Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

J’attends

J’attends tes ordres, j’ attends tes baisers, tes coups de reins . J’attends à genou, un bandeau sur les yeux j’attends et je me languis de te sentir entre mes cuisses. J’attends que tu me pousses encore et encore.

Proposée le 18/10/2018 par Lectra

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Femme soumise
Personnages: FH
Lieu: Inclassable
Type: Histoire vraie

A genoux ... yeux bandés. Je te sens tu n’es pas loin ... tes yeux me transpercent . Je ne relève pas la tête , j’attends. Je sens mon souffle s’accélérer, mon pouls disjoncter... j’attends.... un ordre, une caresse, un toucher, un frôlement ... un baiser.... je me languis ....

Tu t’approches je te sens tout près , tu me relèves le menton .... et j attends que tes lèvres se posent ,mais tu m’offres juste ton souffle ... tu respires dans ma bouche ... je veux te voler ce baiser... tout près ... mmmmm ta langue se faufile enfin , prenant en otage mes lèvres... ce baiser doux et brutal ... je suis à toi. Tu me lèves , tu accroches mes mains à la chaînes ... mes jambes écartées... j’attends..... fais-moi rougir .... mes fesses, mon dos ... colore-moi de cire... fais de moi ton chef d’œuvre .
Tu en décides autrement, tu me soulèves sur tes épaules, ta bouche sur mon intimité... je gémis instantanément... ta langue danse avec mon clito. Je suis déjà en train de partir. Mon corps répond, mon corps me trahi, mon corps est juste en symbiose avec ton énergie... j’ai déjà envie de jouir, tes coups de langue me font perdre la tête ... je m’accroche aux chaînes je veux hurler ... et de te voir la tête entre mes cuisses...mmmmm! Je m extasie . Tu me déposes ... j’en tremble. Mes jambes me soutiennent à peine.
Tu mérites des coups de cravache pour ton insolence .... je veux juste faire rougir ton cul de petasse. Je suis hyper sensible ce soir , j’essaye d’éviter les coups ... Tu le remarques, te positionnes derrière moi et tu me câlines, des baisers le long de mon dos, la dorloter ta soumise.
Je te veux ....

Je suis attachée à la chaîne, debout, je t’appartiens .... ton corps est contre le mien je sens ton sex dur contre mon bas du dos ... mmm je te veux de plus en plus ...
Tu me fais languir... tu le sais tu joues avec mon désir ... tu te frottes . Je te hume , mais je ne te vois pas , un ruban de soie sur mes yeux me prive de cette vue à mon grand regret.
Tu me décroches déjà ?
Tu me mets à 4 pattes sur un coffre en cuir .... une vue sur mon cul et mon dos .... et je suis juste à la bonne hauteur .... tu me caresses l’échine dorsal d’abord de tes mains puis des filaments de cuir: le martinet ..... tu me caresses tendrement. J’attends, à tout moment, la morsure sur mes fesses, mon dos ou mon ventre....
Tu me tortures de cette attente ... je te sens je te devine ... mon corps en entier te désir.
Tu te positionnes face moi ... ton membre contre mes lèvres, j’entrouvre la bouche pour te laisser m’envahir, baiser ma bouche, mais non, tu restes juste à l’entrée .. juste mon jeu de langue .... puis tu la profaneras cette petite bouche. Mmmm !ma langue s’active autour de ton bout ... je goûte ta semence qui perle je la récolte .... je ne te vois pas, mais je sens ton membre durcir et finalement tu y entres,des vas et viens loin dans ma gorge. Je suis ta chienne, ta salope... et le martinet s’abat sur mon dos dans un bruit sourd.
Je me tords, cabre et cambre ... ta bite dans ma bouche une main sur mes seins et cette montée d’adrénaline .
Je sens que tu as envie d’y aller franchement, mais tu ralentis la cadence ... un autre coup sur mes fesses mon cri étouffé par ton glaive . Ma salive coule le long de ton sex. Tu t’éloignes. Je reste à quatre pattes.
Je t’attends ... je sais que tu me regardes, tu aimes l’emprise que tu as sur moi sur mon corps ... et mmm une giclée chaude, bouillante même .. tu commences ton chef d’œuvre couleur sur mon dos , morsure de la cire qui coule le long de mon flanc,de mes cuisses... je ne bouge pas .
Fais de moi ta muse.

