Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Premier rendez-vous

Matthieu rencontre sa maîtresse Hélina pour la première fois après plusieurs semaines d'échanges. Cette rencontre va être déterminante pour savoir si elle compte faire de lui son soumis réel. Saura t'il contrôler son appréhension ?

Proposée le 1/10/2018 par teasingaddict

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Première fois
Personnages: FH
Lieu: Autres lieux publics
Type: Roman

Voilà dix minutes déjà qu'il était assis sur ce banc et son appréhension ne cessait de grandir. Pourquoi un rendez vous dans un parc ? Et s'il ne lui convenait pas ? Ces questions ne le quittaient plus depuis la proposition de rencontre d'Hélina et il était à quelques secondes d'obtenir des réponses. Il scrutait les silhouettes inattendues parmi les joggeurs du soir qui traversaient le parc en un flot ininterrompu, tout en consultant machinalement sa montre plusieurs fois par minute.
Lorsqu'elle apparu enfin il sentit son cœur battre à tout rompre. Elle portait une petite robe d'été, et sa silhouette était mise en valeur par une jolie paire de chaussures compensées. Un large sourire illuminait son visage et son regard émeraude plongea dans le sien depuis l'entrée du parc. Il se leva à son approche mais elle ne le salua que d'un nouveau sourire et s'assit sans dire mot. Il fit de même.

- Bien, as tu amené ce que je t'ai demandé ?
- Oui mademoiselle.

Il tendit le petit sac de velours. Elle l'ouvrit et sortit la ceinture de chasteté en métal qu'il contenait. Il ne s'attendait pas à une telle indiscrétion et sentit ses pommettes rougir tendis qu'il scrutait les alentours de peur qu'on ne les aperçoive. Cela la fit rire.

- Ne sois pas gêné, le soleil se couche, regarde il n'y a presque personne !

Il la regarda ranger la ceinture dans son étui et elle glissa le tout dans son sac à main.

- As tu également remplis la seconde condition ?

Alors qu'elle prononçait ces mots, elle posa sa main sur la cuisse de Matthieu et la laissa glisser jusqu'à sentir le sexe de son amant à travers le jean.

- Oui mademoiselle, je n'ai pas de sous vêtements.
- C'est bien. Je veux sentir ta queue bien dure sous ton pantalon.

Ces quelques mots firent immédiatement leur effet, et elle le caressait doucement pour accompagner ce gonflement incontrôlable.

- Pourquoi es tu ici ?
- Je souhaite devenir votre soumis mademoiselle.
- Hum, as tu honte ?
- Non mademoiselle...
- Alors regarde moi dans les yeux et redis le bien distinctement.

Il avait passé des semaines à dévoiler ses fantasmes par écrit et à se masturber sous ses directives et pourtant il ne pouvait que difficilement contrôler sa gêne de prononcer ses mots face à sa maîtresse. Il rassembla ses esprits et tourna son regard vers celui d'Hélina.

- Permettez moi de devenir votre soumis, mademoiselle.
- Voilà qui est bien mieux !
- Et comment me servira tu si je met ta queue en cage ?
- Avec ma langue mademoiselle...

Elle lui esquissa un large sourire et, alors que sa main appuyait un peu plus ses caresses contre le sexe maintenant tendu de Matthieu, elle se pencha à son oreille pour lui susurrer...

- Je vais faire de toi ma petite pute...
- Oui mademoiselle...
- Regarde comme ça t'excite, ta queue à l'air bien à l'étroit.

Elle griffait le membre de ses longs ongles carmins et, au travers du jean, la sensation était incroyablement stimulante.

- Est ce que tu jouirais dans ton pantalon si je te le demandais ?
- S'il vous plaît mademoiselle...

Elle cessa aussitôt ses caresses. Elle se tourna, saisit son sac à main et se leva d'un bond laissant son amant muet et stupéfait.

- Suis moi !

Il lui emboîta le pas avec entrain. Il la suivait en contemplant sa silhouette sans réfléchir au chemin qu'elle prenait. Le parc était immense et de petits squares le parsemait. Les joggeurs encore présents se comptaient maintenant sur les doigts de la main.
Elle s’arrêta près d'un des petits bâtiment, situé plus à l'écart que les autres. Elle le prit par la main et l’entraîna à l'arrière, ou on ne pouvait plus les voir. Dos au mur elle pris ses main et les posa sur ses hanches. Elle déposa un baiser sur sa joue et dit :

- Montre moi que tu es prêt a m’obéir, met toi à genou.
Il s'exécuta, écarlate de gêne. Elle se tourna, et releva sa robe, lui offrant la vue de ses magnifiques fesses. Un string blanc en dentelle les mettait davantage en valeur et rendait cette vue des plus stimulante. Pourtant, il ne savait plus s'il avait le droit de la regarder et tourna la tête.

- Embrasse mes fesses soumis !

Hésitant, il déposa, un premier baiser, puis un second. Sa peau était douce et chaude, une odeur de monoï emplit ses narines à mesure qu'il déposait d'autre baisers sur ce postérieur de rêve. Appuyée au mur, Hélina le regardait d'un œil amusé. Elle passa alors sa main sous son string et l'écarta. Le tenant fermement, elle tendit l'index en direction de son anus et dit :

- Lèche moi ici !

A ces mots son sexe fit un bond dans son pantalon. Il commençait a être vraiment très excité par la situation et posa la main sur sa cuisse pour soulager un peu l'étreinte du jean.

- Enlève ta main soumis ! Met les dans ton dos !

Il posa alors sa langue à l'endroit demandé et donna de timides lapées. La main de sa maîtresse vint parcourir son crane et, le saisissant par les cheveux, elle plaqua sa bouche contre ses fesses. Il se fit alors plus insistant et sentit aux gémissements d'Hélina que cela lui plaisait.

- Fouille moi bien, je veux sentir ta langue en moi !

Chacune des paroles qu'elle prononçait retentissait comme un coup de tonnerre dans le bas du ventre de XXX qui s'abandonnait de plus en plus a son rôle au fur et à mesure que son excitation grandissait.
Elle commença à caresser son clitoris de son autre main, et s’aperçut elle aussi que son corps commençait à trahir ses émotions. Son string était à présent trempé et, lorsque ses doigts parvinrent à son sexe elle fit le même constat, ce qui l'enchanta. Elle glissa alors un doigt dans son intimité tout en se stimulant de la paume de la main. Après quelques minutes elle se redressa sans prévenir. Elle se tourna alors face à lui.

- Ça t'a plu ? Mon cul est-il a ton goût ?
- Oui mademoiselle !

Elle regarda ses doigts mouillés d'excitation et les lui tendit.

- Lèche !

Il s’exécuta avec plaisir mais et elle retira sa main a peine ses doigts sortis de la bouche de son soumis.

- Ouvre la bouche petite pute !

Elle se pencha vers lui et prit son menton fermement dans une main. De l'autre, elle saisit ses longs cheveux pour les écarter de son visage et enfin laissa échapper un filet de bave qui s'échoua sur la langue de Matthieu. Il lui avait confié combien cela l'excitait et elle en jouait avec délice. Elle se redressa et se mis dos au mur, face à lui, hanches en avant. Elle remonta sa robe et écarta son string mais sur le devant cette fois ci.

- Approche, tu va me montrer ce que tu sais faire.

Il vint au plus près d'elle, si bien qu'elle pu poser son pied sur lui, lui offrant son intimité déjà bien humide. Il déploya alors l'ensemble de ses talents dans l'espoir de la convaincre de faire de lui son soumis attitré. Il lécha, suça, téta le petit bouton rose au grès des gémissements de plaisir de sa maîtresse. Elle gardait autant que possible son regard plongé dans celui de son amant tant cela l'excitait de le voir ainsi, obéissant et passionné. Sa main crispé derrière la tête de son soumis, elle gardait la bouche de celui ci collé à son sexe, lui plantant presque ses ongles dans le crane tant elle se laissait emporter par les vagues de chaleur qui inondaient son ventre.
Enfin elle se mordit les lèvres et Matthieu sentit les cuisses de la belle se serrer autour de son visage tandis qu'il redoublait d'effort pour ne pas la décevoir à se moment crucial. Il sentit son souffle se couper... avant de reprendre à travers de profondes inspirations.
Elle le repoussa d'un geste.

- C'est pas mal, je ne suis pas venu pour rien, c'est déjà ça.

Elle descendit son string jusqu'à ses chevilles et le retira complètement. Elle tamponna son sexe avec puis le tendis vers le visage de son soumis et lui dit, un grand sourire aux lèvres :

- Met le dans ta bouche, tu le retirera une fois seul et tu le lavera.

Il s'exécuta sans rechigner, toujours fou d'excitation. Elle contempla la bosse sous le pantalon pendant quelques secondes d'un air amusé, puis lui fit signe de se relever et de la raccompagner auprès de son véhicule.
La nuit tombait et l'air s'était rafraîchit. Il avait posé son sweat sur les épaules d'Hélina, et ils marchaient cote a cote tel un couple, dans un silence complice. Arrivé sur le parking, ils virent qu'il était désert et que seuls leurs voitures demeuraient. Elle s'appuya alors contre la portière qu'elle venait de déverrouiller et lui remis le sweat, le posant autour de ses épaules comme si elle s'occupait d'un enfant. Elle prit à nouveau ses mains qu'elle posa sur ses hanches. Elle tendit la sienne vers la joue de son amant et lui offrit une caresse de bienveillance.

- Tu souhaites toujours devenir mon soumis ?

La culotte qu'il gardait précieusement l’empêchait de parler. Il fit un oui vif de la tête

- Bien, je garde la cage alors.

Elle prit le visage de son soumis par le menton pour ramener son regard fuyant vers le sien. Il fit a nouveau oui de la tête, les pommettes brûlantes.

- Alors je te conseille de te branler autant que tu peux jusqu'à notre prochaine entrevue, par ce qu'après ça je prendrai un contrôle total sur tes orgasmes. Et n'oublie pas de me demander la permission de jouir à chaque fois !

Elle maintenait le menton de ses longs doigts, attendant une confirmation qui vint d'un nouveau hochement de tête de l’intéresse.

- C'est parfait, je vais faire de toi une bonne petite pute !

Elle monta dans sa voiture, démarra et partit. Il regarda les phares de la voiture disparaître dans la nuit. Il se retrouvait seul sur ce parking, son sexe tendu dans son pantalon et une culotte dans la bouche. Pourtant il n'avait pas honte. Au contraire, il fut empli d'un sentiment immense de fierté. Il était fier d'avoir été choisi par cette fille incroyable. Il était fier d'oser affronter ses fantasmes. Il était fier de s'être abandonné et savourait ce plaisir nouveau et délicieux.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Valentinmc
Tout ce que j apprecie Et j aime vivre , un premier rdv exitant ....
Posté le 11/08/2019

Crabou
Très bon début.je suis impatient de lire la suite. Ça me rappelle mes débuts dans la soumission que je pratique avec plaisir depuis longtemps maintenant
Posté le 10/10/2018


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Le Rendez Vous
Rendez vous commercial avec Jennifer
Le Manoir Aux Fleurs - Mystérieux Rendez-Vous
Beau-papa. Chapitre 11 Vous vous souvenez ?
Beau-papa. Chapitre 12. Vous vous souvenez ?