Moment d'extase

Première rencontre entre un homme et une femme qui attendent ce moment depuis longtemps...

Proposée le 9/01/2017 par cupidon

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: extra-conjugal
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

Tu m'ouvres la porte, ta robe courte moule tes formes sublimes. J'admire les fines bretelles qui dévoilent tes épaules et la naissance de tes seins. La porte se referme, je suis enfin chez toi. Je pose ma main sur tes hanches et je t'embrasse longuement. Nos langues se mêlent, je me délecte du goût des tes lèvres. Mes mains caressent tes fesses à travers le fin tissu de ta robe, puis elles descendent sur tes cuisses nues et remontent sous ton vêtement. Mes mains se glissent dans la raie de ton superbe petit cul.

Une d'entre elles se dégage pendant que l'autre poursuit ses caresses. Elle dégage les bretelles de la robe et du soutien gorge blanc (ou rouge ; ces deux couleurs doivent t'aller à merveille). Ma bouche se pose la naissance des seins, tu transpires légèrement et je hume avec délice ta peau de fille excitée. J'appuie mon sexe tendu contre ton pubis à travers l'étoffe de nos vêtements. Ma main continue le déshabillage, la robe descend, le soutien gorge tombe et révèle tes seins noirs aux larges aréoles tendues, je mordille tes tétons tendrement. La robe est à tes pieds nus, tu t'en dégage souplement. Tu es debout vêtue d'un string arachnéen, je me mets à genoux pour adorer ta beauté. Mes mains serrent tes cuisses et mon visage se pose sur ton pubis à peine recouvert par le fin nylon blanc. J'embrasse ta fente à travers l'étoffe, je fais glisser le string et me voilà en adoration devant ton mont de Vénus. Il sent le savon de la toilette matinale et le chaud parfum de la fille prête à se livrer. Tu es légèrement humide ....
je descend doucement ton string blanc que tu rejettes au loin avec grâce, te voilà entièrement nue et offerte. Je me débarrasse à la hâte de mes chaussures et chaussettes, tandis que tu déboutonnes ma chemise puis défais ma ceinture. Tu te mets à genou et descend le zip de mon pantalon, tu défais le bouton et fait descendre mon jean. Me voici en slip déformé par l'érection. Tu masses doucement ma queue et mes testicules à travers l'étoffe puis tu me débarrasses de mon dernier vêtement.

De la pointe de ta langue, tu effleures ma verge, de haut en bas doucement, tu embrasses mes couilles gonflées et tu me prends en bouche, le gland tout d'abord puis toute ma hampe dressée. Tu serres doucement en happant de plus en plus loin. Mes mains s'égarent sur tes seins, remontent vers ta tête et marque le rythme de la fellation fabuleuse que tu me prodigues. Je mets fin à ce moment délicieux en me dégageant. Tu te redresses, m'embrasse à pleine bouche et m'amène par la main vers ton lit.
Tu t'installes en levrette et écarte avec tes mains tes petites fesses noires, me montrant de façon impudique les plis de ton petit trou et m'invitant à y goûter ….

Je ne résiste pas à cet appel impudique et passe ma main dans ta raie offerte, puis ma langue. Avec ma salive, je lubrifie ton petit trou et je te tends mon doigt que tu mouilles avec ta bouche. Tout est prêt pour un doigt fureteur qui caresse doucement les plis puis s'enfonce doucement et commence un doux va et vient. Au bout d'un moment, tu te dégages et m'invite d'un geste à me coucher sur le dos. Tu me chevauches tête bêche, m'offrant en spectacle ton minou humide, je cale ma tête sur l'oreiller et je plonge mon visage entre tes cuisses. Je raffole de ton odeur musquée de femelle en chaleur. Tu n'es pas en reste et tu mets en bouche ma bite dressée au bout de laquelle perle une petite goutte de désir. Avec mes mains j'écarte tes fesses et mon doigt inquisiteur reprend le chemin de ton petit trou tandis que ma langue passe et repasse le long de ta fente, s'attarde sur ton bouton et que mon nez se remplit de ton parfum intime. D'une main tu presse mes couilles et ton doigt s'égare vers ma raie humide de désir, oseras tu pousser plus loin ?

Je retiens ton geste (j'aime me faire doigter mais il faut que le doigt soit bien lubrifié, que ce soit accompagné d'une fellation et que je sois complètement passif), on garde ce plaisir pour plus tard ....

Nous poursuivons nos caresses buccales, tu mouilles de plus en plus et tu marques ton plaisir par une fellation de plus en plus profonde, ma queue est douloureuse de tant de plaisir. J'accentue la pression sur ton clitoris, ma langue s'y appuie dans un mouvement de rotation de plus en plus rapide et un deuxième doigt rejoint le premier dans ton petit cul. Tu jouis et inonde ma bouche de ce délicieux suc féminin. Tu te dégages, bascule sur le dos, remonte tes jambes en les écartant pour offrir ta vulve ouverte et impatiente, mon sexe dressé s'y enfonce lentement, nos bouches se retrouvent. Nos baisers sont pleins de la senteur de l'autre, j'appuie ma poitrine contre tes seins dressés tout en continuant mon va et vient en toi. Un long moment se passe, on alterne douceur et violence, je m'amuse à me retirer presque totalement puis à te reprendre profondément. Je sors de ton sexe et te fait mettre en levrette, je regarde ton cul offert, tes seins qui touchent le drap, tu n'es plus qu'une femelle offerte au mâle, c'st excitant !

Je m'engouffre en toi, me cramponne à tes hanches et j'accélère mes va et vient, mes couilles claquent contre toi, tu les saisis par dessous et les presses .... j'explose en même temps que toi.
On roule sur le coté et je reste encastré en toi, mes mains sur tes seins, mes lèvres contre ta nuque. peu à peu l'excitation retombe et je débande. On reste un long moment à nous repaitre de ces moments, le corps encore plein de sensations.

Je bouge un peu pour me décoller de toi, je te regarde, tu es si belle !


Laisser un commentaire / une note :
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Alexandre et Béa 4 : Un moment de plaisir plus chaud encore que l’eau du Bain