Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Romance avec Marion

Suite de l'histoire "Marion à la soirée d’intégration" racontant la suite de notre histoire coquine...

Proposée le 12/02/2019 par chaton_coquin

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Couple, passion
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Histoire vraie

Je vais vous raconter la suite de notre histoire avec Marion.

Le lendemain de notre soirée coquine, nous nous réveillons en retard pour nous rendre en cours. Nous nous préparons en vitesse et échangeons un baiser langoureux.

Arrivés à l’université, nous allons chacun de nôtre côté, en effet nous ne sommes pas dans le même groupe.

La journée de cours et le week-end se passe et je repense à la soirée que j’ai passée. Puis je me dis que je me pose trop de questions et que je laisse couler le week-end je verrais bien.

Le lundi suivant, nous passons notre pause déjeuné d’une heure et quart ensemble. Nous reparlons de notre soirée coquine.

-« Même moi je me suis surprise par ce que j’ai fait. J’avais un peu bu et entre nous il y a une tension sexuelle. Je me sentais en confiance. Mais j’ai bien aimé ma récompense en échange »

-« Je me sentais coupable de ne rien te donner en retour »

-« Ta galanterie te perdras mon chat, si tu veux mardi soir, on peut passer la soirée ensemble. Ce soir je peux pas, je vais dîner chez ma sœur»

-« Comme tu veux, je termine pas trop tard. Je te prépare le dîner si tu veux ? 20 h ça te va ?»

-« Tu joue au garçon parfait. Ça me plait » dit-elle avec un petit rire.

Nous terminons notre déjeuné et nous préparons à retourner en cours. Juste avant de nous séparer, nous échangeons un baiser langoureux dans un endroit discret de notre université. Elle me lâche un petit je t’aime puis allons chacun de notre coté. Je la regarde partir. Enfin je regarde surtout son petit cul se dandiner sous son jean. Je la trouve parfaite physiquement et intellectuellement. Moi aussi je commence à éprouver des sentiments pour la belle Marion.


Vers 22h30, elle m’envoie un message en me disant qu’elle est rentrée et demande si elle peut venir me voir et passé la soirée ensemble. Évidement j’accepte. Je lui ouvre la porte, elle rentre en me faisant un bisou timide sur la bouche. Elle à un sac avec elle.

Je pense qu’elle veut rester ici cette nuit. Nous avons déjà mangé tout les deux. Je lui propose alors de regarder un film. Elle accepte et pars se changer dans la salle de bain pour mettre son pyjama. Elle me rejoint sur mon Bz en position lit et s’assoit sur le bord. Son petit short moule bien ses fesses moyenne et ferme. Elle met ses lunettes.

-« Tu mets des lunettes ? Je savais pas »

-« Ce sont des lunettes de repos. Les écrans trop longtemps ça me donne mal à la tête. Ça te plait ? Tu me trouves comment ? »

-« Ça te vas bien. J’aime bien »

Nous regardons le film en nous câlinant et nous finissons par nous endormir en cuillère. La belle m’a avouée que durant mon sommeil j’avais eu les mains baladeuses. Que je lui avais caressé les hanches, les cuisses et de petits baisers dans le dos et le cou. Et qu’elle à appréciée.

Le mardi en fin d’après midi je m’active à cuisiner. A 20h10, j’entends qu’on toque à la porte. Je m’empresse d’ouvrir. C’est elle. Elle est superbe avec une jupe au niveau des genoux qui moule bien ses fesses et un petit haut qui la met en valeur.

-« Excuse moi mon chat, je suis en un peu en retard »

Peu importe je lui pardonne tout. Elle entre et s’installe. Nous mangeons. C’est vrai que je joue au garçon parfait et ça à l’air de lui plaire. Je remarque que quand elle me parle, elle n’arrête pas de se toucher les cheveux et de se mordiller les lèvres.

-« Par contre j’ai pas prévu de dessert. »

-« Pas grave, j’ai bien une idée pour le dessert. » me dit elle avec sa voix douce et un regard où je devine ce qu’elle pense.

Je m’approche de sa chaise, je lui passe mes mains sur sa taille, elle se lève alors. Nos corps se plaquent l’un contre l’autre. Nous nous embrassons langoureusement.

Elle enlève mon polo et caresse mon torse légèrement velu. Je fais de même en enlevant son haut et la prends fermement par les hanches en continuant notre baiser langoureux. Je dégrafe son soutient gorge afin de libérer sa belle poitrine moyenne qui devait se sentir à l’étroit dans son push up. Je commence à caresser sa poitrine parfaite. Ses tétons sont très durs. J’en pince un délicatement.

-« Doucement p’tit chat, je suis très sensible à ce niveau. Continue à te déshabiller ! » me dit elle entre deux respirations

Je retire alors mon pantalon, ce qui soulage un peu ma verge qui était comprimée. C’est à son tour d’enlever sa jupe. Elle se tourne et je découvre alors un magnifique tanga noir en dentelle qui recouvre sensuellement ses fesses bien ferme et musclées. Elle revient à moi et je commence à lécher sa poitrine en approchant ma main près de son entrejambe.

Je fais tourner ma langue autour de son téton qui pointe fièrement. A ce moment, je sens qu’elle me pince les hanches. Je comprends alors qu’elle ne veut pas trop que je joue avec ses tétons. Je remonte alors dans son cou. En passant ma main sous son tanga, je m’aperçois que la belle mouille abondamment. J’en profite pour jouer avec mes doigts sur son clito et ses lèvres.

A son tour, elle me caresse le long du corps pour aller sous mon boxer. Elle caresse ma verge bien dure tout du long et descend jusque mes testicules et les masse très délicatement. Elle commence à descendre mon boxer.

-« J’ai l’impression que je te fais de l’effet » dit elle en me regardant avec un sourire timide

-« J’ai l’impression que moi aussi »

-« Qu’est ce que je t’aime p’tit chat, j’ai envie de toi »

-« Moi aussi je t’aime ma douce » (mes surnoms sont un peu vieillot désolé)

Je retire très délicatement son tanga. Je pose mes mains sur ses fesses et les serres. Elle fait de même tout en m’embrassant.

-« On dirait des fesses de bébé, j’ai envie de les mordres. » me dit la belle à l’oreille.

Elle s’agenouille et prend mon sexe à sa base et approche sa bouche. Elle introduit d’abord mon gland gonflé de désir et tourne sa langue autour très doucement. Elle va doucement coulisser le long de ma verge en salivant bien et entame de lent va et vient en me massant délicatement mes testicules. Elle insiste sur mon prépuce rétracté et mon frein. En plus de notre dernière soirée, je me dis que c’est elle qui est la plus douée parmi toutes mes conquêtes qui m’ont procurées ce plaisir.

Peu de temps après, elle se relève je la saisis par les hanches et la fait s’assoir sur le bord du lit de mon appartement étudiant. Cette fois, c’est moi à genoux qui approche ma bouche prés de son minou. Comme la dernière fois je m’apprête à lui faire un cunni et fais tout pour qu’elle prenne le maximum de plaisir.

-«J’en était sure que tu n’étais pas le garçon sage que tu laisse paraitre, vas-y, fais moi plaisir. Coquin mon chat »

Je passe délicatement ma langue entre ses lèvres très humides jusque son clito. Il est bien gonflé. Je le chatouille avec le bout de ma langue et tourne autour. Je fais comme elle m’a fait avec mon gland. Je l’entends pousser des petits gémissements et sa respiration s’accélère.

Elle donne des petits coups de bassin. Je n’arrête pas mes coups de langues et j’approche une main vers sa poitrine. Elle la saisit alors et me la met de force sur sa poitrine que je malaxe doucement mais fermement. Je fais des petites aspirations. Elle dégouline. Ses coups de bassins s’amplifie et je l’entends gémir de plaisir sous les assauts de ma langue sur son intimité toute mouillée. Mon érection est très forte et cette fois ci la belle va en profiter jusqu’au bout.

Je me relève et me mes à quatres pattes au dessus d’elle. Elle prend ma tête entre ses mains. Elle approche nos deux visages et me dis qu’elle à très envie de moi en reprenant son souffle.

J’ouvre alors le tiroir de ma table de nuit et prends un préservatif. Elle l’ouvre et le mets avec ses mains très douces sur ma bite bien dure avec un gland gonflé de désir. Une longueur normale mais un beau diamètre.

Elle met ses mains sur mes omoplates et applique une pression qui me fait descendre jusqu’elle.

-« Je suis sure que tu vas me faire encore plus plaisir, je t’aime » me susurre la douce avec sa petite voix.

-« Toi aussi je pense, je t’aime et je veux te le prouver »

Je saisis alors mon pénis qui est fièrement érigé. Je présente mon gros gland rose prés de l’entrée de l’intimité de Marion. Je rentre très doucement en missionnaire tout en observant les réactions de ma belle partenaire. Elle ferme les yeux alors que je la pénètre très délicatement. Elle est plutôt étroite et bien mouillée.

Je sens que je vais me faire plaisir et je veux qu’elle le partage. J’enfonce ma verge au plus loin savourant chaque centimètre parcouru. Les petits gémissements que ma belle émet renforcent mon égo de mâle. J’accélère mes va et viens. Je vois sa poitrine se balancer au rythme des mes coups de reins tout comme ses gémissements.

Je sens qu’elle prend mes fesses à pleine mains et les malaxe. Elle commence à enfoncer un peu ses ongles et commence à me griffer les fesses. C’est la première fois qu’on me fait cela et je dois avouer que j’aime bien.

Je ralentis mes coups de reins et me plaque à elle. Nos deux corps bouillant de désir et d’envie l’un pour l’autre sont collés. Nous nous embrassons langoureusement.

-« Tu sais me faire plaisir p’tit chat, montre moi ta position préférée ! »

Je m’exécute. Je la dispose alors sur le dos et écarte ses cuisses en les montants un peu (position du cadenas il me semble, mais sur un lit). J’adore cette position car je peux voir en quasi-totalité le corps de ma partenaire. A la fois ma verge la pénétrant, sa poitrine et son visage.

J’aime également car je peux utiliser une main pour stimuler encore plus son clito ou sa poitrine. Qu’elle belle poitrine d’ailleurs. Je trouve qu’elle à un corps parfait et me dire qu’il n’y a que moi qui puisses en profiter m’excite encore d’avantage.
Je recommence mes assauts dans sa petite chatte très douce, chaude et humide. Je sens mon bas ventre taper contre l’entrée de son pubis. Sa respiration, ses petits cris et gémissements me font plaisir. J’ai réussi ma mission je pense. Je sens qu’elle lubrifie de plus en plus.

Je ne vais pas pouvoir me retenir bien longtemps. La jouissance commence à monter en moi. Je sens mes muscles au niveau du ventre qui se contracte et cette partie devient bouillante. C’est la première fois que je ressens ça.

-« Je vais bientôt jouir » dis je entre deux fortes respirations

Je ralentis un peu la cadence et je sens mon pénis donner des petits a coups qui m’amène à la jouissance. Arrive le moment fatidique où j’expulse ma semence qui replie en totalité le réservoir du préservatif. J’ai joui en elle, avec un préservatif mais en elle. Il faut être patient.

Une fois mon éjaculation terminée, je me laisse tomber sur elle et lui fais des bisous dans le cou.

-« Je t’aime tellement » me dis la belle

-« Moi aussi, je fais tout pour te donner le plus de plaisir »

-« Tu as réussi, je ne m’étais pas tromper sur toi »

Nous commençons alors à nous câliner et nous embrasser furtivement. Elle va dans la salle de bain pour mettre son pyjama et me rejoins dans le lit.

-« J’ai un peu froid gros chat »

Je la prends alors dans mes bras en cuillère pour qu’elle bénéficie de ma chaleur corporelle. Nous nous endormons alors comme deux jeunes qui s’aiment follement.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Romance en Normandie
Marion à la soirée d'intégration
Un été avec une cousine
Mon pari avec Alessandra
L’initiation de Lan avec un homme mûr