Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Maurane

Employée modèle et épouse docile, Maurane se laisse ensorceler par un collègue lors d’un pot de départ. Le charmeur, très diffèrent de son mari, la prend sans artifices par son orifice le plus étroit non loin de la fête qui bat son plein.

Proposée le 17/06/2018 par Ewenn Mathis

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Couple, passion
Personnages: FH
Lieu: Bureau, travail
Type: Roman

Maurane est une employée de bureau exemplaire dans une grande entreprise. Elle dissimule sa beauté naturelle sous un style coincé avec un chignon strict et des vêtements sobres.

Très discrète, elle n’a pas tissé de lien avec ses collègues car met un point d’honneur à ne pas mélanger travail et relations amicales. À contre cœur, elle participe au pot de départ de l’une de ses collègues alors qu’elle aurait largement préféré, après cette semaine éprouvante, rentrer chez elle comme à l’accoutumer pour retrouver son adorable mari.

Résignée, elle rejoint le groupe. En effet, son éducation lui interdit de refuser une invitation et il ne faudrait surtout pas faire de vagues.

La jeune femme s’est jurée de ne pas s’attarder, mais c’était sans compter sur l’ambiance de plus en plus festive.

Tous les collaborateurs sont heureux de pouvoir décompresser, ils abusent de la sangria spécialement concoctée pour l’occasion et se lâchent sur les derniers tubes à la mode en plein milieu de l’open-space.

Un peu dépassée par les événements, Maurane a du mal à reconnaître ce petit monde si sérieux habituellement.

La jeune femme reste en retrait, peu habituée à ce genre de camaraderie. Lorsque le juriste de la boite l’aborde, il lui est impossible de filer en douce. L’aisance du jeune homme lui permet d’entamer une conversation sous un banal prétexte cependant son ton se fait rapidement ensorceleur.

C’est un splendide trentenaire célibataire au physique d’acteur, ce qui lui vaut une réputation de Don juan, son tableau de chasse est certainement impressionnant.
Maurane est troublée, elle ne se souvient plus quand pour la dernière fois un homme l’a dragué. Ce garçon qu’elle trouvait prétentieux jusqu'à présent a finalement un certain charme.

La jeune femme est mariée et a toujours eu un comportement exemplaire. Jamais le moindre écart en douze ans de vie commune.
Mais Christian sait parler aux femmes, il la complimente et l’effleure habilement l’air de rien à plusieurs reprises.

Pour échapper au bruit qui ne favorise pas la communication, ils se retrouvent seuls dans une pièce éloignée. Le séducteur attaque sa proie qui malgré une indéniable envie de sauter le pas, oppose une farouche résistance lorsqu’elle comprend ses intentions :

- Il faut qu’on retourne à la fête.

Il se rapproche un peu plus.

- Tu es très attirante, j’ai envie de toi.

Elle tente de masquer son trouble.

- Je ne peux pas, je suis mariée.

Christian ne tient jamais compte de ce genre d’argument.

- Personne n’en saura rien, je te le promets.

Lorsque ses lèvres effleurent le cou de celle qu’il convoite, il constate qu’elle est gagnée par des frissons. Ingénieusement, il passe à l’offensive en l’embrassant férocement.

Maurane est émoustillée, cette situation est bien éloignée de son quotidien où le sexe est devenu routinier. Les époux se connaissent tellement bien qu’ils ne font plus l’effort d’innover.

Pour le moment, son corps a terriblement envie de s’abandonner à des plaisirs interdit, les papillons dans son ventre lui donnent des ailes. Néanmoins sa conscience la rattrape, elle tente une dernière fois de repousser le tentateur malgré une excitation impossible à dissimuler.

- Il ne faut pas Christian…

Impossible de le contenir, il désire outrageusement cette femme, plus elle résistera plus cela le stimulera surtout qu’il est certain qu’elle en a envie autant que lui et il est hors de question de rentrer à la maison frustrée !

