Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Alice découvre les plaisirs lesbiens

Alice, jeune fille de 17 ans découvre les plaisirs lesbiens avec Emma, 19 ans, toutes les deux dans le même centre équestre. Cette histoire est une histoire inspirée d'une expérience d'une de mes amies, seuls les noms sont modifiés. Si vous voulez une suite bassée sur son expérience dites-le en commentaire ! Bonne lecture !

Proposée le 22/11/2018 par Aramis31

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Première fois
Personnages: FF
Lieu: Autres lieux publics
Type: Histoire vraie

La main sur la longe, je ramenais Phénix, mon cheval, après avoir passée l'après-midi à sauter les obstacles. J'étais complètement morte, le soleil frappai le sol poussiéreux qui reflétait la chaleur ardente de l'air. La porte des box annonçait pour moi une promesse de repos. Hélas, il fallait encore nettoyer Phénix et recharger le foin. Je croisai une fille accompagnée elle aussi d'un cheval. C'était Emma, une autre cavalière du centre. De deux ans mon aînée, je ne parlait pas souvent avec elle. Elle portait la tenue habituelle des cavalière: bottes noires montant jusqu'aux mollets, pantalon en toile, très moulant. Mon regard fut directement attiré par son haut qui faisait ressortir sa poitrine. Elle était simplement sublime.

Tous les garçons du centre tournaient autour d'elle comme des mouches autour d'un délicat miel. Ses cheveux blonds comme le blé retombaient en cascade sur ses épaules. Ses grands yeux verts croisèrent mon regard. Ses lèvres roses me sourirent. Je sentis mon coeur s'enflammer. Affolée, je détournai le regard. Que m'arrivait-il ? Qu'elle était cette chaleur qui s'intensifia dans mon ventre, propageant un sentiment étrange. Depuis quelques temps cela m'arrivait de plus en plus souvent. Je n'avais jamais eu de véritable relation, je trouvais les garçons lourds et inintéressants.

Enfin, j'arrivée à l'ombre que m'offrait le bâtiment principale du centre. L'odeur du foin me fit tourner la tête. J'adorais cette odeur. Elle me procurait un sentiment de bien-être intense. Le bruit des sabots contre le sol résonnait un peu partout. Phénix marchait au pas à mes côtés, me suivant de près. J'ouvris la porte de son box et entrai avec lui à l'intérieure. Dans un coin se trouvait un seau avec tout le nécessaire pour nettoyer les chevaux. Je pris une brosse et la passai sur la robe noire de Phénix. C'était un superbe Pur Sang Anglais au pelage noir comme la nuit. Je remarquai alors son sexe s'allonger, devenant de plus en plus gros. Une image sordide traversa mon esprit. Honteuse de ce genre de pensée, je la chassai en me concentrant sur mon travail. Je me retournai pour aller chercher le foin, c'est alors que je vis Emma dans un autre box. Penchée en avant, je ne voyais que les courbures de ses fesses. Elle se releva, lentement, cambrant son corps. C'est alors que je croisai son regard, profond, troublant. Un sourire sensuel soulignait son visage d'ange. Oui, elle ressemblait à un ange. Son cops raisonnait naturellement d'une irrésistible attirance. Je me détournai, des bouffées de chaleur me faisant perdre la tête. Le coeur battant, je m'affairai à brosser Phénix, sans me rendre compte que je l’avais déjà fait. Je sentis soudain un souffle chaud me caresser la nuque. La présence d'un corps derrière moi me paralysa.
- On va jouer combien de temps encore ? me susurra la voix sensuelle d'Emma.
Je me retournai brusquement. Le visage d'Emma ne se trouvait qu'à quelques centimètres du mien. Un parfum de cannelle m'enivra. Je ne savais pas quoi faire, mes mains tremblaient et mes jambes me soutenaient difficilement.
- Je... je ne vois pas de quoi tu parles, balbutiai-je en tentant de trouver une assurance
Je m'éloignai de quelques pas, me rapprochant du mur du box. Emma s'avance aussi.
- Hum, t'es sure ? sourit-elle.
- Je... je comprend pas.
Je recule encore, c'est alors que je sens le mur me bloquer le passage. Emma s'avançait, lentement. Son sourire charmeur et ses yeux envoûtants me paralysaient. Son corps se rapprocha jusqu'à me toucher légèrement. Sa poitrine caressa la mienne, un frisson glacé me traversa l'échine.
- Je... je... tentai-je de dire.
- Chut, chuchota-t-elle doucement en posant son doigt sur ma bouche.

Elle déposa alors ses lèvres sur les miennes, m'embrassant langoureusement. Ses mains s'agrippèrent à mes hanches, me collant à elle. Je sentais son corps brûlant de désir contre le mien. Que m'arrivait-il ? Je n'avais pas envie de m'enfuir, bien au contraire. Je voulais que ce baiser continu, je voulais sentir son corps nu contre le mien. M'abandonnant à ce désir, je succombais lentement à la passion. Sa main passa dans mon dos, puis descendis jusqu'à mes fesses. Elle ralentit l'allure, me laissant haletante, le souffle court.
- On résiste moins maintenant, hein ?
Emma prit ma main et me sorti du box. Encore sous le choc, je suivis la cavalière, encore l'esprit embué. Elle me conduisit un peu plus loin dans le bâtiment. Je reconnus l'espace ou était stocké tous le foin pour les chevaux. L'odeur de cannelle et du foin produisit en moi un besoin irrésistible. J'entendis la porte se refermer derrière moi dans un grincement. Le corps d'Emma se cola à nouveau au mien. Sa poitrine se plaqua contre mon dos, ses mains m'enlacèrent. J'avais envie de plus. Elle me retourna et me fit face.
- Depuis des jours je ne rêve que de toi, avoua-t-elle.
Elle prit ma main et la posa délicatement sur son sein gauche. Une onde de chaleur me parcourut soudainement et je sentis mes joues rougirent.
Dans mon bas ventre, une onde d'excitation montait tout doucement. La sensation était douce, son sein ferme. L'envie subite de la lécher à cet endroit me prit brusquement. Je n'en pouvais plus.
Nous nous couchâmes dans le foin, elle sur moi. Ses lèvres brûlantes suçaient mon cou, me procurant des gémissements. Mes mains caressaient ses fesses musclées. Je sentais une chaleur presque palpable se répandre autour de mon sexe. Lentement, un liquide coula dans ma culotte, mon corps en demandait encore. Emma défit ma veste et la jeta. Je discernais ses tétons à travers le tissu fin.
- Non… quelqu’un peut nous surprendre, dis-je dans un gémissement
- Ne t’inquiète pas, rassura-t-elle, j’ai fermé à clefs.
Sa main passa doucement sous mon haut, touchant ma peau brulante, et remonta jusqu’à mon sein. Elle enfonça sa langue dans ma mouche et mordit mes lèvres tout en titillant mon téton avec ses doigts. Elle se releva, le regard plein de malice et d’envie.
- T’as envie de voir plus ? dit-elle en caressant son corps du bout des doigts.

