Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Fantasme et bel inconnu

Deux semaines qu'ils se sont rencontrés, qu'ils ont échangés une nuit passionnée. Sans même se connaître. Et la voilà qui fantasme, seule dans son lit, on imaginant la prochaine fois qu'elle sentirai son corps contre le siens. Passionnel, romantique et brutal.

Proposée le 19/04/2018 par AliceB

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Couple, passion
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

Deux semaines. On s’était rencontré il y a deux semaines. C’est curieux comme, parfois, on peut se sentir si proche de quelqu’un que l’on connaît à peine. Je suppose que le sexe, ça rapproche…

Le début de cette histoire partait mal.
Ça commence un lendemain de soirée. Je me réveille dans mon lit en compagnie d’un gars magnifique…que je ne me souviens pas avoir ramené.
Je ne sais pas son nom, ni qui il est, ni d’où il vient. Mais nous sommes nus l’un dans les bras de l’autre. Il a un regard tendre, comme fasciné par chaque partie de mon corps. Ses mains sont ferme, assurées…et rassurantes.

J’ai les idées encore un peu floues. Je ne réalise pas encore bien ce qui est entrain de se passer.
Tout ce que je suis capable d’enregistrer à ce moment précis ce sont ses mains sur mon corps.

J’ai toujours été du genre plutôt insatisfaite. Pas sainte nitouche…plutôt l’inverse. Tellement provoque que j’en oublie mon propre plaisir.
Et je me retrouve en face de ce mec que je ne connais à peine, et qui me donne quelque chose a la quelle je ne m’attendais même pas. Il est doux, pudique, attentif… Et il est aussi intense, brutal et passionné. Ses baisers sensuels, la chaleur de son torse, sa main autour de mon cou… ça été mon meilleur lendemain de soirée, ever!

S’en est suivi une après midi un peu gênante, où on avait déjà partagé le plus intime de nous sans pourtant rien connaître de l’autre.
Où aucun de nous ne voulait partir sans que ni l’un ni l’autre ne sache quoi dire. Quand il est parti je pensais ne jamais le revoir.

Mais cela fait deux semaines maintenant, deux semaines qu’on s’envoie de petits messages tantôt tendre, tantôt plus léger. C’est comme essayer de faire tenir au maximum ce début de complicité qu’il s’est créée jusqu’au jour J ou l’on se reverrait.

C’est à ce jour que je suis entrain de penser, seule allongée dans mon lit. J’ai tout imaginé: chez lui, chez moi, au restaurant, au cinéma, dans la rue, où même à la sortie de l’opéra !

Je pense que mon scénario préféré reste le plus simple. Surement chez moi. On commencerait en douceur par un petit diner en tête à tête. Puis les choses s’animeraient. On parlerait de ces deux semaines loin de l’autre. De la façon dont on s’est manqué, la façon de laquelle on a pensé l’un de l’autre.
Je lui raconterais, gênée que j’ai souvent pensé à lui, à notre prochaine nuit ensemble.
Il me demanderait plus de détails et je refuserais de m’épancher, le rose aux joues.
Alors il viendrait plus près de moi. Et me reposerait la question…avec plus d’intensité.

« Tu avais envie de moi ? -…oui »

Il continuerait à me détailler du regard, impatient d’avoir plus de détails. Mais je suis incapable de lui en dire plus. J’ai le cœur qui bat vite et le souffle court.
Il me saisit par les hanches et me porte sur la table de la cuisine.
Sa main gauche se glisse sous ma jupe tandis que sa main droite me remets tendrement une mèche de cheveux derrière l’oreille.
Je penche le visage dans le creux de sa main. Comme un animal abandonné en quête de tendresse.
Il se penche à mon oreille.

« Moi aussi, je te voulais ».

Je sens qu‘il est intimidé de s’avouer à haute voix. Peut être que, comme moi, il a passé tellement de temps à s’imaginer nos ébats que s’en est devenu inavouable.

