Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Première fois au sauna

Histoire vraie. Nous avons assouvi un de nos désirs, une soirée dans un sauna coquin. Un homme seul nous fait découvrir le sauna et nous guide dans un salon. Il fait l’amour à mon époque, qui se donne sans retenue. C’est une histoire réellement vécue.

Proposée le 22/05/2021 par Marquise

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Couple, passion
Personnages: FHH
Lieu: Sauna, club, sexe shop
Type: Histoire vraie


Mariés depuis 20 ans, nous avions l’un et l’autre très envie de découvrir un club libertin. Prenant notre courage à deux mains, nous avons choisi un sauna dans la région lyonnaise, à 1 heure de route de chez nous. Nous y sommes rendus un soir de semaine, c’était une soirée découverte pour les couples novices. Lorsque nous avons sonné à la porte de l’établissement vers 21 heures, légèrement angoissés, nous avons été accueilli par un homme discret et souriant. Très vite, comprenant notre gêne, il nous met à l’aise et nous briefe rapidement sur les règles de conduite et sanitaire du club.

Nous nous dévetimes, passâmes une serviette autour de la taille et entrâmes dans une grande salle plongée dans la pénombre. Il y faisait très chaud, un couple était enlacé sur une banquette, un autre riait, notre entrée passa pratiquement inaperçu. nous trouvons place face à la petite piscine. L’ambiance était apaisée et très vite nous nous sommes détendu. Des hommes et des couples déambulaient entre les tables, cherchant des regards, un contact. Un homme seul d'une quarantaine d'année vint s’assoir à côté de Véronique et engage immédiatement la conversation. Il était de taille moyenne, svelte, les traits marqués. Nous échangeons des banalités et je remarquai qu’il dévisageait Véro en la complimentent sur sa ligne et son physique. Je sentais qu'elle n'était pas insensible au charme du bel âtre.

Il nous offrit des boissons, son humour semblait plaire à mon épouse, qui répondait par des sourires. Il nous proposa de nous faire découvrir le sauna ce que nous acceptons volontiers. Nous y prenons place côte à côte, nous étions seuls. On plaisantait et échangions sur nos attentes , nos désirs, Marc écoutait courtoisement , son regard se portait très souvent sur l’entrejambe épilé de Véro, qui faisait mine de rien voir.

Nous étions en sueur quant notre guide nous proposa une douche et de tester le hamam. Nous y entrâmes, la lumière tamisée et la vapeur ne permettaient que d’apercevoir des ombres. Il y faisait très chaud, On prend place au fond, dans un angle, notre guide s’assied à côté de Véro, qui me tient la main . La vapeur était tel que l’on ne distinguait à peine le sas d’entrée. Après quelques minutes , Véro me serra deux fois la main en me regardant et me fit signe que notre guide avait posé sa main sur sa cuisse et qu’il la caressait. J’acquiesce d’un clin d’œil, laissant la liberté à mon épouse de repousser ses avances. Marc devint très vite plus hardi et pressant, Véro qui semblait apprécié le jeu, avança légèrement son fessier tout en ouvrant légèrement ses cuisses. Je vis Marc glissé sa main dans son intimité et la doigter avec douceur. Véro me serrait toujours la main et me jetait de temps à autre des regards furtifs, en pinçant ses lèvres. En me penchant légèrement , je remarquai qu’elle avait posé sa main sur le sexe de Marc, elle le caressait , il bandait. Je commençais à avoir très chaud quand ma femme me susurra à l’oreille que Marc proposait de monter à l’étage.

Nous nous dirigeons rapidement vers les douches et il nous guida dans un salon à l’étage. Il verrouille la porte « c’est nécessaire , sinon nous allons être importunés par des hommes seuls » dit-il. Il attira Véro dans ses bras, posa ses lèvres sur sa bouche. Ils s’ embrassaient fougueusement . Marc parcourrait son corps, pétrissait ses seins, ses fesses, son intimité. Vero lui rendait ses baisers, ses caresses....Marc la guida sur le lit la coucha sur le dos tout en la caressant. J’étais en arrière, spectateur, figé....Marc la léchait, titillait les tétons, et descendit jusqu’à sa vulve. Il lui écartait ses grandes lèvres pour mieux la dévorer, d’un doigt expert, il caressait son capuchon dressé. Véro lui tenait le tête d’une main et le guidait entre ses cuisses grandes ouvertes. Elle me fixa du regard et m’invita à les rejoindre. J’enfonca nerveusement ma langue dans sa bouche, nous échangions des baisers torrides, son corps se tendait sous nos caresses, elle soupirait sous les coups de langues de notre guide. Je malaxais ses seins, suçais ses tétons.

Marc se redressa sur ses jambes et demanda à Véro à s’asseoir sur le bord du lit. Il lui tendit sa queue, qu’elle englouti. Elle montait et descendait sur son dard, faisait tourner sa langue autour de son gland tout en lui léchant et caressant les bourses. il l’encourageait de paroles, la félicitait de sucer aussi bien...elle humidifiait son gland, le masturbait en douceur tout en l’aguichant du regard. Marc appréciait.

Il se dégagea, pris un des préservatifs posé sur un tabouret, qu’il enfila. Véro couchée sur le dos, écarta les jambes, offrant sa chatte gonflée et mouillée . Elle passa un doigt dans sa fente comme pour mieux le provoquer. Il s’allongea sur elle et l’embrassa. Il se souleva, Véro guida sa verge en elle. Il l’a pénétra d’un coup de rein sec et entama des vas et viens lents, elle s’agrippait à lui, en l’encourageant à son tour. Il alternait les mouvements , les claquements résonnaient , Véro gémissait sous ses coups de bélier et lui susurrait ses envies. Les jambes nouées autour de son amant, il la burinait littéralement de coups, s’enfonçait en ellle. J’étais frustré, envahi par la jalousie. Il continuait de la fouiller, de l’embrasser , d’aller et venir en elle. Elle haletait. Elle pinçait sa lèvre inférieure pour ne pas hurler, les yeux mi-clos, elle était belle à regarder.
Il se retira et la fit mettre à 4 pattes sur le bord du lit, jambes écartées.Il se dressa et sans ménagement introduisit dans son vagin un puis plusieurs doigts. Il les enfonçait bestialement, j’étais prêt à intervenir quant elle l’encourageai d’aller plus profond.Véro se dandinait pour lui facilité la tâche. Assis sur le bord du lit, je regardais cet homme défoncer le vagin de ma femme, qui fini par jouir en lâchant un cri.

Puis, Marc me lança un regard de satisfaction et s’agrippa à ses hanches et l’empala. Ses vas et viens étaient rapides et profonds , il redoublait de vigueur, lâchants ses coups. Il claquait de sa main les fesses offertes, Véro répondait par des râles aigus, son dard dressé fouillait son fourreau de soie, sans répit. Son amante ondulait son bassin pour mieux le sentir en elle. Marc montrait son endurance. Il accéléra les mouvements, Véro se crispa une nouvelle fois, serra sa serviette, son amant se raidit et se planta au plus profond d’elle. Ils finirent par s’écrouler, en sueur et restèrent quelques minutes immobiles.
Marc se retira, ôtât sa capote et étala son sperm dans le creux des reins de Véro. Il félicita sa proie d’une tape sur les fesses, noua sa serviette et quitta le salon après un dernier baiser.
Je condamnai la porte et me coucha à côté de Vero, je plongea à mon tour ma main dans son intimité, elle était trempée ses cuisses souillées. Ses grandes lèvres étaient gonflées, inondées par le plaisir. Elle me confia qu’elle avait eu un violant orgasme, mais se sentait très mal à l’aise, elle culpabilisait et avait honte de s’être donnée ainsi, sans aucune retenue. Mes doigts pénétraient son intimité, elle gémissait de nouveau. Je m’allongeai entre ses cuisses ouvertes et la pénétra avec douceur. Mes gestes étaient lents et précis, Je me retins Le plus longtemps possible jusqu’à ce qu’elle me demande de l’inonder. Nous avons joui ensembles , c’était exceptionnel.

Nous avons repris nos esprits, pris une douche et quitté le club. Elle m’avoua sur le chemin du retour avoir éprouvé des sensations uniques, son ventre la picotait, elle frissonnait encore de désir. Elle n'avait pas hésité à se donner à cet inconnu, sans vergogne, elle ne lui aurait rien refusé tellement elle en avait envie. Arrivés à la maison, Nous avons fait l’amour, jusqu’à tôt le matin, avant de s’écrouler de fatigue.

C’est une histoire absolument vraie, c’était il y a deux ans. Depuis, notre couple s’est davantage renforcé, il nous arrive d’évoquer cette soirée, que nous n’oublierons pas.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)

Histoire-Erotique.org lutte contre le plagiat pour protéger les oeuvres littéraires de nos auteurs.

Cette page est destinée à être consultée en ligne et ne peut pas être imprimée ou copiée.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle. Un nombre important d'auteurs nous ont donné l'exclusivité totale de leurs textes.

Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Khadoudj
Comme je suis contente pour ce couple! Il n'y a rien de mieux que le plaisir de donner et de recevoir aussi. Le jour où mon mari m'a dit qu'Il était fier de moi quand nous marchions ensemble, je lui ai fit une confidence sur l'oreiller. En lui faisant des petits bisous je lui ai avoué qu'il était cocu. Il m'a retardée intensément , admiratif, et il m'embrassait fébrile, Il bandait.
Posté le 23/06/2023

Anonyme
Faire l’amour à une époque, ça ne doit pas être facile. Comment faites-vous ça?
Posté le 15/06/2023

henryauteur
Belle histoire qui ressembleà la notre
Posté le 20/04/2023

Anonyme
quelle chance d'avoir vécu celà ;)
Posté le 15/07/2022

humeuriste
Merci pour cette histoire , "torride", s'il en est ! Bien écrite et très excitante... vivement la suite ! Pour moi, ce récit vaut largement 9/10 Didier
Posté le 27/09/2021

Elisa
Bonjour a vous, merci pour votre récit bien écrit et très bien lisible. Cela nous rappelle nos souvenirs de libertins. Merci encore. Salutations coquines.
Posté le 8/06/2021

Anonyme
Marc n'a pas été très respecteux, il était fier de baiser 1 femme devant son mari sans parler du fait qu'il a manqué de respect à la femme en lui étalant le sperme dessus comme pour marquer son territoire !!! Esperont qu'il n'est pas eu de papillomavirus sinon il aurait contaminer la femme sans vergogne.
Posté le 26/05/2021


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Première au sauna gay
Première après midi réussie au sauna
Ma première fois en FHH
Ma première fois
Première fois