Une révélation - Episode I

Après que ma femme Laura ait décidé de faire de moi l'esclave de sa mère...cette dernière s'est mise en tête de faire de moi un esclave familiale...Ce premier épisode raconte comment elle initie sa troisième fille Sophia.

Proposée le 8/10/2016 par subdan

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: SM, bondage
Personnages: FFH
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

J’étais à nouveau en stage chez IDOLE…mon 4ème stage pour être précis…IDOLE avait progressé très vite et exerçait désormais sur moi une véritable emprise ! Elle exigeait toujours davantage…et m’imposait toujours plus de douleur et toujours plus d’avilissement…Certes c’est un peu moi qui l’avait « formé » mais elle volait désormais de ses propres ailes, l’élève avait dépassé le maître et elle me faisait désormais payer tous mes atermoiements pour « rattraper le temps perdu » avait-elle coutume de dire !

Elle s’était donné un double objectif à court terme : me dresser en duo avec une amie et m’offrir à un homme…J’avais compris qu’elle comptait tirer partir de ce nouveau stage pour passer à l’acte mais je n’en savais pas plus.
Le stage avait débuté comme de coutume : mise en condition rapide, sévérité extrême, taches domestiques incessantes…pour me briser disait-elle et me rendre plus rapidement docile.

Le 2ème jour elle me demanda de concevoir un caisson en bois étanche surmonté d’une lunette de WC afin de faciliter la pratique du toilet training…Cela était surprenant car elle n’avait jamais manifesté l’envie d’avoir recours à ce genre d’accessoire préférant utiliser directement ma bouche. Elle me conduisit chez Castorama afin que je puisse fabriquer l’accessoire le jour même. Le fond était constitué d’une cuvette afin de récupérer tout ce qui n’aurait pas été avalé…et finir le travail ! Evidemment le soir même elle l’essaya et je dus à l’issue de la séance boire le contenu de la cuvette…
Le lendemain en fin de matinée alors que j’étais occupé à nettoyer les joints du carrelage du salon avec une brosse à dent et du savon elle entra dans la pièce, habillée, visiblement prête à partir en ville…Elle portait un legging brillant, son pull Idole, ses escarpins JB martin et un manteau en simili cuir bleu clair :

- Au pied étron

Je la rejoins à 4 pattes puisque je n’avais pas le droit de me déplacer autrement en sa présence. Elle accrocha une laisse à mon collier et traversa le salon pour m’emmener sous l’escalier. C’est en effet dans ce réduit qu’elle me consignait en son absence : nu bien sûr, à genou, mon collier accroché aux étagères en bois où elle range ses chaussures, mes mains attachés dans le dos et une cagoule sur la tête…elle avait décrété que l’attendre devait être douloureux et angoissant !

- A tout à l’heure pour une grosse surprise petite merde dit-elle en frappant la pointe de son escarpin sur ma cage de chasteté

Elle éteignit la lumière, ferma la porte du réduit à double tour et quitta la maison…

Comme à chaque fois que je me retrouvais dans cette situation je guettais le moindre bruit signalant son retour, je parvenais à m’assoir mais j’avais intérêt à être à genou quand elle arrivait si je ne voulais pas être très durement puni ! En plus si elle découvrait ma tricherie il lui suffirait d’accrocher le collier une étagère plus haut pour m’obliger à rester à genou.
Après au moins 2h00 d’attente j’entendis la voiture arriver. Je me remis à genou rapidement mais fit tomber quelque chose, sans doute des chaussures, sur le sol…Une clé dans la porte d’entrée, des bruits de talon sur le carrelage de l’entrée…et soudain 2 voix ! Celles d’IDOLE et de sa fille Sophia ! Je les entendais bavarder sans pouvoir deviner de quoi elles parlaient…Soudain les voix s’approchent…J’entends le bruit des talons dans le grand couloir…Elles ne parlent plus. Je retiens mon souffle. La clé s’enfonce dans la serrure et j’entends IDOLE dire :

- Tu es prête ? Je vais te montrer ça, tu ne vas pas en revenir !
La porte s’ouvre, la lumière s’allume.
- Voilà mon chien ! Voilà ce que j’en ai fait ! dit IDOLE en riant
- Non ! s’écrit Sophia, mais c’est dan, que fait-il ici celui-là ?
- Il est à moi ! Au début Laura me l’a prêté par jeu, puis elle a fini par me déléguer son éducation…sauf qu’avec moi il en bave !
- Mais Laura est au courant
- Bien entendu !
- Quand tu m’as parlé d’un esclave j’étais loin d’imaginer de le retrouver là !
- Et c’est bien lui…quand il est à la maison il n’est plus qu’une petite merde insignifiante
- Le fait est qu’il est tout de suite moins arrogant…
- Et tu es loin d’avoir tout vu…C’est sans limite…Tout ce que tu imagines il l’acceptera
- Mais pourquoi ?
- Parce qu’il est à moi, voilà pourquoi…et à partir de maintenant il est aussi à toi !
- Waow…c’est dingue ! Je ne réalise pas !
- Je vais te montrer

IDOLE s’approche et enlève ma cagoule. Je suis aveuglé, j’ai du mal à ouvrir les yeux.

- C’est quoi ces chaussures par terre étron ?
- Je ne sais pas IDOLE
- Ah oui ? Elles sont tombées toute seules ?
- Sans doute IDOLE
- Je suis certaine que tu les as fait tomber en changeant de position, en avais-tu le droit ?
- Non IDOLE mais je vous assure
- Silence ! Tu mérites une bonne correction, cela va montrer à Sophia ce que tu es

IDOLE sort du réduit et monte à l’étage. Sophia est plantée devant la porte et me regarde en silence avec un sourire tout à la fois triomphateur et embarrassé. Elle me fixe, je la regarde dans les yeux. IDOLE revient avec 2 badines en bois, je baisse immédiatement les yeux.

- Est-il normal qu’il ne baisse pas les yeux quand il me regarde ? interroge Sophia
- Ah vraiment ? Non c’est inacceptable

Elle se penche vers moi et me crache sur la figure

- Tu vas déguster ! Tu te souviens ? « la furie en colère » écrivais-tu ?
- Oui IDOLE
- Alors serre les dents

IDOLE recule et se met à me frapper au hasard, tête, poitrine, épaules, cuisses…sa badine n’épargne aucune partie de mon corps, je gémis tant la douleur est vive

- Continue à couiner comme un cochon, cela m’excite et me donne encore plus de force

Les coups continuent à pleuvoir…Elle s’arrête enfin…Je voudrais m’écrouler sur le sol mais mon collier me tient contre l’étagère.

- Tu veux essayer demande-t-elle à Sophia ?
- Je ne sais pas si je vais savoir ?
- Rien de plus simple, tu ne te poses aucune question, tu tapes, tu verras ça défoule !
- Tu devrais lui cracher dessus d’abord pour lui dire bonjour
Sophia s’approche :
- Regarde-moi dit-elle

Je lève la tête. Elle me gifle violemment. Une fois, puis deux, trois, quatre fois…

- Ne t’avise plus de ne pas baisser les yeux en ma présence. Compris ?
- Oui Sophia

Une nouvelle gifle s’abat sur mon visage déjà en feu.

- Quand tu t’adresseras à moi ce sera MADAME. Compris ?
- Oui MADAME
- Passe-moi ta badine Maman
- Mais j’en ai préparé une rien que pour toi !

Sophia fait un pas en arrière et commence à frapper…Rien à voir avec IDOLE…Ses coups ne font presque pas mal, je donne le change en me tortillant mais IDOLE n’est pas dupe :

- Il simule, il se moque de toi ! frappe plus fort !

Sophia délaisse la badine et recommence à me gifler en me fixant dans les yeux. Son regard s’illumine, je sens soudain la flamme de la domination monter en elle ! Elle s’arrête enfin…et crache sur mon visage.

- Tu peux baisser les yeux maintenant grosse merde !
- Et bien les présentations sont faites commente IDOLE en riant

Sophia sort du réduit. IDOLE s’approche, décroche mon collier, détache mes mains :

- Sors d’ici, mets ton tablier et sers nous un thé au salon.


Laisser un commentaire / une note :
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Retour à la nature (episode 1)
Natation synchronisée, 2ème épisode
Deuxième épisode avec mon neveu
L'initiation de Lan avec un homme mûr - épisode 2
Coralie 12: dernier épisode: arret des moteurs.