Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Douche dorée

L'ondinisme. On aime ou on n'aime pas... Je me suis amusé à me mettre dans la peau d'une femme à qui son amant fait découvrir ce petit jeu. Je laisse à mes lectrices et lecteurs le soin de s'en faire une idée...

Proposée le 29/01/2018 par Donatien

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: pratiques sexuelles
Personnages: FH
Lieu: Hôtel
Type: Fantasme

Il avait finalement réussi à me rejoindre à N***. On s'était retrouvés dans un petit hôtel près de la gare. On avait baisé, bien mais sans trop d'invention, c'était la première fois. On était un peu timides.

Je me suis éveillée la première. Lui il dormait encore. Le jour se levait à peine. J'ai repoussé doucement le drap. Dans son sommeil; il bandait. Je me suis approchée en tâchant de ne pas le réveiller. J'avais envie de voir de près cette queue dressée. Le prépuce découvrait à demi le gland rose et enflé. Je me suis approchée encore. De près, je sentais les effluves de sperme et de cyprine et je voyais les traces blanches laissées par ma mouille et son éjaculation. Ma bouche s'emplissait de salive, j'avais envie du goût de ses fluides et des miens sur ma langue. J'ai serré mes cuisses l'une contre l'autre.Et je me suis dit, après tout qu'importe s'il me surprend. J'ai écarté ma culotte et j'ai glissé un doigt dans ma fente. Bien sûr c'était déjà un marécage. Ma bouche s'est approchée plus près de l'objet de ma gourmandise. Il a fait un mouvement, j'ai compris qu'il me regardait.
- Mmm. Tu veux pas plutôt que je te prenne le cul ? Je ne t'ai pas encore enculée. Avec le voyage que j'ai fait ce serait dommage !
Encore une fois la crudité de ses mots me gênait et m'excitait en même temps. J'ai commencé à imaginer sa verge forçant mon petit trou serré.
- Euh, d'abord il faut que j'aille... faire pipi.
- Oh, je viens avec toi !
- Mais non, enfin... je ne fais pas ça devant témoins !
- Aujourd'hui, oui.

J'ai fini par le laisser me suivre dans la salle de bains. Ses mains caressaient mon cul. Sa queue pointait devant lui, bien raide. Il me semblait la sentir déjà entre mes fesses. Je me suis dit que finalement, ça me plaisait qu'il ait cette curiosité-là, comme un petit garçon mal élevé qui espionne les filles, je me suis promis de bien écarter les jambes pour qu'il ne manque rien du spectacle. Mais il m'a pris la main et m'a dirigée vers la baignoire. J'ai compris à quel genre de jeu il voulait jouer. J'ai dit Non, j'aime pas. Mais je ne devais pas être très convaincante. Il a souri et j'ai enjambé la baignoire. Il est entré avec moi et m'a fait mettre le pied sur le rebord.
- D'abord, je vais bien te sucer.

Il a commencé à me lécher et me mordiller l'intérieur des cuisses, puis il s'est approché de la lisière de ma culotte. Il l'a écartée et a commencé à parcourir ma fente du bout de sa langue, en l'enfonçant davantage entre mes lèvres à chaque passage. J'ai pensé que ma chatte était poisseuse de nos ébats de la nuit et de mon excitation du matin. Mon plaisir montait rapidement, mais il y avait cette terrible envie de faire pipi qui m'empêchait de me laisser aller.
- Ouvre ta chatte avec tes doigts.

J'ai obéi. Quand sa langue a trouvé mon clitoris tendu, j'ai commencé à gémir comme une chatte en chaleur. Il me léchait en expert, se délectant de mon nectar qui coulait en abondance. De temps en temps, il donnait une caresse légère à sa verge tendue.
- Quand tu veux...
Je pensais être incapable de me laisser aller dans cette situation, je trouvais ça honteux et dégradant, mais quand il m'a forcé d'un seul coup deux doigts au moins dans l'anus la surprise et la légère douleur ont eu raison de ma résistance. J'ai lâché un petit jet qui a atterri sur son menton et son torse.
- Oui, Génial ! Mmmm, tu as bon goût ! Allez pisse, ma belle, lâche tout !

De toute façon, je ne pouvais plus rien retenir. Ses doigts me ramonaient le cul à toute vitesse; j'étais au bord de jouir. J'ai tout laissé partir et j'ai longuement pissé sur son visage, sa poitrine et son ventre. Il semblait se délecter sous cette douche, de temps en temps il présentait sa bouche au jet pour remplir sa bouche d'urine. Quand le jet s'est tari il s'est relevé et a collé sa bouche sur la mienne. J'ai compris qu'il l'avait remplie de pipi et qu'il voulait partager avec moi. Nos langues se sont mélangées dans ce goût un peu âcre. C'était dégoûtant et délicieux en même temps. Lui aussi était comme un fou.
- Maintenant, salope, retourne-toi, je vais t'enculer.
Je ne me suis pas fait prier, j'avais trop envie de sa bite. Je me suis bien cambrée, mes mains accrochées aux robinets. Il m'a pratiquement arraché ma culotte et j'ai senti très vite son gland qui poussait. Ses doigts m'avaient un peu préparée et sa queue était mouillée aussi il est entré d'un seul coup. En trois coup de reins il avait fait pénétrer sa queue jusqu'au fond et il s'est mis à me pilonner avec une sorte de rage. J'avais envie d'être sale moi aussi. J'ai commencé à lui crier des choses que je n'avais jamais même pensées.
- Vas-y, défonce-moi le cul ! Ah, putain, qu'elle est bonne ta queue ! Allez, encule-la, bien à fond, ta salope !
- Ah, Putain ! Comme ton cul me serre la queue ! Ah, je vais décharger !

Il s'est figé, sa verge au plus profond de mes entrailles palpitait et semblait grossir encore. Ses doigts me massaient le clito sans douceur et quand il les a fourrés dans ma bouche, trempés de mouille et d'urine, je les ai sucés avec délices pendant que sa queue éclatait en spasmes et que son foutre brûlant se déversait dans mon cul.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Anonyme
cool
Posté le 10/01/2019

Orgasmia
C’est toujours qlq chose qui me fascine mais ne m’attire pas .. Je peux te demander donatien si toi même tu pratiques et ce que ca t’apportes ? Dans tout tes récits tu en parles ????
Posté le 5/06/2018

Juju
Très bien .Je me voyais mon ami et moi .Tres bien decrit
Posté le 20/02/2018

Nora
Moi j'aime... et je pratique !
Posté le 30/01/2018


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Une douche en toute innocence
Juste avant la douche
L'après douche, ce n'est plus jouer avec le feu c'est l'attiser