Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Campus: L'allumeuse qui joue avec le feu

Jessica aime les mecs et le sexe. Cette blonde a une réputation de salope sur le campus et adore mener les hommes à la baguette. Tous sauf un. Adam qui lui refuse même un regard. Et elle va se faire un plaisir de l'allumer. Mais elle risque de s'y brûler....

Proposée le 7/05/2020 par Blueberry89

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Femme soumise
Personnages: Groupes
Lieu: Inclassable
Type: Roman


Chapitre 4.

Jessica se déhanchait sur la piste de danse de la discothèque, consciente des regards appuyés qui étaient posés sur elle. Elle adorait ça être le centre de l'attention.

Avec son mètre soixante dix, sa silhouette élancée, son sublime 90D, sa chevelure blonde platine, elle était l'archétype même de la poupée Barbie, fantasme de tous ces jeunes étudiants en chaleur qui remplissaient la boîte de nuit. Et elle en jouait à fond.

Éternelle célibataire, Jessica adorait le sexe et les coups d'un soir. Mais ce qu'elle préférait c'était allumer les hommes. Elle avait perdu sa virginité assez tôt, et s'était envoyé presque tous les mecs de son lycée.

L'université était un super terrain de chasse et elle avait déjà commencé à s'amuser dès les premiers jours. Si bien qu'au bout d'un mois, elle avait acquis une sacrée réputation.

La fille facile, la salope, la marie-couche-toi-là.... Jessica avait bien des surnoms. Mais elle s'en moquait. Elle ne pensait qu'à s'amuser, profiter de la vie, de sa liberté.

Le seul mec qu'elle convoitait et qui lui résistait s'appelait Adam. Il faisait partie de sa fac de droit et ils partageaient quelques cours ensemble. Le genre beau brun, au regard sombre mais à l'allure d'un gentil étudiant bien sous tout rapport. Elle avait essayé de le séduire, tentant plusieurs approches qui se soldaient toujours par un échec cuisant. Il préférait toujours passer son chemin, sans même lui adresser un mot.

Ca la rendait folle de ne pas pouvoir obtenir ce qu'elle voulait et elle s'était fixé un objectif clair. Ce soir, il craquerait. Peu importe comment elle s'y prendrait. Elle ferait tout pour le conquérir.

Un coup d'oeil sur le côté lui permit de repérer Maya et son Benjamin, en train de danser collés serrés à quelques mètres d'elle. Elle ne voyait pas son autre amie, Amandine, ni son nouveau copain Hugo. Mais elle avait remarqué Adam, assis avec des amis sur une banquette. Et lui aussi l'avait remarqué. Il la dévorait des yeux. Mais pas comme les autres hommes de cette soirée. Son regard était brûlant. Une lueur presque animale y brillait.

Elle continua de danser, lascivement, dans le seul et unique but de le séduire.

Quand elle le vit se lever, son cœur se mit à bondir dans sa poitrine. Ca y est! Elle n'avait plus qu'à le suivre. Ce qu'elle fit, se faufilant parmi la foule.

Arrivée devant les toilettes, elle fût surprise de croiser Amandine et Hugo sortir des toilettes des filles, un grand sourire aux lèvres. Amusée, elle leur lança un petit clin d'oeil complice avant de pousser la porte des toilettes des hommes.

Comme elle l'escomptait, Adam se tenait là, l'attendant patiemment adossé aux lavabos.

- Tu es dans les toilettes des hommes ici, fit il remarquer avec un petit sourire en coin
- Je le sais, répondit elle en s'approchant
- Je dois admettre que tu as de la détermination et un certain cran aussi...
- Alors , tu acceptes de me baiser pour me remercier? Répondit elle avec amusement
- Avant, je veux voir jusqu'où tu es prête à aller pour obtenir ce que tu veux...
- C'est à dire?
- Pour commencer, tu vas venir t'agenouiller devant moi et tu vas bien me pomper. Si tu arrives à me faire jouir en moins de cinq minutes, alors je réfléchirai peut-être à la question...
- Bien, allons dans la cabine , tu vas voir que je sais très bien m'y prendre.

