..oui.. On te remplira par tous les trous... Imagine-toi, sentir mon chibre dans ta bouche et les deux autres queues en toi à la foi, hein ? Pour mes deux complices, je ferai appel à Claude que tu connais déjà et à un autre ami, bien plus âgé que lui mais avec une expérience du sexe digne d’une anthologie. Tu as déjà apprécié les capacités de Claude, mais avec lui, c’est puissance dix...

Ainsi fut fait. Quelques jours plus tard, nous attendons nos deux comparses en prenant un peu d’avance. Lucie a tôt fait de se dévêtir et de ce mettre à quatre pattes, attendant le mâle dans cette position provocatrice. Je fais le tour pour me présenter devant sa tête, me saisis de sa crinière de lionne je lui relève la tête pour lui coller ma queue entre ses lèvres. Elle me suce goulûment et je décide de lui enfoncer ma teub plus profondément à chaque fois. Je l’entends qui manque de s’étouffer, elle lutte, essayant ataviquement de refuser cette chose qui pousse dans sa gorge pour se frayer un chemin et qui menace de l’étouffer. Et puis aussi soudainement, la salope qu’elle est devenue cède, et alors ma bite glisse toute entière dans sa bouche. Il faut dire que je suis loin d’être monté comme un étalon sans être pour autant affublé d’une petite « quèquète ». Elle me regarde de ses grands yeux, ravie de son exploit. Je me retire pour la laisser reprendre son souffle et je lui enfonce à nouveau mon dard jusqu’à ce que nos mouvements se synchronisent pour son plus grand plaisir et le mien. Elle se projette sur ma queue et l’avale à fond. Après quelques mouvements supplémentaires je me retire de sa bouche et viens me placer derrière Lucie.

La vue est incroyablement excitante sur sa croupe. Dans cette position de femelle, les jambes écartées, la croupe relevée, j’admire sa chatte béante, déjà trempée, ruisselante de mouille. Je ne peux m’empêcher d’apprécier la beauté et l’excitation de la scène. Elle est l’incarnation de la femelle, ouverte, offerte au mâle ne demandant à être remplie. Une vraie déesse du sexe que j’adore baiser.
Je vais l’honorer quand je sens une main se refermer délicatement sur mon sexe qui avait débandé à moitié, et commence à le branler lentement. Mais il me faut quelques secondes avant de réaliser que c’est celle d’une autre femme, c’est celle d’Ida, la nouvelle copine de Patrick, cet éternel forniqueur toujours à la recherche de chair fraîche. Je ne les ai pas entendu entrer.
Sous la caresse, mon érection grossit, et c’est d’un air presque paniqué que je me tourne vers Lucie pour lui chuchoter à l’oreille que ce n’était pas prévu. Elle me regarde en souriant, se retourne et sa main droite vient rejoindre celle qui s’active sur mon organe, lorgnant aussi sur les deux hommes qui sont entrés avec Ida.
En se retournant pour me sucer elle leurs offre la vue sur ses merveilleuses fesses rebondies à la peau si douce et si blanche. Ce bougre de Patrick en profite pour lui caresser les fesses avec insistance avant de lui fouiller son intimité. Lucie semble bien réceptive aux caresses de cet homme car elle ondule aussitôt du bassin en de légers mouvements de son corps. Pendant ce temps autour de ma bite je sens les bouches de mes deux suceuses qui se mélangent au détour de ma queue, s’embrassant même goulûment
Patrick branle maintenant franchement Lucie. Sa main se glisse sans peine dans la fente offerte et caresse son clito tout en rentrant un doigt dans sa chatte, il pose simplement les doigts en attendant que Lucie avance sa chatte à leur contact puis il les retire pour les imbiber de sa salive et remet un doigt dans la chatte de Lucie tout en présentant un autre doigt à l’entrée de son anus.
Ce genre de caresse n’a pas l’air de lui déplaire car elle devient de plus en plus chaude.
Les doigts de Patrick vont et viennent dans sa chatte sans s’arrêter et elle est profondément excitée par cet instant de transgression. Elle écarte encore plus ses jambes, et replie même l’une d’elle pour faciliter la manœuvre.
Je suis en pleine érection, mais après tout, c’est naturel devant le tableau que nous formons. Je constate au passage à la bosse de son pantalon que sa réputation n’est pas usurpée. Lucie délaisse ma queue qu’elle confie à Ida et se retourne pour s’occuper du pantalon de cet inconnu pour elle. Elle défait sa ceinture, déboutonne la braguette et baisse son « fut », il n’a rien dessous…
Elle constate alors que le type est particulièrement « gros ». Son sexe est immense et offre même au repos des dimensions déjà imposantes. Je vois que cela n’a pas échappé non plus à Ida qui me regarde ensuite, je lui prends la main, lui serre les doigts autour de ma verge pour la rappeler à son ouvrage, elle referme les yeux et s’abandonne à sa caresse qui devient presque brutale.
Devant ce spectacle je bande comme un taureau. En face de moi Patrick bande maintenant lui aussi nous offrant la vue sur un gourdin d’un calibre impressionnant. La verge de Claude est déjà de belle taille par rapport à la mienne, mais celle de Patrick, si le diamètre est légèrement supérieur au sien, est encore plus longue. Pourtant comme Patrick a un corps puissant par rapport à ce gringalet de Claude, l’effet donné trompe son monde.
D’ailleurs, Claude en profite pour rentrer dans la danse et se joindre à nous et se déshabille à son tour, déjà en pleine érection, ah la jeunesse…. J’ai devant mes yeux un poney et un étalon !