Une fessée qui me fais réagir, sursauter , gémir... tu es derrière moi ... et tu attends. Tu sais que ça me rend dingue .
Tu souffles sur mon intimité, juste ta respiration ... ça m’excite j’ai envie de reculer mon sex contre ta bouche. Mais je n’ai pas l’ordre de bouger. Tu me tortures cette attente interminable. Je pense que je coule déjà ... j’ai envie,très envie
Ta respiration encore et encore ... cet air chaud comme une caresse sur mon plaisir...
La cire durcie sur ma peau ... et ton souffle comme pour éteindre ce feu .... mais je suis déjà consumée ...
J’attends ce coup de langue, ces doigts ,ce sex.., entrer dans mon antre, pénètrer ma grotte, récolter mon nectar, fais-moi perdre la tête.
Je suis tellement dans le désir que j’en tremble, mon corps me trahi laissant ma nudité t’appeler à la posséder.
Tu me réponds en coulant la cire sur mes jambes... et ta langue enfin se colle entre mes cuisses. Je gémis, je crois que je crie tellement tu es bon. Ton jeu de langue autour de mon clito. Tu lèches, tu aspires, tu danses autour de ma petite fleur. Puis tu t’aventures au fond. Je perds mes moyens. Je me déhanche sur ton visage ce qui me vaudra une claque sur mon fessier. Mais ça ne m’arrête pas. Tu sais à cette instant que si tu veux me garder tranquille à tes ordres va falloir m’attacher.
Une corde autour des poignets, tu serres très fort et attaches au pied du coffre ...mais mon bassin lui s’active encore et encore, ton jeu de langue m’a poussé en transe, et je sais que mon cul t’excite. Je tortille du cul, je trémousse mon fessier. Mmm je te veux très cher ... pénètre-moi. Je suis remplie de désir. Et qu’elle n’est pas ma surprise, quand j‘entends la chaîne se dérouler au-dessus de moi. Tu vas m’immobiliser à l’aide du crochet. Trois boules d’acier montées sur un crochet qui vont entrer une à une dans mon petit trou.
Tu attends et ça me rend dingue ... je sais que tu vas me pénétrer avec ton jouet mais quand ? La morsure du martinet s’abat sur mon dos ... pas assez sage ... mon corps réclamait ta queue .. le voilà puni de son impatience.
Et finalement tes doigts entrant dans ma bouche, je te les suce, déposant ce qu’il faut de salive pour lubrifier ma sortie. Tu me pinces les seins, se qui me fait gémir, puis tu pénètres un doigts puis deux dans mon antre .Tu m’écartes et étires, je sens mes tissus s’ouvrirent, laissant la place pour le crochet. Comme c’est froid et lourd, une boule puis les deux suivants au fond de mon cul. Tu tires sur les chaînes mettant mon corps sous tension . Sur les genoux , je sens mes cuisses chauffer. Oh!! et tes lèvres chaudes qui se plaquent à nouveau sur mon clito, je ne peux plus bouger, je suis traversée de spasme . Mes gémissements se transforment en cris . Tu me bouffes la chatte et j’adore ça ...
Tu t’arrêtes mais pourquoi ?
Ah ce froid glacial contrastant avec ta bouche, des glaçons . Tu les as enfuis dans ma fente. Ça fond vite je suis trempée. Un lubrifiant de glace . Tu te relèves, ton bout de gland devant mon entrée. Tu vas me faire languir en y entrant juste un peu et ressortant encore et encore. J’ai tellement besoin que tu y ailles franchement . J’aimerais me balancer, m’empaler contre ton sex dur. Mais je suis attachée à ta merci .
Tu continues ton vas et vient au bord de mes lèvres. Je mouille tellement que ça coule le long de mes cuisses. J’entends ton excitation monter, ta respiration s’accélérer ... et enfin tu me pénètres d’un coup de toute ta longueur, jusqu’au fond de ma chatte. Tu peux sentir le crochet de l’autre côté de ma membrane. Tu y vas franchement.
Tu baises ta chienne.
Je sens l’orgasme se préparer . Il gonfle dans mon vagin . Je suis prête à exploser. Je gémis , j’en tremble .... mes cuisses crient mon cul est dilaté et toi tu me pillonnes .... ton sex est de plus en plus dur. La sève monte. Je te sens proche d’inonder ma chatte . Tu accélères le rythme. Je ne peux résister et attendre ta permission .
L’orgasme explose au fond de mon ventre , une onde de choc me traverse ...tu continues prolongeant mon orgasme. Je hurle, je crie . Je jouis encore et encore . Tu finis par sortir de mon 7 eme ciel et tu éjacules sur mon dos, mélangeant ton sperme à la cire finissant ton œuvre d’art.
Après avoir retrouver nos souffles, nos esprits, tu me décroches , me laves ... des caresses calmant mes spasmes des baisers déposés avec douceur ...et on finit par s’endormir l’un contre l’autre.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Louis
Pas mal, et méga bien jouer la, bravo, j'espère que tu vas le vivre une fois avec ton mari. Ou peut être que cela est déjà arrivé. :-) Très bien tes textes, bravo.
Posté le 23/11/2018


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :