Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Beau-papa. Chapitre 11 Vous vous souvenez ?

Je redécouvre le corps de Claude, il s'est un peu épaissit, l'ado s'est transformé en beau jeune homme. Je redécouvre aussi ce qui m'a tant surpris il y a quelques années. Ce sexe démesuré comme celui des grands blacks dans les films pornos. Et il sait s'en servir, le bougre!!!

Proposée le 28/08/2019 par mlkjhg39

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: extra-conjugal
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

-A toi maintenant ! Je vais te faire hurler de plaisir.
Il me dénude avec douceur et m’étend sur le divan. Ses mains sont toujours aussi douces.
-Dis-moi que ton corps a faim de caresses.
- oui ! Caresse-moi, je te donne mon corps!

Suite :
- je vais bien m’occuper de toi. Tu m’as bien branlé et je veux te rendre la pareille. Tu as de beaux nibards bien gros. Tu es aussi bien gâtée par la nature, on est fait pour s’entendre, une grosse queue pour de gros seins.
Claude pose ses mains sur mes seins et entreprend de les caresser. Je ferme les yeux et me régale de ses caresses sur ma poitrine, de ses mains chaudes qui les englobent presque en entier. Il les emprisonne entre ses mains les soupesant, tâtant leur finesse, leur fermeté.

-Ils sont doux, c’est un délice pour mes mains, quand je te bourrerai la chatte. Ils vont onduler et balancer à chaque coup de reins. Tes tétons sont durs et bien sensibles et je vais prendre plaisir à les sucer, les lécher et les mordiller comme ça.

Sa langue se pose sur mon téton gauche déclenchant une décharge dans mon corps et m’arrachant mon premier cri de plaisir. Je prends un énorme plaisir à sentir sa main sur mon sein, titillant mon téton tendu à l’extrême. Il le malaxe doucement mais fermement, le soulevant, le tournant dans un sens dans l’autre, appuyant dessus pendant que sa bouche tire sur le téton.
Ses doigts pincent toujours mes tétons les tirant et les tordant doucement, déclenchant des ondes de plaisir et de douleur dans tout mon corps. Je sens l'orgasme monter en moi et dans mon ventre qui s’inonde de plus en plus.
Ma fente s’est collé à sa cuisse et ma chatte brûlante dégouline sur lui.
Je rouvre les yeux je croise son regard.

- T’es belle quand tu jouis. On dirait que tu aimes ça, ta chatte est trempée. Tu es très sensible pour qu’un simple pincement de tes tétons suffise à te faire partir. Je ne sais pas si tu es une chaude ou si c’est le fait de m’avoir branlé. Je vais te caresser, te branler la chatte et la faire vibrer sous mes caresses.

Lâchant mon sein, sa main glisse sur mon corps et tire ma culotte vers le bas qui reste collée à ma vulve gluante, il doit tirer un peu plus fort pour qu’elle cède dans un bruit de succion pour découvrir mes fesses et mon pubis.

Il en profite aussitôt pour me caresser les fesses et la chatte, ses doigts titillant mon pubis.
Je suis réceptive aux caresses qu’il me prodigue. Je ressens de nouveaux de l’excitation à ces caresses expertes et à sa voix douce. Mon corps réagit sans que je le veuille au premier contact de ses doigts qui effleurent mon sexe et lorsque qu’il s’occupe de mon clito.
J’écarte mes jambes, mon clito durcit comme un petit pénis, mes lèvres intimes baillent, ma chatte coule.

-Laisse-toi faire, détend-toi et profite de mes caresses, tu sens mes doigt qui tâtent ton cul ? Il est chaud lui aussi et si bandant mais je m’en occuperai tout à l’heure. Mais il n’a rien à voir avec ta foufoune, c’est une vrai fournaise la dedans, putain comme tu mouilles !

Maintenant trois doigts explorent ma chatte. Il commence fort mais vu sa bite de poney, il vaut mieux qu’il me travaille le vagin pour le préparer. Je sens une énorme vague de plaisir monter et me submerger. Ma chatte baille et ma cyprine dégouline sur mes cuisses. Sous les caresses, un énorme orgasme vrille mon corps.
Dans ma chatte brûlante qui l’avale d’envie, il n’y a plus que son majeur qu’il entre doucement. Mon vagin se contracte sur lui pour accompagner ses mouvements. Je gémis de plus en plus fort ondulant du bassin au rythme de son doigtage. Il tourne son majeur le long de mes parois pendant que son petit doigt glisse sur ma raie pour atteindre mon anus. Un râle sort de ma bouche sous ses caresses sur mon sexe, mes fesses.

-On dirait que tu aimes que je te doigte le con et que je te branle le clito, même ton cul frétille d’impatience.

Son majeur s’enfonce plus profondément puis ressort pour appuyer sur le capuchon de mon petit bouton qu’il frotte et pince doucement avec son pouce, le décalotte comme une petite bite. Je le sens durcir, se gorger de sang et devenir encore plus sensible mais sa main redescend caresser ma moule qui s’ouvre de nouveau. Instinctivement, je mets ma main sur la sienne.

-Non ! Laisse-moi faire, enlève ta main et lâche-toi, dis-moi que tu aimes que je te doigte la chatte, que je te branle le clito, tu sens mes doigts le long de ta fente, c’est agréable non ? J’aime ta chatte, je vais te bouffer la moule.

Il plonge sa tête entre mes cuisses pour sucer doucement mon petit bouton, s’appliquant à me donner du plaisir comme jamais. Simultanément, son majeur et son index, tournés vers le haut, atteignent une zone très érogène provoquant une jouissance très forte qui libère un flot de cyprine. J’éjacule littéralement sous ses doigts. Il me branle de plus en plus fort. Ma chatte inondée produit des bruits très explicites. Je suis si excitée par son double traitement, ma respiration s’accélère et j’ondule sous ses caresses.

- Vas-y ! Vide-toi dans ma bouche, inonde mes doigts?! Jouis Lucie, jouis pour moi?!
Et il recommence à me brouter le clito.
Cela déclenche un nouvel orgasme. Je crie sans retenue, adorant l’entendre exprimer ses désirs.

-Bien ! Maintenant on est à égalité. J’ai adoré te bouffer la chatte au bon goût sucré, regarde l’effet que ça me fait.

Il se redresse, exhibant ainsi son érection colossale. Je passe une langue gourmande sur mes lèvres.

- Ooohhh Claude ! Tu es devenu un expert pour faire jouir les femmes. J’ai pris mon pied, tu sais te servir de ta langue mon cochon. Et que dire de ta queue?! Elle est redevenue énorme et a l’air si dure... Il faudrait la soulager, la pauvre...
- Je bande à nouveaux pour toi, viens t’occuper d’elle un peu.

Ce n’est qu’une impression, sa queue n’est pas plus grosse que tout à l’heure et pourtant… Elle vibre toute seule. Son gland est déformé par le frein qui a de la peine à le retenir. Je suis à nouveau subjuguée par les grosses boules serrées à la base de cette barre immense. Sans y réfléchir ma main, comme un aimant attiré par un tube de métal guide mes doigts sur la hampe ferrugineuse.
Doucement je la caresse à nouveau de haut en bas glissant même sur ses grosses couilles. Je continue à le branler lentement, il écarte ses jambes et me fait remarquer:

-Elle est toute dure tu ne vas pas la laisser comme ça non? Tu veux ma grosse queue dans ta chatte baveuse?

A suivre…


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Beau-papa. Chapitre 12. Vous vous souvenez ?
Beau-papa. Chapitre 13. Vous vous souvenez ?
Le Rendez Vous
Premier rendez-vous
Rendez vous commercial avec Jennifer