Mon cœur bat un peu la chamade en voyant le sexe gigantesque de Patrick qui essaie de se glisser entre les lèvres de Lucie et mon excitation monte en flèche si c’est encore possible en la voyant pour ainsi dire en transe devant ce met de reine. Patrick vient appuyer son chibre sur la joue de Lucie qui frémit à ce contact, elle a un regard que je ne lui connais pas. Elle tourne à peine la tête, juste ce qu’il faut pour approcher ce sexe énorme près de sa bouche et commence par lui mettre des coups de langues avant d’avaler le museau de ce membre et faire disparaitre le gland massif entre ses lèvres pulpeuses.
Elle pose une main puis les deux sur sa hampe et commence à le pomper, en introduisant de plus en plus dans sa bouche, elle retire une main et rentre quelques centimètres de plus entre ses lèvres. Patrick retire le dernier obstacle formé par l’autre main de Lucie et enfonce enfin sa queue impressionnante dans la gorge de Lucie, à une profondeur dont je ne n’aurais pas cru capable une femme.
Mais Patrick, en homme galant et voyant Claude le sabre au clair et piaffant d’impatience, lui cède la place. Lucie a maintenant devant les yeux la bite de Claude tout aussi appétissante et qu’elle connait bien. Il lui dit, bien moins galant que Patrick :
-Suce-moi salope ! Fais-moi jouir !
Complètement désinhibée, Lucie veut lui faire ce plaisir, le suce et le branle comme il le désire.
- Vas-y rentre ma bite au fond de ta bouche pour que tu la sentes bien remplie.

A suivre…

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)

Histoire-Erotique.org lutte contre le plagiat pour protéger les oeuvres littéraires de nos auteurs.

Cette page est destinée à être consultée en ligne et ne peut pas être imprimée ou copiée.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle. Un nombre important d'auteurs nous ont donné l'exclusivité totale de leurs textes.

Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Anonyme
Pas mal, vivement la suite
Posté le 22/11/2021


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Beau-papa fait mon éducation sexuelle 6. 1ère leçon avec deux Apollons.
Beau papa 26: Le beau-père, la bru, le jeune poney et l’étalon. 2
Un beau réveil (6ème et dernière partie)
Beau papa. 21
Beau papa. 22