Une rencontre au resto

Partie au restaurant avec ma copine Caro, nous nous asseyons à côté d'un mec à croquer. Après quelques mots échangés sur un sujet de choix, je suis loin d'imaginer que finalement,ce n'est pas au cinéma avec Caro que je vais passer une partie de l'après midi.

Proposée le 7/10/2018 par Marcialus

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Couple, passion
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

Après une matinée au boulot bien remplie, je décide d’aller déjeuner avec ma collègue puis nous irons au cinéma cet après-midi puisque nous ne retournerons pas travailler avant demain matin.

Nous voilà donc arrivées au self restaurant et après les entrées, les plats et les desserts choisis, nous nous dirigeâmes avec nos plateaux vers une table. Je décide de choisir une table installée à côté d’un beau jeune homme. Et je lance à ma copine : « Tiens, on va se mettre là bas, à côté du mec mignon, il a l’air gentil ». Il m’a entendu et me sourit.

_Ca ne vous dérange pas qu’on se mette ici ?
_Pas du tout, allez y.

Après un bon quart d’heure de discussion, il est temps pour moi d’attirer l’attention de ce beau mec qui me fait de l’effet. Pour se faire, je vais engager une conversation sur le cul avec ma copine et je vais employer des mots un peu crus.

_Arrête, me dit ma copine, on peut nous entendre.
_Mais non t’inquiètes et puis je ne pense pas que monsieur à côté ne soit pas déranger, dis je avec un regard et un sourire coquins en le regardant.
_Non, ça va, j’en ai entendu de pire, répond il avec un sourire en coin révélant de magnifiques fossettes.
Je pense que je l’ai ferré et j’en profite pour engager une conversation avec lui sur le même créneau.
_Vous êtes d’accord avec moi, une relation sans sexe est vouée à l’échec ?
_Plutôt oui.
_Tu vois Caro, une relation sans sexe, c’est compliqué. Même une vie sans sexe c’est compliqué. Vous ne pensez pas ?
_Ah ça je confirme. Surtout en tant que mec. Une semaine sans sexe c’est super triste.

Il m’émoustille grave. Je ne sais pas pourquoi mais il doit y avoir des ondes attractives entre nous. Je le sens entre mes jambes.

_Qu’est ce que vous préférez dans le sexe ?
_La fusion complète, quand tout roule nickel, qu’il n’y aucune question, aucun frein, aucun tabou. Et surtout que les deux prennent leur pied, me répond il.
_Complètement d’accord. Vous êtes avec quelqu’un ?
_Non je suis seul en ce moment.
_Et vous arrivez à faire l’amour une fois par semaine pour que ça ne soit pas trop triste comme vous disiez toute à l’heure ?
_C’est pas simple effectivement.
_Pourtant avec la bouille que vous avez ça ne devrait pas être aussi compliqué ? Vous êtes du coin ?
_Non, j’habite à une heure d’ici.
_Moi j’habite chez ma copine Caro, elle m’héberge le temps que je trouve un appart.
Caro semble gênée, confuse ou jalouse.
_Je vais peut-être vous laisser si vous voulez, je semble être de trop… Je peux même vous laisser mon appart s vous voulez.
_Non, tu vois bien qu’il doit être occupé et qu’il a quelque chose de prévu cet après midi ?!
_Chiche ? lance-t-il

Alors là, il ne fallait me mettre au défi plus que ça. Je lui réponds : « On y va ? »

Nous ne prenons même pas le temps de finir nos desserts et il m’emmène dans sa voiture. Je lui indique l’adresse, il la rentre dans son GPS, démarre et commence déjà à me peloter la cuisse gauche. Je suis bouillante, je n’en peux plus. Je pose ma main sur son entre jambe et commence à le caresser à travers son pantalon. Au premier feu rouge, nous nous embrassons langoureusement. Nos lèvres ne veulent plus se quitter.

Les trois minutes qui nous séparent de l’appart de Caro semblent interminables tellement j’ai envie qu’il m’honore.

Nous voilà enfin d’arriver. Nous passons la porte d’entrée de l’immeuble, prenons l’ascenseur, direction le 5ème étage, et nous profitons de cet espace ultra confiné pour nous enlacer, nous caresser, nous embrasser. Mais il m’en faut plus.

Je galère à ouvrir la porte d’entrée tellement je tremble d’envie. L’adrénaline est à son max. Nous entrons dans l’appart et les festivités commencent enfin. Il ferme la porte d’entrée et me plaque contre elle. Il m’embrasse fougueusement, et descend sa bouche dans mon cou le tout en enlevant mon trench en le faisant glisser, retire mon top. Je le stoppe et pose mes mains sur son torse. Je le pousse, il marche en arrière et je le dirige vers la chambre. Sur ce parcours, je lui enlève sa veste et commence à déboutonner sa chemise.

Acculé contre le lit, j’appuie sur son torse pour le faire tomber en arrière. Je le chevauche et termine de déboutonner sa chemise le tout en faisant glisser ma bouche à chaque bouton défait. Il semble kiffer à entendre sa respiration. Arrivée à hauteur de son pantalon, je défais sa ceinture, ouvre le bouton du pantalon, descends la braguette, je descends son pantalon par à coups. Je descends son boxer et fais sortir son sexe tout dur. Je dégrafe mon soutient gorge. Je lui fais signe de remonter dans le lit. Je mets mes genoux à la hauteur des siens et me penche en avant pour faire glisser sa queue entre mes seins. Je la masturbe quelques instants comme ça avant de faire rentrer son sexe dans ma bouche. D’abord juste le gland que je suce comme une sucette, puis c’est tout le sexe que je mets dans ma bouche pour faire des mouvements de va et viens. Je l’entends gémir. Il saisit mes cheveux et appuie ma tête. J’adore ça.

Il se relève. Je le suce toujours en le regardant droit dans les yeux. Il me sourit. Je me relève. Il me bouscule sur le côté, m’enlève mon jean et ma culotte et glisse sa tête entre mes cuisses et entame un cuni magistral comme on m’en a rarement fait. L'alchimie de sa langue me goûtant et de ses doigts me fouillant... Il sait s’y prendre et il ne me faut pas longtemps pour jouir. Je lui signale en serrant mes cuisses sur sa tête.

_Mets moi autre chose que tes doigts.

Il commence à me pénétrer dans la position du missionnaire. Il me met de sacrés coups de rein. Nous partons sur le côté pour qu’enfin je le chevauche et maîtrise la situation. Je ne mets pas longtemps encore une fois à monter. Que c’est bon. Une alchimie parfaite. Je m’écroule à côté de lui. Mais il n’a pas l’air d’avoir envie d’arrêter. Il me retourne et me voilà sur le ventre.
Il saisit mes cheveux d’une main et tire ma tête en arrière et de l’autre me fesses deux ou trois fois. Ca me met dans un état pas possible. Il tire encore sur mes cheveux m’invitant à me mettre à 4 pattes. Toujours en me tirant, il me prend en levrette. Le bruit du claquement de mes fesses et de son bas du ventre m’excite grave. Je jouis encore et il doit sentir ma chatte vibrer autour de son membre.

Il se retire et jouit sur mon dos. Je sens ses giclées chaudes et c’est très agréable.

Le temps de reprendre nos esprits. Quelques caressent, quelques baisers, nous prenons une douche rapide ensemble.

Il m’explique qu’il doit y aller. Nous reverrons nous ? Je l’espère.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Anonyme
magnifique histoire, je voudrais bien que sa arrive à ma femme
Posté le 10/10/2018


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
La rencontre
La rencontre (2)
Une rencontre imprévue
Rencontre informatique..
Rencontre forestière