Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

La bibliothécaire

Je suis assise à mon bureau à la bibliothèque, je m’ennuie à mourir . Un bel homme arrive son air gêné il a abîmé un de mes bouquins. Une amende? J ai beaucoup mieux que ça. Attends la fermeture, je te montrerai comment te rattraper. « A »comme attaché « B » comme baiser « c » comme cunnilingus

Proposée le 22/11/2018 par Lectra

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Jeu érotique
Personnages: FH
Lieu: Autres lieux publics
Type: Fantasme

Lundi matin, Ça fait 5 ans que je travaille dans la bibliothèque de l’université de Reims. Ça me saoule, je suis là à faire taire tous ces petits jeunes qui n’ont pas vu le panneau silence. Ils pensent que je ne les vois pas reluquer mes jambes quand je passe ranger les livres. Ils bavent devant mon cul rebondi, peut-être même qu’ils ont un début d’érection.
Je les observe et il y’a quand même un ou deux à qui j’aimerai bien faire la lecture de quelques récits du marquis de Sade ou simplement leur souffler l’histoire du cunnilingus. Mais non. Faut que j’oublie. On ne saute pas les étudiants et encore moins dans une bibliothèque.

Et pourtant je pense, j’imagine...

La bibliothécaire deviendrait-elle un peu salope. J’aime bien l’idée. Un peu d’ambiance, à faire voler les livres, danser les phrases, exploser les mots.
Heureusement, il n’y a pas que des étudiants ce soir. Je me dirige vers mon bureau en me déhanchant perchée sur mes talons aiguilles, mes petites lunettes sur le nez . Je m’assoie. Un homme d’une quarantaine d’année s’approche svelte élancé une allure féline, mais avec un petit air gêné. Il me tend son bouquin hésitant.

-Maladroit comme je suis, j’ai renversé mon café sur mon livre ouvert .

Il plaisante j’ espère.

-Vous resterez après la fermeture et vous aiderez à ranger les bouquins de l’érotisme et ceux du « pardon madame » en passant par la lettre g bien sûr. C’est plus utile qu’une vulgaire amende.

Il est bientôt l’heure d’ailleurs. Je suis déjà excitée. Il ne sait pas qui se cache sous les lunettes de la « ni sainte ,ni touche. »
La bibliothèque se vide enfin.
Il est là. Il attend quoi? Je m’approche de sa table et je m’assoie sur son bouquin déposant mes talons aiguilles sur ses cuisses. Il grimace, mais dépose ses mains sur mes chevilles, remonte jusqu’à l’orée de ma jupe . Il hésite quand il s’aperçoit que je n’ai pas de culotte sous ma jupe.

-Ma culotte tu la trouveras à la lettre « c »comme caresse moi la chatte, chatouille ma cavité, câline mon cul, chavire sous mon charme.

J’écarte mes cuisses, je descends mon bassin. Ses doigts s’aventurent enfin . Il caresse mes lèvres, sent ma moiteur. Il me hume . Il remplit ses poumons de mon odeur. Il s’agenouille et commence son jeu de langue , il danse autour de mon clito aspire ma mouille . Je me penche en arrière laissant ma tête ,mes cheveux tomber au bord de la table ... lèche-moi encore. Je me sens déjà partir, mais je l’arrête .

-Viens avec moi à la lettre « s »comme sucer pour sortir ta sève., sauter sa soumise, sodomiser son sanctuaire mais avec sensualité et sensibilité, savourer ton sexe sur mes seins.

J’y ai laissé l’échelle, je l’invite à se mettre contre les échelons et je l’attache fortement. Tu es à moi. Laisse-moi descendre ton pantalon, ton caleçon, libérant ton glaive que je le prenne en bouche. Je veux goûter la perle du désir. Et dans une bibliothèque on veut le silence . Donc pas de gémissements c’est compris?
Je commence à déposer ma salive sur son beau sex dur . Je commence par lécher ses testicules je remonte le long de sa verge . Je le pompe jouant de ma langue sur son bout. Je sens sa veine pulser sous mes succions sauvages. Je m’accroche à son fessier, enfonçant mes ongles dans sa chair . Il résiste, dommage j’avais envie d’utiliser mon martinet sur ce beau cul. Je recommence mes va-et-vient sur sa bite. Elle descend au fond de ma gorge.

Ohhh tu as gémis ?

Mmmmm. Morsure de mon martinet? « M »comme maléfique massage, Magnifique, merveilleux mamelons au bord de tes mmmmm
Et pas un bruit , je taperai modérément. 2 coups et le troisième il claquera. J ‘aime voir la peau rougir, se marquer. Il a serré les dents , pas un bruit en est sorti. J’y dépose un chemin de baiser pour étouffer la douleur je remonte le long de son cou et je l ‘embrasse à pleine bouche.

Je grimpe trois marches de plus mon sexe à la hauteur de sa bouche . Dépose-y un baiser . Je vais lui dévoiler un de mes talents . Je me tourne, coince mes jambes à l’échelon, me laissant glisser le long de son corps. Un 69 acrobatique, je prends son sexe une nouvelle fois au fond de ma bouche . Ma langue s’active autour de son gland. Ses gémissements sont étouffés par ma chatte contre ses lèvres. Il s’occupe de moi avec finesse et délicatesse. Mes cheveux caressant ses jambes à chaque va-et-vient . Il me lèche, il me goûte, il s’imprègne de mon nectar, tout comme moi . Mais la tête commence à me tourner. Je me hisse sur son corps en mordillant son ventre, ses tétons jusqu’à sa bouche, mélangeant nos fluides dans un baiser profond. Je me redresse retrouvant mon équilibre je me tourne et m’accroche à ses épaules. Son sexe tapant contre mon bas-ventre . L’ excitation flotte autour de nos corps . Je grimpe l’échelle, je passe mes jambes autour de son bassin et je m’empale sur son glaive . Mes seins contre sa bouche, je lui ordonne de jouer avec mes mamelons fièrement pointés .
Je me sens partir. Je vais jouir autour de sa queue, la compresser par mon orgasme. L’explosion dans mon bas ventre ne va plus tarder. Je monte et redescends et mmmmm je fonds , je sens ma mouille couler sur ses cuisses . Lui ne peut se retenir et déverse son sperme chaud au fond de moi il résiste ne gémit pas . Je vois juste le plaisir se dessiner sur son visage .
Moi Je crie, je hurle

Chuttt !!! c’est une bibliothèque ici .

Mince, j ai rêvé et j’ai joui.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

alain
j'adore la chute!
Posté le 23/11/2018


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
La bibliothécaire