Mes cuisses se serrent autour de sa taille. Il se met à saisir mes cheveux plus fermement. Mon point faible. Cette fois je suis toute à lui. Nos baisers sont passionnels et enflammés. Ses mains descendent le long de mes cuisses. Il me relève un peu plus les genoux, les jambes d’avantage écartées.
Je sens le tissu brute de son jean à travers la fine mousseline de mes sous vêtements.

Cette fois je n’ai plus de fierté, plus de pudeur.

« Tu m’as tellement manqué, je veux sentir ton corps contre moi, déshabille toi »

Il me tire en dehors de la table et d’un mouvement me fait pivoter face à celle ci.
Je suis perchée sur mes hauts talons, les fasses galbées.
La table m’arrive au niveau du pubis et me titille.
Il est contre moi.
Ne pas le voir m’excite encore plus.
Je sens qui se déshabille. Tout à coup je sens la chaleur de son torse contre mon dos.
Je frémis.
Lentement il soulève ma robe est me déshabille.
La pression de son corps m’oblige a m’appuyer sur la table devant moi. Il passe sa main autour de mon cou et me redresse contre lui.
Je suis complétement cambrée. Dans une position qui ne me laisse que peu de mouvements mais qui lui donne tout le loisirs de m’explorer, de me détailler…

« Tes courbes me rendent dingue ».

Moi aussi je suis en train de devenir dingue ! Je le pousse en arrière. Et lui enlève son jean pour finalement le forcer à s’asseoir sur le sol.
Je viens sur lui. Il est complètement nu.
Pour ma part, seule ma petite culotte me sépare de son sexe.
J’entame quelques mouvements de bassin. Il a les yeux clos, le souffle saccadé.
C’est a mon tour de le détailler. Son visage à l’italienne, ses épaules carrées, sa peau bronzée…et cette sensualité! Veinarde, c’est ce que je suis. Je me met à sourire bêtement.
Il le remarque.

« A quoi tu penses ?
-Rien…A la manière avec la quelle tu me serrais contre cette table, c’est quelque chose que j’adore. »

Sentant qu’il y avait là quelque chose à creuser, il continu :

« Ah oui ? C’est a dire ?
-Je ne sais pas. Je pense que c’est sentir la chaleur de ton corps contre moi sans te voir. C’est comme devoir te faire complètement confiance, me donner entièrement à toi. Je pense que c’est cette idée qui m’excite, t’appartenir…»

Je souris maladroitement, confuse de mes dernières confessions.
Mais il me prend aux mots. Il se lève et me prends par les mains jusqu’à la chambre.
Arrivée au bord du lit il me pousse à m’allonger et s’accoude à côté de moi.

« Tu veux toujours m’appartenir ?
-Oui!
… Retourne toi »

Esclave de mon désir, je m’exécute sans hésitation.
Je suis allongée sur le ventre. Il m’arrache le dernier bout de vêtement qu’il me restait et vient s’allonger par au dessus de moi. Il m’embrasse le dos, la nuque.
Je le sens tout prêt à me pénétrer.

« Tu es toujours sûre de toi ?»

Encore cette prévenance touchante qui le rend si sexy.

« Oui !...
–Alors cambre toi »

Et comme pour appuyer sa parole, il glisse sa main sous mon sexe pour relever mes fesses à lui...


La suite est plus facile a deviner. Il me pénétrerait sauvagement, passionnément. Le visage niché dans le creux de ma nuque à me souffler des paroles indécemment douces.
Puis nous nous effondrions l’un sur l’autre essoufflés mais le sourire aux lèvres. Et enfin je pourrais m’endormir comblée, dans les bras de ce bel inconnu.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Gem57
Jolie récit ou l’on se laisse emporter..
Posté le 28/04/2018


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
L'inconnu
Fellation improvisée à un inconnu
Laura avec un inconnu
Laura avec un inconnu 2
Baisée sauvagement par mon inconnu