Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Mon amant partie 2

Je me propose aujourd'hui de vous raconter une de nos multiples expériences que nous avons vécu mon amant et moi, cela se passe chez lui dans la cave, lors d'une (des nombreuses) mise en bouteilles de vin, vous verrez que l'on ne s'ennuyais pas...

Proposée le 25/01/2018 par jpbe01

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: extra-conjugal
Personnages: HH
Lieu: A la maison, intime
Type: Histoire vraie

Comme promis un autre épisode vécu avec mon amant.

Je vous l’ai dit mon amant était Italien, donc amateur de vin de son pays, il se faisait livrer des touriles de 20 litres, que l’on se partageait, il fallait bien sur le mettre en bouteilles, et comme tout est prétexte à baiser.

Pour nous faire des galipettes, les mises en bouteilles étaient comment dire très sexuelles.

Son épouse étant absente pour un soir, rendez-vous fut pris pour la mise en bouteilles de la dernière livraison, quelle soirée nous allions passer hmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm.

Nous sommes rentrés chez lui directement après le boulot, déjà bien chaud après le trajet, chacun pensant à ce qu’il allait faire à l’autre, nous tripotant l’un l’autre, nous voilà chez lui, en cinq minutes nous étions en slip, lui comme toujours superbe slip blanc moulant, moi shorty blanc aussi, commençant par nous embrasser et nous caresser comme des fous, raides à en avoir mal aux couilles, mais pas question de se faire jouir trop vite, nos slips montraient déjà de grandes auréoles humides ce qui reflétaient bien notre excitation commune, cela allait etre difficile de résister à l’orgasme.

Arrivés dans sa « cave » le matos pour la mise en bouteilles était prêt, siphon, bouchonneuse, nous commençons à soutirer le vin, quand l’un soutirait l’autre s’occupait de le chauffer à blanc, après trois minutes nous étions nus, tremblant de désirs et d’excitation, la queue parcourue de spasmes, mais interdit de cracher, pas trop vite, ni trop tot, attendre dur, dur si vous voyez ce que je veux dire.

L’idée nous est alors venue de se sucer avec du vin en bouche, nous avons trouvé ça Divin, le sexe, le précum et le vin se mélangent dans nos bouches, ensuite on s’embrassait en transférant le liquide d'une bouche à l'autre, avalant goulument, le vin commençait à agir sur nos sens, nous avons alors commencé à danser, collé l'un contre l'autre, sexe contre sexe, nos langues se mélangeant, nous étions en pleine extase.

N’y tenant plus je l’ai couché sur la table et pris comme un sauvage, il adorait ça, gémissait me disait « encore, encore, plus vite, plus fort » , je le limai comme un fou mes couilles tapant contre ses fesses, le vin déjà ingurgité et la tension contenue depuis trop longtemps je lui ai envoyé ma purée dans son superbe cul, mon jus coulait le long de ses cuisses, comme je le branlais en même temps il a giclé sur la table de très beaux jets d’un sperme bien blanc, c’était trop beau je le lèchai avec tendresse, récoltant son divin suc.

Nous nous sommes remis un peu et repris l’embouteillage, mais toujours aussi excité et un peu plus saouls, l’excitation revint très vite et nos queues furent à nouveau raides en très peu de temps, alors recommencèrent les caresses, les pipes au vin, les doigtés.

Et ce qui devait arriver arriva, ce fut lui qui me coucha sur la table mais moi sur le dos mes jambes autour de son cou, il me pénétra d’un coup sec, je poussai un petit cri, mais tout de suite cela devint délicieux il tenait ma queue et la branlait très fort, soudain il se cabra et je senti un liquide chaud envahir mon cul, cela suffit pour que je crache à mon tour, je m’envoyai trois jets de sperme sur ma face et mon torse, il sortit de mon cul et se mit à me lécher lui aussi ne voulant pas perdre ma semence.

Nous sommes restés comme ça sans nous essuier ni nous laver pour le reste de la mise en bouteilles, ceci fait, mais sans jamais etre sages, caresses, etc.
Il me suggéra de prendre une douche à deux évidemment je ne pouvais me permettre de rentrer chez moi comme ça.

Nous voici sous la douche nous lavant mutuellement, évidement cela tourna très vite en jeu sexuels, baisers fougueux, longues caresses, l’eau chaude étant un stimulant je tombai à ses genoux et avalai sa queue goulument, je me mis à le sucer follement, il m’arrêta et je me retrouvai couché sur le sol lui sur moi et nous voilà partit dans un superbe 69, mais cette fois avec beaucoup de tendresse, de douceur, contrairement à ce qui c’était passé dans la cave.

Comme c’était notre troisième fois en un peu plus de deux heures la jouissance ne vint plus si vite, mais fut plus intense, chacun grognait de plaisir, nos langues caressant le gland de chacun, nos mains massant nos bourses, enfin je sentis son sperme couler dans ma bouche, ce qui déclencha ma jouissance nous avalions la semence de l’autre avec avidité et délice.

Enfin reput et comblés par cette soirée, nous devions hélas nous quitter sa femme ne tarderait plus à rentrer et moi je devais rejoindre la mienne.
Nous nous sommes mis d’accord pour que à chaque embouteillage nous remettions ça de la même façon.

Et des bouteilles nous en avons encore remplit, remplit, jusqu’à plus soif, en moyenne une par mois nous avons dut ralentir nos épouses trouvant que nous buvions trop, mais à chaque mise en bouteilles c’était un vrai feu d’artifesses pardon d’artifice.

Prochain récit un déplacement pour le boulot qui engendre une nuit torride à l'hôtel, ensuite une visite à domicile qui se termine dans un bois, le remplacement de la moquette, un barbecue ou le feu n'était pas seulement dans le grill, enfin le plus triste la fin de notre histoire pour cause de faillite et de mon déménagement à plus de 150kms de lui, mais de pas de notre amour.

A très bientôt chers amis et encore une fois tout ceci est du vécu, je vous le jure.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Mon amant 1ère partie
L'amant de maman
Ma femme, son amant, et moi cocu
Le mari de mon amie est mon amant...
L'amant de maman (suite)