Le dard du juriste est prêt à piquer, il ne relâche pas l’étreinte, intensifie les caresses, malaxe les jolies fesses. Grâce à son expérience, il devine ce qu’elle n’a jamais pratiqué avec son mari.

- Je vais te donner quelque chose de différent …

Le chasseur vérifie l’état d’excitation de sa proie en glissant sa main dans le slip à la coupe classique : elle mouille abondamment. Il la chauffe adroitement, tous ses sens sont en éveils.

Dès qu’elle commence à gémir discrètement, il la déshabille hâtivement.
Christian n’en croit pas ses yeux. Cette femme a un corps parfait, il ne se lasse pas de lécher ses jolis seins, de choyer ses magnifiques formes.

Maurane n’a pas la volonté de se raisonner, elle se sent revivre. Cela fait trop longtemps qu’on ne l’avait pas autant excité.

De surcroît, son amant a un corps architectural très éloigné du laisser-aller de son mari.

Le séducteur passe au deuxième point de son plan en éparpillant le liquide de sa conquête vers un orifice moins traditionnel, tout en stimulant son bouton érectile de l’autre main.

Il aventure délicatement un doigt dans ce trou encore vierge, Maurane frémit de plaisir alors que cet accès était tabou jusque-là. Enivrée par ce que lui fait subir son collègue, elle comprend qu’elle avait tord.

Elle se sent tellement bien qu’elle en oublie momentanément son statut marital pour partir à la découverte d’effervescence qui lui était inconnue.

L’employée si réservée habituellement, prend appui sur le bureau et se cambre pour faire comprendre à son conquérant qu’elle s’offre à lui sans retenue.

Christian agrandi l’orifice tout en se caressant sa baguette qui semble s’impatienter. Satisfait de l’étirement il s’introduit délicatement, trop heureux d’être le premier à passer par cette allée.

Maurane est agréablement surprise par la facilité de cette démarche qu’elle appréhendait jusqu’à ce jour. Les sensations diffèrent de celles qu’elle connaissait, à aucun moment cela ne lui rappelle son tendre époux avec qui elle fornique exclusivement dans le lit conjugal dans des positions standard.

Si posée habituellement, elle se retrouve dans une situation qui lui échappe et qui va à l’encontre de ses principes. Elle s’étonne avec quelle facilité elle s’abandonne sans remord au plaisir inavouable de l’adultère et du sexe anal.

Il y a moins d’une heure elle était encore la secrétaire coincée et la voilà totalement frivole à moitié nue avec le braquemart d’un collègue planté dans son cul.

Toujours est-il que pour rien au monde elle ne reviendrait en arrière : c’est Noël avant l’heure !

Cet homme, aussi arrogant soit-il, est en train de lui donner un plaisir absolu.
D’étranges fourmillements parcourent son corps, elle se sent légère, plus rien n’a d’importance.

Christian libère le chignon trop strict de sa partenaire, de longs cheveux blonds déferlent sur ce visage dont l’apparence sévère s’est effacée pour laisser place à une expression plus féline. Il accélère ses coups de reins, ses yeux sont rivés sur sa queue triomphante qui se glisse entre les fesses rebondies de sa surprenante conquête.

Une sensation de toute-puissance l’envahit, il exalte à dévergonder des bourgeoises frustrées, c’est au moins aussi excitant que de dépuceler une jeune fille.

Il est très fier car cet acte comptera à jamais dans la vie de cette femme.

Effectivement, Maurane est parfaitement dépassée par l’intensité des sensations qui la submergent. Elle se déchaîne, en prenant un pied d’enfer qui n’a rien à voir avec ses orgasmes habituels.

Pour la première fois elle exprime son plaisir par des cris stridents, heureusement que la musique de la fête couvre le bruit de leurs ébats sauvages.

Et dire qu’elle a attendu d’avoir trente-cinq ans pour découvrir les vertus de la sodomie.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Anonyme
Original très bon début bravo
Posté le 15/07/2018

Amifredi
Très belle histoire très excitante avec des passages bien torrides. J'espère qu'il y aurait d'autres de même styke
Posté le 22/06/2018


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :