Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Sextreck

Une histoire vrai de mes vacances au bord de la mer. Une promenade à travers la pinède espagnole avec mon mari qui va s’avérer très très chaude. Des parties de jambe en l’air entre ciel et terre, me laissant sur le file à plusieurs reprises. Une balade bien ancrée entre mes cuisses.

Proposée le 9/09/2018 par Lectra

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Couple, passion
Personnages: FH
Lieu: Forêt, campagne, nature
Type: Histoire vraie

Enfin une soirée en amoureux, on laisse les enfants au camping et on prend le chemin de la côte. J’aime beaucoup cette promenade, on grimpe le long des pins de la Costa brava escaladant les rochers. Des vues magnifiques sur la Méditerranée, on marche d’un bon pas un short moulant, motivant mon mari a me suivre de près. On s’arrête pour des photos en haut des crêtes surplombant la mer, cheveux dans le vent. J’adore voir la sueur sur son dos, les muscles se tendre sous l’effort. Je le trouve très silencieux, mais ses yeux m’en disent long. Il me prépare un retour inoubliable, repérant les rochers plats, les coins de sable .... les papillons s’animent au fond de mon ventre, je le connais, je connais sa folie et ça m’excite d’être sa muse. Quelques clichés de mon fessiers en short, je sens que la soirée sera très sexe. On traverse la fin de la pinède en courant, besoin d’adrénaline. Nos corps en sueur, on arrive en ville. Au programme: douche, habillage pour le resto, shopping, resto et retour avec lampe frontale.

Il est déjà 20h les gens sont déjà tous apprêtés à sortir, belles tenues, maquillage, parfum. Je me sens mal à l’aise avec mon maillot de bain et mon short, il faut absolument qu’on se change. Le shopping est rapide, un chapeau pour les enfants, des souvenirs... et un petit t-shirt pour moi. Je l’enfile en attendant la douche. Mon ventre nu, dévoile mon bronzage, les mains de mon mari sur mes hanches m’accompagnent jusqu’au bar.
On a faim de nourriture mais aussi de désirs. On s’arrête dans un bar un mojito pour l’apéro et on file se changer. Une robe moulante beige, une ceinture un coup de maquillage me voilà prête , il fait de même. Grande classe pour le resto.
On mange devant une lune grandiose rouge passion plongeant dans la mer, entre deux rochers. Le cadre parfait du romantisme.
On fini notre repas. On change d’endroit, place à la folie.

Un dernier mojito dans le bar de la plage avant de prendre la route du retour. On sirote en se bouffant du regard, des idées plein la tête, nos désirs en alerte, sur une terrasse au bord de mer. Quel spectacle magnifique cette lune entre les deux falaises aussi blanche que mes fesses, haute dans le ciel éclairant la crique.
Je me lève et tire un peu sur ma robe beige ,vais faire quelques clichés, c’est vraiment trop beau. Je sens le regard de mon cher et tendre descendre le long de mon échine dorsale, s’arrêtant sur mes fesses et pas que son regard, une tablée de mâles espagnols me bouffent littéralement. Je retourne m’assoir, ravie de mes photos et de l’enthousiasme de cette gente masculine.
Les verres sont vides, on enfile nos baskets, on allume nos lampes frontales. Faut que j’aille me changer, je ne vais pas faire la côte en mini robe. La route du retour va être splendide, le long de la côte à travers les arbres et les buissons, escaladant les rochers et les falaises descendant dans le sable...il y a pour bien 1h30 de route. Mon chéri, son regard de feu me prend dans ses bras me chuchotant à l’oreille.
-Laisse ta robe, mais enlève ton string et ton soutien-gorge je te veux nue sous ta robe. Et tu enlèves ça maintenant au milieu du bar.
Je lui donne mon string, je galère un peu avec mon soutien-gorge. Me voilà nue sous ma robe. Ses doigts s’invitent sous la table et effleurent ma petite fleur. Il me chauffe, me provoque.
Il enlève sa main demande l’addition. On se lève et avant de traverser la pinède on se dirige vers le bord de l’eau. À peine à 20 m du bar on se trouve un coin derrière un rocher. Les touristes passent à 5 m de nous pour admirer la lune. Mon mari délivre son membre tendu, je suis à 4 pattes, une mise en bouche. Il remonte ma robe sur mes hanches pour avoir une vue parfaite sur mon cul . Je le suce, je le bouffe, mes yeux coulent des vas-et-vient au fond de ma gorge. Ses doigts cherchent mon entrée. Mais je refuse.

