Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Ma Salope soumise par des flics

En route pour me retrouver, ma femme va se faire arrêter par la gendarmerie. Une négociation va se mettre en place....et l'escalade des évènements va la transformer en objet sexuel...

Proposée le 27/04/2022 par VirginDream

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Femme soumise
Personnages: Groupes
Lieu: Parking
Type: Fantasme


Tu pars de la crèche pour venir me chercher, il est 18h45.
Il fait déjà nuit. Tu te prépares dans la voiture avec un de
mes collants préférés le dim poivre en voile très fin...ta jupe
crayon et ta veste noires et tes escarpins boucles noirs.
Sexy et classe comme j’adore. Tu as finis tard
aujourd’hui et du coup tu roules un peu plus vite que la
normale, ne voulant pas perdre une miette de notre
week-end et surtout de la soirée où je t’ai prévu un
scénario soumise à des flics.
Tu roules à vive allure, allant jusqu’à 150km/h. Puis un
moment, un gyrophare bleu s’illumine dans ton rétro. Un
fourgon de gendarmes qui te double et te font signe de
sortir à la prochaine aire d’autoroute.
Tu paniques un peu et sors comme convenu à l’aire de
l’esterel.
-Bonjour madame, gendarmerie nationale. Vous avez été
contrôlé à 150km/h au lieu de 110. Je veux les papiers
du véhicule s’il vous plait.
-« Oui bien sûr tout de suite.
-« Je vais garder votre permis, vous êtes en suspension
jusqu’au jugement du tribunal qui décidera ou non de le
suspendre définitivement. Vous rouliez 40Km/h au dessus
de la vitesse, madame -« Mais ce n’est pas possible comment je vais faire pour
les travail, ma vie quotidienne, m’sieur l’agent s’il vous

Ma Salope soumise par des flics plait. »

Tu fonds en larmes, ce qui n’émeut pas l’agent d’un poil.

-« Madame il fallait réfléchir avant, n’en rajoutez pas »

-« Je ferais tout ce que vous voulez m’sieur l’agent, ce
n’est pas possible de perdre mon permis, je suis prête à
tout »
Voulant jouer de ton charme, tu écartes légèrement tes
cuisses, ce qui fait remonter ta jupe crayon laissant
apparaitre le haut de ton collant et de tes cuisses. Un
décolleté plongeant sur tes seins sans soutien-gorge te
sers d’atout supplémentaire.
L’agent scrute avec attention et ses yeux s’illuminent en
voyant tes cuisses ouvertes.
-« Vraiment prête à tout? »
-« Oui à tout » dis tu en reniflant et en essuyant tes
larmes.
-« Approchez-vous madame et écartez bien vos cuisses et
levez votre jambe gauche. »
Tu t’exécutes immédiatement.
-« Mmmmh jolie très jolie, voyons cela. »
Sa main se pose sur ta cheville, il caresse ton collant tout
en remontant sur ton mollet, genou, remonte sur ta cuisse
tout en y restant un moment puis jusqu’à ton entrecuisses.
« Alors on ne mets pas de culotte petite salope? »
Ses mots te font frissonner et rougir d’un coup...tu n’as

pas le temps de répondre qu’un de ces doigts s’enfonce à

travers le collant.

-« Mmmh ta chatte a l’air bien humide déjà, allez viens

avec moi salope »

Tu sors de la voiture sans broncher, le gendarme te scrute
entièrement et commence à bander à travers son
uniforme.
-« On va aller dans le fourgon, les collègues sont partis
chercher à manger, je te baise, tu reprends ton permis et
tu te casses c’est clair salope? »
-« Très clair monsieur l’agent »
Il ouvre la fourgonnette sur le côté et te fais rentrer en
première...pendant que tu montes il glisse sa main sous
ta jupe et plante ses doigts une nouvelle fois dans ta
chatte, il referme la porte violemment et te plaque sur un
des côtés. Tout en attrapant tes cheveux il continue à te
doigter à travers le collant qui s’humidifie de plus en
plus.
-« Mais c’est qu’elle est excitée cette pute »
Dans la foulée, il tire tes cheveux en arrière ce qui te
cambre...
-« Oh ce cul....je vais te bombarder petite pute que tu
es »
Il troue ton collant avec ces doigts.
Et plante deux doigts qui te font gémir immédiatement.
-« Tu mouilles salope hein? T’aimes ça ?»
Ta respiration est haletante....ton bassin se balance
d’avant en arrière réclamant encore plus....
-« Oui,oui,oui, encooore...mmmhh!! »

-« Voilà c’est bien salope, allez jouis espèce de

chienne!! »

Il continue à te doigter jusqu’à te faire gueuler, le plaisir

est intense, doigter par un inconnu, à la limite du viol
mais tu te surprends à aimer être traiter comme une
vulgaire putain. L’orgasme est là, ton excitation ruisselle
le long de tes jambes et commence à former une flaque
au sol du fourgon jusqu’à la jouissance .Il essuie sa main
sur ton collant et ton visage.
-« Tu m’as l’air d’être une bonne chienne toi hein, je
vais bien m’occuper de ton cas petite salope, mets toi à
genoux et montre moi ce que ta bouche de pute sait
faire »
Il sort sa queue longue et raide pendant que ta bouche se
met à sa hauteur pour l’enfourner....
-« Ooooh la pute p’tain qu’elle est bonne, à genoux la
chienne je t’ai dit »
Tu te mets à genoux et engouffre sa queue goulûment, ta
langue le lèche de partout, tu prends sa bite jusqu’au
fond de ta gorge...tu fais tout pour qu’il jouisse au plus
vite...
-« Toi tu es la reine des putes tu sais ça? Tu suces à
merveille , mets toi à quatre pattes et continue à me
pomper »
Tu es sa chienne tu le sais tu n’as plus le choix et ne
peux plus reculer...tu le suces goulument, enfourne sa
queue comme jamais. Il agrandit le trou de ton collant et
crache sur ton cul et y enfonce un doigt.
« P’tain même son cul a l’air trop bon à cette putain »

Tu te dandines de droite et de gauche tout en le suçant,

son doigt fait des aller-retour...tu es trempée. Puis il se
retire de ta bouche et se place derrière toi, attrape de
nouveau tes cheveux et enfonce sa longue queue dans
ton cul dilaté.
« Allez cambre bien salope, même ses cheveux sont
parfaits à cette pute, la bonne longueur pour se faire
baiser comme une chienne »
Tu gémis de plus en plus fort, plus tu cries, plus il
enfonce sa queue...le rythme augmente, tu es à la limite
de l’orgasme...
La porte s’ouvre...
-« Hey les copains regardez c’est celle qu’on a arrêté
tout à l’heure, ben en fait c’est un vrai vide-couilles. »
A ces mots, ton excitation monte d’un cran...
Il continue à perforer ton cul et toi la bouche grande
ouverte à gémir des : « haaaan oui hhhaaan encore
encore oui plus fort !!!»
Les deux autres gendarmes referment la porte, scrutent la
scène et te dévisagent de la tête aux pieds.
-« Elle a l’air vraiment bonne cette pute »
-« Ohh que oui qu’elle est bonne. Je lui défonce le cul
depuis tout à l’heure et je lui ai baisé la bouche à cette
chienne, tu vas voir c’est la meilleure suceuse de bites
que j’ai connu hein c’est vrai salope? »
-« Ouii ouii, je suis une bonne suceuse de bites »
Sans attendre il déboutonne son pantalon et plante sa
queue encore molle dans ta bouche grande ouverte. Ta langue se met en action et ne tarde pas à le faire bander
comme un âne, son sexe est bien plus gros et large, il

remplit ta bouche...tes gémissements sont complètement

étouffés.

« Lèche mes couilles salope! »

Tu ne te fais pas prier, sa queue te déforme tellement la

bouche que tu prends ses boules dans la main et
t’empresse d’en gober une, ta langue la lèche de long en
large.
« Putain mais quel saloooope, dis le que t’es une grosse
pute!! »
Tout en disant cela, il crache deux fois coup sur coup sur
ton visage.
« Oui,mmmmh,Vouiii,mmmmh. Ve fuis une grosse pute ».
Ton cul se fait pilonner de plus en plus fort et tu finis
par jouir une fois de plus. Tu ne peux t’empêcher de
penser qu’ils ont raison, tu es une belle salope.
-« Allez deuxième fois qu’elle jouit cette salope,
t’inquiètes petite pute on en a pas fini avec toi »
Le troisième commence à glisser sa main sur tes seins et
les empoigner, puis joue avec tes tétons...l’autre continue
à t’enculer pendant que tu suces toujours les couilles de
l’énorme queue.
-«Oh JP tu me le laisses son cul? »
-« Fais toi plaiz, je vais me mettre en dessous et tester sa
chatte, d’ailleurs regarde elle dégouline cette salope »
L’homme à l’énorme sexe se retire de ta bouche et sans
attendre te perfore l’anus...tu cries mais c’est bon, sa
queue est trop bonne. Il attrape tes cheveux et dis:
« Allez salope, allez bouge moi ce cul de pute »

Tu te déhanches sous ses coups de boutoirs pendant que

l’autre malaxe toujours tes seins et enfonce sa queue

dans ta gorge.

L’agent qui t’as enculé se place en dessous de toi et
plante sa queue dans ta chatte...
Un feu d’artifices commence, ton corps rentre dans un
état second, totalement soumise à trois bites, trois
hommes, trois gendarmes qui te prennent comme la plus
grosse salope qu’ils aient connus. Tu es leur chienne, et
ce qui te hante c’est que tu aimes ça, tu te donnes
complètement à eux.
« Baisez-moi s’il vous plait, je suis votre pute, faites ce
que vous voulez de moi »
« Oh que oui on va te baiser espèce de grosse chienne, tu
es notre vide-couilles...d’ailleurs ici tu t’appelles comme
ça maintenant: VIDE-COUILLES !!! Alors comment tu
t’appelles? »
« Je m’appelle VIDE-COUILLES monsieur. »
Les trois bites te perforent tour à tour, tes orifices se font
défoncés, ils tournent sur tous tes trous, le sexe énorme
une fois passé par tous tes ateliers dit:
-« Bon laissez moi son cul, il est trop bon, je suis vais la
transformer en puit sans fond cette pute. »
-« Je kiffe ces seins et sa bouche de suceuse de queues,
je vais me vider dedans moi »
-« Allez-y les gars faites vous plaiz, elle a besoin de son
permis de toute façon, c’est notre chienne maintenant, tant qu’elle nous aura pas vider. Je vais lui déglinguer la
chatte. .

Ta jupe crayon est sur ta taille, ta veste a été enlevé et

ton chemisier décolleté ouvert en grand pour laisser tes

seins à la portée de toutes les mains qui te baisent, ton

collant est trempé de tes orgasmes et de ton excitation.
Tu fais jouir le troisième qui aimait tes seins en le
suçant, il jouit de grosses giclées dans ta bouche, le
sperme coule tout le long de tes lèvres pour finir sur tes
seins. Il prend un malin plaisir à continuer à pétrir tes
seins tout en nettoyant sa bite dans ta bouche...tes coups
de langue nettoie son gland et le vide complètement...il
étale le foutre dégoulinant sur ton visage et ta bouche.
-«Lèche sac à foutre. »
L’homme à l’énorme bite n’a pas lâché ton cul et envoie
une explosion de foutre à l’intérieur, ton cul dégouline,
un torrent de sperme s’écoule le long de tes jambes et
s’échoue sur tes mollets et chevilles... ton collant est
tâché de foutre.
Il se dirige vers ta bouche encore ouverte et alors que tu
lèches toujours le foutre du précédent...il enfonce sa bite
une fois de plus:
-« Allez nettoie VIDE-COUILLES, je veux que ce soit
nickel »
Tu t’emploies une fois de plus à enfourner son sexe
démesuré et le lécher de part en part. Tu fais tout pour
les satisfaire et vite en finir.
Le dernier s’avance vers ton visage, tu sais que lorsqu’il
aura joui ce sera terminé, tu seras tranquille. Ta bouche est grande ouverte, ta langue réclame le foutre, il se
branle sur ton visage, tes cheveux, engouffre sa queue
dans ta bouche puis finis par lâcher une énorme purée
blanchâtre se déversant sur tout ton visage. Il secoue sa
queue sur tes joues et fini de se vider sur ta langue
pendue, récupérant les dernières gouttes.
-« Raaaaa la pute, p’tain que c’était bon. »
Tu commences à te relever dégoulinante de foutre,
souillée.
-« Qui t’as dit de te lever VIDE-COUILLES? »
-«Mais vous m’aviez dit que?... »
Un des gendarmes t’attrape par les cheveux , te plaque
au sol et te passe les menottes.
Un autre te bâillonne.
-« Bon les gars on va boire un coup et on lui remet une
tournée à ce garage à bites? »
-«C’est clair un vide-couilles pareil faut en profiter un
peu et s’amuser avec, tiens d’ailleurs... »
Il prend sa matraque, cambre ton cul et commence à
l’enfoncer profondément, un autre fais la même chose
avec ta chatte.
Bâillonnée, menottée et deux matraques plantées dans
ton cul et ta chatte...le calvaire n’est pas fini...

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)

Histoire-Erotique.org lutte contre le plagiat pour protéger les oeuvres littéraires de nos auteurs.

Cette page est destinée à être consultée en ligne et ne peut pas être imprimée ou copiée.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle. Un nombre important d'auteurs nous ont donné l'exclusivité totale de leurs textes.

Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Anonyme
Ton histoire m'a trop excité jattend la suite ^^
Posté le 10/05/2022


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Ma Salope soumise par les flics 2
Ils ont fait de moi une salope
Il fit de moi sa beurette... salope !
Ma femme est une salope
Une tante salope 1