Nuit parisienne

L'anniversaire de Caro, j'ai eu des cadeaux!!!

Proposée le 6/09/2012 par Lenny

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: extra-conjugal
Personnages: FHH
Lieu: Hôtel
Type: Fantasme

Voila 1 mois et de demie que je trompe David. François était revenu de son voyage mais je ne m'en souciai guerre, je suis désormais comblé4 avec Francki. Oui cela me parait toujours aussi bizarre quand je prends du recul mais je dois avouer qu'outre le physique il est l'amant parfait !

Je lui rends visite 3 soirs par semaine, après le boulot, restant parfois après le dîner. Nous tournions des petits films, avec des jeux de rôles parfois costumés ! J'ai eu le droit à l'écolière coiffée de nattes, à l'hôtesse de l'air, la lapine coquine comprenant les oreilles le nœud papillons, la petite queue et les poignets blancs. J'ai eu aussi le droit à la soubrette, la secrétaire, la fliquette en manque, l'infirmière sexy, la tenue latex. Il me fournit les tenues, le plaisir et je n'ai qu'à m'occuper du maquillage afin d'être la plus proche de mon rôle ! Je suis sa pornstar comme il aime me le dire ! Cela me plaît, j'aime le fait d'être filmée en plus, Francki me donne toujours une copie que je mets immédiatement dans mon téléphone afin que je me souvienne de nos ébats quand je suis seule !

Aujourd'hui nous avions prévu de nous rencontrer, malheureusement je dois annuler car ce soir nous fêtons l'anniversaire d'une de mes amis et accessoirement collègue. La journée de travail se passe bien malgré le feu qui brûle en moi, j'hésite plusieurs fois à retrouver les bras de mon amant, mais je résiste. Avant de partir, nous buvons une coupe de champagne au cabinet.
J'arrive à 21h chez Caro, tout le monde est déjà là, je suis la dernière, elle à prévu une soirée fille version mec, pizza bière histoire de décompresser ce qui n'est pas pour me déplaire, j'ai eu une semaine de boulot compliqué.

- Bah et ta tenue Mélissa ?

- Ben je suis habillee idiote !

- Oui mais non, on avait dit qu'on finirai en boite, tu va pas y aller en tailleur quand même, pour un anniversaire.

- Oh excuse moi, ça m'est totalement sortit de la tête.

- Pas grave je dois bien avoir une tenue pour toi.

- Oui mais je ne fais pas la même taille que toi !

- Pas grave on en trouvera bien une ! Elle me sourit.

La soirée se déroule plutôt bien, on rit entre gonzesse en fumant clope sur clope tout en dévalisant les packs de bière, je commence à être un peu fofolle au bout de ma troisième bière.

- Bon les filles ce soir je veux vous voir en mode pétasse, toutes, aucune exception ne sera tolérée !

- Bah ça commence par toi pouffiasse, va t'habiller !

Exactement c'est moi qui donne l'exemple ce soir ! Je ne peux m'empêcher de blaguer, je suis une fétarde invétèrée quand je commence.
Caro m'accompagne dans son dressing.

- Alors j'ai celle là, qui peuvent t'aller pour le reste sa sera trop juste.

- Ben dis que je devrais me mettre au régime pendant que t'y es, dis-je en blaguant.

- Non je t'ai déjà dit que t'es parfaite comme ça, je t'envie même ton beau 40.

- C'est gentil ma chérie ! Je lui fait un petit bisous sur la bouche.

- Essaie d'abord celle-la c'est la plus grande.

Je me déshabille dans la salle de bains et en ressort avec la robe bustier.

- Elle est trop juste, tes seins déborde du bustier on en voit presque tes tétés, et puis elle te serre trop, je n'ai pas la chance d'avoir tes hanches et tes fesses moi !

- Pas grave, ça ira de toute façon j'ai pas le courage de repartir chez moi me changer et puis je suis au dessus de la limite.
!

- Sinon tu te fais Barbie pétasse ou pas ce soir me dit-elle en sortant la trousse de maquillage ?

Quelques minutes plus tard…

- T'es bonne pouffiasse ! me disent les filles tour à tour.
J'ai lissé mes cheveux, Caro a recoupé ma frange, je me suis ensuite maquillée comme une bimbo ce le devait, une tonne de fond de teint, le rouge à lèvre rose Barbie, les smocky eyes, bien parfumée, j'ai appliqué des huiles sur mes jambes afin qu'elles brillent et j'ai surtout enlevé tout sous-vêtements !

- Vous avez vu les filles comment je l'ai relookée en sexe-symbole !

- Je suis trop sexe les filles, ils vont tous tomber !

- Bah attend t'es la seule en couple ici, laisse les-nous, plaisante Chloé !

Nous finissons nos bières et nous mettons en marche.
A 5 dans la voiture on se dirige vers la boite choisie, notre voiture attire les regards ! Tu m'étonnes 5 bombes délurées !
Nous faisons une entrée remarqué dans la boite, je sens les regards qui se posent sur moi, j'en joue en me dandinant comme une pouffe !
Nous nous asseyons a une table :

- Je vous paie une bouteille les filles, champagne !

Un grand marocain qui se présente sous le prénom de Amine. Rasée de prés, parfumée, avec un magnifique sourire, des yeux noisette, apparemment riche au vue de son costume, de ses chaussures, de sa montre...
Il me plaît, je lui plaît aussi car c'est à moi qu'il s'adresse quand il se vante qu'il est milliardaire à 36 ans. Je ne l'écoute qu'a moitié préférant profiter du champagne.
Il louche sur ma poitrine que je suis obligé de réajuster sans arrêt pour éviter qu'ils pointent le bout de leurs nez !
Je lui coupe la parole

- Je vais danser !

Sur la piste, avec Chloé, on est rejoint par Amine qui est plutôt du genre entreprenant sur une piste !
Il me prend directement comme partenaire de danse me préférant à Chloé qui comprend en rejoignant notre table.
Il se colle de plus en plus à moi se mettant derrière moi, je comprend ce qu'il désire et en bonne allumeuse que je suis a cet heure me rapproche encore plus de lui et me déhanche, que dis-je, me frotte à lui le temps d'une chanson R'n'B. Sa réaction n'est pas longue à venir je la sens entre mes fesses, une réaction que l'on va qualifier de moyenne, rien d'exceptionnelle !
Ses mains qui caressent mes hanches, mes jambes, mon ventre, mes fesses ont le don de me faire mouiller mais une fois la chanson finit je m'éclipse le temps de fumer une cigarette et me calmer, être une salope en privée c'est une chose, l'être en publique c'en est une autre surtout pour une avocate !

- Mélissa !

- Ah François ! Quelle surprise de te voir la !

- Ben on fête l'anniv de Caro, si tu veux tu peux venir a notre table après ?

- Eh bien je suis avec un client donc je ne serai pas tout seul, il sera ravi de voir des beautés comme toi.

Il a un sourire qui me fait fondre !
- Je te remercie. File moi du feu s'il te plaît !

Nous parlons quelques minutes le temps de fumer nos clopes, qu'il me fasse rire, qu'il me mate.
Je reviens à table ou Amine m'attend grand sourire, il me sert une coupe de champagne. Je m'assied à côté de lui, je réajuste mon bustier qu'il a bien sur mater.
- Tu es magnifique Mélissa.

Il pose une de ses mains sur le haut de ma cuisse découvert du fait de ma position assise et de ma robe très trop courte. Voyant que je ne réagi pas il remonte sa main petit à petit alors que mon entrecuisse se met à transpirer ce si précieux liquide qui résulte du plaisir !
Je le regarde, immobile, paralysée par l'envie qui m'électrise au moment ou il caresse mon haricot magique ! Il m'enfonça facilement 2 doigts qui ont pour mission de caresser mon point G ! Je ne retiens aucun gémissements atténuer par la musique.
- François fait alors son entrée.

- A ce que je vois tu a déjà fais connaissance avec Amine, il s'installe à côté de moi, je suis entre les deux !

- On a de belles plantes en France n'est ce pas ?

- Un peu ouai, si j'avais su je t'aurais pris tout de suite comme avocat !

- Oui mais tu n'étais divorcé encore tu n'aurais pas pu en profiter, réplique François sur un ton ironique.

Il s'esclaffe et prend ma main droite pour la placer sur son entrejambe visiblement pas reposé de notre petite danse. Je n'ose pas croiser le regard de François visiblement amusé de me voir dans tel situation.

- Toi l'avocate sérieuse que je vois au cabinet se faire aussi facilement avoir, j'aurai du être plu insistent dans mes démarches... Salope !

Le regard au loin pour éviter qu'une des copines ne me surprennent ainsi, je vide ma coupe de champagne que je gardais dans ma main gauche.

- On va autre part ?

Ah toi t'es une coquine comme je les aime, François t'as entendu ça elle veut aller autre part, elle est en demande la bonasse !

- Ah que veux-tu, les femmes françaises...

Allez vient mon ami on va s'amuser avec elle, je te dois bien ça après tout.

Nous vous dirigeons vers la sortie je réajuste ma robe lui permettant au moins de recouvrir ma chatte, j'ai ma mouille qui dégouline le long de mes jambes, Amine m'a pris la main alors que François nous suit derrière.

- Ben Mélissa tu t'en vas ?

- Ouai je m'en sent pas bien, il va me raccompagner.

- AH...j'aimerai bien ne pas me sentir bien moi aussi si tu vois ce que je veux dire !

- T'en touche pas un mot Chloé, je te fais confiance !

- Promis !

François s'installe à l'avant de la Mercedes et Amine et moi prenons place à l'arrière.

- A l'hôtel le plus cher mon ami c'est moi qui paie !

- Une princesse comme toi mérite bien cela !

Il me met à califourchon sur lui et commence à m'embrasser tout en pelotant mes seins, je me déhanche au rythme de la musique orientale.
Je me sens plus, je suis décontenancée, je n'arrive plus à penser, j'ai envie de lui, de François, d'un passant, d'un homme, de sexe !
Nous sommes déjà arrivés, François nous ouvre les portes ce qui nous stoppe dans nos baisers endiablés. Je sors la première en réajustant ma robe bustier d'où débordaient, sortaient carrément mes seins ! Amine me suit, ses lèvres toutes roses à cause de mes baisers !
Nous sommes sur un hôtel des champs, le voiturier me regarde plein d'envie, l'homme à l'accueil a lui plutôt tendance à me juger du regard, je me fais alors toute petite.
- Montez dans la chambre j'arrive, juste à régler certains frais.

François et moi montons alors à l'ascenseur et il ne se fait pas prier pour profiter de la situation il me saute dessus pour m'embrasser, me plaquant contre le mur, je déverse alors des litres de cyprine !
L'ascenseur s'ouvre devant une femme âgée, nous sortons sans rien dire et nous dirigeons vers la chambre, nous l'ouvrons et se jetons l'un sur l'autre, je sens sa virilité contre moi, elle est énorme !
Je ne peut résister plus longtemps et enlève son pantalon pour gouter à ce fruit si spéciale, LA BITE !
Je découvre ses 25 cm de plaisir et n'hésite pas à essayer de le gober tandis qu'il se déshabille.
Amine fait son entrée avec un sceau de champagne.

- Je vois que vous avez commencé sans moi.

Il se déshabille lui aussi et s'installe en face de nous pour se masturber devant la scène, sa queue est encore au repos, il essaie de la faire grossir devant nous.
François me soulève et me plaque contre le mur, il me porte en s'aidant du mur pour m'enfoncer sa queue en moi, elle rentre en moi facilement du fait de la mouille accumulée depuis le début de soirée, je la sens heurter le fond de mon vagin ce qui me procure une telle jouissance ! J'atteins déjà mon premier orgasme !
- Dans la chambre les amis !

François ne sort pas sa queue et me porte ainsi vers la chambre ! Il me dépose sur le lit toujours en moi et me saute maintenant en missionnaire alors qu'Amine me présente sa bite.
Il me caresse le visage avec, pendant qu'il libère mes seins du bustier, il sont libres de pouvoir danser après chaque coup de rein maintenant !
Amine m'offre enfin sa queue que je suce difficilement du fait de la position et des gémissements continus que je ne peux contrôler !
François accélère le rythme alors qu'Amine se sert de mes seins pour se faire une branlette espagnole. J'ai dorénavant le cul musclé d'Amine face à moi. Dans mon excitation j'entends des bruits de baisers, surprise je remarque qu'ils s'embrassent !

- Lèche moi le cul me demande Amine !

Je n'ai jamais fait ça et c'est avec une curiosité sexuelle excitante que je m'exécute, lui léchant son anus imberbe de tout poils. J'aimerai pouvoir immortaliser, comme Jacki le faisait avec sa caméra, ce moment tant il est excitant, pour me le repasser sur mon téléphone quand l'envie se ferai sentir.
Moi couchée sur un lit avec un homme me baisant en missionnaire l'autre se servant de moi pour se faire une branlette espagnole, alors que je lui lèche l'anus et qu'il embrasse son collègue de baise !

Ils inversent alors les rôles, Amine me prend ensuite en levrette sur un rythme effréné, je me tourne pour le regarder me sauter. Emporter par l'élan de la pénétration, la queue de François face à moi me cogne le visage à chaque coup de rein porter par Amine. Je comprends qu'il veut que je le suce, j'essaie de prendre sa queue comme je le peux du fait de sa taille imposante !
Un orgasme me transperce le ventre, faisant contracter mes parois vaginale qui amènent Amine vers l'éjaculation, il envoie son foutre éclaboussé mon vagin pendant que j'ai abandonnée la queue de François pour mieux gémir mon plaisir !

Amine satisfait de ma générosité sort de moi pour m'embrasser entre le pompage de grosse verge que je reprend.

- Continue comme ça ma belle, mon ami est très heureux, je vais dans le jacuzzi, rejoignez-moi.

François me relève et m'embrasse tout en me dirigeant vers la salle de bain.
Amine a posé le champagne à côté du bain, il me retire ma robe, j'enlève mes talons, toujours en contact bouche à bouche avec François qui titille mon nombril avec sa queue énorme !
Nous rentrons dans l'eau, François est assis, il m'invite à m'enfoncer sur lui, j'obéis !
Je saute sur sa queue comme une folle, je ne répond plus de rien, les jets accentuant le plaisir de ce rapport ! J'embrasse François, qui m'encourage à le baiser !

- Vas y salope, purée c'est ce que je voulais depuis longtemps, punaise qu'est ce que j'ai pu me branlé sur toi au bureau !

Je lui réponds avec mes gémissements de plus en plus fort !

- Retourne toi Mélissa, je veux te voir prendre ton pied.

François me retourne, je lui fais dos dorénavant.

Je commence a m'épuiser, je le saute de moins en moins vite, il comprend cela et prend le relais en effectuant les va et vient de bas en haut sur le rythme qu'un lapin ne pourrait concurrencer !

- Ah t'es bonne ! Un peu de champagne ma jolie ? dit Amine qui ne perd pas une miette de la scène.
Il n'attend pas de réponse en me disant cela et approche la bouteille qu'il commence a déverser dans ma bouche, j'ai du mal à boire en gémissant, le champagne coule sur mon corps. Laissant traîner sa langue sur l'intégralité de mon buste il récupère ainsi le champagne qui coule à flot.

François se retire de moi et se lève me présentant sa queue qu'il branle énergiquement, j'attends l'éjaculation faciale qui ne tarde pas a venir et heurte mon visage à plusieurs reprises de façon brutale !

- Ah c'est bien ça mon ami, elle a ce qu 'elle mérite !

- Regarde moi ma belle.

Je m'exécute.

- Ah c'est beau ça, dit-il en se masturbant

- François, viens m'aider.

Il obéit et vient remplacer la main d'Amine. Ils ne s'occupent plus de moi et entame un rapport homosexuel que je prend plaisir à mater en me servant une coupe de champagne tout en me titillant le clito.

Au petit matin :

Je sort sur le balcon avec un drap de satin pour cacher ma nudité,
Je regarde les champs se réveiller en fumant avec bonheur une cigarette sous les premiers rayon de soleil d'une journée de juin. J'ai passé une nuit de folie en me faisant sauter par 2 beaux gosses qui savaient y faire, aussi bien avec moi qu'entre eux même ! Je me souviendrai longtemps de l'anniversaire de ma chère Caro !
Je suis rentrée en taxi chez moi, épuisée, j'ai dormi tout le dimanche.
David ne m'a pas demandé d'explications particulière contrairement à Chloé a qui j'ai du tout avouer et demander à ce qu'elle n'ébruite pas notre secret.
J'ai débuté une relation extra-conjugale avec François ainsi. Je n'ai pas revu Amine qui ne vient que rarement sur Paris, préférant le doux soleil de Californie. Je lui suis par contre reconnaissante de cette nuit si particulière !



Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Voir les autres récits érotiques de cet auteur

Commentaires de l'histoire :

Little Killer
huuuuuuuummmmmmmmmmm
Posté le 22/10/2013

Anonyme
j'adore
Posté le 30/12/2012



Histoires érotiques choisies :
Une nuit parisienne
Une nuit agitée
Au milieu de la nuit.
Une nuit torride
Nuit cévenole 2