Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Découverte du latex entre filles

Je fais découvrir à mes amies mes besoins de latex Je porte des t-shirt et des blouses lors de nos rendez-vous du mercredi mais elles n'osent pas en parler avec moi. Elles se posent surment de nombreuses questions. C'est le moment de partager cela avec elles.

Proposée le 13/11/2018 par plastico124

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Fétichisme
Personnages: Groupes
Lieu: A la maison, intime
Type: Roman

Découverte d’un autre monde latexé


Avec les copines, nous avons l’habitude de nous rencontrer chez moi le mercredi matin pour partager de nombreuses choses ensemble. Nous sommes tranquilles et personne ne vient nous déranger.


Pour mettre les choses au bon endroit, je m’appelle Daniela. Je suis une grande noiraude de 50 ans qui prend du temps pour m’occuper de moi et surtout rester désirable. Je suis fortement extravertie et ne me gêne de rien. Cette façon d’être et de faire ne met pas toujours à l’aise mon entourage, mais c’est comme ça.

Je suis une rare femme fétichiste des matières brillantes. Le latex, le PVC et le plastique font partie de ma vie et je ne me gêne pas de porter régulièrement chez moi ces matières et même quelquefois à l’extérieur. Les jours de pluie sont des cadeaux pour moi. Lorsqu’il pleut, il faut toujours se protéger des intempéries...

Mon mari partage obligatoirement mes attirances. Il accepte de se plier à mes demandes et mes besoins de le transformer de la tête aux pieds avec ce qui m’exite le plus. C’est magnifique de pouvoir partager cela de cette manière. Nous y trouvons notre plaisir et nous continuons d’expérimenter de nombreuses choses.

Voilà en quelques mots, le cadre est posé. Nous allons parler partager un moment ensemble sur mon monde secret et le fait d’avoir pu partager cela avec mes amies proches.

Depuis des années, comme déjà exprimé, nous avons l’habitude de nous rencontrer chez moi. Souvent, je porte un jean et un t-shirt en latex moulant de différentes couleurs en fonction de mes humeurs.



Aucune des filles n’ose me poser des questions sur ma tenue. Je vois bien que cela les troubles mais elles sont réservées et timides, je le vois bien. Je vois bien que certaines sont excitées par la vue de cette matière luisante. Elles ne peuvent pas le cacher. Il y a des signes qui ne trompent pas et les autres sont un peu coinsées.

En tout cas, si cela posait un problème, elles ne reviendraient pas tous les mercredis matin me rencontrer, il me semble.

Aujourd’hui, je porte une chemise à manches longues en latex bleu presque de la même couleur que mon jeans. Avant de sortir de la salle de bain, j’ai pris le temps de faire briller la matière avec la silicone et longuement essuyer pour que cela brille totalement. Je suis bien au chaud.

La sonnerie vient de retentir. Je descends ouvrir. C’est Martine. Elle me saisit le bras pour me faire la bise en me glissant à l’oreille, tu es très belle dans cette tenue. Ce n’est pas tombé à l’oreille d’un sourd.
Je referme la porte sur nous et l’emmène au salon. Installes-toi confortablement. Les autres arrivent. Nous nous saluons. Il y Pauline, Andrée et Miriam. Toutes au salon, je propose de faire un café. Elles ne disent pas non. De quoi allons-nous discuter ce matin dit Martine. Après un tour de table qui ressemble plus à un grand point d’interrogation, je prends la parole. Je vous propose une expérience nouvelle.

Connaissant Daniela, de quoi va-t-elle nous parler. Eh bien, mes amies, je veux partager une fois pour tout avec vous mon attirance pour les matières brillantes. Je veux vous proposer de porter ces matières sur vous et de partager ce que cela provoque en vous. Qui est intéressé par cette idée. Les filles sont partagées. Martine sourit et dit oui tout de suite. Puis Pauline exprime la même chose. Andrée rejoint le groupe et seule Miriam reste réservée et ne se prononce pas sur cette idée.

Que celles qui ont décidé de faire le pas et de faire cette expérience me suivent.  Miriam, nous te proposons de nous attendre et tu nous diras ce que tu penses de nos tenues. Elle est d’accord avec cela et nous la laissons seule dans le canapé.




Nous montons au premier étage. Je passe devant, j’ouvre la porte de ma chambre à coucher et referme celle-ci derrière nous. Eh bien, les filles, vous allez voir ce que vous allez voir. J’allume la lumière tamisée et j’appuie sur la commande à distance. Le système d’obscurcissement descend et nous nous retrouvons toutes dans une ambiance feutrée et agréable.

