Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Ma première fois

Mon dépucelage par ma supérieur au travail. Une jolie femme mariée et maman de deux enfants.

Proposée le 26/02/2015 par Dearab

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Première fois
Personnages: FH
Lieu: Bureau, travail
Type: Histoire vraie


Je m’appelle Thomas j’ai 19 ans aujourd’hui comme beaucoup de jeune je travaille dans un fast food.

Pour avoir mes après-midi tranquille je travaille essentiellement le matin en ouverture de 6h00 à 13h, ce matin c’est un jour comme un autre sauf qu’aujourd’hui c’est mon anniversaire et que je suis d’ouverture avec une manager ultra canon âgée de 32 ans mariée et maman de deux petits enfants. Samia est une femme typée méditerranéenne d’environ 1m65 pour 57-58kg a vu de nez elle a une poitrine ni trop grosse ni trop petite ainsi qu’un cul à faire bander un mort. Je l’ai toujours un peu dragué mais jamais vraiment avec insistance.

Ce matin-là quand j’arrive au restaurant elle est déjà sur place, elle m’ouvre la porte je lui fais la bise comme à chaque fois et je descends me changer. Une fois en tenue de travail je la rejoins dans la réserve pour discuter en attendant l’heure de mon pointage.
Nous discutons de tout et de rien et je commence un peu à la draguer, et je lui dis en rigolant :
« -Aujourd’hui c’est mon anniversaire je t’invite au resto ce soir?
-Je te crois pas… puis de toute façon mon mari sera pas d’accord!
-Bon bah tu pourrais m’embrasser pour mon anniv?
-On verra quand tu pointe si la machine te le souhaite… »

Nous remontons donc et à l’heure de pointer je passe ma carte dans la machine et là « Joyeux Anniversaire »
« -Ah tu vois je t’ai pas menti!
-Oui c’est vrai ça va je te fais la bise… »

Puis après ça moi je fais mon travail dans la cuisine pendant qu’elle descend préparer les marchandises à monter pour le service du matin, guidé par mes hormones je descends la retrouver dans une réserve à gobelet je continue mon plan drague naze mais elle ne réagit pas et à un moment elle passe à côté de moi pour sortir mais je lui bloque le passage elle se retrouve donc contre le mur et moi face à elle.
« -Si je t’embrasse sur la bouche tu fais quoi?
-Tu t’en prends une!!!
-Et si je prends le risque?
-… »

Et là je me rapproche encore d’elle nos lèvres ne sont plus qu’à quelques centimètres
« -Samia j’en meurs d’envie t’auras le droit de me taper si tu veux mais je vais le faire! »

Et là je l’embrasse!!! Un baiser plutôt rapide et quand je me recule je lui dis vas-y tu peux me taper maintenant et au lieu de le faire elle m’embrassa encore mais cette fois un vrai baiser avec la langue j’ai mis mes mains sur ces hanches je les ai faites glisser sur ces fesses n’ayant pas d’expérience je ne savais pas trop comment faire une fois notre baiser finit je lui dis que c’était la première fois que j’embrassais une femme comme ça elle ne me cru pas mais je lui dis que j’avais jamais rien fait avec une femme et là elle me dit :
« -Alors joyeux anniversaire… » tout en détachant les boutons de sa chemise de travail.

Elle se retrouve donc en soutient gorge devant moi, elle m’a pris les mains et me les a mises sur sa poitrine le contact avec le tissu du soutient gorge et sa peau me donna l’impression d’être électrocuté, elle m’assit sur la chaise qui tenait la porte et s’assit à califourchon sur moi elle enleva complètement sa chemise et m’embrassa à nouveau, prenant confiance je mit mes mains sur ses fesses et commença par en glissé une dans son pantalon, à ce moment-là elle se releva et ouvrit mon pantalon pour en faire sortir mon sexe, elle se mit à genoux entre mes jambe et commença par me lécher toute la longueur du pénis, une fois arrivée sur mon gland elle le goba et le contact de ses lèvres sur mon gland me fit avoir un orgasme que je pu contrôler et je me vida dans sa bouche, elle ne fut pas gênée et elle entama des va et vient comme si de rien n’était avalant jusqu’à la dernière goutte de mon sperme.
« -Alors ça t’a plu?
-Oh oui c’était énorme j’avais jamais ressenti un tel plaisir, excuse-moi de ne pas avoir pu tenir plus longtemps et d’avoir jouit dans ta bouche…
-C’est pas grave au moins ça m’a prouvé que tu étais bien puceau et j’aime bien avaler de temps en temps! »

Je ne savais plus trop quoi faire mais elle prit les devant et s’est mise sur moi à califourchon je me retrouvais donc avec ma tête au niveau de sa poitrine elle me demanda de lui dégrafer son soutif j’ai eu un peu de mal mais quand j’ai pu lui délivrer les seins elle me mit la tête directement dedans et commença à onduler sur moi, ce mouvement lent et langoureux eu pour effet de me provoquer un début d’érection.

Quand elle sentit que je reprenais de la vigueur elle se leva et retira son pantalon elle se retrouve en sous vêtement devant moi je ne pu m’empêcher de parcourir son corps de mes mains et pendant qu’elle retiré son soutient gorge je lui faisais glisser son string à ses pieds, j’avais enfin réellement une femme nue devant moi.

Je n’osais plus bouger j’avais une trique d’enfer j’en avais même mal tellement mon sexe était gonflé, elle vint s’empaler sur moi et pour la première fois j’étais dans une femme, sacré sensation elle commença à se tortiller doucement sur moi, puis commença à se relever et se rabaisser doucement puis de plus en plus vite, un coup nous nous embrassions, un coup je léché, mordillé ou embrasser ses seins, je ne puis dire combien de temps ça a duré mais j’étais au bord de l’explosion je lui dis que j’allais venir et au lieu de se retirer elle accéléra le mouvement de plus belle jusqu’à ce que je me vide en elle! Je suis resté à l’intérieur du paradis encore quelques secondes en la serrant dans mes bras quand elle me dit qu’on avait du boulot en retard et qu’on devait s’habiller!

Elle me fit promettre de n’en parler à personne et nous avons repris notre travail comme si de rien , enfin presque, pendant le rush du midi je la sentait quand on se croisais me frôler moins involontairement que d’habitude.

Vint la fin de journée je suis rentré chez moi avec des souvenirs plein la tête et une folle envie de recommencer avec elle…
Nous avons refait des choses ensembles qui donneront peut être lieu à une nouvelle histoire.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)

Histoire-Erotique.org lutte contre le plagiat pour protéger les oeuvres littéraires de nos auteurs.

Cette page est destinée à être consultée en ligne et ne peut pas être imprimée ou copiée.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle. Un nombre important d'auteurs nous ont donné l'exclusivité totale de leurs textes.

Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

lectrice
j'ai bien aimé vivement la suite
Posté le 24/11/2017

lecteur
Trop bien! La suite
Posté le 7/09/2016

Mike
Elle est très bien. Des détails en plus n'auraient pas été de trop. Une suite ?
Posté le 11/07/2015

lecteur assidu
pas mal j\'attends la suite
Posté le 28/02/2015


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Ma première fois en FHH
Première fois
Ma première fois !
La première fois
Première fois