Visite aux urgences

Une grosse chute de ma barre de pole, une épaule déboîtée, me voilà aux urgences. Je suis à moitié nue, dans la salle d’ attente. Je vais être prise en charge par un infirmier pas commode mais drôlement séduisant. Il va prendre soin de tout mon corps

Proposée le 13/05/2018 par Lectra

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Jeu érotique
Personnages: FH
Lieu: Autres lieux publics
Type: Fantasme

On est jeudi, je me rends à la pole dance. J’enfile ma veste mes chaussures et go direction la salle. Mes amies sont toutes là. Je me change, j’enfile mon micro short noir, mes fesses à moitié nues et mon petit top noir laissant deviner mes petits seins. Je suis prête.
Petit échauffement, musculation, souplesse, ça faisait longtemps ... mes muscles se tendent, les écarts sont difficile, mais j’y arrive.
On commence les exercices à la barre. J’applique la magnésie sur mes mains, le creux de mes genoux et sur mes cuisses. Je monte, serrant bien la barre entre mes jambes. Je me regarde dans le miroir. Je tente un petit butter Fly. Je m’accroche tête en bas, parfaite cambrure du dos, fessiers rebondis, jambes tendues. Je tente un regard au miroir et là c’est la chute. J’atterris violemment sur mon épaule gauche. Purée j’ai mal. Tout le monde m’encercle. La douleur et puissante je me sens partir. oh ! Non, je suis plus forte que ça. Je me relève et je rassure tout le monde.
-Ça va, je vais rentrer.
Personne ne me contredis, je ne prends pas la peine de me changer, j’entre dans la voiture. Je file aux urgences. J’ai besoin qu’on prenne soin de moi, qu’on vérifie cette fichue épaule. Avec un peu de chance ce sera un beau et ténébreux infirmier.
J’y arrive enfin. La conduite a été vraiment laborieuse. Il n’y a pas trop de monde, heureusement le temps d’attente sera court. Oh la la! tous ces regards, je regrette tout de suite de n’avoir pas pris ma veste, je sens les yeux se poser sur mon cul, se balader sur mon corps à moitié nu. Je m’empourpre. Je m’assieds rapidement et j’essaye tant bien que mal de cacher mon corps dénudé.
Mais quelle idée d’être venue aux urgences, habillée comme ça. En veille de spectacle on nous avait demandé d’être maquillée comme des poufiasses. Un infirmier s’avance vers nous ...
-Heum le problème d’épaule c’est qui ????
Mon dieu! il est canon mais je le sens froid et complètement à la ramasse. je me lève ... hésitante.
-Passez devant c’est la première à droite.

Je m’avance, il me suit, je sens son regard se poser sur mes hanches sur mes fesses ...Quel coquin ! Mais j adore ça. Faut croire que mon cul fait encore de l’effet, c’est flatteur.

-La prochaine fois évitez de vous trémousser dans les urgences. Tu as un joli cul mais on a autre chose à faire.
oh !lala il est vraiment pas sympa.
Je n’arrive pas à cerner s’il est vraiment con ou s’il se cache derrière sa blouse blanche.
-Asseyez-vous et mettez-vous en sous-vêtement !
-Heum !c’est un gag je suis déjà casi nue .
-Allez mademoiselle enlevez moi ça.
-Et avec mon épaule ?
C’est un vrai sadique ... ce gars, mais putain il a les yeux gris persans et complètement déstabilisant. Son torse sous sa chemise est un appel aux caresses. Je devine ses pectoraux bien dessinés, mmmm!!!
Mais je suis folle, je fantasme sur un gars qui pour l’instant est royalement méchant et tordu.
J’enlève mon short me retrouve en petite culotte en dentelle rouge.

-Ét le haut ? J’ai rien moi dessous.

-Mademoiselle votre haut ?

Il s’approche de moi, plonge ses yeux dans les miens et ...

-Besoin d’aide peut-être ?

Il enlève mon haut sans le moindre signe de délicatesse. Je me retrouve seins nus devant cet infirmier peu aimable. La honte ! Et pourtant il y a quelque chose en lui qui m’excite. Son parfum emplit mes narines, me fait complètement perdre le contrôle.
-Levez-vous, face à l’appareil on va faire une radio ...
Ça fait au moins 3 mois que je n‘ai pas baisé, pourvu qu’il ne remarque pas mon manque, qu’il ne s’aperçoit pas que j’ai déjà mouillé ma culotte rien qu’en sa présence.
-Radio terminée... vous avez rien du tout.
Venez mademoiselle vous asseoir et je vais vous aider à vous rhabiller.
-Ah déjà fini.
Je m’assois en face de lui ... et je ne sais pas pourquoi je suis chaude et follement attirée par sa bouche. Je m’accroche à ses larges épaules et je l’embrasse. Mes lèvres se sont collées aux siennes ma langue s’est engouffré dans sa bouche dansant au rythme de ma pulsation. Il ne me repousse pas.

-Une joueuse?

Il se retourne et ferme la porte à clé. Mes seins pointent en avant fièrement je veux qu’il m’examine. Qu’il ausculte toutes les parties de mon corps.

Il prend son stéthoscope, il écoute mon coeur qui bat de désir. Il joue avec la fraîcheur de l’appareil sur mes bouts de seins. Grr torture. Il monte le long de mes bras. Il me ligote. J’y crois pas ... avec le stéthoscope.... c’est un malade !!! Heum non c’est l’infirmier.

Je me retrouve allongée, mains ligotées derrière la tête, mes seins nus durs comme des diamants attendent de se faire sucer.

Il tire un appareil vers lui. Mais qu’est-ce que c’est ? Oh non ! Il ne va pas faire ça. Étant thérapeute, je sais ce qu’il m’attend. C’est l’électrothérapie. Mon dieu !c’est excitant et affolant. Ce beau ténébreux est dingue et j’adore ça. Il branche les électrodes à mes seins et monte l’intensité. Oh! ça irradie, ça brûle, ça fait mal. Il s’arrête juste avant que je hurle. Mes seins sont plus que durs.
Sa langue se met à tourbillonner autour de mes mamelons endoloris par le courant. Il les lèche, suçote avec douceur. Je suis déjà au bord de l’extase, mes sensations sont étroitement reliées à mon sexe. Je me tortille, je me cambre, il ne s’arrête pas. Il bouffe mes petits seins à pleine bouche. Je ne m’aperçois pas que pendant ses succions, il s’est armé d’un électrode et le colle sur mon clito.

-Arrête! je vais hurler si tu fais ça.

-Oui et j’adore voir l’affolement dans tes yeux d’allumeuse.

Il colle les deux autres à mes seins déjà endoloris. Purée ça fait mal. Le courant sur ma petite fleur me fait sortir les larmes, il descend l’intensité et voilà que c’est agréable même incroyablement bon, douce vibration.
Lui m’observe. Il joue tourne le bouton me faisant supplier d’arrêter et me faisant frôler l’orgasme. Jouant avec le haut et le bas, la douleur et le plaisir.
Lorsqu’il a terminé de faire mumuse, je suis trempée. Sa main descend le long de mon ventre, il glisse ses doigts dans mon entrejambe. Surpris, il affiche un sourire, heureux de savoir que toute la mouille étant pour lui. Il sort ses doigts trempés de cyprine et me fait partager mon plaisir. Je les suce. J’aime mon goût sur ses doigts. J’en veux plus, je veux goûter à son glaive tendu dans son pantalon....

-Fourre-le moi dans la bouche. Laisse-moi goûter ton pré-foutre.
Voyant mon regard fixé sur sa bosse, il comprend mon envi . Il délivre son engin, une belle bite.
-Tu la veux ?
-Oh oui ... !! baise-moi la bouche.

Mais non ! il prend une petite languette en bois et me l’enfile dans la bouche.

-Ouvrez grand mademoiselle.

J’exécute. Je ferme les yeux. beurk ! Je veux sa queue moi.
Mais c’est sa langue qui se faufile entre mes lèvres, sur mon clito. J’adore ... il joue avec mes sensations, il lèche, aspire comme un dieu. Ma fleur gonflée par les électrodes se laisse cueillir par ses lèvres. Ce bel infirmier est complètement barge.

Je suis couchée, ligotée, un bâton dans la bouche et au bord de l’explosion. Il grimpe sur la table à genou au-dessus de ma bouche, je crache le bâton pour accueillir enfin son sexe dans ma bouche. Son excitation, je la goûte enfin. Je lèche ses couilles, je les aspire une à une. Il gémit de plaisir. Je reprends son membre incroyable dans ma bouche. Il va et vient dans ma bouche me faisant couler mes yeux pendant que sa langue joue avec mon clito. Un 69 d’enfer.
J’écarte mes jambes au maximum lui laissant tout l’espace disponible pour s’y engouffrer. Ses doigts s’enfoncent dans ma fente sans invitation, il stimule mon point g. Ce délicieux point qui me fait mouiller de plus en plus fort. Je vais hurler son sexe toujours dans ma bouche.
Ma mouille inonde ses doigts dégoulinant le long de mon cul.
Il s’arrête, s’enlève me laissant au bord du gouffre. il s’assoit sur sa chaise. Je ne comprends pas.
-Mademoiselle, tu as mouillé pour moi
Touche-toi pour moi, fais-toi hurler de plaisir.
Lui, ne m’attend pas il se branle en me regardant. Son glaive dans ses mains il monte et descend il me fixe de ses beaux yeux. Je suis tellement excitée que je caresse ma chatte, mes seins. Je pince mes petits bouts durs. Je frotte mon clito. Mes doigts sont plein de mouille. Je le fixe dans les yeux.

-Tu m’excites sale garce !

A ses mots, je m’envois au 7 eme ciel. Mon corps se tend, mon dos cambre, je hurle de plaisir. Il s’approche de mon corps et gicle tout son foutre sur mon ventre. Je continue de me caresser avec sa semence chaude.
Il m’embrasse, me tend une serviette pour m’essuyer. Il m’aide à m’habiller.
-Mon épaule ? Je n’ai plus mal !
-Rien ne vaut que de détourner l’attention pour remettre une épaule en place.
-Prenez soin de vous mademoiselle et peut-être une prochaine fois pour une colonoscopie.
-Quoi ? Dans tes rêves!
Il ouvre la porte et part sans un regard.


Laisser un commentaire / une note :
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Pongodu21
Très excitant ! Merci
Posté le 14/05/2018


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Visite chez le gynécologue...
Visite scandaleuse d'une de mes amies
La copine de Simon lui rend visite à l'hopital
Visite médicale de ma femme, chez un faux gynéco