Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Fantasme candauliste d'un homme marié. Suite

Il a fini par convaincre sa femme de le tromper pour assouvir son fantasme candauliste. Elle devait maintenant trouver un amant et passer du fantasme à la réalité...

Proposée le 27/03/2019 par Sanbun

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: extra-conjugal
Personnages: FHH
Lieu: Hôtel
Type: Fantasme

Maintenant que la perspective de tromper son mari l’excitait, il lui fallait trouver un amant pour satisfaire le fantasme de son mari. Ce dernier lui avait imposé pour seule condition de trouver un homme qui lui soit inconnu. Or, ce n’était pas si simple, son travail et ses enfants ne lui laissant que très peu de temps pour faire de nouvelles rencontres. Toutefois, elle décida de profiter de la fête de son anniversaire pour tenter le coup. Elle organisa une soirée « entre filles » avec quelques copines. Le plan était d’aller au resto avant de sortir danser. Elle s'habilla d’une robe noir très moulante et très courte, enfila des bas noirs et se chaussa de hauts talons. Son mari l’admirait, ça faisait longtemps qu’elle n’avait pas été aussi sexy. Et ce n’était pas pour lui qu’elle s’apprêtait de la sorte, mais pour attirer un mâle disponible dans son lit. Cette idée l’excitait fortement.
Dans la boîte de nuit, elle ne pouvait pas ouvertement montrer qu’elle était disponible car elle ne voulait pas que ses amies découvrent son petit jeu. Toutefois, la piste de danse était bondée et l’obscurité favorisait les contacts fortuits ou faussement accidentels. Alors qu’elle dansait, elle sentit une main frotter le bas de son dos et le haut de ses fesses par intermittence. Elle ne perçu pas directement si c’était volontaire ou non, mais continua à bouger comme si de rien n’était. Cependant, les mouvements de la main sur son corps étaient de plus en plus réguliers et précis. Elle compris que ce n’était pas le fruit du hasard. Elle se retourna furtivement pour voir à qui elle avait affaire. C’était un homme de 40 ans, assez grand et plutôt bien foutu, suffisamment en tous cas pour le laisser continuer son petit manège. La main de l’homme restait maintenant dans le bas de son dos et accompagnait sont déhanché. Elle se frotta alors discrètement contre lui pour lui montrer son intérêt. Leurs corps se cherchaient sans que personne autour ne s’en rende compte. Elle aimait sentir ce corps viril se presser contre elle et cette main adroite lui caresser subtilement les hanches. Cette situation l’excitait de plus en plus. Bientôt, elle pouvait percevoir l’excitation de l’homme contre son corps à travers ses vêtements. Leur ballet amoureux commençait cependant à devenir trop évident pour que personne ne le remarque. Elle décida alors de s’éloigner pour rejoindre une de ses amies qui se trouvait au bar. Une fois installée, elle pouvait enfin observer tranquillement l’inconnu qui se maintenait contre elle quelques instants plus tôt. Il était grand et costaud, pas très beau, mais un charisme animal se dégageait de lui. Elle ne pouvait pas s’empêcher de le suivre du regard. Celui de l’homme était intense et elle pouvait le croiser de temps en temps quand il daignait se tourner vers elle pour lui accorder un bref regard. Une autre femme s’approcha de lui et commença à danser autour de lui. A son grand étonnement, elle fut folle de jalousie et ne pouvait pas masquer son agacement. L’homme s’en aperçu et s’en amusa puis détourna le regard. Elle se sentit humiliée et s’en alla dans un autre coin de la boîte. Elle oublia aussitôt l’idée de séduire un autre homme et se passa le reste de la soirée avec ses amies. Peu avant de s’en aller, quelqu’un agrippa son bras. Elle se retourna et vit l’homme qui s’était jouée d’elle. Il lui dit sans se présenter qu’il rentrait chez lui et qu’elle pouvait venir avec lui si elle le désirait. Elle fut déroutée par son ton direct et son assurance. Elle trouvait cependant qu’il manquait de tact et qu’elle n’était pas du genre à répondre favorablement à ce genre de demande. Pour qui la prenait il ? Toutefois, elle se rendit compte qu’elle avait très envie de le suivre et qu’elle pourrait très bien lui dire oui dans d’autres circonstances. Elle profita du contexte pour décliner ses avances en invoquant son statut de femme mariée et lui montra sa bague avec orgueil. Il lui répondit qu’il avait remarqué qu’elle était mariée mais que tout dans son attitude réclamait du sexe. Elle fut à nouveau vexée et voulait s’en aller mais n’y parvenait pas. Elle avait ses yeux plongés dans les siens et ne bougeait plus, happée par son sex-appeal et folle de désir. Il lui dit alors qu’il était sans doute temps pour elle de retourner avec ses copines mais que si elle voulait le voir elle pouvait toujours l’appeler. Il lui donna son numéro puis se détourna sans un mot et s’en alla.
Quelques jours passèrent durant lesquels elle hésita à rappeler cet homme. Elle songeait souvent à lui et à son allure de mâle dominant. Elle était alors parcourue de frissons et sentait qu’elle devenait humide rien qu’à l’idée de le toucher. La seule chose qui l’empêchait de prendre contact avec lui est qu’elle pressentait qu’il pouvait représenter un danger pour elle et son couple. Son mari revenait cependant régulièrement avec son fantasme et l’encourageait à passer à l’action si bien qu’elle ce décida à appeler l’inconnu rencontré en boîte de nuit. Elle lui envoya un message et il lui répondit en l’invitant à l’hôtel. Elle se dit qu’il ne doutait vraiment de rien mais s’empressa de lui répondre qu’elle en avait envie. Ils trouvèrent très vite une date et un lieu.

C’est ce soir qu’elle a rendez-vous avec lui à l’hôtel. Son mari est au courant, il sait que sa femme va se faire prendre par un autre que lui dans quelques minutes. Cette conscience le rend un peu amère mais surtout l’excite follement. Il tourne en rond comme un lion en cage. Il essaye d’imaginer ce qui va se passer. Il a allume la télé pour penser à autre chose mais c’est peine perdue. Avant de quitter la maison, sa femme s'est habillée de façon très sexy et elle lui a simplement dit en souriant de « passer une bonne soirée », avant de s’en aller. Elle est maintenant dans une chambre d’hôtel en attendant son futur amant. Elle est a le trac mais est surtout très excitée à l’idée de le revoir. Elle envoie un message à son mari pour le mettre au supplice. Dans son message elle lui dit que c’est sur le point de se passer, c’est imminent. Ensuite, elle attend sans savoir où se mettre. Elle s’assied sur le lit puis se lève pour tirer les rideaux. Elle se dirige ensuite vers le miroir pour être sûr d’être à son avantage. Elle se rend compte qu’elle est abominablement stressée. Plus le temps passe, plus elle a envie de s’enfuir. Mais l’homme arrive enfin. Il entre dans la chambre. Ils ne disent rien pendant un court instant mais qui lui semble être de longues minutes. Elle ne sait pas quoi faire ni que dire. L’homme s'approche alors et l’embrasse sur ses lèvres. Elle ferme les yeux et ouvre sa bouche pour accueillir la langue de son amant. Son corps s’embrase en un instant. Elle est brûlante et comprend alors qu’elle est déjà tout à lui. Il passe sa main sur ses fesses et resserre son étreinte. Elle est contre lui et sent déjà son sexe qui durcit à travers son pantalon. Il devient de plus en plus dur, de plus en plus grand. Elle ne peut s’empêcher de toucher le membre du bout de ses doigts mais les retire aussitôt par timidité. L’homme rattrape sa main et la colle sur son sexe à l’étroit dans son pantalon. Elle se met alors à le caresser de long en large à travers le tissu. Elle est en feu et veut cette chose dans sa bouche. Son amant la dirige vers le lit. Ils se couchent et continuent à s’embrasser. Elle déboutonne le pantalon de son amant tant bien que mal. Elle parvient à s’emparer de son sexe. Celui-ci est particulièrement grand et fort. Peut être même trop se dit elle tout en étant comblée à l’idée de le mettre dans cet état. Elle lui sourit puis se mord légèrement la lèvre tout en caressant le membre toujours plus grand. Elle dirige le sexe de son amant dans sa bouche et celui-ci prend possession de toute la place disponible. Elle le sent dans le fond de sa gorge et le caresse d’une main. L'homme saisit alors une poignée de ses cheveux pour imprimer les va et vient de sa bouche selon sa volonté. Elle déteste ça en temps normal mais elle se laisse faire. Elle finit par s’abandonner et sent le sexe de son amant aller et venir dans sa gorge au rythme imprimé par lui. Elle se surprend malgré elle à y prendre de plus en plus de plaisir. Elle se sent un peu salope et ça lui plait. Sa bouche et sa gorge sont à la disposition du sexe de son amant. Elle a l’impression qu’il baise sa bouche sans précaution particulière. Elle a du mal à respirer mais ne peut rien faire pour s’extraire de cette étreinte. Il est trop puissant et trop déterminé. Il relâche enfin la pression. Elle reprend possession de son corps mais elle ne veut pas que ça cesse. Elle continue alors d’elle-même à engloutir ce sexe du plus profond qu’elle peut. Elle sent cependant que si elle continue de la sorte, son amant va jouir et elle ne veut pas que ça finisse comme ça. Elle se retire doucement, et peu à nouveau respirer sereinement. Elle contemple ce sexe qu’elle vient d’honorer avec sa bouche et ses lèvres pulpeuses. Il est plus grand et plus gros que celui de son mari. Elle veut le sentir en elle. Qu’il prenne possession de ses entrailles. Elle demande alors à son amant de la prendre. Elle est rarement aussi directe, mais ce soir elle a endossé son rôle de déesse du sexe qui excite tant son mari. L’amant obéit et la prend sans ménagement. Ils font l’amour passionnément. A chaque fois que le sexe de son amant entre au plus profond d’elle, elle pousse un puissant râle de plaisir. Chaque coup de rein est une décharge d’adrénaline qui parcours l’entièreté de son corps. Les coups de boutoirs de son amant sont forts et lents. Elle sent l’organe coulisser en elle et marquer un temps d’arrêt une fois complètement introduit. Elle plante ses ongles dans les épaules de celui qui prend possession de son corps. Son plaisir est intense et se ponctue par un orgasme violent. Elle met quelques minutes à retrouver ses esprits. Elle part dans la salle de bain pour se rafraîchir. Quand elle revient dans la chambre, elle retrouve son amant étendu qui la fixe du regard. Son sexe a retrouvé toute sa vigueur. Elle comprend alors que la soirée n’est pas terminée et que son mari devra encore attendre pour entendre ses récits de déesse du sexe…


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Fantasme candauliste d'un homme marié. Suite: le récit de sa femme.
Fantasme candauliste d'un homme marié. Suite: la soumission du mari trompé.
Fantasme candauliste d'un homme marié. Suite: première sodomie pour sa femme..
Fantasme candauliste d'un homme marié
Fantasme candauliste d'un homme marié. Épilogue.