Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Invitation fatale chez Julie

Julie une demoiselle que je connais, m'a invité chez elle pour boire un verre. Après avoir été drogué, Julie m'annonce une nouvelle angoissante.

Proposée le 13/11/2018 par Minucien

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: SM, bondage
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

Julie est une jeune demoiselle de 20 ans. Noiraude, cheveux long, joli maquillage, mascara bleu sur les yeux, boucles d'oreille créoles, belles mains fines avec ongles longs et vernis de rouge. Sa mère Anouk est une belle femme de la cinquantaine, blonde avec de belles mains ongles longs vernis de noir.

Julie et Anouk portent chacune une mini-jupes en jeans. Ces deux belles femmes que je connais personnellement, ont décidé de me couper le sexe. Mon émasculation aura lieu chez Julie.


Tous les jours vers midi je croise Julie dans la rue. Un jour de septembre Julie me convie à venir boire un verre chez elle. Elle me dis de passer demain vers la même heures. Le lendemain comme prévu je me rend chez Julie. Sa mère est également présente. Elles sont belles décrite comme expliqué plus haut.


C'est ce jour-là que le piège va se refermer sur moi. Julie m'offre une boisson dans lequel elle y a mis une substance qui provoque une sorte d’envoûtement. Je reste très conscient mais je ne peux plus rien faire sans lui obéir. Julie m'explique qu'elle va me couper le sexe. Elle m'explique que elle et sa mère
ont toujours voulu couper le sexe d'un homme et que je fut choisi un peu au hasard. Enfin presque puisque Julie et Anouk ne m'ont jamais trop aimé. Anouk Tenait un bar que je fréquentais régulièrement.

Elle me trouvait macho vulgaire avec les femmes. Julie souvent présente dans ce bar ressentait envers moi la même chose que sa mère.

Envoûté par la boisson, je ne pouvais pas fuir malgré que j'angoissais à l'idée de me faire couper le sexe par Julie. J’essayais même pas de lui supplier de ne pas me faire ça. Julie et sa mère se lève de table et m'invite venir près d'elles. Julie m'explique qu'elle veut me mettre à poil pour me couper le sexe. Julie me dit d'enlever mes souliers et mes chaussettes. Je flippe mais je peux toujours rien faire à cause de cet envoûtement. Julie enlève mon t-shit. Ensuite elle me décroche la ceinture pour m'enlever le pantalon. Julie demande à sa mère de m'enlever mon slip. Je me retrouve nu devant Julie et Anouk avec toujours l'angoisse à l'idée d'être émasculé par Julie. J'aimerai fuir, me défendre mais
impossible. Mais pourquoi moi?



Julie avant de me couper le sexe veut que je me soumet à elle. Elle m'ordonne de me mettre à genou à ses pieds.

Je m'exécute. Je suis face à ses jambes. Curieusement je ressens une sorte d'excitation. Et pourtant je devrais pas, sachant que je vais bientôt me faire couper le sexe. Et c'est pourtant le cas. Julie m'ordonne de lui embrasser ses jambes. Je m'exécute. Ses jambes sont belles et douces. Elle sont bien en chair mais pas trop grosse. Je ressens un moment de plaisir mélangé d'angoisse. C'est presque excitant d'imaginer que ces belles jambes sont celles d'une femme qui va me couper le sexe.

Julie écarte légèrement ses jambes pour bien lui embrasser l'intérieur des cuisses là où c'est le plus tendre. Cela dure une à deux minutes.

Ensuite Julie m'ordonne de lui sentir son minou à travers sa culotte. Je m'exécute sans broncher. Julie porte une jolie petite culotte de soie fine couleur bleu clair qui laisse légèrement apparaître les poils de sa chatte.

Je me met à sentir son minou. Il dégage une petite odeur pas désagréable. On sent bien qu'elle a lavé son minou ce matin. En sentant son minou, je ressens une autre sensation étrange. Je bande depuis que je lui embrasse ses jambes et je commence à avoir envie de me faire couper le sexe tout en étant angoissé. Ce sont ses jambes que j'embrasse, sa petite culotte et l'odeur de son minou qui me déclenche cette envie paradoxal d'être émasculé par Julie. Bien que je ne peux pas fuir; je commence même à avoir envie de rester. Vraiment étrange cette sensation. J'ai peur de ne plus avoir de sexe et ça
m'excite quand même.



Julie m'ordonne d'aller embrasser les jambes de sa mère. Anouk a aussi de belles jambes. Un peu plus fines que celle de Julie. Elles sont aussi douces mais avec quelques rides et vergetures liés à l'âge.

Comme pour Julie je doit aussi sentir le minou d'Anouk à travers sa culotte. Son minou a une odeur un peu différente, un peu plus prononcé que le minou de sa fille. Mais c'est une odeur également agréable et excitante.

Je devine aussi les poils d'Anouk à travers sa culotte blanche également en soie. Je bande toujours. Julie loge dans un petit studio. Il y a un lit. Pas très haut. 60 centimètres environ. Julie m'ordonne d'aller sur le lit me coucher sur le dos. Je dois me mettre environ à 15 centimètres du bord du lit. Pendant qu'Anouk m'attache les mains à la tête du lit avec des bas, Julie attache mes chevilles aux pieds du lit à même le sol. j'ai ainsi mes jambes bien écartées, mon sexe en érection face à Julie et Anouk. Je sais que c'est pour tout de suite que Julie va me couper le sexe. J'angoisse toujours, mais je peux m'empêcher d'avoir une érection. Normal je suis à poil devant deux femmes. Julie et Anouk rigolent parce que j'ai un sexe courbé vers le bas un peu commeune banane.



Julie est un peu étonnée que je bande alors qu'elle va me couper le sexe. Julie ne veut pas m'émasculer quand mon sexe est en érection. Mais elle ne veut pas non plus me branler. Car elle veut me la couper en m'excitant. Mais elle a la solution. Elle avait prévu que je pouvais être excité malgré que j'allais me faire couper le sexe. Et elle a raison. Je ne sais pas pourquoi mais maintenant j'ai vraiment envie que Julie me coupe le sexe. Je sais que ça va faire très mal. Et je sais qu'une fois mon sexe coupé je pourrais jamais plus avoir de relation sexuelle avec une femme. Comme je l'ai expliqué, Julie a la solution pour me couper le sexe sans qu'il soit en érection. Julie a une amie infirmière qui travail dans un hôpital.

Julie a pu grâce à cette amie se procurer un produit qui fait débander les sexes ou qui empêche une érection tout en gardant au sexe de l'homme une excitation et une envie d'orgasme. Mais ce produit s'injecte avec une seringue où l'on plante l'aiguille dans la verge. C'est Anouk qui s'en charge de me faire la piqûre. Anouk s'approche de moi et me saisi le sexe avec sa main. Je me fait ainsi toucher le sexe pour la première fois depuis que Julie et Anouk m'ont mis à poil. J'ai ressenti une bonne sensation. Anouk plante l'aiguille dans ma verge. ça fait un peu mal. Je sens le liquide et une chaleur envahir l'intérieur de mon sexe.

Je me met à débander assez rapidement. Anouk me tiens le sexe juaqu'à ce je débande complétement. C'est vraiment agréable d'avoir mon sexe dans la main d'Anouk.
Pendant qu'Anouk me faisait la piqûre, Julie ouvre un tiroir de la cuisinette et sort un couteau à lame lisse bien aiguisée. C'est un couteau à viande. Idéal pour me couper le sexe dit Julie.
Julie vient face à moi. Face à mon sexe où mes jambes sont bien écartées. Bien que je soit toujours excité, je me met à flipper. J'arrive toujours pas à sortir de mon envoûtement. je cherche même pas à me débattre. Anouk se met à côté de Julie sur ma droite. Julie me saisi le sexe avec sa main. Elle me dit que c'est maintenant qu'elle va couper mon sexe. Bien que mon émasculation fut fait assez rapidement, j'ai eu le temps de faire un choix. Je me demandais lorsqu'elle va me couper le sexe, si je devais regarder sa main qui me tenait le sexe, si je devais regarder ses jambes ou si je devais regarder les jambes d'Anouk? J'ai même eu le temps d’apprécier d'avoir mon sexe dans la main de Julie les 10 ou 15 secondes avant qu'elle me tranche le sexe.



Donc je suis sur le point d'être émasculé par Julie, ma queue dans sa main. Mon premier choix était de regarder sa main tenir mon sexe les quelques secondes avant que Julie me le coupe définitivement.

Quand Julie commence à couper mon sexe, je continue à regarder sa main qui me tiens le sexe.

Mais au moment que mon émasculation était sur le point d’être terminée je regardais ses jambes. Ce fut très douloureux. Mais le plus étonnant c'est qu'au moment où Julie commençait à me couper le sexe je me suis mis à éjaculer. J'ai réussi à avoir un orgasme la seconde où Julie commençait à m'émasculer.

Julie souriante disait à sa mère que j'éjaculais. Ni Julie Ni Anouk ont pu comprendre comment j'ai pu avoir un orgasme pendant mon émasculation. Moi j'ai compris. Il faut être un homme pour le comprendre.

Malgré l'acte violent de l'émasculation il y avait un acte érotique. Elles m'ont mis à poil, j'ai du leur embrasser les jambes, sentir leur minou. Pour ensuite être attaché les jambes bien écartées mon sexe bien en évidence face à elles.

Maintenant j'ai plus de sexe. Il est coupé dans la main de Julie. Elle le brandis devant sa mère tel un trophée. Elle donne mon sexe à Anouk qui a son tour le brandis en l'air en faisant des youpie et en félicitant sa fille. Mon sexe fut tranché proche de la base pour qu'il me reste presque plus rien. Finalement je ne regrette rien de cette expérience. Je regrette juste que Julie et Anouk ne pourront pas me couper le sexe une deuxième fois.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Ohib
J'ai féminisé mon mari sans lui couper son sexe. J'adore quand mes amants le baisent devant moi. Et cela lui plaît aussi
Posté le 27/11/2018

Minucien
@ Jacques du Canada, Ce récit est le reflet de ce que je pratique chez les dominatrices. Sauf l'émasculation qui est simulée. C'est mon fantasme. C'est comme ça. J'aime quand des femmes veulent me couper le sexe.
Posté le 14/11/2018

Jacques du Canada
Plus stupides que ça, tu meurt!
Posté le 14/11/2018


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Julie à la Bibliothèque
Julie à la Bibliothèque 2
Julie à la Bibliothèque 3
Julie à la Bibliothèque 4
Julie, ma petite poupée