Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Vacances en bateau stop

Chloé et Mickaël, forment un jeune couple marié à la recherche de nouvelles aventures. Pour leurs vacances, ils ont choisis d'essayer le bateau stop. Pourtant inexpérimenté dans la navigation, un capitaine, attiré par les atouts de la jeune femme, accepte d'embarquer le couple. Il va les initier aux rudiments de la navigation.

Proposée le 24/12/2018 par dashp

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: extra-conjugal
Personnages: FHH
Lieu: Vacances, voyages
Type: Fantasme

Chloé et moi formons un jeune couple marié depuis 5 ans. Ma chérie a 25 ans et moi 30 ans. Nous avons décidé pour nos vacances d'été de traverser en bateau stop de l’Espagne aux îles Canaries. Nous n'avons aucune expérience de navigation mais somme motivés et aimons l'aventure. La route qui nous mène en Espagne, nous détend et nous plonge dans un air de vacances.

Arrivé à Gibraltar, nous parcourons les bateaux du port à la recherche d'un capitaine. Ma femme est habillé en mode été. Elle porte uniquement un mini short en jean et un top blanc un peu transparent.
Elle n'a pas de dessous et on peut le voir au sourire que nous adresse les marins qui croisent les tétons de ma femme. Au bout de 2 heures de recherche infructueuse, nous allons au bar du port pour manger. A force de parler, le patron du bar nous indique un marin français intéressé par notre projet.
L'homme est solide, âgé environ de 50 ans. Il dégage une sensation de force et de calme qui nous convint. Il est également musclé et très charismatique. Il nous regarde avec insistance, surtout ma femme. Il accepte de nous emmener avec lui jusqu'aux îles Canaries. Et nous indique de le retrouver demain matin devant son bateau pour le départ. Me femme ne semble pas indifférente aux regards que lui lance Yvan, notre futur capitaine.

Le lendemain matin à 7 heures, on se retrouve devant son voilier. Nous embarquons et quittons assez rapidement le port. Yvan s'occupe seul de la navigation. Nous commençons donc par visiter le bateau et installer nos affaires. L'embarcation est petite et nous en faisons vite le tour. La partie habitable se compose d'une unique cabine principale. A l'entrée, côté droite on trouve une petite cuisine avec un réchaud à gaz puis juste derrière une table avec un banc et au fond on trouve 4 petits lits disposés sur les flancs du bateau. Le confort est spartiate et l'intimité inexistante. De plus notre capitaine semble avoir le caractère d'un ours. Il nous adresse peu la parole. Le voyage promet d'être une vraie aventure.

Le premier jour se passe bien dans l'ensemble, ensoleillé et calme. Nous découvrons le bateau et essayons d'aider comme nous le pouvons. Yvan nous explique petit à petit le fonctionnement du navire et comment nous devrons faire nos quart à la barre. Il s'agira de se relayer à tour de rôle pour conduire le bateau de jour comme de nuit. On prend goût à vivre comme des marins, vêtus uniquement de nos maillots de bain. Je prépare le repas du soir pendant que ma femme tient la barre, lorsque j'entend un sceau d'eau se déverser sur le pont. Je sors pour voir et tombe nez à nez avec Yvan nu et trempé, en train de se doucher, en se balançant des sceaux d'eau de mer, sous les yeux de ma femme. Terriblement gêné, Je retourne dans la cabine terminer le repas. Ma femme apprécie de toute évidence le spectacle. Je suis sûr qu'elle n'a pas manqué d'observer l’impressionnant membre virile qui se dégage entre les jambes de notre capitaine. La soirée se passe calmement. Nous nous couchons et pour la première nuit c'est le capitaine qui tiendra la barre aidé du pilote automatique.

La nuit est agité. Une forte tempête se lève. Je suis malade. Ma femme résiste mieux. Nous ne dormons pas. Je ne cesse de vomir à chaque coup de mer. Ma femme passe la nuit sur le pont avec Yvan. Elle l'aide à veiller.

Le lendemain matin, la tempête est passée. Je me réveille et me sens mieux. Le soleil entre dans la cabine. J'entends le sceau d'eau de la douche. Je regarde pensant voir Yvan et j'aperçois en fait ma femme seins nus devant le capitaine qui tient la barre à côté d'elle. Elle se sait observé et en profite ... J'entends Yvan qui lui propose de lui frotter le dos. Elle accepte. Elle ne sait pas que je suis réveillé. Je tire ma tête à l'entrée de la cabine et je vois le marin passer ses mains dans le dos de ma femme. Il fait des ronds de plus en plus grand il vient frôler ses fesses et ses seins. Je sens de la jalousie et de l'excitation montées en même temps. D'un coup j'entend ma femme gémir, le marin lui caresse la poitrine à pleines mains. Elle est calé dans son dos, elle doit sentir toute la virilité du capitaine. Je ne sais pas quoi faire je suis jaloux, gêné que femme se fasse caressé de la sorte et en même temps excité. Avec courage je choisis une pause dans les gémissements de ma femme pour sortir sur le pont. Ma femme m'entend arrivé et elle interrompt Yvan. Elle me dit bonjour et fini de se laver à demi nue. Elle se sèche et me demande si je vais mieux. Je lui répond que oui. Elle me demande également si ça ne me dérange pas si elle reste seins nus, comme à la plage. Avec hésitation je lui répond que ce n'est pas un problème. Elle continue alors à vagabonder sur le bateau avec pour tout vêtement le bas de son maillot de bain. Yvan affiche alors un large sourire et n'en perd pas une miette.

La dernière journée sur le bateau se passe agréablement avec une mer calme et un large soleil
Le soir venu, me femme se propose pour préparer le repas. Je n'ai presque rien manger depuis hier soir. Pendant ce temps, je suis de quart et tiens la barre du mieux que je peux. De là où je suis. J'aperçois en partie ma femme, toujours à demi nue, en train de cuisiner. Mais je ne vois pas le capitaine qui se repose juste à côté sur le banc. Tout à coup je vois ma femme prise de soubresauts. Elle laisse échapper un petit gémissement. Je lui demande si tout va bien et elle me répond oui mais cela recommence. Puis les gémissements se rapprochent. Je ne vois pas tout ce qu'il se passe dans la cabine mais je comprends que le capitaine doit être en train de caresser ma femme. En effet elle gémit d'un coup plus fort. Et je n'ai plus de doutes, je comprends qu'elle vient de jouir sous les doigts de notre capitaine. Quelques minutes passent puis elle nous appelle pour le repas. Je fais comme si de rien n'était et me régale du repas.

Demain sera notre dernier jour de navigation avec l'arrivé au Canaries. J'espère pouvoir en profiter calmement. On se couche rapidement et Yvan prend son quart à la barre. Au bout d'une heure je ne dors toujours pas concentrer à réfléchir à ce que ma femme a pu faire aujourd'hui avec le capitaine. Je sais que nous ne sommes pas toujours épanouis sexuellement. J'ai un membre de petite taille et souvent des problèmes d'éjaculations précoces. Je sais aussi que ma femme, avant de me connaître, a eu une vie sexuelle bien remplie. Je me demande si je suis cocu. Tout à coup j'entends ma femme se lever et rejoindre Yvan. Ils se parlent. Je tend la tête pour les voir mais ne distingue que des silhouettes dans la nuit. incapable de m'endormir je me lève et vais les rejoindre.

Arrivé à côté d'eux, ma femme m'arrête d'un geste du bras puis pousse un cri. Je ne crois pas à ce que je vois. Ma chérie est assise à califourchon sur les cuisses du marin. Sa chemise de nuit unit leur silhouette dans l'obscurité. Elle me regarde et je vois ses yeux se révulser. A ce moment là, je sais que je suis cocu. Le capitaine est en train de pénétrer ma femme devant moi. Ils ne se cachent plus. Ma chérie s’empale de tout son poids sur son membre. Elle crie son plaisir. Elle me regarde sans comprendre vraiment que je suis à côté d'elle. Je suis tétanisé par la situation. Je me sens humilié mais incapable de bouger, pire je sens l'excitation monter.

D'un coup le marin soulève ma femme et l'allonge sur le pont. il la déshabille puis la baise sauvagement. Je peux voir son membre entrer et sortir du vagin de ma chérie. Je suis cocu et terriblement excité. Je suis terrifié quand je comprends la situation et me rend compte qu'ils n'ont pas mis de préservatifs. En plus du risque de maladies, ma femme ne prend pas la pilule et risque donc de tomber enceinte. Cette idée me donne une érection encore plus forte. L'unique caleçon, que je porte, se retrouve totalement déformé et ma femme voit que je bande. J'enlève mon caleçon et m'assis dans un coin. Je commence une lente masturbation.

Ma chérie gémit et hurle de plaisir. Le capitaine garde un rythme effréné. Il malaxe ses seins, l'embrasse à pleine bouche, la traite de salope ... Elle pousse d'un coup un cri plus fort. Elle vient de jouir mais le marin continue à la pénétrer. C'est trop d'excitation pour moi je jouis et répand tout mon sperme sur le pont du bateau dans l'indifférence total.

Le capitaine attrape ma femme et la met à quatre pattes sur le pont. Il lui besogne bien fort le vagin. Il alterne également en fourrant son membre dans la bouche de ma femme. Ses yeux se révulsent plusieurs fois. Pendant qu'il la baise il glisse son index dans son anus. Il lui tire les seins à pleine main. Ma chérie ne sait plus ce qu'il se passe. Elle a déjà jouit plusieurs fois et elle est devenue maintenant le jouet sexuel de notre capitaine.

Soudain le marin s'arrête, se recule et vient appuyer sa large verge sur son anus. il tourne sa tête pour me regarder. Ma femme me regarde également. Et là il pénètre son fondement d'un seul coup de rein arrachant un cri de douleur et de plaisir à ma femme. Il continue à lui prendre le cul pendant un long moment. Me femme jouit encore plusieurs fois.
Arrivé au comble de son plaisir, le marin prend avec viveur le vagin de ma femme, qui est dilaté à son maximum. On entend des "ploc ploc" produit par les va-et-vient de la verge. Il la tient fermement, l'empêche de bouger puis lui dit qu'il va éjaculer en elle. Je m'attend à ce qu'elle refuse. Mais je l'entends accepter dans un OUI de plaisir. Il la regarde dans les yeux, la fixe, s'arrête. Elle se fixe aussi, arrête de gémir. Puis il pousse un énorme cri sourd et ma chérie jouit une dernière fois. L'éjaculation du marin dure de longues secondes. Je vois du sperme sortir de son vagin tellement il se vide.

On s'endort tous sur le pont.
Le lendemain matin ma chérie m'embrasse, Yvan nous dépose sur les îles Canaries et nous ne reparlerons jamais de cette traversée. Nous passons nos vacances sur les îles Canaries à faire l'amour dans toutes les criques.
9 mois après ma femme attend son premier garçon.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

phobos
histoire très excitante et facile c'est tout à fait mon fantasme à moi aussi mon ami est plus virile que moi je l'ai vu sur la plage quand il bandait sous son maillot de bain et ma femme ne perdait pas une miette je veux la mettre entre ses bras imaginer la suite
Posté le 24/12/2018


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Don't stop until you're proud...
Pendant les vacances
Aventure de vacances
Vacances grecques
Vacances orgiaque 1/2