Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Jasmine

Tout ne semble pas perdu pour la belle quadragénaire malgré sa soirée vin et bavardage annulée en dernière minute. À défaut de transpirer sur la piste de danse, la rencontre inattendue avec un jeune inconnu à la fois timide est inexpérimentée va lui apporter bien du plaisir.

Proposée le 24/05/2018 par Ewenn Mathis

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Première fois
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Roman

En sortant de chez elle, ce samedi soir d’octobre, Jasmine ne pensait pas avoir une entrevue qui restera gravée à jamais dans sa mémoire. En effet, certaines rencontres marquent plus que d’autres.

Pourtant, la soirée avait plutôt mal commencé. La quadragénaire pimpante devait faire la fête avec une amie, mais cette dernière l’appela au dernier moment pour lui annoncer qu’elle était souffrante : gastro entérite carabinée.
Le genre de saloperie où avec la meilleure volonté du monde il est impossible d’aller danser.

Déjà en chemin et de nature optimiste, elle change alors ses plans. Il suffit de se rendre dans un endroit où elle a ses habitudes pour être sûre de s’amuser en bonne compagnie.

Toutefois c’était sans compter sur le sort qui semblait s’acharner.
Une fois sur place, elle découvre que son bar préféré est exceptionnellement fermé. Dépitée, Jasmine décide de faire quelques pas dans le petit parc tout proche, le temps de réfléchir à la suite de sa soirée esseulée.

Malgré l’heure tardive, la température est encore agréable. Elle marche un peu, puis s’installe sur un banc à humer l’herbe fraîchement coupée accompagné de l’odeur particulière des nuits en cette saison automnale.

Jasmine profite de ce petit plaisir solitaire égoïstement installée sur un banc à contempler le ciel étoilé à travers les feuilles multicolores des deux arbres qui l’entourent, discrète spectatrice des quelques promeneurs pressés et des véhicules qui se garent hâtivement à proximité.

Leur stress contraste avec la sensation de bien-être qu’elle ressent à cet instant. Subjuguée par ce bonheur simple et totalement coupée de la réalité, elle ne s’aperçoit pas que quelqu’un s’approche craintivement.

- Bonsoir, vous permettez que je m’installe à vos côtés ?

La dame sursaute, effrayée par cette soudaine intrusion. En levant les yeux elle découvre un jeune homme timide avec de magnifiques yeux, aux deux nuances de bleus.
Son visage d’angelot l’attendrit, elle lui répond courtoisement.

- Je vous en prie, monsieur.

Ses joues rougissent, il n’a probablement pas l’habitude d’aborder des femmes, surtout lorsqu’elles ont l’âge d’être sa mère. Le garçon dégage une aura, son calme impressionnant apaise Jasmine, elle en oubli son samedi soir raté.

Quelle révélation : il y a encore au moins un homme bienfaisant sur terre !

Un regard circulaire lui permet de constater que tous les autres bancs sont vides.
Pourquoi diable s’est-il assit à ses côtés ? Curieuse elle entame une conversation :

- Vous vous promenez souvent par ici ?
- Oui, j’habite à proximité, j’aime prendre l’air avant de me coucher. Je ne vous
ai jamais vu par ici.
- Je suis là par hasard, cet endroit est charmant.

Il sourit timidement et semble en admiration. Jasmine tente une question un peu plus directe.

- Vous abordez souvent les inconnues dans la nuit ?

Sa spontanéité le déstabilise. Il se tortille nerveusement les doigts.

- Non, pas du tout, c’est la première fois je vous assure !
- J’en conclue que je bénéficie d’un traitement de faveur ?

Ses yeux pétillent lorsqu’il lui répond :

- J’apprécie l’expérience des femmes mûres.

Stupéfaite, Jasmine commence à le tutoyer.

- Un peu direct ton approche !

Le garçon se rend compte de sa bévue :

- Ne vous méprenez pas, je parle d’expérience de la vie. Pour le reste, je n’ai
aucune connaissance, je n’ai jamais eu de petite amie.

Elle n’en croit pas ses oreilles, il serait vierge !

- Vraiment ?
- Oui, ma timidité me désavantage beaucoup, de plus les filles ne me trouvent pas
assez beau.

Effectivement, il n’a rien des critères actuels de beauté : un nez en trompette, une petite bouche, des dents mal alignés et sa coupe de cheveux qui n’est pas adaptée à la taille de son front. Il est toutefois doté d’un certain charme et dispose d’autres atouts, il travail certainement dans le bâtiment ou quelques choses de similaire : son corps est robuste et son sourire sincère.

Instinctivement elle cherche à le rassurer :

- Il ne faut pas désespérer, tu trouveras un jour la femme qu’il te faut. Mais pour
cela il faut prendre confiance en toi. Tu as quel âge ?

Il répond tristement :

- J’ai vingt cinq ans et je ne voudrais pas vieillir seul.

La sincérité de ses propos et son désarroi lui fond froid dans le dos. Sans compter qu’elle était persuadée avant ce soir, que les jeunes étaient tous plus déjantés les uns que les autres.

- Tu sais, beaucoup de gens font des rencontres décisives sur le tard. La solitude
est un des fléaux de notre époque.

Ces quelques mots semblent le réconforter. Ils restent encore un moment dans le square à faire connaissance, une confiance réciproque s’installe et Julien finit par proposer de boire un verre chez lui. Elle accepte sans hésitation, surtout que l’atmosphère s’est bien rafraîchie.

Contre toutes attentes, son appartement est impeccable. Le logement reflète sa paix intérieure, Jasmine se sent en sécurité, elle a l’impression d’être chez elle.

Le canapé est particulièrement confortable. Ils discutent encore pendant de longues minutes, quand le plus naturellement du monde, la femme mûre se retrouve à masser le dos musclé du charpentier.

Son corps juvénile frissonne sous ses mains. Il lui prend l’envie de goûter sa peau, elle effleure sa nuque de ses lèvres.

La machine est lancée impossible de faire marche arrière.

Jasmine n’aurait pas du goûter les liqueurs de la grand-mère de son hôte, grisée par l’alcool la raison l’abandonne. Elle s’allonge sur lui et frotte doucement son buste contre son dos, il se retourne pour mieux la contempler.

- Tu es si belle…

Il ose enfin la toucher tout en légèreté. Quel délice, pour une fois qu’un homme comprend que les seins sont fragiles.

Ses mamelons se durcissent et un frémissement la submerge, à cet instant elle a vraiment très envie de l’initier.

Elle enlève son top, Julien a le regard d’un enfant devant un jouet extraordinaire. Il dégrafe maladroitement le soutien-gorge puis sa bouche gâte sa poitrine. Jasmine sent le membre du jeune homme se durcir dans son jean.

Malgré cela pas de précipitation, il faut qu’elle lui enseigne de bonnes bases, il en va de la satisfaction de ses futures partenaires !

Maladroitement la langue vigoureuse du jeune homme pénètre sa bouche, il faut impérativement que Jasmine reprenne le contrôle, elle temporise en l’embrassant langoureusement. Le puceau saisit rapidement les différentes techniques, ce qui est de bon augure.

Il lui enlève habilement son pantalon en cuir et son string avant de rester en admiration devant son sexe de femme : il hésite, tétanisé.

Jasmine l’incite à plus d’audace.

- Tu peux toucher...

Pas besoin d’insister. Il aventure sa main droite sur son pubis, part à la découverte de son intimité avec douceur, il s’amuse avec son bouton, puis ose aventurer un doigt dans la caverne humide pour explorer l’inconnu.

L’ensorceleuse ferme les yeux pour apprécier pleinement ses douces caresses. Lorsque au bout de quelques secondes, quelque chose d’humide se faufile entre ses petites lèvres.

Bonne initiative !

Elle laisse échapper un gémissement qui semble effrayer son partenaire :

- Excuse-moi, je ne voulais pas te faire de mal.
- C’est tout l’inverse Julien, continu c’est très agréable.

Rassuré, le jeune amant devient plus entreprenant. Sa langue et ses doigts s’affairent sur le minou qui frétille de bonheur.

Jasmine ne se pose pas de questions et profite du moment présent, électrisée par la stimulation, elle lui glisse à l’oreille :

- Je ne vais pas tarder à jouir, surtout ne t’arrêtes pas …

Heureux d’être guidé, Julien continu invariablement au plus grand bonheur de la cougar qui geint de plus en plus fort, quand son corps se raidi, elle grimpe brillamment aux rideaux. Le jeune homme arrête ce doux supplice une fois qu’elle s’apaise et en profite pour enlever son pantalon.

Excellente surprise : le jeune mâle est plutôt bien pourvu, ce qui compense largement sa gaucherie. Cependant il est hors de question qu’elle le gratifie d’une gâterie, il a toute la vie devant lui pour se faire sucer.

L’expérimentée lui caresse délicatement les testicules puis le phallus, les yeux de Julien reflètent une excitation hors du commun. Elle récupère une capote dans son sac à main, lui enfile habilement et lui ordonne :

- Allonge-toi sur le dos.

Il s’exécute, la femme mûre s’empale sur ce sexe chaste et le chevauche doucement pour qu’il profite le plus longtemps possible du bienfait de sa chatte. Les mains du novice se délectent de la poitrine gonflée de Jasmine qui surveille l’évolution de son plaisir.

Il ne faudrait surtout pas qu’il s’enflamme trop vite car elle est persuadée de sa capacité à la faire jouir à nouveau.
Lorsqu’elle se sent prête, elle lui laisse le contrôle :

- Fais-moi l’amour comme tu le souhaite.

Très excité, il choisit un missionnaire classique, ce qui convient parfaitement à Jasmine, ce dépucelage la stimule terriblement.

Elle se laisse aller, sa respiration s’accélère des râles explicites annonce l’arrivée imminente d’une nouvelle onde de plaisirs.

Encouragé par l’effet qu’il produit sur cette femme, Julien en oubli sa timidité et la baise de plus en plus vite, de plus en plus fort…

La femme mûre adore cette jeune queue vigoureuse qui la remplie frénétiquement.
Ses gémissements s’intensifies, il ne lâche rien et y met toute son énergie, l’amante explose sauvagement avant qu’il ne s’affale sur elle dans un grognement.

En sueur, le jeune homme semble à la fois épuisé et comblé. Un sourire béat illumine son jeune visage.

- Merci ! C’est le plus beau jour de ma vie.

Essoufflée Jasmine l’interroge :

- Tu es sûr que c’était ta première fois ?
- Oui, pourquoi ?
- Tu m’as offert deux magnifiques orgasmes, le rêve inaccessible pour beaucoup
d’hommes soi-disant expérimentés.

Julien répond très sérieusement :

- C’est que j’ai eu des années pour me documenter !


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Anonyme
Belle histoire bien racontée Je me suis revu puceau
Posté le 26/11/2018

jang
j´ai bien appricé ce récit, moi méme a l´age de 20 ans j´avait une aventure pendant 4 ans avec une femme de 40 ans entre autre, c´était formidable on vivait des jours et nuits de sexe torrible, méme que c´était quand j´avait 20 celle i je rappelle
Posté le 16/09/2018


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :