Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Basma joue au jeu du chat

Basma, Stephen et un ami jouent à un jeu érotique chez un autre couple après un repas arrosé. Voyeurisme, exhibitionnisme et échange de pratiques soft entre partenaires sont au menu mais nous allons voir comme les apparences sont parfois trompeuses…

Proposée le 19/11/2020 par stephen2

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Jeu érotique
Personnages: 2CPL
Lieu: A la maison, intime
Type: Histoire vraie


Le jeu du chat est un jeu érotique que Stephen avait acheté dans un sex-shop. Il consiste en un jeu de l’oie où les cases mentionnent des gages et des renvois pour lesquels des précisions sont données dans un livret accompagnant le jeu. Ces derniers allants crescendos au fur et à mesure de l’avancée des pions. Il avait confié le jeu au couple d’amis car il craignait la réaction de Basma si elle le trouvait à la maison… Elle avait 26 ans.

Basma joue au jeu du chat
Ils sont cinq amis, Basma et Stephen, un autre couple ainsi qu’un célibataire. Après le repas suffisamment alcoolisé pour entrainer des désinhibitions, le jeu se retrouve sur la table du salon à l’initiative du couple d’amis et par provocation, « Au fait Stephen, vous repartirez avec ton jeu hein ». Et à Basma de dire « c’est quoi ce jeu ?! » Stephen « et bein on l’essaye ? » et ils commencent à jouer. Rapidement tout le monde se retrouve en sous-vêtements. Basma porte un soutien-gorge et une culotte en dentelle blanche. Si gênée et pudique habituellement, elle est totalement à l’aise, elle adore les jeux de société. Très bon public et toujours également partante pour faire des jeux notamment dans les mariages…


Les faits les plus marquants ont été les suivants, le conjoint du couple doit danser nu devant tout le monde jusqu’à ce qu’on lui demande d’arrêter.
Sa femme doit masturber Stephen debout pendant six minutes devant tout le monde, 2 minutes doucement, 2 minutes soutenues et 2 minutes rapidement. C’est Basma qui surveille le temps. Il y a un grand silence et tous les yeux sont rivés sur la queue de Stephen dans la main de cette femme. Elle le regarde de temps en temps dans les yeux avec un large sourire. Stephen épie les réactions de son conjoint, ce dernier essaye de se donner une contenance pour cacher sa jalousie. Basma quant à elle est totalement rentrée dans le jeu, elle s’amuse et cela fait plaisir à voir.


Le célibataire doit se masturber devant tout le monde pendant cinq minutes, et ce salopard sans gêne se met à avoir une érection du diable puis viens l’exhiber sous le nez des deux femmes. Il arrive à frotter sa queue bandante sur le bras de Basma puis il essaye d’attraper les deux femmes pour se coller à l’une ou à l’autre et les voilà courant en culotte dans l’appartement tout en rigolant nerveusement.


Basma doit tourner sur elle-même en sous-vêtements jusqu’à ce qu’on lui dise d’arrêter, les mains en l’air croisées derrière la tête. Elle y va sans problème, Stephen est impressionné.
On peut très clairement distinguer le noir des poils de son pubis à travers sa culotte, la base bombée et ferme de ses fesses quand elle se tourne, ainsi que le marron foncé de ses tétons à travers son soutien-gorge. Stephen a le sentiment d’offrir beaucoup trop tant la rivalité entre ce personnes est parfois palpable.


Dans la foulée de ce gage, Basma et le conjoint du couple doivent faire semblant de faire l’amour et d’avoir un orgasme pendant 10 minutes. La femme reste en sous-vêtement mais l’homme doit être entièrement nu.


Sans rechigner, elle va s’allonger sur le canapé, il retire son slip et sa queue rebondit sur l’élastique de celui-ci. L’enfoiré bande, certainement du fait du gage précédent. Il arrive, Basma écarte les jambes pour l’accueillir, il s’installe et les voilà collés. Dressé sur ses bras, il fait des allers-retours dans le vide. Stephen ne peut s’empêcher de penser que Basma doit bien sentir cette queue en érection à travers sa culotte, quel effet cela peut-il bien lui faire ?


La femme du gars regarde Stephen et hausse les sourcils l’air de dire « ah tu vois, ça te fait drôle hein ? Chacun son tour ». Basma, est gênée mais elle joue le jeu. On ne voit sincèrement pas les détails car sa cuisse est perpendiculaire au corps de l’homme, le pied à plat planté dans l’assise du canapé, et que les spectateurs se tiennent à une distance d’environ trois mètres.
10 minutes ça peut être long et l’homme pose à présent son buste sur celui de Basma tout en continuant de mimer l’acte. Sa tête cache celle de Basma qui ondule son bassin à présent. Stephen était profondément troublé, un mélange de jalousie car il n’avait pas eu l’opportunité d’avoir ce gage, et d’excitation jusqu’au point d’espérer la queue du gars pénétrer Basma.


« Alors on ne vous entend pas » lance la femme.
L’homme se met à lancer des « humm humm » comme s’il dégustait un bon repas et Basma fait de même avec un gémissement lancinant « ouuuuuh, ouuuuuuuh, hummmmm, ouuuuuuh… ». Elle joue vraiment bien le jeu et cela plaît beaucoup aux spectateurs qui écarquillent les yeux. Ils se regardent en souriant, lorsqu’ils voient les mains de Basma se mettre sur les fesses de l’homme afin d’accompagner ses mouvements, la femme agite sa main droite tout en portant sa main gauche sur sa bouche l’air de dire « ça barde ».


L’homme passe sa tête de l’autre côté, leur laissant enfin voir le visage de Basma qui avait la bouche ouverte et qui la ferme rapidement non sans continuer ses petits gémissements. Sa respiration semble intense à en juger le mouvement de ses narines, elles s’écartent.
« Vous êtes des bons acteurs ! Basma t’es prête pour faire du porno !» lance la conjointe en rigolant.
Elle s’approche pour les voir de plus près, Stephen approche également et vient se mettre debout derrière la tête de Basma. Soudainement la conjointe soulève sèchement l’épaule de son homme lâche un « hé oh, vous faites quoi là ?! ».


Stephen est bouche bée lorsque le gars se relève, les images défilent. La queue du gars sort clairement du vagin de Basma, le devant et le fond de la culotte de cette dernière sont complètement de côté de telle manière à laisser voir les poils du pubis et le haut de sa vulve, dans son champ de vision il discerne le gars qui met sa main droite en forme de cuillère devant sa queue puis la cache avec son autre main, Basma porte sa main droite entre ses jambes et les referme à la vitesse de la lumière, elle se lève et les fesses serrées se dirige vers les toilettes, « houla la, il faut que j’aille pisser ». Stephen est estomaqué.

« Non mais je rêve, vous avez baisé là ?! » lance la conjointe qui n’avait pas vu autant de détails que Stephen. Elle examine l’assise du canapé mais il n’y a aucune tache de sperme. Basma lui répond de loin « mais non tu rigoles, par contre il tient chaud ton bonhomme, je transpire, pouah la la ». Stephen doutait car c’était quand même gros, le mec baise Basma lors d’un jeu érotique alors que sa femme et d’autres regardent... Mais plus il se repassait le film dans sa tête plus il se rendait à l’évidence. Il l’avait baisée.


Un peu plus tard, sur le chemin du retour, Stephen dit à Basma « alors vous avez baisé ou pas », « mais non ». Il n’insista pas mais les images lui revenaient en boucle et il pensait « il doit bien être content l’enfoiré, c’est sûr, il a pénétré Basma sans préservatif et elle s’est laissé faire, incroyable ». C’est certain, Basma lubrifie abondamment dès qu’elle voit une queue en érection. Sa queue en érection a dû pousser le fond de la culotte et sa bite a glissé tranquillement dans le vagin de Basma.


Dès le lendemain matin Stephen appelait le conjoint pour aller boire un café et il finit par lui poser la question : « dis donc, hier j’ai bien vu ce qui s’était passé » et avant qu’il finisse sa phrase le conjoint lui dit « Ecoute je suis vraiment désolé je ne comprends pas ce qui s’est passé, ça s’est fait tout seul et après comme elle ne disait rien j’ai continué ». « Tu te démerdes, tu fais un test de seropositivté fissa. Bon, il faut continuer à démentir et ne plus parler de cette histoire d’accord ? » « ah oui tu m’étonnes » « bien, t’as intérêt à me raconter maintenant »…


C’est bien ça, à force de se frotter le fond de la culotte de Basma s’est écarté, et comme elle lubrifiait beaucoup, et Stephen connait le phénomène, la queue du mec n’a eu aucun problème pour trouver son chemin toute seule.


Cet évènement ainsi que d’autres mais plus anodins est l’acte fondateur les pratiques libertines que le couples aller avoir pendant des années jusqu’à l’apothéose de l’anniversaire des 52 ans de Basma (voir l’histoire et le cul de Basma en photo).


Covid19, l’impression d’avoir beaucoup fait, que reste-t-il à faire pour retrouver les émois des débuts ? Le sado-masochisme ? On verra.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)

Histoire-Erotique.org lutte contre le plagiat pour protéger les oeuvres littéraires de nos auteurs.

Cette page est destinée à être consultée en ligne et ne peut pas être imprimée ou copiée.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle. Un nombre important d'auteurs nous ont donné l'exclusivité totale de leurs textes.

Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Diguene
J'adore tous ces jeux à gages, car il arrive toujours des imprévus des plis cocasses. Très belle histoire que j'espère réelle.
Posté le 1/12/2021

Forrest Gump
Un jeu qui tourne mal ;-) Sur la photo, Basma a un ravissant sourire.
Posté le 3/12/2020

Anonyme
En meme temps il n'y a pas que le HIV mais aussi le papillomavirus, les autres MST et le risque de grossesse !!!!
Posté le 25/11/2020


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
L’anniversaire de Basma
On joue ou…
Quand le chat dort...
Basma, une source d’inspiration pour toutes les femmes réfractaires
Campus: L'allumeuse qui joue avec le feu