Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Jalousie

La suite s'est faite attendre mais j'espère qu'elle vous plaira. Chloé va découvrir qu'elle n'est pas la seule à profiter des atouts de son Maitre. D'abord sans réaliser dans cette partie mais la suite arrive...

Proposée le 26/08/2018 par Maitreetsoumise

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Femme soumise
Personnages: FFH
Lieu: Sauna, club, sexe shop
Type: Roman

Ils sortirent du sex shop. Les jambes de Chloé tremblaient tellement le plaisir et l'excitation l'avaient épuisé. Elle avait réajusté sa tenue. Enfin, autant que possible. Car son décolleté ultra plongeant et moulant et sa micro jupe donnerait quoi qu'il arrive l'impression qu'elle faisait la pute. Avec son collier de son soumise autour du cou, c'était encore plus provoquant se dit elle.

Ils retournaient ensemble à sa voiture. Elle avait le sourire. Elle sentait le sperme qui avait seché sur son visage et sur ses seins. Elle savait qu'elle en avait aussi sur ses vêtements. Mais elle ne pouvait s'empêcher de sourire. Elle était heureuse et fière d'elle même quand n'importe quelle femme aurait honte. Mais n'importe quelle femme n'avait pas la chance de LUI appartenir. C'était sa plus grande fierté.

« Tu m'avais caché ton attirance pour les femmes » dit il en souriant
« C'est que.. en fait je ne le savais pas, je n'y avais jamais pensé ». Elle s'était elle même surprise par sa réaction. « En fait, j'ai surtout adoré les traiter comme des chiennes, comme moi. »
« J'avais remarqué. Intéressant, ça nous ouvre de nouveaux horizons ».

Ils remontèrent dans sa voiture et il démarra. Elle comprit rapidement qu'ils allaient rester dans cette ville. Il savait visiblement où il allait. Le programme de la nuit n'était pas fini donc, se dit elle. Ils se rendaient en banlieue. Ils arrivèrent dans une sorte de zone industrielle. Malgré l'heure très tardive, il y avait plein de voiture garée. Il se gara lui aussi et ils descendirent de la voiture.

Là encore, il attacha son collier à son cou et ils marchèrent vers une sorte d'entrepot dont la porte était éclairée. En approchant, elle remarqua la présence d'un videur taillé comme un gorille sauvage à l'entrée, puis elle vit une pancarte au dessus de la porte :  « Chateau d'Ô ».

Elle avait entendu parler de cet endroit par certaines de ses copines. Bien qu'elles aient toutes jurées n'y être jamais allé. Un lieu de débauche, une boite où toutes les perversions se pratiquaient, du voyeurisme au gangbang en passant par l'échangisme et le sado maso. D'après ce qu'elle savait, l'endroit était très select et la clientèle était de deux types : les filles seules ou les couples/hommes seuls de la bonne société pouvant payer le tarif d'entrée élevée.

Ils arrivèrent à la porte d'entrée, elle le vit sortir une carte de son portefeuille et la tendre au portier. Pendant qu'il lisait la carte elle vit un petit panonceau cloué à la porte. Il disait « Ce qui se passe au Chateau, reste au Chateau. Ne l'oubliez pas. »
Le portier lui rendit sa carte, leur sourit et leur ouvrit la porte. Elle ne savait ce qui était écrit sur cette carte mais elle leur donnait un pass gratuit pour entrer dans cet endroit.

Une fois à l'interieur la porte se referma sur eux. L'endroit était sombre au possible. Ses yeux mirent une bonne minute à s'habituer. Quelques lampes disposées à des endroits stratégiques alliées à des bougies permettaient de distinguer ce qui se passait autour de soit. On pouvait voir clairement les gens et ce qui se passait mais on ne voyait pas vraiment les traits du visage des gens en question. L'idéal pour garder l'anonymat.

Une fois habituée elle remarqua que l'entrée dans cet endroit se faisait sans sas. Ils étaient dans une grande pièce, pleine de tables, de canapés, de podium munis de barre de pole-dance. Elle distinguait des filles qui jouaient entre elles dans un coin avec des mecs se branlant à côté, une femme visiblement d'une quarantaine d'années allongée sur une table et laissant les hommes défiler entre ses cuisses en gémissant, sur un canapé se trouvait côte à côte trois filles, à genoux sur l'assise, face au dossier et chacune avec un homme la prenant en levrette en agrippant fermement leurs hanches.Il la sortit de son observation en tirant sur sa laisse.

« Viens on va faire le tour de l'endroit ». Elle ne dit rien et suivit docilement, ne sachant pas ce qui allait l'attendre dans cet endroit.
Ils empruntèrent un petit couloir dans un coin. Il desservait pleins de petites pièces toutes différentes. Dans l'une d'elle, une femme portant un masque était attachée nue à un pilori et les hommes défilaient par devant et par derrière elle. Et chaque fois qu'elle avait la bouche libre elle hurlait de plaisir et leur criait de la baiser plus fort, qu'elle n'était qu'une chienne. La pièce suivante était visiblement dédiée au plaisir SM. Une fille de son age était nue à 4 pattes, juste porteuse d'un collier et un homme lui cravachait les fesses pendant qu'une autre fille le suçait.

Ils firent le tour, découvrant plusieurs autres pièces, s'arrêtant quelques minutes derrière une glace sans tain qui leur offrait le spectacle d'une fille de son âge en plein gangbang hard, sans capote. Elle eut la surprise de reconnaître une fille de sa fac. Elle ne la connaissait pas vraiment mais elle la reconnut bien que la lumière soit minimale. La voir comme ça tout en sachant qu'elle ne la voyait pas l'excitait. La main de son Maitre entre ses cuisses aidait à ça encore plus.

Ils sortirent de cette pièce après quelques minutes et entrèrent dans une dernière. Il y avait deux portes face à eux. Son Maitre choisit celle de droite et ils entrèrent. Elle découvrit trois filles à genoux, nue devant un mur. Après quelques instants elle remarqua qu'il y avait un trou devant chacune des filles. Et qu'une bite sortait de chacun de ses trous. Et que les trois filles s'attelaient à sucer ces queues sans retenue. Un glory hole. Là encore, elle en avait entendue parler, elle avait même vu une vidéo sur internet mais elle ne s'était jamais imaginé se retrouver dans ce genre d'endroit.

Ils restèrent silencieux, à observer les trois filles en train de sucer des queues inconnues pendant quelques minutes. Suffisamment pour en voir une faire gicler une de ces bites dans sa bouche ouverte, avaler le foutre et sucer la queue ayant pris la place dans le trou sans temps mort.

Il détacha la laisse et la regarda droit dans les yeux.
« Tu vas prendre la place d'une de ces filles et faire ce qu'elles font. Mais attention, il y a plusieurs règles que tu dois connaître. D'abord, quand une fille veut prendre sa place ici, si elle est seule elle doit attendre son tour mais si elle est accompagnée comme toi, elle peut remplacer celle qu'elle veut et la fille devra laisser sa place. Mais en échange, la fille en question pourra profiter pleinement de l'homme qui accompagnait la nouvelle venue. Donc tu devras choisir celle que je baiserai à ta place pendant que tu suceras des queues inconnues. »

Chloé garda le silence. Il reprit la parole.
« Ensuite, tu devras tout sucer et tout avaler. Et il y a un minimum de mâles à satisfaire. Ce minimum est de 5 mecs. Quand tu auras atteint ce chiffre, je déciderai si tu continues ou si tu peux arrêter. C'est compris ? »
Elle allait devoir sucer et avaler le sperme de 5 inconnus, de 5 mecs dont elle ne connaîtrait jamais le visage. Cette idée l'excitait et lui faisait peur aussi. Mais elle acquiesça et lentement se dirigea vers les filles, les observants pour choisir celle qui aurait l'honneur de son Maitre.

Au premier coup d'oeil, elle trouva sa « remplaçante ». Une rousse, d'une vingtaine d'années, à la longue chevelure. Un très petit gabarit, plus fin qu'elle encore mais avec une très jolie paire de seins. Si elle devait parier, elle dirait que cette fille rentrait dans un 34 et qu'elle devait bien faire un 85c, une paire de seins démentielle sur ce petit gabarit. Quand elle lui fit comprendre qu'elle désirait sa place, la fille se leva. Elle remarqua alors qu'elle était petite en plus. 1 mètres 55/60, pas plus. Une véritable petite poupée dans les mains puissantes de son Maitre. Oui, elle avait bien choisi.

Et la rousse semblait d'accord sur ce point car elle souriait. Elle se dirigea sans un mot vers son Maitre et s'agenouilla. En quelques secondes à peine elle reprit son office mais sur la belle grosse queue de son Maitre. Chloé quand à elle s'agenouilla devant ce trou et enfila la bite qui passait à travers dans sa bouche. Elle ferma les yeux et commença à sucer cette queue. Visiblement la rouquine avait bien travaillé car en moins d'une minute sa bouche fut remplie de sperme. Le mec gicla, elle l'entendit gémir à travers la cloison puis retira sa queue sans perdre de temps. Elle avala le sperme sans réflechir. La vitesse à laquelle l'homme retira sa queue lui fit comprendre qu'elle n'était qu'un trou, bonne à vider des queues, à cet instant. Les hommes qui passaient leurs queues dans cet orifice ne cherchait qu'à être vidé et s'en moquait de ce qui se trouvait derrière.

D'ailleurs une nouvelle queue prit la place de la précédente en quelques instants. Plus courte mais plus épaisse. Elle était déjà bien raide. Elle jeta juste un coup d'oeil pour voir son Maitre en train de baiser la bouche de la rouquine et elle reprit son office. Elle garda les yeux ouverts et se mit à se délecter de cette bite, faisant tout pour la faire gicler. Elle sentait les prémices de cette éjaculation quand un feulement venant de derrière elle lui fit tourner la tête. La rouquine était à quatre pattes. Et son Maitre, derrière elle, la baisait virilement en levrette en la tirant par les cheveux. Et il était très net qu'elle aimait ça. Elle regardait Chloé dans les yeux en souriant, la remerciant du regard de l'avoir choisie

Chloé regardait ça du coin de l'oeil, à la fois déçue de ne pas être à sa place et heureuse d'avoir si bien choisie quand le mec se vida dans sa bouche presque par surprise. Il vida une très grosse quantité de sperme dans sa petite bouche, tellement qu'elle faillit s'étouffer. Elle se concentra sur ce qu'elle faisait, finit son travail et là encore, rapidement la queue se retira. Elle tourna la tête vers son Maitre qui la regarda à ce moment là. Elle ouvrit la bouche pour lui montrer qu'elle était pleine de sperme puis avala avec un sourire. L'éclair de bestialité qu'elle vit passer dans ses yeux faillit la faire devenir folle d'envie. Elle voulait sa bite, elle voulait qu'il la baise.

La sensation d'une bite venant taper sa joue la ramena à la réalité de l'endroit. Elle fut surprise car elle n'était pas vraiment collé au trou. En tournant la tête elle découvrit une queue énorme. Une queue de black, plus de 25 centimètres se dit elle. Et large au point qu'elle passait à peine dans l'orifice. Elle hésita devant un sexe de cette envergure, réussirait elle à sucer cet engin ? Elle faillit tourner la tête pour demander conseil à son Maitre mais le gémissement de plaisir bestial de la rouquine l'en dissuada. Elle jouissait sous son Maitre ? D'accord ! A elle de montrer qu'elle était aussi salope que cette petite pute.

Elle prit cette queue en main et commença à la faire avancer dans sa bouche. Elle avait beaucoup de mal. Elle en mettait à peine une dizaine de centimètre dans son chaud et étroit office buccal. Elle devait se concentrer comme jamais pour y parvenir. Les gémissements et les cris de plaisirs de rouquine la dérangeaient à peine tellement elle devait penser à l'engin lui remplissant la bouche pour parvenir à son office. Elle entendit jouir rouquine au moment où le black en faisait de même dans la sienne. Les cris de plaisir de l'autre fille avait du l'aider à obtenir ce résultat car elle n'était pas du tout sur d'y parvenir sans ça.

Encore une fois, elle avala tout le jus et tourna la tête pour voir ce qui se passait derrière elle. Rouquine était toujours à quatre pattes, tirée par les cheveux, souriante. Mais en voyant la position de son Maitre, elle comprit qu'il était en train de la sodomiser, de l'enculer bestialement même tellement il y allait fort. Elle vit une petite larme couler du coin de l’œil de rouquine tellement son Maitre la défonçait sans retenue. Mais cela ne l’empêchait pas de sourire.

Elle revint à l'orifice devant son visage et s'occupa de la nouvelle bite se présentant à elle. Le jeu dura encore plus d'un quart d'heure. A chaque fois qu'elle tournait la tête, son Maitre défonçait littéralement rouquine dans une nouvelle posture, changeant de trou selon ses envies. La fille était vraiment une poupée entre ses mains. Mais elle adorait ça. Elle semblait épuisée, épuisée de jouir, de se faire baiser, mais elle souriait comme si elle voulait que jamais cela ne s'arrête.

Chloé suça plusieurs queues avant que son Maitre ne finisse par se vider dans la chatte de rouquine. Elle avait sucé et avalé 9 inconnus au total avant que son Maitre ne lui fasse signe de se lever et de venir le sucer lui pour nettoyer sa bite. Ce qu'elle fit avec délectation, regrettant même qu'il ne puisse pas remplir sa petite bouche de son sperme chaud. Rouquine était allongée par terre comme un pantin désarticulée, souriante et heureuse. Et les deux autres femelles qui s'occupaient des autres trous depuis le début suçaient avidement en se touchant, excitée tant par les queues glissant dans leurs bouches que par le spectacle qui venait de leur être offert....


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :