La silhouette

Je vous resume ici, un peu ma vie, une petit résumé sur moi, mon adolescence, mes peurs, le commencement de ma vie de "soumise"

Proposée le 10/07/2016 par Mélissa

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Femme soumise
Personnages: FH
Lieu: Inclassable
Type: Histoire vraie

Vos histoires me donnent envie de me confier ... J'aime lire et je pense que je vais prendre le gout à l'écriture. Je n'ai personne avec qui partager ma vie, remémorer mes souvenirs, revivre des moments éphémères ... J'espère donc que vous prendrez plaisir à me lire.

Je m'appelle Mélissa, j'ai 27 ans et je suis célibataire. Je travaille dans le service à la personne, et je suis hôtesse téléphonique pour une société de téléphone rose. J'ai de long cheveux brun, les yeux bleus, je mesure 1m70 pour 65kg, plutôt jolie, on me dit souvent que j'ai un des traits enfantin. Je suis maniaque en ce qui concerne le rangement et l'hygiène, assez speed et du genre explosive, il suffit d'un regard de travers pour me faire hurler de rage. Bref, autant dire que je ne suis pas facile à vivre. Mais je l'assume totalement, enfin aujourd'hui.
Voila pour la petite présentation.

Quand j'étais petite, j'était plutôt du genre calme, renfermée, tout le monde disait que j'étais l enfant rêvé. Jamais une bêtise, jamais un pleur, ou de caprice, élève modèle. Evidemment je n'avais pas beaucoup d amis mais cela me convenait très bien ....

Durant ma deuxième année de lycée (16 ans), j'ai vécu un drame familial. J ai changé du tout au tout. J'ai plongé dans la drogue, l alcool, je suis devenue agressive, mes notes on plongées, j ai été virée du lycée pour diverses raisons .... Bref, une vraie teigne.

A cette époque je ne connaissais pas les plaisirs de la chair, je ne m y intéressai pas du tout. Mais j'ai commencé à faire des rêves bizarres. Je me réveillai en sueur, le souffle court, un sensation bizarre dans le fond de mon ventre, un besoin presque irrationnel de mettre ma main sur mon entre jambe .... Chose que je m'interdisais, je trouvais cela .... Honteux .... Sale .... Et pire encore au vu des rêves que je faisais.

"Je marche seule, je ne sais pas où, il fait nuit, les rues sont vides, il a plut, le sol est recouvert de flaques d eau. J'entends mes pas sur les pavés, le cliquetis des gouttes qui tombent des toits. J'entre dans une ruelle, il y fait très noir, j'en distingue a peine le bout. Puis, comme dans un film d horreur, une silhouette enorme fait irruption devant moi. Je pousse un cri de terreur et je me retrouve plaquée contre un mur, une grande main posée fortement sur ma bouche. Je sens mon crâne contre le mur de pierre froid et mouillé, je me débat, essaye de repousser ce géant mais le combat est (je le sais) perdu d avance. Je l entends rire. Je ça l amuse ? Ca m enrage que se soit aussi facile pour lui. La peur est passé, je n ai qu une envie, lui donner une bonne leçon. Je lève brutalement mon genou, mais il a vu mon coup venir, il a bloqué ma jambe entre ses cuisses. Il rit plus fort. "J en ai dompter des plus sauvages que toi ma p'tite"
J ai envie de le gifler, de le cogner, mais mes coups ne l atteignent pas, ou alors ne lui font rien. Je commence a étouffer, sa grande main toujours plaquée sur mon visage. Je sens mes forces qui déclinent. Je commence à avoir peur maintenant.
Il retire sa main, je suis au bord de l évanouissement, mais je me sens bizarre, j ai presque envie que ça continue. Ca me met dans une colère noire. Je tente de m échapper mais il m attrape par les cheveux et me plaque face au mur cette fois. Le choc m arrache un cri. Je le supplie de me laisser partir. Mais il n en fait rien, il se colle contre moi, tenant toujours mes cheveux. Je sens la fermeture de sa ceinture sur le bas de mon dos. Dans ma tête "Putain il est sacrement grand !"
Son autre main passe sous mon haut, viens se coincer entre mon ventre et le mur, remonte vers ... Mes seins !!! Je comprends, il va me violer !! Un peur atroce me traverse. Je tente encore une fois de le repousser, mais il se colle plus fort encore. Je sens qu il se frotte sur mon jean, je sens un truc, qu il appuie entre mes fesses. Malgré ma peur, ma repulsion, je sens comme des papillons dans mon ventre, je trouve cela presque agréable. Je ne comprends rien, j ai maintenant peur de moi même. Il attrape mes seins, les malaxe violemment. Je pousse des petits cris, je mords mes lèvres. Je ne peux, ne veux plus me battre. Il rit, un rire sadique .... Il arrache l ouverture de mon jean, le fais descendre sous mes fesses et je sens un truc énorme entre mes cuisses ....."

Et la je me réveillais en sursaut, en ayant chaud.... Très chaud .... En l envie épouvantable que ce rêve ne s arrête pas .....

Autant dire que j avais honte ! Honte de faire des rêves comme celui ci. Honte d avoir envie de choses pareilles. Je n'avais aucune expérience. Je ne m étais jamais touché, n'avais jamais parler de sexe, et encore moi eu un copain .... A vrai dire, appart dans les livres de science, je n avais même pas vu un garçon nu.
Pour vous dire a quel point j'étais troublée, gênée.

J ai fait ce rêve plusieurs fois, s'arrêtant toujours au même moment, toujours cette sensation frustrante, et toujours cette honte qui m envahissait. Je me pensais folle, j'évitais tout contact avec les élèves de mon lycée. Surtout les garçons. J avais peur qu'ils voient se que j'attendais toutes les nuits ....

L'année d après, j ai déménagé, je suis partie vivre seule, a 17 ans et demi, j avais mon appart, mon chat, mon boulot (serveuse dans le resto d'un ami de la famille). Toujours vierge, toujours a fuir ou attendre mon demon de la nuit. Je ne sortait pas, ou très peu, n'avais pas plus d amis. Mes seuls liens sociaux étaient ceux que j avais avec les clients, mes collègues, mon patron.

Pour mes 18 ans, ce dernier m'a offert un ordinateur, et c'était arranger pour faire installer internet chez moi (oui oui je vivais très bien sens). Et c est la que tout a commencé.
J ai commencé a faire des recherches, je suis alors tombé sur les termes, SM, Bondage, Soumission, Fétichisme ..... J'étais presque soulagé de voir que ces choses dégoutantes existaient... Que je n étais pas seule a avoir se genre de "fantasmes".

Un soir ou je ne travaille pas, je m ennuie terriblement. Je tournais en rond chez moi. Je m'installe sur mon lit, mon chat a coté de moi, ouvre mon ordi et sur le moteur de recherche tape : "Tchat" Je clique sur le premier lien et on me demande un pseudo ..... Euuuuh .... Le premier mot qui me vient en tête c est, soumission, je rougis et écris "Submit me". J'entre le reste des renseignements et valide mon inscription. Je regarde la liste des utilisateurs, et 20sec a peine apres j entends le signal sonore qui me signifie l arrivée de messages.

Bg549 : "Salut miss, ça va ?"

Je me dis qu il y a de meilleures façon d aborder une conversation. Et en prime je suis pas une "miss", je zape ....
Les quelques messages d après ne sont pas plus intéressant puis ....

DomJul : "Bonsoir ma p'tite, ton pseudo est intéressant."

Je fais un bond sur mon lit .... "Ma p'tite" .... Je ferme mon ordi et je sors de ma chambre. J ai besoin de prendre l air. J enfile ma veste et je sors. Qu est ce qu il me prend ? Il est 23h, il fait nuit et en plus il a pas arrêter de pleuvoir aujourd hui. Je vais certainement me faire saucé moi aussi. Tant pis. Je marche dans le rues .... Je sais même pas où je vais. Quand mon cerveau arrête enfin de bouillonner, et que je reviens a la réalité, je regarde ou je suis. A ma droite une ruelle .... Sombre .... Mon ventre se tord. Je lui fais face, je ne vois pas bien. Puis j entends quelque chose. Un bruit sourd. Je crois que mon coeur va s arrêter. Je me met a courir de la ou je viens. Je cours jusqu a ne plus en pouvoir. Miraculeusement, je suis dans un quartier que je connais. Je reprends le chemin de chez moi au pas de course. Je monte les escalier 4 a 4. Referme la porte derrière moi a double tour.
Je m assoie dans la cuisine a même le sol et reprends mon souffle doucement. Mais qu est ce qu il m a prit ?? Si ca se trouve c était juste une bestiole ? Je suis vraiment cinglée .... Je me relève avec peine, les jambes tremblantes et vais dans ma salle de bain. Je me déshabille et me regarde dans le miroir. C est la première fois que je prends le temps de me regarder. Mon visage (qui fait peur a voir) mon cou et mes épaule fines. Mes seins, bien formés, fermes, rond, ses petits tétons roses qui pointes. Mon ventre, plat et musclé. Mon sexe, non épilé, vierge. Mes longues jambes .... Franchement .... Qui voudrait d une fille comme moi ? Qui voudrait d une folle, qui fait a des fantasmes diaboliques, qui se monte des films toutes seules ...
J allume l eau de la douche et me glisse dessous. J aime la sentir coulé sur moi. Je me savonne doucement, essayant calmement de repenser à tout ca. J ai maintenant des fourmis dans le ventre. J ai fermé les yeux et me revois hésitante a l entrée de cette rue. Je m imagine y entrer, et y voir surgir LA silhouette. J ouvre les yeux, et laisse mes mains glisser sur mon ventre. J en remonte une sur mon sein droit et descend l autre sur mon sexe. Je sens une sensation inconnue m envahir. J écarte doucement les lèvres de mon sexe et laisse glisser mon doigt entre celle ci. Ce contacte m électrise. Je me mord les lèvres en soupirant et fermement resserre ma main sur mon sein. J'imagine LA silhouette plaqué contre moi, sa grande main massant ma poitrine en ricanant, s appuyant fort contre mes fesses. Puis je repense a ce DomJul .... Je m arrête net. Je me rince, passe une serviette autour de moi et file me remettre sur mon lit. Mon chat, imperturbable, n a pas bougé d une moustache. J'ouvre l'ordi, le tchate est toujours sur la page, bourré de messages, je les efface un a un en cherchant ce DomJul. Enfin je l ai.

Submit me : Bonsoir DomJul. Ah oui ? Intéressant ?

J envoie. Pfffff j ai pas trouvé plus nul comme réponse ?? Il ne répondra jamais. Si ca se trouve vu le temps que j ai mis a répondre il ne sera même plus connecter ... "Ding"

DomJul : Ah !! Je te pensais déconnecté.
Ton pseudo, "soumet moi" ... Il n est pas très innocent.

Submit me : Oui je sais, je ne sais pas ce qui m a pris de prendre un pseudo pareil ...

DomJul : Ok. Si on commençait par faire connaissance ? Je m'appelle Julien, j'ai 27 ans, et je ne suis pas très innocent non plus ;)

Et j ai commencé a me confier a cet inconnu ....


Laisser un commentaire / une note :
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

ben
tres suggestive hustoire melissa. vivement la suite. buz
Posté le 13/07/2016


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
La Silhouette 3
La Silhouette 2