Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

L'après vin d'honneur

Une collègue m'a invité au vin d'honneur de son mariage. Célibataire, j'y vais seul. J'apprends à découvrir une autre collègue qui elle aussi est venue seule. Je la raccompagne chez elle. Mais avant d'arriver jusque chez elle, nous allons faire un léger arrêt...

Proposée le 12/10/2018 par Marcialus

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Couple, passion
Personnages: FH
Lieu: Forêt, campagne, nature
Type: Fantasme

Invité au vin d’honneur d’une collègue qui se marie, le champagne est frais et bon, l’ambiance est plutôt bonne et je vais discuter avec une autre collègue, Perrine qui elle aussi comme moi est venue seule. Je lui demande comment elle est venue, elle me répond que c’est un couple d’amis qui l’a déposé. Je lui propose donc de la ramener à la fin du vin d’honneur et elle accepta, ça lui évite de déranger quelqu’un d’autre pour venir la chercher.

J’ai toujours eu des vues sur Perrine. Mais j’avoue qu’aujourd’hui, avec cette robe magnifique au décolleté vertigineux et s’arrêtant bien au dessus des genoux pour ne pas dire ras la touffe, je trouve Perrine terriblement sexy.

Nous montons donc dans la voiture et nous voilà partis. Nous échangeons quelques mots quand dans un moment incontrôlable je pose ma main sur sa cuisse gauche. Elle ne s’offusque pas, ne dit rien. Je remonte tout doucement ma main lorsque je sens ses jambes s’écarter. Sans un mot toujours, ma main continuer sa montée vers son entrejambe et commence à lui caresser le sexe à travers sa culotte.

_mmmmhhh... soupire-t-elle

Je sens l’humidité chaude sous mes doigts et l’appel de son sexe. C’est donc tout naturellement que je commence à écarter sa culotte pour aller direct au contact. Elle m’arrête pour la retirer et ne laisser aucun obstacle entre mes doigts et sa chatte. Elle s’affale au plus profond du siège passager, écarte à nouveaux les jambes, saisit ma main et la dirige sur la partie la plus chaude et la plus humide de son corps. C’est alors que je pose mon index et mon annuaire entre ses lèvres pour les écarter, et que je pose la base de mon majeur pour faire de petits ronds et jouer avec son clito quelques instants avant de le faire pénétrer.

Je l’entends pousser des gémissements et je la sens se trémousser. Elle saisit mon avant bras comme pour être sûre qu’il reste bien en place. Et je la sens me serrer au fur et à mesure qu’elle monte.

_Tu ne veux pas t’arrêter quelque part? Me lance-t-elle
_Ca fait déjà 5 minutes que je cherche...

Voilà enfin un chemin dans lequel je m’engouffre qui nous guide à l’entrée d’un bois. Une fois à l’abri des regards, Perrine retire sa ceinture de sécurité et passe à l’arrière de ma voiture. Je la vois à 4 pattes entre les deux sièges avant et je ne peux résister. J’enlève moi aussi la ceinture de sécurité et mets ma tête à la hauteur de son cul. J’y plonge littéralement ma tête. Je lui lèche tout. De grands coups de langue de son clito jusqu’à son périnée et vu comment elle remue elle a l’air d’apprécier.

Elle s’assoit sur la banquette arrière. Je la rejoins. Elle me défait ma ceinture, déboutonne mon pantalon, descend la braguette, plonge sa main vers mon sexe quel libère et masturbe de courtes secondes avant de le découvrir avec sa bouche. J’avoue que cette sensation d’une bouche recouvrant mon sexe est toujours un moment magique. De plus, je vois à l’autre bout de la banquette sa jupe quelque peu relevée sur son cul et je ne peux m’empêcher d’y coller ma main pour aller à nouveau chercher l’entrée de son sexe du bout du majeur pour le pénétrer à nouveau digitalement.

Elle se relève et me dit qu’il lui faut autre chose. Elle passe à califourchon sur moi. Nous nous mettons bien au milieu de la banquette. Elle empoigne mon engin pour mieux le diriger et s’empale délicatement dessus. Elle fait de longs et lents mouvements de va et viens pour aller de plus en plus vite. Elle tend ses bras en l’air pour attraper les poignées de maintient sur le plafond du véhicule et elle se donne à cœur joie sur mon pieu bien dressé. Elle pousse des hurlements dingues puis elle jouit et s’affale sur moi. Moi, n’ayant pas terminé, je continue avec mes coups de reins vers le haut. Je lui demande de sortir de la voiture. Je retire mes pompes et mon pantalon. Je la colle face à la voiture, lui demande de se cambrer et je la prends debout par derrière. Le bruit du claquement de mon corps sur ses fesses doit surprendre le gibier de cette forêt mais sur l’instant je ne pense pas à tout ça. Je pense simplement au plaisir de ouf que je prends avec Perrine. Je l’avertis que je vais jouir. Elle se retourne, se met à genoux et avale tout ce que j’ai. Une explosion orgasmique envahit tout mon corps. J’en tremble, je ne sens plus mes jambes. Quel pied!

Nous remontons en voiture, je la dépose chez elle, elle me demande si je veux finir la soirée chez elle, ce à quoi je réponds positivement pour une nuit explosive.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Marcialus
Merci pour ton commentaire. On m a souvent reproché d être trop long... lol. Je ferais mieux la prochaine fois
Posté le 14/10/2018

Tchatchachene
Un peu trop direct l'entree en matiere. Cela aurait merite un peu plus de seduction dans la voiture. La description de l'acte est pas mal.
Posté le 14/10/2018


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Un après-midi de rugby
Après-midi chaud
Une après-midi à l'hôtel
Le chalet des écueils 2 - Le jour d'après...
Apres-midi froid d'hiver