Venez les filles, venez. J’ouvre une autre porte et nous débouchons sur un très grand dressing. Là, se trouve parfaitement rangé une quantité incroyable de tenues brillantes, plus belle les unes que les autres, dans tous les coloris que vous voulez.

Eh bien, Daniela, tu nous caches bien des choses. Je ne réponds pas autrement qu’avec un petit sourire.

Là vous trouverez la douche, les peignoirs et les armoires pour y ranger vos vêtements. Allez-vous doucher les unes après les autres et revenez vers moi en peignoir.

Je sais reconnaître les tailles des personnes et je commence à choisir les tenues pour chacune des filles. Elles sont de retour. Je propose à Pauline de bien vouloir laisser tomber son peignoir pour être nue devant nous. Je lui tant une combinaison intégrale en latex noir brillant et avec l’aide des autres filles nous commençons à lui enfiler. La matière glisse parfaitement sur sa peau et je sens sur elle des frissons et des poils qui se dressent au contact du latex. Ne t’en fais pas, la chaleur va s’installer très vite et tu seras bien au chaud.
Ses pieds, ses jambes, ses anches, sa poitrine, ses bras et ses épaules sont maintenant à l’intérieur. Je suis passé derrière elle pour lui remonter les cheveux et fermer de bas en haut la longue Fermeture Éclair. Voilà, tu peux te regarder dans la glace. Vous en pensez quoi les filles... Elles trouvent cette expérience géniale.

Eh bien, nous allons nous équiper les 4 de la même manière pour que Miriam ne puisse pas nous reconnaître. Ça va être drôle.






Nous voilà toutes habillées de la tête aux pieds. Allez les filles, nous n’avons pas encore terminé notre transformation. Je sors maintenant des tiroirs des cagoules intégrales et nous nous équipons de celles-ci les unes après les autres. Seul reste maintenant à l’air libre encore, notre bouche et nos yeux et c’est tout. Nous prenons le temps de nous essuyer longuement et nous faire briller. Je constate que la pointe de nos seins est tendue. Une certaine excitation s’est installé en nous en même temps qu’une douce chaleur.

Aller les filles, allons préparer le lit. J’ouvre une grande armoire et fais descendre automatiquement un grand lit complètement habillé de latex brillant. Il est équipé de bon nombre de boucles permettant d'immobiliser qui que ce soit. J’ouvre maintenant une autre armoire. Il y a à l’intérieur parfaitement rangé toute une panoplie de liens et d’accessoires particuliers. Eh bien, mes amies, il est venu les temps de nous occuper de Miriam. Nous avons toutes compris ce dont je parle. Allons la chercher.

Nous sommes dans le couloir en haut des escaliers et nous refermons la porte derrière nous. Je passe devant. Nous pénétrons dans le salon et Miriam se trouve maintenant en face de 4 objets noirs brillant. Elle est plus que surprise par ce qu’elle voit. Elle ne s’attendait jamais à cela. Je lui adresse la parole et lui demande fermement. Tu nous trouves comment, tu aimes ?

Elle ne sait pas quoi dire, ne sait pas quoi faire. Je lui prends la main et lui donne l’ordre de se lever. Viens, à ton tour. Elle vient de s’arrêter brusquement et essaye de libérer sa main de mon gant.
Elle n’y parvient pas et je l’entraine fermement mais surement vers ce qu’elle ne peut pas imaginer.

J’ai ouvert la porte de ma chambre et nous sommes toutes à l’intérieur. La porte est refermée et je l’emmène vers le dressing. Quel dressing. Attends. Je viens de saisir une cagoule en latex. Elle se met à crier. Elle comprend bien évidemment que nous allons lui mettre celle-ci. Non, non, non… Tu peux crier de toutes tes forces, personne ne va t’entendre

Nous lui passons celle-ci de suite en faisant bien attention de l’ajuster complètement. Elle essaie de se dérober, mais elle est tenue fermement et ne peut s’extraire de cet instant. Nous finissions d’équiper cette tête qui brille avec un bailon qui ferme sa bouche et un autre qui lui ferme toute vision des choses.

Les filles ont commencé de la déshabiller complètement pendant que je vais chercher ce qu’il faut. J’ai dans les mains une combinaison en latex rouge avec comme celle que nous portons des ouvertures à différents endroits.

Nous lui enfilons cette combinaison et refermons celle-ci sur sa nuque. Je lui passe maintenant autour du cout un collier large avec une boucle sur le devant et referme fermement celui-ci dans sa nuque. Des bracelets identiques sont posés sur ces poignets et sur ces mollets.

Nous la dirigeons vers le grand lit et terminons de l’équiper. Les filles, préparez là. Elles ont compris de quoi je parle et ouvrent largement son entrejambe. Elle essaye encore de se débattre sans succès. Je lui passe par-dessus sa combinaison intégrale une culotte en latex équipée de 2 godes. Les filles viennent de lubrifier largement les deux godes et nous quatre nous introduisons là où il faut les godes et finissons par ajuster totalement la culotte autour de ses anches. Nous entendons qu’elle se plaint, mais elle nous appartient.

Nous l’installons sur le lit à quatre pattes, la tête du côté du pied du lit et nous l’attachons fermement au lit ses mains et ses pieds. Nous sommes toutes excitées par ce qui se passe. Je me penche sur Miriam et lui parle à l’oreille. Arêtes de te plaindre. Tu vas vivre une nouvelle expérience et nous allons nous occuper de toi. Laisse-toi faire, tu verras. Allez les filles, j’ai encore une surprise pour nous. Attendez-moi. Je ressorts de la chambre et quelques minutes plus tard, je reviens avec 3 hommes baraqués complètement habillés comme nous de la tête au pied de latex. Je vous présente nos trois jouets. Ils sont à notre disposition toute la matinée.




Messieurs, je vous présente les filles. Notre soumise demande qu’à expérimenter ce que nous voulons. Nous allons lui faire découvrir le plaisir du latex et de la chaleur de cette matière. Allons-y, occupons-nous d’elle. Nous la libérons de ses attaches et nous venons l’assoir sur le bord du lit. Allez les filles, tenez la bien. J’appuie sur la télécommande et je vois immédiatement que les deux godes commencent à vibrer en elle. Elle essaye de se libérer de leur vibration, mais c’est impossible. Je libère ses yeux et sa bouche et je lui donne l’ordre de se taire et d’obéir. Elle acquiesce de la tête et ne bouge pas. Une des filles s'est agenouillée devant les hommes. Elle libère le premier de sa combinaison le sexe tendu et commence de le caresser et de le sucer.

Tu vois Miriam, ils sont les trois en priorité pour toi, rien que pour toi. Nous allons te décoincer. Je pousse le premier vers sa bouche et l’homme prend, sa tête à deux mains pour lui faire commencer le va et vient libérateur. Les filles sont autour d’elle, elles lui sucent les seins à tour de rôle et le premier homme explose longuement dans sa bouche en lui enfonçant au plus profond de sa gorge son sexe qui explose. Elle suce et suce encore. Je crois vraiment qu’elle aime ce moment. Il vient de se dégager pour lui laisser reprendre son souffle.

Je donne l’ordre au second de venir et de pratiquer de la même sorte. Elle se laisse faire une seconde fois et hurle de plaisir. Elle ne sait plus où elle est et ce qu’elle fait. Une des filles se fait prendre sur la moquette par l’un des hommes et hurle de plaisir. Les 2 autres se lèches mutuellement la chatte et se caresses avec le latex qui entoure les mains. Un des hommes vient d’ouvrir l’arrière de l’une des croupes et s’enfonce profondément. Tout le monde prend son pied sauf moi. Nous enlevons la culotte et les godes de notre soumise et laissons ouvert largement son entrejambe. Nous lui faisons monter à cheval sur un des hommes qui vient de la prendre au plus profond d’elle. Le second s’installe derrière elle et après l’avoir lubrifiée comme il faut avec un doigt ganté, il s’enfonce doucement mais surement au plus profond de son anus.

Le troisième, vient de lui présenter son sexe à hauteur de ses lèvres Elle l’aspire d’un coup. Elle est prise de partout. Dans un va et vient continuel, elle se fait remplir tous les orifices et n’arrête plus de gémir. Fatiguée, elle est libérée et nous prenons le temps de prendre notre pied à tour de rôle sans la moindre gêne pendant le temps qu’il faut.

Arrivé au terme de cette matinée intense. Nous libérons Miriam de sa cagoule et nous faisons de même. Alors les filles, nous faisons quoi mercredi prochain ? Nous avons continué nos découvertes et nous avons décidé d’inviter nos maris un prochain soir pour de nouvelles aventures.

Et Miriam ? Elle n’est plus réservée. C’est elle qui mène la bande et qui propose les scénarios. Les filles se sont équipées largement en latex dans l’attente de cette prochaine soirée découverte.


A suivre pour de prochaines aventures…


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Anonyme
la suite ...
Posté le 18/05/2019


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Latex, plastique et pluie....
Sacré cadeau d'anniversaire - Expérience en latex
La mère et ses deux filles
Trois filles avides de sexe
Natation synchronisée, 2 équipes de filles pour une seule bite