Mes amies du lycée, un harem inattendu ! (1)

Hum...j'imagine que le titre et les premières lignes parlent d'elle même ? Des jeunes, du sexe, du suspens, mon histoire. Allez venez lire, on est bien.

Proposée le 19/06/2017 par Ardiero

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Jeu érotique
Personnages: FH
Lieu: Autres lieux publics
Type: Histoire vraie

Chapitre 1 : Chaude après midi

Bonjour cher lecteur, cette histoire raconte la fin de mes années lycées, entre sexe, tromperies, amitiés et...encore du sexe.
Moi c’est Mehdi, au moment de cette histoire j’ai 18 ans depuis peu. Pour me décrire brièvement je suis un franco-tunisien aux yeux marrons et aux cheveux noirs coupés courts. La peau mat et plutôt musclé, ok je suis pas une montagne de muscle non plus mais je me débrouille, je fais 1m77. Inutile de décrire ma personnalité vous la découvrirez au fil de l’histoire non ?

A cette époque je traînais avec une bande de très bons potes, majoritairement composée de filles avec qui il s’est passé nombre d'événements marquants, événements qui m’ont poussé à poser mon histoire à l’écrit. Une dernière chose, cette histoire aura un format un peu particulier, je vous en dirais plus à la fin. Bonne lecture que ça soit à une main (quoique pour ça ce premier chapitre d’introduction n’est pas le plus adapté) ou à deux ^^.
Elle ne sera pas écrit au passé mais au présent, je trouve ça plus sympa à lire. Evidemment contrairement aux descriptions, les prénoms sont modifiés.

Ce matin c’est la lumière du soleil filtrant à travers mes volets et la chaleur qui règne dans ma chambre qui me réveille, ce mois de Mai s’est réchauffé d’un coup. Je me lève, j’attend que ma sœur jumelle cesse de squatter la salle de bain puis j’y entre me préparer. Mon téléphone vibre, j’ai reçu un sms de Claudia, une amie à moi et la meilleure amie de mon meilleur ami Arthur (relisez si c’est pas clair, on commence doucement en plus).
“Hey bien dormi ? Tu veux qu’on aille ensemble au pique nique ?” Merde, j’avais oublié pour ce pique nique, je répond à l'affirmative.


Je sors rapidement de chez moi pour aller faire quelques courses. J’habite dans une cité HLM avec mes parents et ma sœur, notre grand frère étant parti faire ses études en Russie. Une fois les victuailles du pique nique achetées j'appelle Claudia et on convient de se retrouve à l’arrêt de bus. Il fait beau et il y’a du monde dehors, d’ailleurs l’arrêt de bus est déjà surchargé.
Voilà Claudia qui s’approche de son habituel démarche gracile, elle habite dans une maison juste à côté de la cité ou j’habite avec Arthur. Alors qu’elle approche j’aperçois plusieurs regards masculins se tourner vers elle.
Il faut dire que Claudia est un véritable bijou de sensualité. On a donc l'habitude de voir tous les mecs et parfois des filles se retourner sur son chemin.
Des cheveux châtains encadrant un joli minois aux yeux bleus couleur océan. C’est une italienne/portugaise dont les origines se traduisent par une opulente poitrine ronde et ferme qui tend son chemisier vermillon, fine et musclée du ventre et des jambes, elle m’a dit faire 51 kilos pour son 1 mètre 65. Claudia possède un cul impérial, deux grosses fesses rebondies invitant à la fessée. Sans oublier sa bouche à pipe aux lèvres satinés.


Bref une bombe atomique, un croisement entre Demi Rose (en plus naturel pour Claudia) et Sophie Mudd, deux filles célèbres sur Instagram (une application de partage photos sur internets)
- Salut ça va ? prêt à rejoindre les autres? Me demande Claudia en me faisant la bise.
- Au top et toi ? Oui allons-y voilà- le bus, répond-je en l'apercevant.
On se faufile dans le bus à travers la petite foule, on trouve un petit espace ou rester debout près de la vitre. Tout le monde est serré, le bus est vraiment bondé. En parlant de bander, vu que Claudia est dos à moi, à chaque mouvement du bus ses fesses bombés se plaquent contre mon bassin ce qui ne me laisse pas le locataire de mon caleçon indifférent.
Ses cheveux caresse mon visage et son dos collé à mon torse m’offre une vue parfaite sur son décolleté. Une goutte de sueur coule le long de la courbe d’un de ses généreux seins.

Trois jeunes de notre âge juste devant nous qui la reluquent depuis tout à l’heure tentent d’engager la conversation avec elle, elle répond poliment et je ne dis rien, ils ont visiblement cru qu’elle était toute seule.
- Hey mais je te connais. T’es au même lycée que nous non ? Demande le premier.
- Tu vas où là ? On a une soirée ce soir tu veux venir ? Renchérit le second.
- Oui vous y êtes je vous ai jamais vu ? Je vais à un pique nique avec des amis. Ce soir ? Je sais pas, y’aura des gens que je connais ? Leur demande Claudia en papillonnant des cils.
Au fur et à mesure qu’ils s’approchent Claudia recule et mon pénis en érection finit inévitablement par s’encastrer entre ses deux sphères, elle ne semble pas le remarquer. Je m’immobilise en profitant du contact de Claudia et de son parfum exquis.
- Tu seras la seule fille mais on s’amusera bien t'inquiète on te traitera comme une princesse, déclare l’un avec un sourire qui se veut charmeur. Enfin, qui se veut seulement.

Ils s’approchent d’elle et l’un d’eux sous prétexte de se tenir à la barre à côté d’elle plaque son avant bras contre les pointes de ses obus. Elle ne réagit pas et continue répondre en jouant avec une mèche de ses cheveux. Quand elle fait ça il est difficile de savoir si elle fait exprès de jouer avec eux et use sciemment de ses charmes ou si elle n’en a pas conscience. Puis très vite l’un d’eux lui demande son numéro de téléphone, c’est la que je crois comprendre que Claudia est en fait gênée mais cache sa gêne derrière de la sympathie pour pas énerver les trois mecs. Je décide d’intervenir.
- Euh les gars vous voyez bien qu’elle est avec moi non ?
- Ah pardon on t’avais pas vu, répond un d'eux, gêné.
- Et alors t’es son copain ? Rétorque le second, plus agressif.
- N…
- Oui oui c’est mon gars en fait, l’interrompt Claudia en se tournant vers moi.
Le mec agressif m’affronte du regard puis lui et ses potes s’éloignent. Claudia me jette un regard.
- Pourquoi t’as rien dit plus tôt ? demande-t-elle.
- Désolé, vu ton attitude j’ai cru que tu te foutais de leur gueule, répond-je en apercevant les trois gars qui nous regarde avec suspicion.
- C’est vrai que c’était marrant au début, glousse-t-elle avec sourire en coin, bref merci à toi “copain”, continue-t-elle en se mettant sur la pointe des pieds pour déposer un bisou sur ma joue, juste à côté de mes lèvres. Ses lèvres sont douces et légèrement humectés. De là ou ils sont les trois dragueurs du dimanche ont sans doute l’impression qu’elle m’embrasse sur la bouche et me lancent un regard jaloux avant de se désintéresser de nous.

On arrive finalement à notre arrêt. Ouf, un peu d’air frais, j’étais en train d’agoniser dans le bus même si une agonie en si charmante compagnie n’est pas des plus déplaisante. Xavier nous attend près de l’arrêt.
Xavier est un camarade de classe à moi avec qui je suis devenu ami cette année, c’est un garçon blond de la taille de Claudia, avec des yeux gris tantôt malicieux et scrutateurs (notamment en présence de filles) et tantôt torves et vagues (notamment quand il a bu) c’est un gars sympa quoique parfois vantard et qui a toujours des exploits à raconter, exploits qui me paraissent la plupart du temps inventés, je sais que Arthur ne l’apprécie pas trop à cause de ça. En tout cas moi je l’apprécie.

On entre dans le parc un peu en retard et on se dirige vers notre coin de prédilection, un endroit que j’ai trouver avec Arthur quand on était plus jeunes. Un espace vert à l’abri des regards au pied d’un grand arbre.
Les autres sont déjà là. Arthur, Natasha et Alicia. C’est parti pour les présentations, je serais bref. Arthur mon meilleur ami, plus petit que moi, il frôle le cliché du binoclard maigrichon même si j’essaie de le pousser à faire du sport. Il est du genre intelligent mais il manque un peu de confiance en lui notamment avec les filles, pourtant je suis sûr que s’il en gagnait un peu, sa tignasse bouclés et ses yeux verts feraient des ravages.
Natasha est une fille de l’est brune vachement cool et sexy, elle fait un max de sport et ça se traduit par un corps souple et musclé à commencer par son boule qui attire le regard. Elle a une poitrine de taille raisonnable qui tient bien en place. Contrairement au reste de sa personne puisqu’elle ne tient jamais en place. Sans oublier qu’elle a des yeux verts assez splendides.
Quant à Alicia c’est une jeune fille petite de taille et plus timide que les deux autres filles. Elle fait très fille de bonne famille toute sage dans son caractère, toujours bien habillée et polie. Son physique donne aussi cette impression, un vrai petit ange, de grands yeux noisettes innocents, de longs cheveux blonds brillants et bouclés. Par contre cette fille a une paire de loches extraordinaire, avant elle était ronde mais depuis un an elle s’est énormément affinée tout en gardant son impressionnante poitrine. Malheureusement elle ne la montre pas très souvent c’est une fille pudique.

Je salue Arthur et les autres puis on s’assoit pour pique niquer. Arthur nous prévient qu’un pote à lui arrive, je lui lance un regard dubitatif, il ne m’en avait pas parler. Je commence à manger avec Xavier et Arthur même si vu comment leurs regards s'attardent sur les filles plus que sur la nourriture ce n’est pas ce qui est sur la nappe qu’ils ont envie de bouffer.
Le téléphone d’Arthur sonne et mon binoclard préféré va chercher son pote. Quand il revient j’écarquille les yeux de surprise.
Tanguy ! son pote est un petit connard que je connais depuis le collège. Un grand brun au sourire éclatant. On s’était perdus de vue et je pensais qu’il avait déménager. Ce bâtard m’a...volé ma meuf (il a eu de la chance) et a dragué ma sœur.

Je le salue froidement et on fait tout les deux comme si on ne se connaissait pas. Je l’observe saluer mes amies avec son sourire de beau gosse stupide. Je dois admettre qu’avec sa mâchoire carré et ses épaules larges il n’est pas moche. Le pique nique reprend. Plus tard Arthur s’approche de moi.
- Mec pourquoi tu regardes Tanguy aussi mal ? Tu le connais ? Me demande-t-il.
- Je le regarde normalement.
- Mais oui bien sûr, arrêtes ton char, t’as vu comment tu l’as salué ? Insiste Arthur.
Je soupire et lui explique qu’on est des vieux ennemis. Puis je lui promet de faire un effort.

Un peu après Natasha propose de jouer au jeu du “devine ce que tu goûte” et moi Tanguy et Alicia la rejoignons sur le côté en laissant Claudia, Arthur et Xavier discuter entre eux. De notre côté, on se bande les yeux chacun notre tour puis on met un peu de nourriture dans la bouche de celui qui ne voit rien, puis ce dernier doit deviner ce qu’il goûte. Pendant tout le jeu je remarque que Alicia a un comportement un peu bizarre, elle reste à côté de moi tout le temps, c’est limite si elle ne me colle pas. Puis elle glousse dès que je parle à croire qu’elle se moque de moi, elle parle aussi exagérément fort.

A un moment c’est Natasha qui a les yeux bandés, pour rigoler au lieu de lui mettre la fourchette dans la bouche j’approche deux doigts de ses lèvres.
- Allez ouvre grand ma petite, dis-je ce qui fait rire les autres.
- aahh, fait l’ukrainienne en ouvrant la bouche.
Elle prend mes deux doigts en bouche et lève un sourcil, amusée. Visiblement elle a immédiatement deviné ce que c’était. A ma grande surprise elle ne recrache pas mes doigts mais resserre ses lèvres dessus.
Elle se met à les sucer de bas en haut en simulant une fellation. Je suis immédiatement électrisé. Tanguy éclate de rire alors qu’Alicia se fige en silence. Natasha délaisse enfin mes doigts et retire son bandeau en me lançant un clin d’oeil provoquant. Alicia se lève et se dirige vers les autres au moment ou Claudia arrive vers nous. Je me demande si Alicia s’éloigne pour éviter Claudia, ça m’étonne puisqu’elles sont très amies.

Leur amitié a débuté il y’a deux ans et c’est comme ça que Alicia est entré dans le groupe. A ce moment on était dans la même classe mais pas encore amis avec la pulpeuse blonde. Je me rappelle qu’à l’époque on avait beaucoup de racailles et de connasses hypocrites dans la classe. Claudia étant la plus belle (et plus bonne) fille de la classe, il n’a pas fallu longtemps pour que les autres élèves colportent des rumeurs débiles sur elle.
Elle aurait sucer dans les toilettes entre deux cours. Elle coucherait avec le prof de maths pour améliorer ses notes. Elle aurait fait de la chirurgie esthétique ou elle se serait faite passer dessus par une classe de terminal...etc etc.
Du coup les autres mecs la faisait souvent chier, main sur ses fesses parfaites par accident, photos de son décolleté qui tournaient ensuite sur les réseaux sociaux. Pourtant elle n’a jamais cédé ou montré aucune faiblesse.

Un jour donc, après un cours de sport certains de mes sympathiques et matures camarades ont trouvé intelligent de se faufiler dans les vestiaires des filles pendant la douche pour piquer les vêtements de sport et les vêtements de rechange de Claudia. Ils espéraient la voir courir en sous vêtements vers la sortie. Arthur a tenté mollement de les en empêcher mais le courage n’était pas son fort. Quant à moi...j’avoue que j'étais curieux de voir comment tout cela allait finir.
A la fin du cours alors qu’on était dans le vestiaire pour gars, Claudia est entré dans le vestiaire avec son sang froid habituel. Il y’a eu un petit moment de silence ou les regards d’une vingtaine de lycéens étaient subjugués par ce corps bandant à outrance. Ses seins prêts à faire éclater son soutien gorge rose et sa culotte assortie cachant à peine l’objet de tant de rumeurs fantasmés. Après ce petit moment de flottement, les garçons qui avaient volé ses vêtements se mirent à rire et l’un d’eux commença à la filmer avec son téléphone. C’est à ce moment que l’armure de Claudia se fissura et pour la première fois la jeune fille craqua. En une seconde la fille forte qu'ils avaient l'habitude d'embêter disparu et elle fondit en larmes en sortant du vestiaire. Les garçons cessèrent aussitôt de se moquer et je crois que c’est à ce moment qu’ils se sont rendus compte de la portée de leurs actes.

Et à peine deux minutes plus tard, Alicia, la petite blonde rondelette toujours cachée derrière sa frange, la fille silencieuse de la classe et toujours à l’écart a déboulé comme une furie dans le vestiaire en hurlant des insultes à l’égard des garçons qui avait fait pleurer Claudia, elle a récupéré les vêtements en administrant des coups de sacs à tout va et a obligé le mec qui avait filmé à effacer la vidéo. Puis elle avait réconforté Claudia en lui rendant ses fringues.
Ce jour là elles sont devenues amies et Alicia a rejoint le groupe. Depuis ce temps là elle a bien changé , sa frange a disparu, elle a bien maigri et les garçons ont commencés à s'intéresser à elle. Celle qu'ils appelaient Mimie Mathy ressemblait maintenant plus à Kate Upton.
Sa personnalité elle n’a pas changé mais désormais, derrière son apparence timide on sait qu’il y’a une fille forte prête à tout quand on touche à ses amis.

Enfin bref, pourquoi est ce que je vous raconte ça moi...revenons à nos moutons, donc Alicia est allé rejoindre Arthur, et Claudia est venu avec Tanguy, moi et Natasha.
- Vous faites quoi ? un colin maillard ? Demande la nouvelle venue.
- Non du tout mais puisque t’en parles pourquoi ne pas en faire un ? Suggère Tanguy.
On se met en place et c’est Claudia qui hérite du bandeau puisque c'est la dernière arrivée. Une fois aveugle elle se lève et on se place en cercle autour d’elle. Claudia tente maladroitement de nous attraper en sautillant dans tous les sens ce qui fait remuer ses formes. Moi et Tanguy nous rinçons soleil alors que son petit haut rouge se soulève lorsqu’elle tourne sur elle même, dévoilant sa taille fine.

Natasha comme à son habitude prend le plus de risques et s’amuse à toucher Claudia avant de reculer pour ne pas se faire attraper. Se contentant de toucher son épaule au début elle devient plus audacieuse et profite d'un moment ou Claudia a les bras levés pour tripoter un de ses seins par derrière.
- Euh j’espère que c’était Natasha et pas un de vous les garçons, glousse Claudia en agitant les bras dans le vide.
- Oui évidemment que c’est elle, répond Tanguy en claquant son cul rebondi.
- Ok, ba évitez d’en profiter messieurs ! répond la jeune fille.
Natasha et moi lançons un regard désapprobateur à Tanguy qui hausse les épaules en souriant. Si il dépasse encore les limites j’irais lui foutre mon poing dans la…
Comme mon attention était détournée je n’ai pas fait attention à Claudia qui fonce vers moi d’un coup. J’essaye de reculer mais je trébuche sur une motte de terre et tombe dans un parterre de fleurs. Claudia me tombe dessus en criant “attrapé !” alors que notre chute projette un tas de spores et de pétales dans les airs. Claudia est à cheval sur moi, elle enlève son bandeau en riant. Son bassin est collé contre le mien et un sourire charmant se dessine sur ses lèvres pulpeuses, elle a hérité du meilleur de ses racines italiennes.
- C’est parce que tu as perdu que tu as cet air ébahi ? Se moque-t-elle gentiment.
- Vas-y bouge de là au lieu de dire des bêtises, tu pèses lourd en plus, répond-je.
- Ah bon ? Ça n’a pas l’air de te déranger d’habitude…
On se fixe pendant une longue seconde puis elle regarde sa montre et se relève en signalant qu’il est l’heure du départ puisque le parc va fermer. Moi je lance un regard vers Arthur pour voir si il n’a pas vu la scène. C’est sa meilleure amie mais je sais que pendant longtemps il l’aimait en cachette, du coup j’ai peur qu’il le prenne mal.

Alors qu'on marche dans la rue, Arthur s’approche justement de moi. Il commence à me demander ce que je pense d’Alicia. Vu son air conspirateur je fini par comprendre que j'intéresse Alicia, voilà qui explique son comportement un brin curieux. Je lui répond que pour l’instant elle ne me plaît pas tant que ça. Puis j’hésite un peu et lui demande en culpabilisant un peu si il a toujours des sentiments pour Claudia. Il me dévisage, l’air intrigué puis répond en rigolant que ce n’est plus le cas depuis belle lurette.
Oui je le crois, il dit visiblement la vérité.

Soulagé, c’est le cœur léger que je prend le chemin de la maison. J’ai plutôt hâte d’être en vacances, car Claudia a proposé à la bande de venir passer les vacances d’été dans sa maison de vacances au Portugal. Enfin pour ça il faudra d’abord obtenir le bac, et pour un branleur comme moi c’est pas gagné.


***


Voilà voilà, j'espère que vous avez apprécié, la suite bientôt, n'hésitez pas à commenter ça motive et la suite n'en sera que meilleure. Ah oui concernant le format un peu spécial de mon histoire. En fait j’en écris deux en même temps, liées l’une à l’autre. Il y’a celle ci et “Claudia, ma meilleure amie devenue salope” qui est du point de vue d’Arthur.Attention c’est plus que juste la même histoire d’un autre point de vue, c’est le même univers et les mêmes personnages mais une autre histoire. Vous pouvez très bien n'en lire qu'une mais l'intérêt de ce mode d’écriture c’est que certaines zones d’ombres dans une histoire sont éclairées dans l’autre. Evidemment cette histoire étant majoritairement tirée de faits réels (avec son lot d'exagération et de modifications fantasmés de la réalité pour rendre plus érotique le tout) vous vous demanderez peut être si je suis Arthur ou Mehdi. Je laisse ça à votre imagination. ;)


Laisser un commentaire / une note :
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Syrph850000
Superbe à très vite pour la suite...
Posté le 27/06/2017

Anonyme
A quand la suite ?
Posté le 26/06/2017

Anonyme
Punaise cette histoire est parfaite continue stp je serais la au rdv et je laisserais un commentaire comme preuve de mon passage
Posté le 19/06/2017


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Mes amies du lycée, un harem inattendu (2)
Visite scandaleuse d'une de mes amies
Le harem de Patrick, Xavier offre un étalon à sa femme
Moi et la plus belle fille du lycée
Ma meilleure amie Caterina et le lycée