Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

L'Etudiant qui ma rendu amoureuse (Chapitre 1/5)

Je m'appelle Julia. Je vais vous raconter mon histoire romantique avec Alexandre, un garçon beau gosse de mon age que j'ai rencontré à l'école. Nous nous aimons et je vis avec lui des moments de ma sexualité unique.

Proposée le 15/10/2020 par Camille-H

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Couple, passion
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Histoire vraie


Je m'appelle Julia, j'ai 19 ans et je suis à l'école en deuxième années de BTS vente. Je suis une fille assez extraverti et malgré mon physique que certaines personnes trouvent « avantageux », je n'ai eu qu'une vraie relation avant celle que j'ai actuellement. Alexandre à 20 ans, nous avons quelques mois de différences. Il étudie dans la même école que moi en BTS aéronautique. Physiquement il mesure 1,76m (nous avons que quelques centimètres de différence), et il a des cheveux blonds toujours parfaitement coiffé. Il est fin et un peu sportif ce qui lui dessine les muscles. Il est venu un jour me draguer en m'invitant boire un verre. Il avait l'air intéressant et je le trouvais surtout canon.
C'est un garçon gentil, protecteur, et respectueux. Il me demande souvent si je vais bien et cherche toujours à savoir plus de choses sur moi. Il est timide quand il ne sait rien des gens, mais s'ouvre assez rapidement une fois avoir fait connaissance. Il m'a quand même avoué avoir dû se forcer pour faire le premier pas et aller me voir. Nous sommes en couple depuis 2mois, et notre amour a l'air réciproque.

Dans l'après midi d'une journée qui s'annonçait ennuyeuse, j'étais chez moi en train de faire mes devoirs pendant qu'Alexandre était encore à l'école. Ses cours prenaient fin à 18h, et j'attendais une réponse à un sms que je venais de lui envoyer. Nous discutions de banalité comme souvent par message, mais je m'impatientais souvent pour qu'il me réponde. Pour vous parler un peu de ce qui se passe chez moi, je vis chez mes parents et l'ambiance n'est pas au beau fixe. Je n'ai à me plaindre de rien, mais comme dans toutes les familles il y a des moments de tension. Des tensions qui sont accentué à cause de mon frère. Il n'est pas quelqu'un à qui je fais confiance. Je n'irais pas jusqu'à dire qu'il est un « pervers narcissique », mais il monopolise trop souvent l'attention autour de lui pour de mauvaises raisons. C'est étrange, mais c'est quelqu'un que je considère connaitre peu. Il me parle le moins possible même quand j'essaye de créer des liens. Il me jalouse souvent en pensant que mon adolescence a été plus simple que la sienne. J'essayais de lui trouver des excuses jusqu'à récemment mais j'ai finalement arrêté à cause de son comportement de plus en plus égoïste.


Ce soir-là pendant le diner, mes parents paraissaient énervé et m'avaient à peine dit bonjour. Au vu de l'accueil que j'avais eu, j'ai passé le repas silencieuse. Par la suite, le ton est monté entre mon frère et mon père. La dispute semblait concerner une amande, mais je ne voulais pas m'en mêler. Mon seul but était de finir mon repas et de rejoindre ma chambre le plus vite possible. Ce qui se passait chez moi était un sujet parfait pour me plaindre à mon copain de ma situation.
D'ailleurs une fois lui avoir expliqué cela, il m'a proposé de le rejoindre chez lui ce que j'ai accepté avec plaisir. Je suis parti en disant à ma mère que j'allais rejoindre des amies pour ne pas m'éterniser dans des explications. Durant l'année de mes 18 ans, c'est ce que je faisais souvent donc elle avait l'habitude. Alexandre habite à 20 minutes de chez moi et la plupart du temps il fait le trois quart du trajet en partant de chez lui pour que je ne sois pas seule longtemps sur la route.
Une fois l'avoir retrouvé je l'ai embrassé rapidement et nous avons continué à marcher. Il habite dans un petit appartement d'étudiant avec 2 pièces, mais plutôt bien aménagé et avec assez d'espace pour y être à deux.
Une fois arrivé, nous nous asseyons sur son lit comme on en a l'habitue et sans aucun fond sonore je lui explique d'abord mes histoires avec ma famille et le peu d'intérêt que portent mes parents sur moi récemment. Alexandre était attentif et me rassurait en me disant que ce n'était qu'une période et que cela irait mieux plus tard. Il me posait des questions sur mon frère et me demanda même par précaution s'il ne me faisait pas de mal.
A la fin de la discussion il me prit dans les bras et je me suis serré contre lui. A un moment quelque chose s'est passé et j'ai décidé de l'embrasser plus longuement que d'habitude en m'allongeant petit à petit sur le lit. C'était un signal assez évident pour commencer les choses plus sérieuses. Il m'attirait énormément et nos respirations se sont mises à accélérer. Ma dernière relation sexuelle datait d'il y a 8mois, et j'en avais envie depuis longtemps. Je sentais que c'était le moment parfait. Une fois allongé sur le côté face à face, Alexandre mit une de ses mains sur ma jambe et il remonta petit à petit en direction de mon sexe. Il s'approcha pour m'embrasser et me caressa l'entre jambe avec une main et les fesses de l'autre. J'ai ensuite enlevé mes vêtements ce qu'il fit également, puis il m'a mis sur le dos. Il a continué ses caresses et me faisait des bisous dans le cou. Cela m'excitait terriblement, au point de déjà mouiller, et je me sentais vraiment en confiance. Il a ensuite descendu sa tête pour se mettre au niveau de mon entre jambe et il a commencé un cunilingus. Il alternait bien entre mon clitoris et l'entrée de mon vagin et rajouta ensuite un ou deux doigts pour me masturber. J'étais en extase et je lui tenais la tête parfois de façon forte pour le reprocher de moi. Il prit ensuite la décision de remonter sa tête en faisant passer sa langue sur mon ventre pour m'embrasser à nouveau, et après cela il commença à introduire son pénis en moi.
Les sensations étaient incroyables et en 8mois j'avais quasiment oublié à quel point c'était bon. Les allers retours étaient lents pour commencer et il me disait des choses romantiques proche de l'oreille en même temps. Je lui répondais avec des gémissements en cherchant son regard, mais en ayant du mal à me concentrer. Son sexe et son corps que je tenais me procurait des sensations unique. Il se mit ensuite à accélérer le rythme et me donna un orgasme. Je m'accrochais à son dos et je savourais ces instants.
Après plusieurs minutes, Alexandre ralentit le rythme petit à petit et s'arrêta. Il n'avait pas joui et voulait changer de positon. Il sait s'y prendre, mais ne voulait surtout pas paraitre brutal pour cette première fois. Il s'est mis à genoux sur le lit et m'a demandé de lui donner mes deux pieds. Après les avoir saisis il les leva au niveau de sa tête, puis il me pénétra à nouveau avec les jambes relevés. De ma vue je pouvais voir son joli corps se contracter. Cette vision et les sensations me provoqua un nouvel orgasme. Au bout de plusieurs minutes, Alexandre éjacula en moi en lâchant un petit cri. Il se retira lentement et posa délicatement mes jambes sur le lit. Il est venu ensuite s'allonger à côté de moi et il a tourné sa tête dans ma direction en me demandant à nouveau comment je me sentais. Je soufflais en lui répondant que je ne pouvais pas aller mieux. J'avais vécu un moment de romantisme et de sex incroyable. Certainement le meilleur de ma vie. Nous étions tous les deux peu bavard et en regardant mon téléphone je me suis aperçu qu'il était 1h passé. Je lui ai dit que j'allais quand même rentrer chez moi au cas où mes parents s'inquiétaient. Il me proposa quelque chose à boire et à manger avant que je parte, ce que je refusais. J'étais prête à le saluer, mais il tenait vraiment à me raccompagner. Je n'ai pas cherché à le convaincre, car ses arguments étaient bons. Sur le chemin nous parlions de l'école et des cours qu'on avait le lendemain. Je n'étais pas très motivé et lui n'ont plus ce qui nous rendais solidaire..

J'étais rentré chez moi un peu avant 2h sans faire de bruits, puis je me suis mise au lit. Je n'arrêtais pas de penser à ce qui s'était passé. Un rêve devenu réalité. Un aussi beau garçon prenait soin de moi et m'avait fait vivre un moment inoubliable.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)

Histoire-Erotique.org lutte contre le plagiat pour protéger les oeuvres littéraires de nos auteurs.

Cette page est destinée à être consultée en ligne et ne peut pas être imprimée ou copiée.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle. Un nombre important d'auteurs nous ont donné l'exclusivité totale de leurs textes.

Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Anonyme
Belle première fois
Posté le 12/11/2020

Mekron
Simple et sympathique. J'aime beaucoup.
Posté le 15/10/2020


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
L'Etudiant qui m'a rendu amoureuse (Chapitre 3/5)
L'Etudiant qui m'a rendu amoureuse (Chapitre 2/5)
L'Etudiant qui m'a rendu amoureuse (Chapitre 4/5)
L'Etudiant qui m'a rendu amoureuse (Chapitre 5/5)
Luna m’a rendu infidèle