-Je m’occupe de toi d’abord très cher.

Le sable s’enfonce dans mes genoux et dans mes mains, mais je ne ralentis pas la cadence. Ma salive coule le long de ma bouche de mon menton pour finir sur le sable. La respiration de mon homme s’accélère. J’aime le sentir durcir au fur à mesure que la sève monte. Ses mains dans mes cheveux il m’accompagne, il baise ma bouche. Je joue avec ma langue le rendant fou. Puis je reprends les vas-et-vient, j’aspire la petite perle de préfoutre formé au bout de son glaive. Mmm! son petit goût doux salé. Dans un râle silencieux, il déverse sa semence chaude sur ma langue. Je le regarde dans les yeux et j’avale. Il est surpris et fier de moi car vu la soirée copieuse en boisson et nourriture il pensait que j’allais cracher.
Mon rouge à lèvre étalé sur son sexe, mes mains et genoux endoloris par la posture de soumise , on réajuste nos vêtements avant de se lever et de prendre la route.
Mon vagin est humide et réclame de l‘attention.
On commence notre ascension dans la pinède. Je marche devant, je soulève ma robe, dévoilant mon cul aussi blanc que la lune.

-Reste comme ça. Me dit-il. Arrête-toi à la prochaine vue.

Je m’exécute.

-Penche-toi .

J’ai presque la tête dans le vide appuyée contre un rocher, le cul en l ‘air. Ses doigts viennent vérifier ma moiteur. Il est satisfait. Il entre un doigt puis deux stimulant mon point g , je suis tellement excitée que j’ai déjà envie de jouir. Il appuie son corps contre le mien, prenant un de mes seins , pinçant mon mamelon le rendant dur et pointu. Je suis à deux doigts de crier. Je me déhanche contre son corps. il se retire me laissant sur le file, mes jambes en tremblent et ma tête tourne.
Une énorme montée m’attend en plus. Je reprends mes esprits mon essence coulant entre mes cuisses. Je redescends ma robe et je repasse devant. Je monte les marches, je suis étourdie par l’excitation et l’ivresse. Il me suit, je peux sentir son regard de braise dans mon dos. On arrive en haut des marches, il me fait arrêter, remontant ma robe. Il se met derrière moi frottant son penis contre mon humidité, il s’invite, m’étirant, me remplissant, m’amenant par ses coups de rein vers un orgasme certain. Mais au dernier moment, il se retire, me laissant tremblante et frustrée je le supplie. Il me fait me pencher et une fessée me remet à l’ordre en suit une deuxième, une troisième. Mes fesses prennent la couleur de la lune rouge.
On continue notre chemin jusqu’à la route. J’ai les fesses en feu . Il y’a presque pas de voiture, il est 1h30. On longe la route une vue sur le château de Tossa, sur la pleine lune et la mer. C’est magnifique! Je reste contre la barrière admirant le paysage et surtout reprenant mon souffle.

-Ne bouge pas .

Il remonte ma robe exposant mon fessier écarlate et prend quelques photos. L’excitation et le désir débordent de mon entrejambe. Toujours la robe remontée on s’embrasse à perdre haleine. On n’a pas fait encore la moitié du retour, j’ai les jambes flageolantes et une envie de baise qui devient vitale.

