Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Le mâle dominant se tape sa cousine et ses parents adoptifs. 4

Nous formons une drôle de famille! Entre mes parents adoptifs accro au sexe à plusieurs et mon cousin dont la réputation n'est plus à faire question baise et ses attibuts dignes d'un black de film porno à la verge XXL!!! Je vous dis pas le tableau!

Proposée le 9/06/2021 par mlkjhg39

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: pratiques sexuelles
Personnages: Groupes
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme


Je décharge très intensément. Sous l'effet du déluge de mouille, j'écarte les cuisses et il en profite pour insinuer un doigt dans ma fente sur toute la longueur avec sensualité, il est très agile et très subtil, presque furtif, et explore de mon clitoris qui me fait mal tant il est gonflé jusqu'au trou de mon anus, puis il redescend par la fente de nouveau, périnée … Trou de salope... Périnée…Vulve…
Sa peau ruisselle de sueur et sa queue luit de ma mouille.
Mais il m’abandonne pour aller tremper son flotteur dans un autre trou.
Claude fait maintenant aller et venir son bassin entre les cuisses rembourrées de ma mère adoptive, enfonçant profondément et sans coup férir son gros bélier au fin fond de la chatte offerte. Un claquement se produit à chaque fois qu’il frappe la fissure de son cul à chaque poussée de son bas-ventre. Elle est vite emportée dans le tourbillon des sens, elle ne s’appartient déjà plus, sa peau frémit, ses muscles se crispent.

Le mâle dominant se tape sa cousine et ses parents adoptifs. 4 Elle a les yeux fermés et la bouche ouverte et Pierre en profite pour lui présenter sa verge tout en filmant en gros plan, Audrey ne s’en offusque pas, loin de là, elle ouvre les yeux et a la vision du sexe bandé à quelques centimètres de son visage. Elle en frissonne davantage et accepte l’offrande.
Sans retirer le pénis de Pierre de sa bouche, elle s’abandonne sans aucune gêne, comme en symbiose avec les deux amours de sa vie.
Ses muscles autour de la bite de Claude se contractent violemment et un afflux abondant de cyprine bouillonnant noie la poutre au gland hyper sensible de mon cousin quand son mari se vide dans la bouche si accueillante. Elle emprisonne les fesses de Pierre comme une bouée salvatrice lorsqu’éclate dans son vagin la violence de l’orgasme. Elle s’agrippe à lui pour qu’il déverse dans sa bouche jusqu’à la dernière goutte de son jus brûlant. Il se cabre et envoie la semence épaisse au fond de son gosier.
Fier de lui, Claude continue à lui labourer les entrailles avec son pic de granit avant de changer à nouveau d’idée. Il nous prend par les cheveux et sans aucune considération pour nous, se sert de nos bouches à tour de rôle de trous à bite. Mais comme nous nous rebellons, il me force à me coucher sur le dos au travers du lit et recommence à me piner.
Audrey voit là une façon s’assouvir le feu qui brûle en elle et emprisonne ma tête entre ses cuisses pour que je m’occupe de sa chatte.

Quel tableau ! Je fais le trait d’union entre le sexe de Claude et celui de ma mère adoptive!
L'énorme membre glisse comme dans du beurre dans ma grotte pendant que je goûte au jus d'amour d’Audrey, sa chatte trempée n’a qu’une envie, se faire lécher. Claude se penche vers elle et introduit sa langue dans la bouche aux lèvres charnues, échangeant leur salive. Pendant que ma langue goûte la chatte maternelle, je déguste langoureusement la belle queue dans mon vagin. Quelle sensation de faire jouir ma « mère » tout en faisant l’amour avec mon cousin.
Des images se bousculent dans ma tête, associées à la sublime sensation des caresses que nous nous échangeons. Je me sens défaillir, j’ai la fente en feu, et ça y est, je décharge à nouveau, les jambes croisées sur les reins de Claude, sans rien retenir et sans réserve, consciente du trio que nous formons.
Il change de position et présente son rostre devant mon petit cul bien en l’air pour me ramoner l’anus. D’une seule poussée il me déflore l’anneau fripé puis rentre et sort presque entièrement son défonce-cul à chaque fois. La sensation de la sodomie me fait hurler de douleur, j'ai l'impression d’être déchirée par sa batte de baseball. Puis assez rapidement, la douleur s'estompe devant l’immense plaisir qui m'envahit. Audrey en profite pour se coucher sur moi pour me rendre la pareille, chaque bouche féminine s’occupe d’une chatte pendant que Claude continue à me ramoner l’arrière train.
-Vas-y jouis, jouis ma fille! M’encourage Audrey.

Je suis incapable d’en encaisser plus et l’abreuve de ma cyprine. Elle m’accompagne presque aussitôt en se déversant elle aussi dans ma bouche.
Ce n’est pas tous les jours que vous vous faites ramoner votre petit derrière par la poutre de votre cousin tout en suçant la chatte de votre « mère » et en se faisant dévorer la foufoune en retour par elle, et tout ça filmé par son mari, la bite à l’air !!!
Claude est épuisé mais sa queue est toujours aussi raide. Il s’écroule sur le lit et nous nous relayons L’une faisant du rodéo sur l’axe vertical au centre de son corps pendant que l’autre se fait dévorer le clito sur sa bouche. Il sent doucement monter la pression, des frissons remontent le long de son dos, il essaie de repousser la montée du plaisir sans y parvenir vraiment
-Aaaah ! Aaaaah espèces de garces ! Arrive-t-il à baragouiner entre les cuisses de sa tante, je vais jouiiiiiir…, aaaaaaaaah !

Il repousse mon sexe qui reste béant de son manche gonflé. Les trois premiers jets de sperme sont si puissants qu’ils inondent le buste de sa tante toujours à califourchon sur sa tête. Mais Claude éjacule encore et encore, accompagnant chaque giclée de « Aaaah ! »
Les jets de semence suivants, épais et grumeleux, forment des taches et des trainées sur son propre corps. Son orgasme se prolonge encore quelques secondes bien que plus rien ne sorte de sa verge.
De tous les mâles que je connais, aucun ne décharge autant et avec autant de force que Claude. Il a encore expulsé une dose de sperme inimaginable et pourtant c’est la troisième fois de la soirée, putain de salaud ! Des grumeaux de jute s’étalent sur sa peau. Les jets qui se sont écrasés sur Audrey dégoulinent le long de sa poitrine pour former un petit ru qui serpente entre ses seins.

J'adore lécher les filles et je m’en donne à cœur joie pour récupérer sur elle la divine liqueur, elle n’est pas en reste et s’occupe ensuite en bonne « tata » de nettoyer consciencieusement son neveu de ses débordement spermatiques.
Claude est complètement Out. Audrey n’est pas beaucoup plus en forme et je dois dire que moi non plus, elle s’exclame soudain :
-Bordel de merde Claude, tu es un cas! Sans vouloir te rabaisser, Pierre, je n’ai jamais connu un tel « Mâle ». Tu nous montreras le film. Je n’en reviens pas de cette soirée mais j’espère qu’il y en aura beaucoup d’autres !

Nous nos regardons et éclatons de rire. Quelle famille………………………………….

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)

Histoire-Erotique.org lutte contre le plagiat pour protéger les oeuvres littéraires de nos auteurs.

Cette page est destinée à être consultée en ligne et ne peut pas être imprimée ou copiée.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle. Un nombre important d'auteurs nous ont donné l'exclusivité totale de leurs textes.

Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

mum
Si l'auteur est aussi le propriétaire de la queue de la photo, il n'a rien à envier à son héros!
Posté le 10/06/2021


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Le mâle dominant se tape sa cousine et ses parents adoptifs. 2
Le mâle dominant se tape sa cousine et ses parents adoptifs. 3
Le mâle dominant se tape sa cousine et ses parents adoptifs. 1
Le nouveau mâle dominant de la meute. 6
Le nouveau mâle dominant de la meute 5