- Non. Tu vas faire ça là. Comme ça si quelqu'un entre, il verra la plus grosse salope du campus sucer un mec dans les toilettes de la boîte. Tu as une réputation à entretenir...

Jessica hésita. Elle aimait le sexe oui, mais toujours à l'abri des regards. Elle était bien plus sage qu'elle ne voulait le montrer.

- Hors de question. Tu te prends pour qui?! Si je veux baiser, je n'ai qu'à claquer des doigts et des dizaines de mecs accoureront. Je n'ai absolument pas l'intention de me rabaisser à ça, si tu veux une pipe, je te la fais dans les cabines. Sinon, je me barre.
- Et bien, va, dit il avec un geste de la main. Je pensais juste que derrière la fille artificielle que tu veux bien montrer, se cachait une femme courageuse qui assume ses désirs et sa sexualité jusqu'au bout....je me suis trompé, c'est tout.

Jessica ne savait plus quoi faire. Elle avait encore sa fierté, elle refusait d'obéir à ce mec. Elle sentait qu'il se jouait d'elle, qu'il la manipulait. Elle ne se laisserait pas faire. Elle était résignée. Pourtant il lui était impossible de bouger. Ses pieds étaient ancrés dans le sol.

Adam s'approcha, plongeant son regard brûlant dans ses yeux. Il chuchota à son oreille

- Avoues que tu en as envie... tu serais partie bien avant sinon...allez agenouille toi, je te promets qu'après ça je te ferai découvrir ce que c'est que de s'abandonner au plaisir.

Elle tiqua, sur le point de craquer quand elle entendit la porte s'ouvrir. Rouge de honte et de frustration, elle sortit des toilettes et retourna voir ses amies.

-Alors c'est déjà fini? S'exclama Amandine en l'accueillant chaleureusement

Jessica répondit d'un haussement d'épaules

- Je n'ai pas baisé avec lui, il voulait juste une pipe et je ne sais pas...
- Ce mec est un con, trancha Maya, il ne sait pas ce qu'il rate!
- Oui c'est clair ! Acquiesça Amandine
- Merci les filles, vous êtes des amours. Je crois que je vais rentrer, je suis crevée.

Elle sortit de la boîte de nuit, prenant le chemin de l'arrêt du bus qui la reconduirait au campus. Elle allait certainement devoir attendre un moment, il n'y avait que très peu de bus à cette heure.

La fraîcheur de la nuit la rassérénait, elle se sentait moins fatiguée et les pensées se bousculaient dans sa tête tandis que ses talons claquaient sur les pavés de la rue déserte.

Adam avait été odieux et Jessica avait beau vouloir l'ajouter à son tableau de chasse, elle préférait garder le contrôle. La soumission ça n'était pas pour elle, elle en était certaine. Obéir aux ordres? Jessica préfèrait en donner.

Alors qu'est-ce qu'il se serait passé si personne n'était entré à ce moment là ? Aurait elle craqué ? Elle essayait de refouler ce qu'elle avait ressenti à ce moment. Sa culotte encore trempée en était la preuve. Et ça, elle le savait.

Et elle savait aussi que Adam était un dominant. Qui venait de trouver une nouvelle proie. Il semblait bien plus pervers que tous les étudiants du campus, bien plus dangereux aussi. Elle avait bien fait de lui dire non. Même si elle allait en payer les conséquences, plus vite que prévu.

Un bruit derrière elle la fit se retourner mais elle trouva la rue déserte et frissonna, peu rassurée.

Soudain, elle sentit une main s'emparer de son bras et l'attirer vers une ruelle sombre. Elle fût brusquement plaquée à un mur, son dos heurta les briques avec tant de violence qu'elle en eut la respiration coupée. L'homme en profita pour se coller à elle, frottant son érection contre sa chatte tout en faisant remonter sa robe. Elle essaya de se débattre, mais la poigne qui la maintenait était trop puissante.

Jessica paniqua, jusqu'à ce qu'elle distingue le visage de son agresseur. Adam. Il était furieux et comme possédé. Elle qui, il y a quelques secondes tremblait de peur, mourrait d'envie qu'il la pénètre. Jamais personne ne l'avait prise si brutalement, sans se soucier de son plaisir. Cette sensation nouvelle était, à son plus grand étonnement, absolument exquise.

Alors qu'Adam sortait sa queue gonflée pour la prendre au plus vite, elle se surprit à lever une jambe pour lui faciliter l'accès et d'un coup de bassin brutal, il s'enfonça dans sa chair humide en poussant un cri rauque de plaisir. Jessica avait beau être excitée, le membre d'Adam était bien trop gros pour entrer en entier du premier coup. Aussi quand il se retira pour mieux revenir, s'engouffrant plus profond, elle cria et se cramponne à lui.

Adam se mit alors à la pilonner, à un rythme effréné, la cognant contre le mur de briques contre lequel il la baisait.

- Putain tu aimes ça salope hein?
- Oh oui...c'est...boooonnnn...

Elle se sentait si pleine, si remplie, chacun de ses allers retours la menait encore plus loin, aux portes de l'extase. Son vagin se contractait déjà, anticipant la violence de son orgasme si proche...

Adam alors se retira, puis rapidement aggripa ses cheveux et la mit à genoux où il explosa sur son visage. Les longues giclées de sperme s'étalèrent sur son front, son nez et ses joues, dégoulinant sur sa poitrine haletante. Elle était magnifique comme ça : à genoux, au bord de l'orgasme, les pupilles dilatées, échevelée, les joues roses et son foutre qui la nappait comme de la crème.

Adam sourit sardoniquement puis referma sa braguette et laissa la pauvre Jessica sur ces simples mots.

- Tu aurais dû me sucer tout à l'heure, je t'aurais sans doute finie. Maintenant rentre chez toi, tu ne me sers plus à rien.

Humiliée, honteuse, Jessica se sentit si frustrée quand elle le vit s'en aller sans même se retourner. Elle chercha quelque chose pour s'essuyer mais, évidemment en vain.

Comment faire? Elle n'allait pas se promener sur le campus avec du sperme plein le visage! Elle recueillit avec ses doigts tout ce qu'elle put, puis les suça goulûment.

Hmmm, son jus avait un goût exquis. La chaleur entre ses cuisses qui s'était refroidie après sa récente humiliation, revint d'un seul coup et elle s'empressa de retourner chez elle assouvir son envie impérieuse de se soulager.

Les rêves érotiques n'étaient pas dans ses habitudes mais, cette nuit là elle se réveilla trempée, complètement excitée et ne put que se satisfaire en pensant à Adam et à cet instant qu'ils avaient partagé.
Le lundi matin, ils avaient un cours en commun, aussi décida t elle de mettre sa plus belle tenue aguichante.

Elle mit une jupe , la plus courte autorisée dans son établissement, c'est-à-dire juste au-dessus des genoux, assortie à un bustier noir au décolleté plongeant. Elle ajouta la note finale en se maquillant légèrement, juste un peu de mascara et une touche de rouge à lèvres.

La tête haute,avec la démarche d'une femme déterminée, elle se rendit à son cours et fût ravie de constater l'effet qu'avait sa tenue sur ses camarades masculins. Seul Adam semblait comme toujours éviter son regard.

Jessica se dirigea vers lui, un sourire aux lèvres et planta fièrement son décolleté vertigineux droit devant ses yeux,

- Excuse moi, tu peux me prêter un stylo s'il te plaît ? Demanda t elle le plus innocemment possible

Adam ne bronchait pas. Ses yeux passèrent furtivement devant cette poitrine largement dévoilée et se fixèrent à ceux de Jessica. Elle y vit la même lueur que le samedi soir précédent. Il lui passa un stylo, sans même ouvrir la bouche et replongea le nez dans son travail aussitôt.

Jessica s'amusa toute la matinée à aguicher ses camarades sous les yeux d'Adam. Ce dernier semblait totalement indifférent...

Elle devait revoir sa méthode si elle voulait obtenir qu'il craque enfin. Elle passa l'heure de midi à y réfléchir puis dût se résoudre à repousser son offensive. Elle avait un TD important cet après-midi, le genre à ne pas louper sous prétexte de voir ses chances d'intégrer la deuxième année s'envoler. Il fallait absolument qu'elle se ressaisisse.