Je fis un rapide signe de la tête. Elle retira son haut et je pu découvrir ses seins tenus par un soutient gorge en dentelle noir. Emma se releva et retira ses bottes tout me se mordant les lèvres. Pris d’envie, je passai ma main sur mon sexe brulant. Une tâche témoignait de toute l’envie que j’avais pour elle. Emma baissa sensuellement son pantalon, il ne lui restait que ses sous-vêtements accordés. Debout devant moi, elle s’amusait à passer sa main sur sa culotte qui laissait entrevoir quelques poils blonds. D’un geste rapide elle dégrafa son soutif et le jeta dans le foin.
- Avant la culotte il va falloir te déshabiller aussi ! sourit-elle
Sans attendre, je jetais tous mes vêtements par terre y compris mes sous-vêtements.
- Miame, je savais que tu avais un corps aussi sexy !
- Toi aussi t’es pas mal lançais-je en me relevant.
Je m’agenouillai devant elle et embrassait sa cuisse. Ma main remonta jusqu’à son entre-jambe, la chaleur y était intense. Je déposai un baiser sur son bas ventre et attrapa le haut de sa culotte avec les dents. Je sentais l’odeur de sa cyprine et l’humidité du tissu. Tout en tirant, mes mains caressaient ses fesses et ses jambes. Je compris à ses soupirs qu’elle appréciait grandement.
- Tu sais y faire toi ! lança-t’elle en passant sa main dans mes cheveux.
Une fois sa culotte par terre elle s’assit sur moi et lécha mes seins. Ses doigts descendirent jusqu’à l’entrée de mon vagin inondé de cyprine. Elle e´fleura mon clito et je sentis comme une décharge électrique me traverser le corps. Je ne pus retenir mes gémissements. Un doigt s’enfonça en moi, cherchant à aller toujours plus loin. Moi aussi j’entrai un doigt dans son temple de plaisir. Surprise, Emma se mordit les lèvres et laissa échapper un petit cri.
- Putain c’est bon ! me susurra-t-elle. Vas-y doigte moi !
Encouragée, je rentrai un deuxième doigt. Son vagin se resserrait à chaque vas et vient que je faisais, son corps accompagnait mon mouvement.
- J’ai envie de te lécher, me dit-elle à bout de souffle.
Emma retira son doigt recouvert de liquide et le lécha. Cette vision m’excita encore plus ! La jolie blonde descendit le long de mon corps en léchant ma peau. Je fermai les yeux pour profiter à son maximum le plaisir qu’elle m’offrait. Soudain, je sentis sa langue passer le long de mes lèvres jusqu’à mon clitoris. La sensation fut si puissante que mes mains se resserrèrent sur ta tête, appuyant dessus.
- Oh seigneur ! soupirai-je. Oui continue je t’en supplie !
Sa langue habile léchait chaque recoin de mon sexe. Elle passait de mon clito à mon vagin et chaque coup de langue me faisait perdre la tête. Toute notion de temps disparut, il n’y avait qu’elle et moi !
- Emma c’est tellement bon ! Lèche-moi tout entière, je sens que ça monte.

Le plaisir montait sans s’arrêter. Sa langue s’enfonçait dans mon sexe palpitant avant que ses lèvres suçotent mon clito. Je ne pouvais plus rien retenir, mes gémissements se firent de plus en plus intenses et courts. Emma plaça sa main sur ma bouche pour que je ne fasse pas trop de bruit. C’est alors que je découvris l’orgasme. Tous les muscles de mon corps se raidirent et des spasmes dirent trembler mes membres. Emma ralentit l’allure en léchant doucement le contour de mon vagin. Ma main caressait ses cheveux et l’autre mon sein droit.
Reprenant petit à petit mes esprits, je sentis Emma remonter vers moi en collant son corps au mien, moite et collant de sueur. Ma tête tournait et mon cœur battait jusque dans mon sexe. Ma blonde vint se blottir contre moi et m’embrassa tendrement.
- Alors ? dit-elle un sourire en coin
- La prochaine fois c’est moi qui te ferais ça ! lui promis-je en la serrant contre moi.
- Dans ce cas j’ai hâte de notre prochaine fois !


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Elgen
Mmm très excitant... bravo
Posté le 9/09/2019

fandu21
Bien jolie histoire qui me rappelle des souvenirs. Merci à l'auteur.
Posté le 4/09/2019

Hrayne
Magnifique texte, hâte de lire la suite
Posté le 3/12/2018

Sisyphe
Merci pour ce texte hyper-chaud. Une suite ? Très volontiers !
Posté le 23/11/2018


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Alice découvre les plaisirs lesbiens partie 2
Alice ou les débuts d'une escort
Je découvre mon homosexualité 2
Claire découvre ma bite
La bourgeoise découvre le candaulisme