On reprend notre rentrée. C’est de la descente, on avance jusqu’à un gros rocher qui s’avance dans le vide, une vue imprenable au bord du précipice. Je remonte une jambe sur un caillou, m’ouvrant comme une fleur prête à être cueillie. Il me pénètre de son glaive, sachant que j’étais prête à le recevoir. Il est chez lui dans ma chatte chaude est trempée. Je me déhanche violemment le faisant taper au fond de mon antre. Je me tiens à la roche. Le plaisir monte telle une tornade qui va ravager mon corps. Mes muscles se contractent autour de son membre. Je vais crier. Des vas-et-vient au fond de ma chatte. Et non! il se retire encore. Il me torture me laissant sur le file. Il me faut quelques minutes pour reprendre mes esprits car je pars en transe, je pars loin mon corps n’est plus que sensation.
On boit un peu d’eau et on repart. Il me tient par la main. On monte et descend des escaliers, des rochers. On stoppe devant une belle pierre plate tout en haut de la pente. On dépose une serviette de plage et je m’allonge.
Baise-moi .....
Il se positionne entre mes jambes son sexe devant mon entrée. Je remonte mes jambes sur ses larges épaules. Mmm !! il me pénètre lentement cm par cm me laissant me languir encore et encore, me dominant de son corps musclé. Je suis prisonnière de son rythme de ses coups de rein me baisant de tout son être et de son amour. Je me laisse emporter, je plane, mon clito frottant contre son pubis à chaque pénétration. Il est tellement gorgé de plaisir enflé de désir, que je vais hurler. Mais sa torture n’est pas terminée. Il se retire, me laisse sur ma serviette
-Reste comme ça, jambes écartées, je vais te prendre en photo. Touche-toi!
Après quelques clichés, on se relève et là on aperçoit 2 hamacs suspendus à deux arbres juste à côté de notre partie de jambes en l’air. On part dans un éclat de rire, on se dépêche de s’éloigner la main sur la bouche. Mes jambes de coton arrivent me porter jusqu’au prochain sexpoint.

Nous arrivons à la fin de notre balade érotique je commence à apercevoir les lumières des bateaux du camping. Je me rejouis de pouvoir hurler mon plaisir. J’en peux plus, ma chatte est trempée, j’ai des crampes au bas ventre.
Mais ? Il me fait arrêter au bord du chemin.
-Tourne-toi, penche-toi
Il me prend en levrette violemment juste deux trois coup il se retire et part en courant. Je suis complètement ahurie, il me laisse là le cul en l’air. Je le connais. Il a une folie plus perverse que moi Lectra. Il sait que j’ai aucune notion d’orientation, il veux jouer avec mes nerfs. En fait il revient me chercher, j’ai eu peur. Il m’emmène jusqu’à un emplacement de tente avec vue sur la mer. Il a disposé la serviette. Je m’allonge et on reprend notre partie de jambe en l’air. Il me baise férocement, son sexe sachant le chemin suivant la mouille jusqu’à mon entrée. Je prends appui sur mes pieds soulevant mon bassin, ajustant l’angle de pénétration la rendant profonde et intense. Mes ongles s’enfoncent dans ses biceps, savourant le plaisir, les frissons le long de mon corps. Je suis plus que sensations je cambre et cabre. Il me retourne je suis sur lui empalée sur son pieux. Je me déhanche, les mains derrière la tête comme il aime, mettant en évidence mes seins dressés fièrement. Je sens la tornade se réveiller. Ma chatte est trempée, je contracte mes muscles serrant son sexe dans ma caverne. Je serre fort. J’aime voir son visage se crisper sous le plaisir. Je remonte lentement le long de son membre descendant d’un coup sec. J’alterne avec des vas-et-vient. Je ne peux plus me retenir, le cri de la jouissance s’échappe de ma bouche. Mon plaisir dégouline le long de sa queue. Je jouis si fort que je perds pied. Lui accélère le rythme il me prend par les hanches me faisant aller et venir. Je suis à la limite de l’évanouissement. Il me remplit de tout son foutre, mélangeant nos fluides.
On s’écroule tous les deux à bout de souffle.

-T’es un taré! Mais que c’était trop bon.

-Et j’ai des souvenirs! Des photos magnifiques.

On remballe il est 3h du matin. On descend jusqu’à la plage. On se regarde, on se déshabille et on plonge dans la mer. Rien de mieux que la fraîcheur de la mer pour faire descendre la pression. Nos deux corps enlacés , laissant nos cellules se régénérer, nos esprits atterrir. Il y’a quelques personnes qui dorment sur la plage ou qui se sont rincées l’œil. On s’en fout. On rentre passant par la douche le coeur léger, nos folies apaisées, nos désirs assouvis.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Dex69
Des vacances torrides comme celle la sont le rêve de tout homme normalement constitué. See sex and sun! vous avez réussi à faire ressortir la beauté des lieux se mélangeant à la beauté de votre corp à travers votre récit. Merci pour ce voyage!
Posté le 15/11/2018

Crabou
Ça fait envie de se balader la nuit au bord de la mer. Mais personne dans le bar n'a vu la belle ôter ses sous-vêtements ?
Posté le 10/10/2018

Shinghouz
Tres bon texte. La preuve qu'une belle plume excite davantage que des scénarios abracadabrantesque
Posté le 10/09/2018


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :