Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Les poches sans fond

Vous avez déjà re-couché avec un ou une ex ? Je trouve la relation très différente les règles sont posées dès le départ : on se revoit juste pour le sexe. Du coup, il y a moins de gêne, moins de tabou. Cela permet de tester des choses. Il y a une idée qu’une ex a testée avec moi qui m'excite encore énormément en y repensant des années après.

Proposée le 25/06/2018 par Libretin

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Jeu érotique
Personnages: FH
Lieu: Autres lieux publics
Type: Histoire vraie

Cela n’avait pas durer très longtemps nous deux, 2 ou 3 mois tout au plus. C'était très sympa, on s’entendait bien, on s’amusait bien au lit mais les sentiments et l’intérêt au quotidien n’étaient pas là. Du coup, nous sommes resté en bons termes surtout que nous partagions les même amis.

Près d’un an après la rupture, lors d’une fin de soirée un peu arrosée, alors que nous nous retrouvons sur un canapé un peu isolé on reparle de ces 2 ou 3 mois. Notamment que j’avais gardé de très bons souvenirs des nuits, des matinées, enfin, de tous les moments passés à nous embrasser, nous câliner, à faire l’amour. Elle me confirme qu’il en est de même pour elle surtout dans ces périodes de célibat. Quelque peu éméchés, on se dit qu’à chaque fois que nous serons célibataire tous les deux on se reverrai pour se décharger mutuellement de cette tension sexuelle qu’amène la vie seul.

Quelques jours plus tard elle me propose de venir à une soirée avec des amis chez elle et, si possible, de faire les courses avec elle avant. Je la retrouve donc au supermarché. Je parcours donc les rayons avant de l’apercevoir dans celui des biscuits apéritifs.

Elle n’est pas très coquette. En fait, elle cache généralement ses formes derrière des vêtements larges, comme aujourd’hui : elle porte son pantalon noir préféré, plutôt ample et sans trop de forme et un gros pull en laine. Moi, j’aime bien ses courbes un peu rondelette mais je peux comprendre qu’elle cherche à les cacher : je fais pareil vu que je trouve que j’ai du ventre.
Ses long cheveux blond coincés derrières les oreilles, les bras déjà chargés de bouteilles elle semble hésiter sur le choix des chips.

Je l’interpelle, on se fait la bise. Quelque banalités. Elle a le visage un peu rouge comme si elle venait de courir. Pendant la discussion sur la liste de course et comme elle a les bras chargés, elle me demande si je peux regarder combien elle a de monnaie dans la poche.

Je me mets donc derrière elle et glisse la main dans sa poche avant droite. Sa poche est vide. Enfin, tellement vide qu’elle n’a pas de fond. Ma main glisse sur le tissu puis touche sa peau. Je la sens se raidir. Sa peau est douce et chaude sous le bout de mes doigts.
J’enfonce un peu plus la main. Cette fois mes doigts s’enfoncent dans des petits poils frisés.

Elle ne porte pas de culotte.
Je comprend mieux pourquoi elle était rouge : se préparer à me faire cette petite surprise devait la gêner quelque peu. Et à l’exciter. Mes première phalanges posées sur son mont de Venus, j’utilise cette main pour la plaquer contre moi.

Ma main continue de descendre pour finir à son entrejambe. Mon majeur s’insinue entre les lèvre de sa chatte que mon index et mon annulaire pressent légèrement. Elle est déjà toute humide. Elle doit bien sentir mon érection contre le haut de ses fesses que je sais nues sous son pantalon mais je préfère lui confirmer.

La bouche près de son oreille. Le souffle un peu court.

- “J’aime beaucoup cette surprise”

Le bout du majeur à l’entrée de son vagin, je le recroqueville pour la pénétrer. Je sens les chaires douces et chaudes l’envelopper et je la sens tressaillir contre moi et autour de mon doigts.

Il y a deux autres personnes dans le rayon avec nous. Un jeune en train d’acheter de quoi faire la bringue et une dame, la cinquantaine, juste à côté de nous en train de comparer la composition des chips. Et moi j’ai un doigt dans la chatte de mon amie.

Je le fais aller et venir doucement. Elle n’est plus seulement humide, ma main est complètement trempée. ça lui fait énormément d’effet et heureusement je suis collé à elle car mon érection doit être plus que visible.

Je me tourne vers la dame qui vient de me regarder. Elle me souris. Je lui souris également en faisant un petit hochement de tête pour dire bonjour et j’enfonce un peu plus mon doigt.

- “Bonjour” me fait la dame

- “heu… Bonjour”
Mon amie ne répond pas. En même temps, c’est moi que la dame regarde et elle n’est peut-être pas en état de répondre.

“Sauriez-vous me lire la liste des ingrédients c’est écris un petit peu trop petit pour moi ?” Sur ce, elle me met le paquet sous le nez.

Et je suis là, à lire une liste d'ingrédient la main sur une touffe, un doigt dans une chatte. La dame regarde avec moi les ingrédient, elle ne voit pas le mouvement de mes doigts dans le pantalon de mon amie. Soudain, cette dernière pousse un petit gémissement. Je retire ma main, encore toute poisseuse, pour la poser sur sa hanche.

- “ça va mademoiselle ?” demande la dame.

- “Heu… Oui Oui.”

- “Merci de votre aide. Bonne journée à vous” et la dame s’éloigne

Mon amie se retourne pour m’embrasser goulument et me glisse à l’oreille :
- “C’est la première fois que je jouis comme ça. Et juste à côté d’une inconnue ignorante de ce qui se passe”.

Le reste des courses se passe très très vite même si j’ai du vérifier deux ou trois fois si il ne lui restait pas de monnaie dans les poches. Notamment à la caisse, où elle s’était empressée de ramasser les courses. Lui toucher sa petite chatte devant cette femme qui ne se doutait de rien à encore accru mon excitation ce que je croyais impossible.

Si nous avions été moins chargés, je pense que nous aurions couru pour rentrer chez elle. Elle marchait rapidement devant moi. J'imaginais son cul nu sous le tissu noir de son pantalon. Je n’avais envie que d’une chose y fourrer mon visage, lui bouffer la chatte. Mon excitation me rendrait presque vulgaire :)

Son studio est au troisième. Pas d’ascenseur. La montée me parut terriblement longue.

- “Ils arrivent dans combien de temps ?” Demandais-je
- “20 mn”
- “Merde”

A peine la porte ouverte et refermée, les courses laissées dans l’entrée, on se précipite sur son canapé. Elle se jete dessus, retire son pantalon et attend les fesses sur le bord du canapé, jambes écartées. Je me met à genou et rapproche le visage de sa petite chatte poilue.

De toutes les filles j’ai connu, physiquement ou virtuellement, elle a la plus belle chatte que je n’ai jamais vu. Il m’arrive encore d’en rêver. Je ne saurais dire pourquoi mais je pourrais passer des heures à la regarder. Elle m’a d’ailleurs permis de la prendre en photo.

Enfin bref, je reste un tout petit moment à fixer cette jolie vulve entourée de poils châtains, aux grande lèvres épaisses légèrement écartées laissant apparaître deux petite lèvres roses et plus haut un petit clitoris tout mignon.

Une main m’écrase le visage sur tout ça en criant :
- “Arrête de mater et lèche”

Je m'exécute donc. D'abord doucement, s'occupant d’abord des grandes lèvres avec de petits coups de langue puis remontant vers le clitoris en accélérant les petits coup de langue. Je l’entends gémir, du coup je me baffre joyeusement à grand coup de langue partout. J’essaie même de lui lécher l’intérieur du vagin en mettant ma langue en petit rouleau.

Elle prend appuie sur ses jambes pour lever sa croupe plus haut m’offrant la possibilité de lui empoigner les fesses. J’ai le bouc (oui, j’avais un bouc à l’époque. La plupart des filles me disait adorer sentir les poils les piquer pendant les session de léchouilles) détrempé. Je dois avoir de la cyprine jusqu’au sourciles.

J’en ai profité pour sortir mon engin plus qu’un peu turgescent. Je me redresse et m'apprête à la pénétrer quand la sonnerie retenti.
Merde les invités.

On se regarde, mon sexe dans la main droite le gland déjà en train de lui écarter les lèvres. La soirée promet d’être longue : c’est pas des couches tôt les gaillards, y’en a pour un moment avant de pouvoir finir ce que l’on a tout juste commencé.

Elle remet son pantalon en criant :
- “J’arrive dans 5 mn”

Je me précipite dans les toilettes en essayant de faire re-rentrer mon sexe dans son caleçon et il est plutôt récalcitrant le bestiau. Je l’ai rarement vu aussi en forme.

Quand le premier couple d’amis est entré je sors innocemment des toilettes en me séchant les mains. Et m’apprête à leur faire la bise avec un léger tempsd ‘arrêt quand je réalise que je ne me suis pas nettoyé le visage encore couvert du jus intime de mon amie.


* la suite une prochaine fois. Les poches sans fond nous ont donné plein d’idées sur des lieux pour les expérimenter. *

* Une histoire très longue à écrire. C’est déjà pas toujours facile de décrire un fantasme mais quand c’est un souvenir... Je ne cesse pas de m’arrêter d’écrire pour me “calmer” et du coup après je ne suis plus tout à fait dans le bon état d’esprit pour poursuivre :) *


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Orgasmia
J’ai adoré ! Ça me fait un peu penser à moi ce genre de coquinerie .. J’ai hâte de lire la suite !!
Posté le 2/08/2018

Anonyme
Super ! Ce n'est pas si fréquent une ex qui pense et ose de si jolies surprises ! Prend le temps de rincer ton visage et tes doigts, et continue d'écrire ^^
Posté le 1/07/2018


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Histoire sans paroles
Examens médicaux sans tabou
Une soumission sans contrôle (partie 1)
Une soumission sans contrôle partie 2
Examens médicaux sans tabou suite