Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Une partouze pour Anna 01/02

Anna est nymphomane et après un peu d'abstinence, elle revient vers sa passion première, le sexe.Et c'est ainsi qu'elle se fera prendre en partouze dans une boîte à cul. N'hésitez pas à commenter, cela m'aidera à faire de meilleures histoires.

Proposée le 29/06/2018 par grizsouth

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Nympho, vicieuse
Personnages: Groupes
Lieu: Sauna, club, sexe shop
Type: Fantasme

Anna a toujours été une fille particulière. Alors même si elle cultive les aspects les plus triviaux d'une personne bien intégrée socialement, elle se démarque des autres par ses hobbies. Elle n'aime pas la danse, les soirées filles ne lui disent rien, aller danser en boîte ce n'est vraiment pas son truc.

Alors que peux aimer une fille de 23 ans comme elle? Sa vraie passion, Anna la cache, pas par honte, non, mais plutôt pour éviter de se faire suivre dans les rues par les hommes ou insultée par les femmes soit envieuses soit incompétentes sur le sujet.
Anna est ce que l'on peut appeler une nymphomane de haut niveau. Elle aime le sexe au point de vouloir coucher avec des hommes, ou des femmes tout les jours. Elle aime ça et elle l'assume. Bien sûr il y a des jours où elle n'a pas envie mais en général, elle s'arrange pour s'envoyer en l'air régulièrement. Elle en a eu des petits copains, mais tous, sans exception, on fuit devant l'appétit de la belle blonde. Et il faut dire, son appétit était énorme.

Assouvir ses besoins devenait compliqué avec le temps. Elle avait fait le tour de ses connaissances. Tous savaient ce qui faisait d'elle ce qu'elle était. Recevoir du monde à domicile était devenu impossible depuis une certaine soirée où, à cause du bruit, les voisins avaient prévenu la police. Elle aimait le sexe mais pas au point de faire ça en lieu publique. Alors depuis, elle fréquente les clubs privés. Il y a des habitués, certes, mais pas mal d'inconnus ce qui lui permet de varier les plaisirs. Elle est belle, ses mensurations feraient pâlir plus d'une mais côté partenaire, elle n'est pas exigeante. Elle veux s'offrir à n'importe qui, pourvu qu'elle prenne son pied.

Cette semaine là, Anna, grippée comme jamais, n'avait pu assouvir ses pulsions, mais là, remise sur pied, elle comptait bien se faire prendre par qui voulait. Elle avait faim, faim de sexe. Son corps tremblait d'un besoin brûlant. Elle avait bien le plaisir solitaire mais ça ne la calmait jamais longtemps. Ce lundi, c'est arrivée obligatoire dans son club préféré. Il y a des petites chambres privées qui permettent tout les vices et elle ne s'en priverait certainement pas.
Il est 18h quand elle entra dans le club. Pour un lundi il y avait foule dont pas mal d'habitués il y aurait donc de quoi faire. Elle alla au bar et se commanda un vodka martini, le temps et sa robe violette feraient l'affaire et vu le regard de quelques mâles de l'assistance et l'affaire de traînerait pas bien longtemps.
Un habitué qu'elle connais bien, David, s'approche du bar pour la saluer. Ce grand brun, elle en avait fait l'expérience plus d'une fois et il était plus que bon. Sa copine aussi se débrouillait bien. Elle avait eu l'occasion de l'essayer lors d'une orgie lesbienne.

" Et bien et bien, le petit oiseau est revenu au nid?" plaisanta t-il
- Ha-ha.... Très drôle..... J'ai été malade, j'ai bien crû que j'allais y passer. La grippe, c'est très sérieux !
- Mais oui mon petit poussin, plaisantait-il encore. Enfin, te voilà remise, c'est déjà mieux. Alors? Quelle programme pour ce soir?
- Huuuum, fit-elle avec un ton enjôleur, dis moi ce qui s'offre à moi? J'ai une faim de loup. 2 semaine d'abstinence, c'est l'enfer!
- Tu connais Mike ? Il à organisé une touze dans le salon rouge. Il n'y a pas encore et d'inscriptions mais il est encore tôt. Quand à moi, Carine nous a dégotée une petite nouvelle, alors je pense que je vais passer une bonne soirée.
- La salle rouge.... Combien de places ?
- 10! Alors? Tentée mon petit poussin ?
- Je verrais, pourquoi pas. En tout cas bonne soirée à toi, tu me la présentera cette petite..
Une partouze à 10.....

L'idée lui plaisait bien mais bon, pour une reprise, ça paraissait un peu trop grand. Elle n'écartait pourtant pas l'idée, mais selon ce qui allait se produire, elle se réservait le droit d'y aller. Elle n'était pas là depuis 20 minutes maintenant qu'elle suivait un grand brun qu'elle ne connaissait pas dans une des petite salles alignées dans le couloir de la boîte. Elle ne voulait pas savoir son nom, ça elle s'en fichait, non, là elle se retrouvait à genoux devant lui à masser doucement le sexe bien dur de cet homme. Il avait une bite pas mal se disait-elle. Pas trop grand mais pas trop petit, une bonne grosseur. Elle le branlait doucement avant de commencer à lécher avec gourmandise le gland violacé de sa proie. Sentir enfin après tout ce temps une queue au bout de sa langue lui faisait tant de bien. Et titilla de sa langue tout le membre et descendant jusqu'aux bourses. Elle fît rouler ses couilles dans sa bouche, les gobant comme des bonbons pour enfin venir engloutir la bite et la sucer plus sérieusement. Elle adorait la fellation. C'était pour elle la preuve de son pouvoir sur les hommes. Ils devenaient ses prisonniers et cette sensation n'avait pas d'équivalent. Sentir glonfler ce muscle dans sa bouche lui offrait tant de plaisir. Justement, elle senti le gland gonfler et continua jusqu'à ce qu'un râle lui annonce ce qu'elle attendait. Son hôte déversa sa semence dans sa bouche et elle avala avec passion ce divin nectar.

Après une retouche maquillage aux toilettes, c'est plus détendue qu'elle retourna au bar. Elle contempla l'ensemble du lieu et vit avec envie son ami David en plein ébat au balcon avec la petite nouvelle. Il la prenait en levrette en lui tenant les cheveux. Oh comme avait l'air d'aimer ça ! Pour un peu elle aurait aimé les rejoindre. Elle remarqua que la liste pour la salle rouge s'était plutôt bien remplie une femme et sept hommes. Maintenant, elle n'allait plus hésiter longtemps. Elle mis son nom sur la feuille et alla prêt de la salle rouge pour attendre son ouverture.

Finalement à l'heure dite, il n'était que 9 mais peu importe, 9 c'est déjà pas mal non?
La salle était vaste avec un long canapé et une table basse avec quelques rafraîchissements. Tour à tour, les participants entrèrent et prirent place sur le canapé ou se servaient un verre. La règle ne changeait pas, pas de noms sauf si on le voulait et surtout, le respect de l'envie de chacun. Pas de contraintes et on partait quand on le voulait. D'ailleurs, certains avaient déjà commencé. L'autre femme avait déjà ses deux mains dans les pantalons de deux hommes. Elle branlait leurs bites en les regardant avec un regard lubrique, un autre, un grand brun se dirigea vers elle et se branlait face à son visage et elle, comme la dernière des putes, le supplia de lui prendre la bouche. Anna ne perdit pas de temps et invita les autres hommes à la rejoindre et, accroupie, elle commença à sucer les dards tendues vers elle. Elle avait de la chance, les quatre avaient de beaux engins, grands et gros et leurs couilles devaient être pleines.
Elle lécha avec gourmandises et tour à tour les glands gonflés, goûtant les préludes d'une partie chaude. Elle eu plus de mal avec l'un de ses amants, son sexe était si gros qu'il avait du mal à entrer dans sa bouche. Elle titilla de sa langue le bout de son pieux, lui arrachant des gémissements virils. Elle branlait doucement les autres bites qu'elle n'avait pas en bouche. Enfin! Depuis tout ce temps, elle s'amusait enfin! Elle sentie alors des mains féminine lui caresser les seins, sa comparse l'avait rejointe et jouait avec ses tétons. Elle sentait bon et ses mains étaient douces. Elle laissait avec expertise les deux melons et ne se privait pas non plus pour les téter avec appétit. Anna l'embrassa avec une passion perverse, un baiser plein de langues agiles et douces. Un des hommes en profitait pour se faire une branlette espagnole entre ses seins, un autre avait réussi à lui enlever sa robe et léchait sa chatte avec application, lui arrachant au passage des gémissements toujours plus bruyant. Sa comparse, elle, se fait doigter et poussait de petits cris de plaisir. Anna sentie enfin ce qu'elle voulait, son amant arrêta de la lécher pour enfin la baiser. Il la pénétra doucement avant d'y aller plus franchement, et de l'autre côté, son acolyte se faisait prendre en levrette par celui au dard géant. Il la bourrait avec force lui arrachant des hurlements de plaisir tant son sexe était immense. Il la démontait littéralement et en prévision de son tour prochain, Anna mouillait encore plus.

- Donnez moi vos queues, disait Anna, donnez les moi à sucer. Je veux vous pomper le dard jusqu'à ce que me jutiez dessus.
- Défonces moi putain, hurlait l'autre fille. Prend moi fort, oui, oui ouiiiiiii oh je jouit !
C'était au tour d'Anna de se faire prendre par le monstre et quand il la pris en levrette, ce membre si gros, elle se sentie partir. Il la besognait sans ménagement.
- Oooooooooooorh! Putain!!!!!! C'était tout ce quelle pu dire, car il la tronchait en la faisant hurler comme personne n'en l'avait fait hurler avant. Elle sentait chaque va et viens, chaque glissement, chaque centimètres de ce monstre de chair. Sa "copine" elle, se prenait une puissante giclée de foutre en plein visage pendant qu'elle se faisait sauter en cow-girl, et d'un certain point de vue, Anna en voulait aussi.

- Je veux que tu jouisses dans ma bouche, je veux te boire, dit-elle à son empaleur qui s'extirpa de son vagin pour lâcher sa sauce dans la bouche d'Anna qui avala jusqu'à la dernière goûte de son sperme.
- Que quelqu'un me prenne le cul, demanda t-elle et, sans attendre, un l'un d'eux la sodomisa en levrette sans autre forme de procès. Il noua ses cheveux dans sa main pour en faire des rênes et tout en la baisant avec force lui donnait la fessé en l'insultant.
- Salope, t'en veux plus hein, dis le que t'en veux plus, chienne lubrique!
- Ouiiiiiiii j'en veux plus! Vas y plus fort, démontes moi le cul putain !!!!
Elle suçait avec passion les bites qui se présentaient à elle jusqu'à ce qu'elle remarque que l'un des hommes avait emmené sa collègue juste côté d'elle. Belle occasion se dit Anna qui en profita pour galocher goulûment cette dernière. Et elle se firent sodomiser, en cow-girl, en même temps. Anna n'en avait pas assez, et se tourna vers le mec le plus proche.

- Prenez moi à deux! Toi en bas, prend moi la chatte et toi, prend moi le cul!!!!!! Et donnez moi quelque chose à sucer, je vous en pris!!!!!!
Et c'est ainsi qu'elle se fît baiser en double pénétration. Tous ses trous étaient pleins et elle était heureuse.
- Oui, oui, ouiiiiiii tronchez moi là, comme un salope, comme une merde, défoncez moi comme la dernière des putes!!!!
Et ils la défoncèrent. Ils la baisèrent sans ménagement, sa comparse se faisait aussi prendre en double et hurlait de plaisir. Elle bavait, son maquillage n'était que coulure grotesques et son corps tout collant de foutre.

Cela faisait maintenant une heure qu'ils avaient commencé à baiser mais Anna, commençait à fatiguer, c'est qu'elle reprenait ! Alors, elle demanda a ce que les hommes viennent la couvrir de foutre. Ils se branlèrent devant elle et déchargèrent leur foutre chaud dans sa bouche ouverte et elle en chienne docile avala sa boisson avec gourmandise.
L'un dans l'autre, elle avait passé une excellente soirée et se promettait de revenir le lendemain et de se faire son ami et sa copine.
À suivre


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aramis
Super récit, les seuls mauvais points sont les photos d'orthographe et de construction de phrases, ça casse trop la lecture. Mais sinon j'adore l'histoire, j'espere pouvoir lire la suite !
Posté le 30/06/2018


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Une partouze pour Anna 02/02
Anna la tchèque spécialisée en pâtisserie
Partouze avec 5 étalons XXL
Partouze entre amis 2
Partouze entre amis