Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

S’envoyer en l’air en montgolfière

J’ai gagné un vol en montgolfière. Je suis nerveuse et la peur au ventre. Le voyage va me réserver deux belles surprises qui vont vite me faire oublier la peur du vide. S’envoyer en l’air à bord d’une nacelle, vous êtes partant?

Proposée le 26/09/2018 par Lectra

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Jeu érotique
Personnages: FFH
Lieu: Inclassable
Type: Fantasme

Un petit bip, j’ai un nouveau mail. Vous avez gagné un vol en montgolfière. Moi qui ne gagne jamais rien .... je suis toute excitée à cette idée.
Reste à décider si j’invite quelqu’un ou si je m’aventure seule dans ce trip. Il faut que je me décide car le vol est déjà fixé à demain après-midi. Je ne suis pas trop rassurée d’être suspendue dans le vide, mais j’ai gagné, autant en profiter.

La journée passe rapidement et nous voilà déjà 12h le jour du départ.

Pfff !!je suis vraiment toute bof. J’ai la peur au fond de mon ventre. En fait, je suis carrément angoissée.
Je passe un short qui me plaque les fesses, un t-shirt blanc léger, une petite veste de sport et c’est partie...
J’arrive sur le lieu de rdv, un peu en avance, j’aperçois ce morceau de toile, étalé dans un champs. Une grosse nacelle avec des lests tout autour... je me sens de moins en moins rassurée.
J’espère que le pilote saura me mettre en confiance avec sa belle carrure.
J’appelle, je ne vois personne. Je cherche toujours le pilote ... il y a bien une fille là-bas au loin. J’imagine qu’elle a aussi gagné au concours.
Mince, je ne serai pas une privilégiée.
Elle s’avance vers moi et à ma grande surprise enfin grande déception c’est la pilote. Moi qui voulais m’envoyer en l’air c’est raté.
Heureusement, elle est sympathique, agréable à regarder et a la conversation disjonctée comme moi. Elle m’explique le trajet, qu’on va survoler près des falaises, au-dessus des lacs...elle arrive à me rassurer pendant que le ballon se gonfle dans un bruit épouvantable. Mais quel spectacle!!
C’est le moment de grimper dans la nacelle. Elle me tend la main, une petite main et j’ai ma vie entre ses mains.
On lâche les cordes qui nous retiennent au sol et on s’envole ....

Magnifique spectacle....
La pilote contrôle ses cordages, la pression ... et effleure ma fesse à chaque passage. Je me surprends d’aimer ce contact. J’ai même envie qu elle me touche franchement. Et si je m’essayais au jeu de séduction.
On prend l’ascension dans les nuages, au-dessus des montagnes, je suis impressionnée et en même temps tellement effrayée. Je me tiens pas trop près du bord. La pilote me sourit, elle est vraiment très belle. Je papillonne, je ne comprends pas ma réaction mais je laisse mon corps aller à son plaisir. Je passe une main dans mon short et je commence à me toucher. Je caresse ma petite fleur, je me la fais gonfler. Elle me regarde surprise, mais s’approche de moi. Sa bouche sur mon cou, elle y dépose un chemin de baisers. Sa main se faufile dans ma petite culotte et je me laisse aller dans ses bras. Je suis ouverte et trempée. Ses doigts se cherchent un chemin pour pénétrer mon orifice.
Soudain, un cri vient briser nos préliminaires. Un gars suspendu par sa corde à un bout de roche, en très fâcheuse posture. Un cascadeur certainement qui s’est pris pour superman.
La pilote ne perd pas de temps. Elle manie son engin et ramène la nacelle proche de ce jeune homme. Il attrape les cordes et atterrit dans la nacelle la tête entre mes seins. Il relève la tête ... oh! il a des yeux d’un vert profond, une bouche à lui bouffer les lèvres...il se lève gêné, confus et d’un signe de la main remercie la salvatrice. Puis se met dans un coin et regarde l’horizon. Je m’approche de lui , je le trouve très séduisant. Dans ma tête tout va très vite ... je suis en manque je suis très angoissée et là, j’ai envie de me faire sauter.

Je lui passe ma main le long de son dos, et je descends jusqu à son fessier, que je pince pour lui faire comprendre mes intentions. Je me mets sur la pointe des pieds pour lui mordiller le lobe de l’oreille, je parsème de baisers son cou jusqu’à ses épaules carrées.
Il se retourne et ma bouche se plaque contre la sienne. Je sens le regard de la pilote sur mon cul. Le désir dans ses yeux me brûle l’échine dorsale.
Mais ma langue continue sa danse entre ses lèvres.
La pilote fait le nécessaire pour maintenir la direction et vient nous rejoindre. Je me tourne vers elle on enlève nos t-shirt laissant pointer nos bouts de seins. Elle a une magnifique poitrine ronde, juste ce qu’il faut pour une branlette espagnole. D’ailleurs j’imagine et ça m’excite. Le gars remis de sa surprise, de ses émotions, comprend enfin la chance: s’envoyer en l’air avec deux salopes. Il enlève son t-shirt, descend son pantalon. Il est splendide, belle ceinture d’Apollon, un corps de sportif... magnifique... mmmm!et surtout une queue déjà dure.
Nous n’avons pas beaucoup de place dans cette nacelle, nos corps se frôlent, se désirent. Le gars prend les rênes me pousse en avant, je tombe à genoux devant la pilote. Il m’ordonne de lui bouffer la chatte pendant que lui va s’occuper de mes orifices. Elle descend son short et sa culotte, pressée que ma langue goûte à sa petite fleur. Je commence hésitante, un coup de langue sur con clito, elle sursaute ... mmm!!! Je vais m’amuser à la rendre dingue. J’aspire cette petite boule qui gonfle. Elle se tient aux cordages. Je joue de ma langue de plus en plus vite, pour ralentir et la laisser reprendre ses esprits. Mais les miens sont concentrés sur son minou et je ne vois pas ce que me prépare le bel homme. Une corde autour de chaque cheville, il lâche les lests, mes jambes s’écartent je ne peux plus bouger. Toute mon intimité est à sa merci .
Je me sens écartelée, les cordes tirent méchamment sur mes chevilles, sciant ma peau. Son souffle sur ma chatte, il se tient là à quelques centimètres de ma fente, il hume, il se délecte de mon odeur. Cette attente est une vrai torture. Il souffle encore me faisant frissonner d’impatience ... je sens mon désir remplir mon entrejambe. Je le veux en moi .
La pilote réclame mes coups de langue qui avaient ralentis, elle passe les mains dans mes cheveux, tire violemment et presse ma tête contre sa chatte luisante. Je lappe sa petite fleur en essayant de trouver mon air .... mmm elle est douce , son nectar est sucré.... je m’applique ... j’essaye de me concentrer malgré ce qui se passe dans mon entrée. Ses lèvres se sont collés sur les miennes, il a commencé une ronde de folie entre mes deux orifices. Ses doigts l’accompagnent tantôt en-haut tantôt en-bas. Il explore, il écarte... il lubrifie.... il s’arrête et recule.

Il nous regarde et d’un coup d’œil à la pilote, il échange leur rôle. Je suis toujours attachée et écartée, je ne peux pas bouger.
J’ai le visage trempé de cyprine... le bel homme adepte des cordages, attrape mes bras et les attache au-dessus de ma tête. Il me prend le visage et m’embrasse violemment, sa langue dans ma bouche, il joue pendant que la pilote se couche entre mes jambes et aspire ma mouille.
Je tortille du cul. J’ai envie et besoin d’être pénétrée comme une chienne en chaleur. Le gars se relève et m’invite à sucer sa queue. J’ouvre la bouche:

- Entre très cher..

Il ne se fait pas prier. Il entre juste son bout de gland, juste assez pour me donner envie de le sucer à mort. Il le sait et il entre son membre en entier je ne peux le retenir mes bras étant ligotés. Il entre au fond de ma gorge, il ne me laisse pas respirer et y reste trop longtemps, je vais perdre connaissance. Enfin une bouffée d’air, il se retire je prends une grande inspiration. Il reste à ma porter pour que je puisse le savourer comme il se doit. Pendant ce temps, la pilote me doigte à fond, d’ailleurs je sens que sa coule le long de mes cuisses .... elle va et viens ... fait une pause pour rouler un patin au bel étranger et reprend de plus belle.
Je vais jouir ... je sens la boule de feu exploser au fond de mon ventre. Mon cri est étouffé par son sexe dans ma bouche.
Ils me laissent attachée, tremblotante et s’accouplent devant mes yeux. Il la prend en levrette, ses bras et sa tête dans le vide. Il la saute comme un fou furieux ...j’ai déjà joui mais je l’envie .... et il le sait il me regarde me fixe de son regard de feu ... il la pénètre encore et encore jusqu’à ce qu’elle hurle au milieu des nuages . J’ai recommencé à mouiller.... je le veux cet étalon .

La pilote est à bout de souffle ... lui n’a toujours pas déversé sa semence .
Mes articulations me font souffrir et je sens mon jus couler le long de mes cuisses toujours écartées. Il nous nargue. Elle s’assoie en face de moi et m’embrasse Un doux baiser qui m’embrase ...elle me pince les mamelons les rendant durs et pointus. Oh, je tortille du cul, mmmm je vais vraiment avoir besoin de sa queue.
Il se positionne derrière moi et il y va doucement, trop lentement ... je suis en manque tellement que j’ai envie de sentir ses couilles taper contre ma paroi.
Mais il prend son temps il me torture. Elle commence à lécher mes bouts de seins, j’en tremble. Mon corps est complètement à leur merci. Il m’attrape par la gorge me tire en arrière et commence à me pilonner, à me baiser comme la chienne que je suis. Il m’en faut pas plus , tout mon corps se contracte autour de sa queue. Je plonge dans l’orgasme, je jouis tellement fort que lui ne peut résister, il sort et déverse sa semence sur mon dos et sur le visage de la pilote.

Le ballon divague comme nous ... nous avons aucune idée du lieu où l’on se trouve. La pilote décide de descendre dans un champs ... et d’y passer la nuit ... une nuit qui risque d’être prometteuse.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Alain
Sympathique et chaleureuse rencontre. Mais ce qui est très drôle, c'est que par hasard j'ai publié une histoire qui vient d'être placée sur le site aujourd'hui et qui s'appelle."s'envoyer en l'air" mais moi c'est en parachute!
Posté le 12/10/2018

Lectra
Merciiii Barry Pour ton mail Heureuse d’arriver encore à te surprendre avec mes idées fantasmiques
Posté le 30/09/2018


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
S'envoyer en l'air