Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Un ange sur terre (suite)

Je vous raconte ici ma deuxième soirée avec ce merveilleux garcon qui le jour était un ange, mais le soir venu se transformait en démon dominateur,et cela pour mon plus grand plaisir, mais le démon qu'il devenait ne perdait rien de sa beauté sinon encore plus de charme et de perfection physique. Je vous demande de faire vos commentaires.

Proposée le 20/01/2019 par jpbe01

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Homme dominé
Personnages: HH
Lieu: Bureau, travail
Type: Fantasme

Voici donc la suite de ma rencontre avec cet ‘ange’ d’ange en fait il n’en avait que le physique et hors sexe car alors il se transformait en démon.

Le second jour de notre remise à niveau professionnel la journée se passa normalement, nous avons partagé nos repas à la cantine, lui toujours aimable, joyeux, hyper gentil.

Le soir nous avons opté pour un restaurant Asiatique, super ambiance décontractée moi complètement fou de ce garçon, je n’attendais qu’une chose être à nouveau possédé par lui dans tous les sens du terme, mais pas un mot, une allusion de sa part, je pensais : Je ne lui ai pas plu, je n’ai pas été assez soumis ou il n’aime pas mon corps, mon sexe.

Arrivés à l’hôtel, j’étais désespéré à l’idée de me retrouver seul dans ma chambre me branlant en repensant à la veille et à ce garçon si beau, si bien fait.

Nous voilà dans le couloir de nos chambres, il se tourne vers moi et dit dans 15 minutes dans ma chambre, il avait déjà pris son ton autoritaire, je failli pleurer de joie et ne pus m’empêcher de répondre bien maitre.

Je pris une douche rapide et pris un soin tout spécial pour mes parties intimes, cul compris.

Je ne savais comment m’habiller, je décidai donc d’aller chez lui en jeans et torse nu, je n’avais mis aucuns sous vêtement sous mon jeans je bandais déjà à mort.

Je frappai à sa porte il vint ouvrir entièrement nu mais au repos.
Cette vision me rendait dingue j’avais déjà envie de toucher, de sucer, de branler.

Trois minutes de retard cela mérite une punition ?

(Je frissonnais de plaisir) d’accord tu as raison.

Tu te tais et tu me dis vous et maitre quand je t’autoriserai à parler j’acquaise par un oui de la tête.
Enlève ton jeans (il me détailla à nouveau des pieds à la tête).
T’es bien foutu
Merci

Ta gueule sur quoi il me donne une grande claque sur les fesses
Penche-toi en avant le cul bien en l’air, sur quoi il commença à me fesser de plus belle.

Je râlais tant au fait d’une certaine douleur que de plaisir, plaisir que je sentais déjà monter en moi, ma queue parcourue de spasmes, il le vit
Tu veux déjà jouir salope, pas question pour le moment et peut être pas question du tout.

Il sortit de la garde-robe tout un attirail en cuir, harnais, tour de torse, une espèce de slip en cuir qui laissai passer la verge et le cul complètement nu.

Je remarquai qu’il bandait maintenant, son superbe sexe déjà humide, comme j’aurais voulu le lécher.

Enfile-moi tout ça et rapidement sinon gare à tes fesses.

Je me harnachai donc, le slip en cuir donnait une super sensation, la queue passant par le trou, mais la bourse cachée et le cul à l’air libre waouh.

Reste debout tourne toi, il me ligota les mains dans le dos et me banda les yeux, j’étais malheureux de ne plus pouvoir l’admirer, mais enfin je devinais que j’allais passer un moment d’exception.

Il se mit à tourner autour de moi, passant sa main tantôt sur ma queue, tantôt sur mes fesses et ma raie, soudain il introduisit un doigt dans mon trou, je sursautai de plaisir.

T’aimes ça hein cochonne sa voix tremblait un peu, je devinais que c’était par excitation.

Je senti soudain sa queue toucher mon trou, mais sans vouloir y pénétrer, il me branla un peu.

A genoux maintenant, tu va me sucer, mais comme une gonzesse, bien profond dans ta gueule et peut être si c’est bien fait je te ferai don de mon jus.

Je me mis donc à l’œuvre son gland était recouvert de pré cum un délice, il prit ma tête et m’enfonça son pieu au fond de la gorge je cru que j’allais étouffer, j’avais envie de rendre, il commença un va et vient d’enfer, il avait pris ce que je devinais être une cravache et me fouettait le cul avec mais sans vouloir me blesser, juste pour attiser mon excitation.

Soudain il sortit de ma bouche.

Tu dois me sucer encore mieux, t’es vraiment une fiotte, tu ne sais rien faire, sur quoi j’eu droit à de nouvelles claques sur les fesses, mais plus violentes cette fois je gémis à nouveau, pensant que le lendemain j’aurais du mal à m’asseoir normalement.

On recommence la suce mais cette fois met y de l’ardeur ou gare à toi.
Il enfourna de nouveau son sexe dans ma bouche, profondément, et ses mouvements furent plus vif et plus rapide encore, je sentais son sexe palpiter de plus en plus fort, moi aussi j’étais au bord de l’extase, il sortit de ma bouche.

Lèche mon gland avec ta langue rien que mon gland vas-y vite.
Après trois coups de langue je senti un liquide chaud m’arriver dans la figure, lui râlait et soufflait, je reçu trois ou quatre jets chauds, cela suffit à déclencher ma propre jouissance, après quelques minutes de répit il passât son doigt sur ma figure.

Tiens lèche ça, il ne faut pas gâcher une telle semence
Oh oui.

Je léchai ses doigts avec gourmandise, ce sperme encore chaud et un peu sucré j’adorais.

T’en a mis partout aussi toi cochon, tiens voilà le tiens maintenant
Et je bus mon propre sperme (que je n’aime pas).

Après quelques minutes de répit je ne savais pas ce qui allait se passer, je l’entendais tourner autour de moi mais sans me toucher, en fait il m’inspectait, je l’entendais respirer très fort.

T’es vraiment à mon gout et je vais t’apprendre plein de choses
Oh oui maitre.

Ta gueule je ne t’ai pas autorisé à parler baisse ta tête et lèche mon pied, j’adorais ça.

Comme tu as bien sucé, je vais t’enlever ton bandeau, mais pas le reste.

Il avait à nouveau une formidable érection, je recommençai à devenir dur à mon tour.

Bien tu réagis, je vais t’enculer maintenant et te branler.

Ho oui maitre, cette fois il me laissa parler, il passa derrière moi et me pris comme la première fois à sec et violement, malgré un peu de douleur j’étais ravis.

Il me lima en me branlant, il resserra la ceinture du ‘slip’ comprimant mes couilles je ne savais plus ou j’étais, tout mon corps était en ébullition.

Après une bonne dizaine de va et vient il s’affala sur moi en criant je senti son foutre dans mon cul, il me branla encore un peu et à mon tour j’éclatai.

Nous sommes restés comme ça durant plusieurs minutes lui toujours en moi, enfin repus tous les deux, il me délivra de mes entraves et me conduisit à la salle de bain, nous avons pris une douche ensemble, et là il était doux, tendre, il m’embrassait, me caressait, me disant des mots doux, je n’en revenais pas l’ange était à nouveau là.

Nos « ébats » ont durés cinq jours, à la fin du séminaire j’étais déprimé il le vit, et me dit
A quand chez toi ou chez moi m’embrassant sur la joue, j’eu une érection immédiate.

Alors si vous ne croyez pas en la beauté du Diable moi je la connais ……….


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Un ange sur terre
Le blé en herbe, suite
Plaisir d'exhibition (suite)
Folies en folio (Suite et fin)
Alicia et Jennifer (suite)