Le TD se déroulait dans l'immeuble qui intégrait la fac de droit, au centre ville. Comme cela se passait en comité restreint, ils utilisaient des salles plus petites que les amphithéâtres habituels pour les cours magistraux.

Jessica n'avait jamais encore participé à ce TD, on lui avait imposé sur son emploi du temps de la semaine et elle était curieuse de savoir de quoi il était question. Elle se rendit dans l'immeuble, et tourna quelques minutes, cherchant la salle indiquée sur son emploi du temps.

- Tu cherches la salle de TD? Demanda une voix bien connue dans son dos.

Elle se retourna et se retrouva face à Adam qui arborait un air concupiscent.
- Tu y vas aussi? Demanda t elle sur la défensive
- Oui, je t'ai vu tourné. Viens, il faut prendre l'ascenseur.

Il la prit par la main sans attendre une réaction de sa part et la mena à l'ascenseur.
Une fois dans la cabine de l'ascenseur, Jessica se sentit bien à l'étroit. Et nerveuse. Elle regardait les étages défiler, n'osant rien dire. L'air était chargé de tensions, presque étouffant.

Premier étage...

Une main vînt effleurer l'arrière de sa cuisse, remontant légèrement la jupe. Elle se raidit, son coeur s'emballa.

Deuxième étage...

La main, entreprenante, remontait vers sa culotte, caressant les lèvres à travers le tissus. Elle retint un gémissement.

Troisième étage...

Une autre main fit son apparition, par devant cette fois et s'engouffra dans le soutien-gorge de Jessica, s'empara de son sein et dévoila l'aréole rosée au téton dressé auquel il assura un traitement particulièrement plaisant. Elle soupira de plaisir et soudain, les mains s'écartèrent, laissant Jessica à fleur de peau, et totalement perdue.

Elle le vit appuyer sur le bouton d'arrêt d'urgence et l'ascenseur s'immobilisa avant même qu'elle n'ait pu ouvrir la bouche pour protester.
- Mais qu'est ce que tu fous? On va être en retard au TD!
- Je croyais que tu t'intéressais plus au sexe qu'au cours, fit il faussement étonné
- Tu sais bien que si on loupes un TD on risque de rater notre année, remets cet ascenseur en marche tout de suite. Crois moi, même si ta queue était en or, je ne mettrai pas mon avenir en jeu pour ça !
- Ah oui?
Il s'approcha d'elle, sa silhouette massive la poussant contre les paroies de l'ascenseur. Sa main caressa doucement sa joue et Jessica frissonna, incapable de faire le moindre geste. Il enroula sa longue crinière blonde autour de son poing et la retourna brusquement, écrasant sa poitrine contre le métal froid.
Il fit remonter sa jupe de son autre main, dévoilant ses sublimes fesses et glissa ses doigts dans sa fente humide pour en recueillir la cyprine qu'il étala sur son petit trou.
Il y enfonça un doigt, jusqu'à la deuxième phalange puis fit de petits mouvements ronds, écartant le petit trou si serré et encore vierge.
Car oui, Jessica avait beau être la salope du campus, elle n'avait jamais prit de bite dans son cul, trouvant cela sale et douloureux. Aussi elle protesta vite quand elle comprit son intention.

- Non, pas par là s'il te plaît...je n'ai jamais...
- Tais toi. Tu es ma pute, je fais ce que je veux de toi. Si j'ai envie de t'enculer, alors je t'encule. JE décide, TU te tais. Je sais que tu adores ça être traitée comme une chienne.

Jessica continua de se débattre mais elle savait qu'il avait raison. Ca la rendait dingue cette façon qu'il avait de la soumettre et surtout comment son propre corps réagissait malgré elle. Son corps, avide, affamé, en demandait encore et sa chatte ruisselait de mouille. Le doigt qui la fouillait fut vite accompagné d'un deuxième et il doigta son cul avec fougue, lui arrachant des gémissements.

Adam retira ses doigts et positionna son gland sur son anus qui tressautait déjà. Il tira alors sur ses cheveux, la cambrant au maximum avant de s'enfoncer dans son cul lentement. Il y allait doucement, s'insinuent profondément, jusqu'à sentir buter ses couilles contre sa chatte luisante. Jessica criait, la douleur était si forte. Il était si énorme qu'elle se sentait déchirée.

Une fois bien au fond, ancré dans ses tréfonds, il poussa un long soupir et commença alors à s'agiter en elle à un rythme lent. La douleur laissa la place à une drôle de sensation, un plaisir encore inconnu, mais tellement enivrant. Jessica n'en revint pas quand elle entendit les mots sortir de sa bouche

- Vas y défonce moi...
Adam ne se fit pas prier et il se mit alors à la marteler, saisissant ses hanches pour augmenter la puissance de ses accoups. Sa queue, enserrée par sa chair si chaude, allait et venait de plus en plus vite.

Ne pouvant pas la prendre aussi fort qu'il le désirait dans cette position, il la mit à quatre pattes et reprit ses assauts brutaux. Jessica criait, sa main se frayant un chemin vers son clitoris gonflé. Adam la vit se toucher et arrêta son martelage pour lui saisir les poignets et les ramener dans son dos. Elle était maintenant collée au sol, la croupe tendue, et plus il la défonçait, plus elle sentait la moquette s'incruster dans sa peau.

Adam poursuivit encore une minute, enfonçant son membre bien profond et quand il sentit les spasmes de l'orgasme de Jessica autour de sa queue, il jouit avec violence, déversant sa semence dans son étroit fourreau en puissantes giclées.

- Putain, tu as un cul de rêve salope! Je vais bien m'amuser avec toi, dit il en se rhabillant
Jessica ne pouvait pas parler. Elle semblait seulement se remettre de l'orgasme qui l'avait submergée. Tremblante elle se releva et sentit le foutre couler entre cuisses, le long de sa jambe.

Elle tenta de l'essuyer mais il lui interdit et remit en route l'ascenseur.

Jessica ne s'était même pas demandé pourquoi ils n'avaient pas été contactés par la sécurité, elle pensait seulement à son retard, craignant de foutre en l'air son année.
Aussi elle se dépêcha de se rendre au TD, Adam sur ses talons. Elle poussa la porte de la minuscule salle dont les stores étaient tirés et découvrit deux étudiants qu'elle connaissait de vue, Valentin et Christophe.

Ils étaient seuls, assis sur les tables et leur discussion prit fin quand la belle blonde franchit le pas de la porte.
- Bonjour, c'est ici le TD de Madame Shmidt? Dit elle en inspectant les lieux, ne devinant aucune présence féminine.
Valentin et Christophe se mirent à ricaner et lancèrent à l'attention de leur ami Adam qui refermait la porte derrière lui
- Tu ne lui as encore rien dit?
- Pas encore, j'allais le faire. Jessica voici Val et Chris, mes plus vieux potes.
- Je ne comprends pas, bégaya t elle, où est la prof?
- Tu n'es pas si maligne finalement, cracha Adam d'un air dédaigneux, heureusement que tu as un bon cul. Il n'y a pas de prof, parce qu'il n'y a pas de TD. Je t'ai amené ici pour te baiser avec mes potes. Tu vas être bien gentille et obéir à tous mes ordres, je te promets que tu vas adorer ça. Maintenant enlève moi ces foutus fringues et met toi à genoux!
Jessica était pétrifiée, incapable de bouger. Son cœur battait à cent à l'heure. Elle avait du mal à réaliser ce qui se passait. Trois hommes l'avaient attirée dans un piège et elle allait se faire baiser comme jamais auparavant. Cette pensée la fit frissonner. Adam lui avait fait connaître des plaisirs jusque là inexplorés et totalement enivrants. Elle ne résista pas et se débarrassa de ses vêtements puis s'agenouilla devant les trois hommes qui avaient sortis leurs sexes et se masturbaient.

- Allez suce salope! Fit Adam en lui présentant sa queue.

Elle qui désirait goûter ce vigoureux membre depuis un moment déjà, n'hésita pas une seconde et empoigna la hampe d'une main pour entourer de ses lèvres la chair si douce de son gland. Elle le dégustait, passant sa langue sur son frein, alternait son rythme parfois lent et profond, parfois rapide et avide. Elle sentit une queue venir se frotter contre sa joue et abandonna à regret celle d'Adam pour gober le membre d'un Chris impatient, qui d'un coup lui remplit la bouche et se met à la baiser. Il agrippa ses cheveux et lui imposa une gorge profonde qui la fit presque s'étouffer.
Adam s'empara de ses hanches et la mit à quatre pattes puis s'enfila directement dans la moiteur de sa chatte. Jessica poussa un cri, atténué par le gros chibre qui lui remplissait la bouche. Elle se sentait si bien, comblée par ces deux queues, qu'elle oublia tout ses doutes et s'abandonnant totalement au plaisir.

Chris échangea sa place avec Val et Adam en profita pour changer de trou et lui ramoner l'anus. Elle n'était plus que désir et volupté, ils la baisaient sans relâche, alternant chacun leur place pour goûter à tous ses trous. Elle jouit une première fois, la queue de Valentin dans son anus étroit et celle d'Adam au fond de sa gorge.

Elle tremblait, ne sentait plus son corps. L'orgasme avait été si fort qu'elle ne réalisa pas tout de suite ce qu'ils allaient faire. Chris se coucha sur le sol et elle fut transportée comme une poupée de chiffon et empalée sur sa verge dressée. Une main tira ses cheveux, relevant son visage pour lui enfourner à nouveau une queue dans la bouche. Elle ne savait même plus qui était qui et quand elle sentit un gland se frayer un passage vers son petit trou dilaté, elle essaya de protester.
Adam poussa alors un grand coup, s'immisçant dans sa chair si étroite. Il sentait la queue de Chris à travers la fine paroie qui séparait les deux antres. Ils se mirent à bouger à l'unisson, adoptant un rythme de plus en plus frénétique.
Jessica fut si surprise en sentant un autre orgasme pointer son nez, qu'elle ne réalisa pas que Val allait jouir et inonda sa gorge. Elle s'étrangla mais il maintenait sa prise, finissant de se vider dans sa gorge.
Chris lui aussi se répandit en elle copieusement. Adam quant à lui, continua de la pilonner encore plus fort avec bestialité et d'un seul coup, se raidit. Il rugit, sentant la puissance de ses jets s'écraser au fond de son cul.

- Putain tu avais raison Adam, c'est une sacrée salope...commenta Val en allumant une clope

- Oui, elle est plutôt pas mal, dit Adam en réfléchissant

- Tu comptes la présenter à l'équipe? Demanda Chris

- Je crois qu'elle est prête Oui...

- Une équipe? Interrogea Jessica, perplexe

- Notre équipe de rugby. Nous et nos douze potes qui seront ravis de te rencontrer, dit il avec un sourire sadique
Jessica déglutit, imaginant une seconde ce qu'il lui prévoyait la prochaine fois. Elle frissonna, partagée entre angoisse et anticipation...

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)

Histoire-Erotique.org lutte contre le plagiat pour protéger les oeuvres littéraires de nos auteurs.

Cette page est destinée à être consultée en ligne et ne peut pas être imprimée ou copiée.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle. Un nombre important d'auteurs nous ont donné l'exclusivité totale de leurs textes.

Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Forrest Gump
Et si Hugo, Benjamin et Yohan faisaient partie de cette équipe de rugby, on pourrait imaginer une dernière nouvelle en forme d’apothéose qui rassemblerait tous les protagonistes: Maya, Amandine, Jessica, ...
Posté le 23/11/2020

Forrest Gump
Très excitante cette fin qui laisse imaginer Jessica au milieu d’une équipe de rugby !
Posté le 23/11/2020

Mekron
Ah mais que j'aime ce campus !! Très belles histoires ! J'en redemande !!
Posté le 8/10/2020

Blueberry89
Merci Thallium, en effet mais ce n'est pas sa décision, plutôt celle de son Maitre, Adam.
Posté le 22/05/2020

Thallium
Plur une premiere elle voit large Jessica. J'ai beaucoup aimé
Posté le 8/05/2020


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Allumeuse!
Julie 2 - Ma meilleure amie est une salope - L'allumeuse
Campus: Une colocation surprenante
Campus : Aventure en forêt
Campus : L'éducation d'une vierge