Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Un enlèvement particulier

J’en ai un peu marre de ce bar je décide de rentrer . Je me promène, perchée sur mes talons quand soudain des bras solides m'attrapent, me ligotent, m’entraînent dans une voiture. Arrivée dans une cabane où je vais être profondément bien accueillie

Proposée le 3/07/2018 par Lectra

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Jeu érotique
Personnages: FHH
Lieu: Forêt, campagne, nature
Type: Fantasme

Il est 2h du matin, je rentre du bar où j’ai noyé mon désespoir de femme à la quarantaine. Pourtant je ne me trouve pas repoussante, même pas mal pour mon âge, un petit 1m65, plutôt fine, mais galbée, une petite poitrine mais qui tient fermement qui aurait d’ailleurs, méritée d’être chérie. Hélas, rien a se mettre sous la dent, pourtant j’ai mis ma jolie robe noire hyper courte et des bottes rouges remontant jusqu’au mi-cuisse. Je l’avoue un peu pétasse, mon but étant de me faire monter par un bel étalon.

Je marche dans la rue déserte, je déteste cette allée sombre, longée par de hauts arbres. J’en ai des frissons. J’accélère le pas, je cours presque. Quand soudain, on m’attrape par derrière, des bras solide autour de ma taille. Je me débats, donne des coups de pied en arrière, j’arrive à lui faire relâcher ses bras grâce à mon coup de coude dans sa tête. Je me dégage et je cours. Il me rattrape par le bras, me tire fortement, je tombe au sol il en profite pour s’assoir sur moi, j’essaye de le mordre. Je me tortille sous son poids. Il arrive, avec peine, à me ligoter les poignets aux chevilles, une cagoule et me porte dans sa voiture.

Je n’ai pas vu mon agresseur... mais son parfum l’a trahi.... enfin je pense, j’espère que je vais me régaler dans le lit de mon pseudo-agresseur-amant.
On roule longtemps, trop longtemps je commence à avoir de sérieux doutes sur mon agresseur...
Est-ce vraiment mon amant ? Et si ce n’était pas lui ?
Je n’ai plus vraiment confiance en mon ressenti et l’angoisse prend le dessus. J’essaye de défaire mes liens, mais le noeud est solide et les cordes épaisses.
La voiture ralentit enfin pour s’arrêter un peu plus loin. Je n’ai plus aucune notion de temps sous cette cagoule. J’ai très chaud des perles de sueur coulent entre mes seins, ma robe est remontée, dévoilant mon porte-jarretelle.
L’ homme est descendu et s’approche de la portière. La peur me gagne. Il ouvre tire sur les cordes, mes genoux cognent le sol, ma tête s’enfonce dans le siège. Ma robe est remontée jusque sur mes hanches, dégageant mon string noir.
Son parfum me hante... pitié que ce soit lui. Il m’empoigne par les cheveux sous la cagoule tirant ma tête en arrière. Je respire très péniblement. Il prend une meilleure prise pour me transporter je ne sais où. Les larmes coulent sur mon visage. J’ai envie de crier, mais aucun son ne sort de ma bouche asséchée.

Il pousse une porte d’une cabane en bois. J’ai chaud et je suis terrifiée, malgré mon instinct qui essaye de me convaincre que ceci n’est qu’un jeu.
Il me lance sur un lit, toujours attachées. Je ne peux pas me mouvoir et tous mes muscles crient. Je suis à l’affût de chaque indication qui pourrait me rassurer.
Malheureusement, il n’a toujours pas dit mot et il ne m a pas touché. Il me laisse avec mes craintes, son silence me torture.

J’entends ses pas s’approcher enfin du lit. Je tremble. Mais surprenant, mon corps en entier l’a reconnu, l’a senti, je l’ai dans la peau. Il tremble sous l’excitation, mon pouls s’accélère je n’ai plus aucun doute c’est lui et il va me baiser.

Il me libère de ma cagoule et son sexe s’invite directement dans ma bouche. Je reconnais son petit goût, sa taille qui me fait saliver, la douceur de son bout et surtout sa fougue qu’il met à me baiser la bouche. Il y va franchement, des vas et vient. Sa queue bandante m’étouffe... il ralentit la cadence me laissant jouer un peu avec son membre durci. Ma langue l’entoure, le suçote, le lèche. Mon regard rencontre le sien. La passion nous envahit. Je mouille comme une folle.
Il le sent, il adore regarder mon plaisir couler. Il descend alors mon string, laissant échapper ma mouille le long de mes cuisses. Mon cul en l’air, il a une vue parfaite sur mon intimité. Je me trémousse, je me déhanche. Il regarde, il se masturbe.
Je suis comme possédée, cette montée d’adrénaline me fait perdre le contrôle de mes sens, de mes actes. Je coule encore et encore. Il me fixe de son regard noir . Il joue son rôle .... il va me fesser puis me délivrer .... et on baisera comme des animaux.
Mais il en a décidé autrement. Il se branle s’approche de moi, me nargue ... il fini par déposer dans un râle sa semence, à gicler tout son foutre sur mon dos.
Je suis verte de colère, attachée, excitée et frustrée. Il s’installe et me regarde.
Toutes ces émotions, j’ai besoin de décharger dans une baise violente.
Mais non, il attend et recommence à se toucher. Il s approche passe ses doigts sur ma bouche me la fait entrouvrir et récolte de la salive qu’il étale sur son membre. Et il recommence à se branler. Étonnement, je sens les papillons au fond de mon ventre, ça m’excite, le voir se caresser encore et encore, lentement, puis des mouvements rapides de va et vient. Sa main est ferme et elle sait exactement ce qu’elle doit faire pour le pousser vers le 7 eme ciel.

Mes liens me font mal, je suis prisonnière de cette corde, de cette posture, de cet homme. Je suis une statue, casi nue, à la vue de tous .... et s’il attendait du monde... ? Je me raidis à cette idée.
Et comme si mes pensées étaient en relation avec la réalité, j’entends la porte d’entrée s’ouvrir.
Que serait un kidnapping s’il n y avait pas un bel inspecteur pour sauver la prisonnière ....
Oh !et quel bel homme.... tout en muscle, cheveux court .... et en uniforme...

Il accourt vers moi, et place directement sa langue à l’entrée de ma fente. Mon ouverture se crispe se détend à envie que cette langue la lèche et la pénètre.
Je suis humide, lubrifiée coulante .... je me languis .... Délivre -moi de ce cinglé et surtout délivre-moi de la torture de l’abstinence. Sa langue divine me lèche, me baise ... oh je suis à fleur de peau. Mon corps en tremble, les spasmes me font perdre pieds. Mon agresseur sous l’excitation s’invite une nouvelle fois dans ma bouche .... et me baise littéralement . Puis entrecoupe sa baise violente de tendres baisers, de caresses dans mes cheveux . Il me connait, je suis friande de tendresse et de sexe violent un drôle de cocktail .... comme il sait également que j’aime avoir la bouche pleine ... pleine de sa queue, de ses doigts, de sa langue....
Il joue de son emprise sur mon corps, sur ma bouche.

Le beau flic me bouffe la chatte, je suis au bord de l’évanouissement tellement il est doué de sa langue .... il se redresse, j’entends la boucle sa ceinture s’ouvrir, le pantalon descendre le long de ses cuisses. Sa queue magistral me pénètre jusqu à la garde. Je m’étale en avant sous ses coup de reins.

Mon kidnappeur me redresse, me positionnant pour que sa queue s’enfonce loin dans ma gorge.
Ses mains dans mes cheveux , il se balance dans ma gorge pendant que le flic me pilonne la chatte.
Ils me laissent un peu de répit que je reprenne mes esprits .
Ils me libèrent de mes liens et m’attachent en croix dans le lit.

Un s’occupe de mes seins, et l’autre de ma chatte. Je ne suis plus que sensation je me débats, mon corps et en tétanie tellement j’aime cette torture. Ils me caressent, me pincent, m’allument ... je coule d’excitation, le lit est déjà trempé des doigts qui se sont enfoncés jusqu’à mon point g.... et stimulé comme j’aime comme je le désire .... il sait que je vais jouir, la contraction de mon corps me trahit. Il arrête et me pénètre à son tour. Oh j’aime sentir sa queue me remplir, m’étirer.
Le flic, sa queue entre mes seins, monte et descend les malaxant, les faisant danser autour de son glaive ma langue part à la rencontre de son membre à chaque remontée.
Je veux être remplie de part et d’autre ...mon kidnappeur a prévu un beau diamant qui l’enfonce dans mon anus déjà trempée de ma mouille coulante . Il me baise.... de sa queue ... mon corps réclame la jouissance ...ses doigts jouent avec mon clito, sa queue dans ma chatte , une belle bite entre mes seins qui remplie ma bouche à chaque va et vient.
Je me perds dans mes sensations et je hurle de plaisir et suffoque car son sperme vient d’inonder ma bouche il a jouit au même moment. Le filet coule sur mes joues dans mes cheveux. J’en ai partout.

Mon kidnappeur qui avait déversé sa semence une première fois, regagne d’ardeur. Je sais qu’ il va me refaire jouir... il me soulève le bassin, écarte mes jambes aux maximum, et s’enfonce au fond de moi. C’est bon . Trop bon ... je suis à lui, son sexe contre mes parois, il me baise plus fort, plus vite. La tête de lit tape contre le mur. Je jouis autour de sa queue, sous le regard du beau flic. Mes muscles se contractent si fort que je n’arrive plus à me détendre ...
Je spasme, je tremble. Il déverse tout son foutre au fond de moi me remplissant à ras bord.
Je suis comblée par deux étalons magnifiques, qui m’ont donné ce que j’avais envie et besoin .
Reste les stigmates de notre baise intense sur mes poignets.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Anonyme
Superbe !!
Posté le 2/09/2018


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :